L’opération de délivrance des cartes d’électeur se poursuit

Noureddine Bedoui. New Press

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a affirmé, jeudi, à Médéa que l’opération de délivrance des cartes d’électeur au niveau des communes «se poursuivait», relevant que les citoyens inscrits sur les listes électorales et n’ayant pas encore obtenu leur carte peuvent voter le jour du scrutin «à condition  d’être munis d’une pièce d’identité nationale». 

Evoquant certaines propositions des partis, au cours de la campagne électorale, relatives au prolongement de l’opération de délivrance des cartes d’électeur aux citoyens jusqu’au jour du scrutin (4 mai), Bedoui a indiqué, lors d’une conférence de presse au terme de sa visite à Médéa, que «cette opération se poursuit au niveau des communes et (que) tous les citoyens peuvent demander leur carte d’électeur à condition qu’ils soient inscrits sur les listes électorales et de se présenter au bureau de vote munis d’une pièce d’identité nationale». 

Il a relevé dans ce sens que «toutes les conditions matérielles et morales sont réunies pour faire des élections législatives une réussite à travers l’ensemble du territoire national», tout en rappelant qu’un accord a été signé entre le ministère de l’Intérieur, la Haute Instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) et le ministère des Affaires étrangères pour «permettre uniquement aux membres à la communauté algérienne établie en France de voter le jeudi 4 mai en plus des deux jours consacrés au vote pour notre communauté à l’étranger». 

Le ministère de l’Intérieur «a lancé les préparatifs pour les législatives dès la promulgation de la loi électorale et de la loi relative à la HISSE avec laquelle nos services travaillent en coordination», a ajouté Bedoui.   

«La femme algérienne a de tout temps été à l’avant-garde aux côtés de l’homme pour défendre sa partie et elle prouvera encore une fois sa présence à travers une participation massive lors des législatives du 4 mai prochain», a lancé le ministre. A une question concernant l’affichage des photos de candidats dans des endroits «inappropriés», le ministre a indiqué : «Nous avons donné des instructions pour prendre en charge cette question.» 

Par ailleurs, le ministre a affirmé que l’Algérie «fera barrage à tous ceux qui œuvrent à exécuter des agendas extérieurs», rappelant que le peuple algérien «est devenu plus conscient et il est parfaitement au fait des défis auxquels il est confronté et (qu)’il sera à la hauteur». 

R. N. 

Commentaires

    MOMO
    14 avril 2017 - 20 h 31 min

    LES DEFIS DE QUOI DU TRUCAGE
    LES DEFIS DE QUOI DU TRUCAGE DE MASSE.DU BOURRAGE D URNES .BONNE COTINUATION SANS MOI.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.