Colloque international sur la peine capitale du 27 au 29 avril à Boumerdès (UIA)

Un Colloque international sous le thème «La peine capitale : un débat continu» se tiendra du 27 au 29 avril à la Cour de justice de la wilaya de Boumerdès avec la participation de nombreuses délégations étrangères, a annoncé, samedi, le président de la Commission nationale algérienne auprès de l’Union internationale des avocats (UIA).

Cet évènement, organisé dans le cadre du programme de l’UIA – présente dans 70 pays –, verra la participation d’une importante délégation d’hommes de loi algériens ainsi que celle de juristes venus de Belgique, Allemagne, France, Espagne, Maroc, Mauritanie, Liban et Burkina-Faso, a indiqué à l’APS Maître Ahmed Ben Antar, également président du Bâtonnat de Boumerdès et membre de la présidence de l’UIA.

Des représentants d’organisations internationales de défense des droits de l’Homme, des ONG, dont l’organisation «Tous pour l’abolition de la peine de mort», ainsi que des ligues et des activistes des droits de l’Homme seront également au rendez-vous, a-t-on précisé. Selon Me Ben Antar, le choix du thème de la peine capitale a été dicté par les débats incessants et contradictoires entourant ce sujet sensible au double plan national et international. Il a ainsi rapporté l’existence de grandes divergences autour de cette question, soulignant néanmoins qu’une majorité des hommes de loi soutiennent l’abolition de la peine capitale s’appuyant en cela sur le principe qui dit que la mort ne rend pas justice.

A l’échelle nationale, le bâtonnier de Boumerdès n’a pas manqué de souligner le débat entourant ce sujet suite à l’émergence de certains crimes liés notamment aux kidnappings d’enfants, ayant poussé la société civile à revendiquer le rétablissement de la peine de mort, selon sa prescription dans le code pénal.

La peine de mort a été suspendue suite à la ratification par l’Algérie, en 2007, du protocole des Nations unies visant l’abolition de la peine capitale. 

Commentaires

    jughurta
    23 avril 2017 - 14 h 47 min

    Remarquez bien que ce sont
    Remarquez bien que ce sont les pays à moeurs étatiques pédophiles, maçonnique de surcroît qui sont contre la peine de mort, car ils ont tous simplement peur pour leur fesses, pas de pardon, pédophile assassins d’ enfants, violeurs et criminels en série, la mort par pendaison HAUT ET COUR. Maranach tahahna hnaya. Certes, il n’ y a pas plus dissuasif que la mort pour le criminel endurcit. Chaque homme à besoin d’ une peur quelconque pour le freiner, l’ arreter, l’ empêcher, le faire réfléchir et ces peurs là, sont à des degrés différentes, certains on besoin d’ une peur tres minime ( loi, justice, rappel à l’ ordre etc) et d’ autre ont besoin d’ une peur bien plus intense, celle de la mort. L’ homme et sa nature sont ainsi faites, chaque être est différent. Pour les crimes crapuleux, peine capital. Si ils savent que leur risque criminel entraine la peine capital et qu’ ils le font quand même, voila une meilleur raison encore d’ éliminer tout chacal, tout monstre. A noter que cela pourrait arriver à nous, à vous, à tous, à votre fils et fille bien aimé que vous chérissez tant et que l’ anguissez de retrouver le soir à la fin du travail pour l’ enlasser contre vous à faire qu’ un avec vos entrailles où bien à votre femme propre et saine si il lui arrivait de ce faire violer et dont, pour ce fait, vous exploserez la moitié de la planète pour elle s’ il le fallait sans hésiter une seule seconde. (Ne nombre de femmes Algériennes se fesant violer par les noirs à Paris est d’ un taux incroyable, le sujet est carrément tabbou car les filles elles mêmes ont peur des répercutions concernant la possibilité pour son frère d’ aller venger son honneur et d’ être condamné à la peine à perpétuité où d’ être la victime, au cas où si elle porté plainte des représailles de son bourreaux. Les noirs savent qu’ elles restent silencieuses pour ces raisons là et ils en profitent. Nous sommes vraiment tombés tres bas, ils ne nous respectent plus, nous fesont peur à plus personnes au point qu’ ils exercent sur les Maghrébins une perversité et une perfidie haineuse sexuel folle envers eux, je vous le jure par ALLAH que ce que je vous dis là est véridique. Ils exercent une pression folle autour du sexe chez les Maghrébines, La vengeance fantasmagorico- racialo-extatique par la perversité sadique sexuelle, les ingredients même de tout les couples métissophiles maghrébo/noir. J’ ai certes bifurquer mais ce n’ est pas fortuit, c’ est pour vous dire que la maladie de ce siècle réside dans les perversité sexuelle et la PERVERSITE EN TOUT GENRE, c’ est la maladie profonde, de souche de base et chaque homme des peuples s’ exercent l’ un l’ autre une perversité sexuelle sur les femmes des autres peuples, ce qui crée le  » Choc des civilisations » voulu par les Kalergistes sionistes en france le monde est devenu une catin. Sachez que les eugénistes et les épistologues pervers y contribuent et en sont la base. Il nous faut des épistologues et des eugénistes c’ est ce qu’ il manque à l’ Algérie, c’ est à dire comme moi, pervers, perfide, insidieux, sadique MAIS PAS pour en exercer sa puanteur mais pour mieux le combattre!! Ce qui pourrait vous paraître surprenant c’ est que ceci est directement relié à El Muraqaba, comprendre instinctivement, intuitivement la nature profonde bel houssouss wa la méfiance, coktail ta3 El Muraqaba et ainsi toujours avoir une longueur d’ avance histoire de leur ricaner en pleine gueule . C’ est du billard à 4 et 5 bandes maintenant, le niveau dans l’ orgueil et l’ arrogance perverse sont haut, tres haut. On combat l’ ennemi par leurs propres armes perfide dans le seul but de ne pas être victime de la leur. J’ ai confiance en ma cérébralité car méfiant et humble Psychanalyse et analyses comportemental des peuples et de leur différences caractérielles ( négative ou positive) oblige. si l’ éveil se fait, je tacheré de vous aider davantage.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.