«En attendant les hirondelles» de Karim Moussaoui sélectionné au Festival de Cannes

Karim Moussaoui. D. R

Le long métrage «En attendant les hirondelles» du réalisateur algérien Karim Moussaoui a été retenu dans la section «Un certain regard» du 70e Festival de Cannes prévu du 17 au 28 mai, annoncent les organisateurs.

Ce premier long métrage du réalisateur, qui sera présenté en avant-première à Cannes, est une coproduction algéro-française développée dans le cadre de la résidence de la «Cinéfondation du Festival de Cannes» qui est en compétition dans cette section avec 15 autres œuvres.

«En attendant les hirondelles» est présenté comme une œuvre traitant de l’Algérie d’aujourd’hui, entre «traditions et aspiration à la modernité», à travers les histoires de trois personnages arrivés à un tournant de leur vie où les questionnements deviennent pesants et où les grandes décisions, comme celle de quitter le pays, s’imposent avec insistance.

Karim Moussaoui a intégré le paysage cinématographique algérien en 2013 avec la sortie du moyen métrage «Les jours d’avant», plusieurs fois primés dans des manifestations internationales.

En compétition officielle, 18 films sont en lice pour la Palme d’Or dont «Happy End» de l’Autrichien Michael Haneke, «Les Proies» de l’Américaine Sofia Coppola, «Rodin» du Français Jacques Doillon, «L’amant double» de François Ozona, «Wonderstruck» de l’Américain Todd Haynes, ou encore «Okja» du Coréen Bong Joon-Ho.

R. C.

Pas de commentaires! Soyez le premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.