Arrêt de la CJUE : les agriculteurs espagnols interpellent l’UE

Andres Gongora, représentant de la coordination espagnole des organisations des agriculteurs et des éleveurs. D. R.

La coordination espagnole des organisations des agriculteurs et des éleveurs a souligné l’importance pour l’Union européenne (UE) d’appliquer sans plus tarder, l’arrêt de la Cour de justice de l’UE de décembre dernier qui exclut le Sahara Occidental de l’accord commercial entre l’UE et le Maroc.

Cette organisation a convenu, lors d’une réunion qui a regroupé à Madrid l’un des responsables de la filière des fruits et légumes de ladite coordination, Andres Gongora, et la déléguée du Front Polisario en Espagne, Khira Bulahi, d’étudier profondément cette question afin que les produits agricoles produits au Sahara Occidental ne soient plus exportés illégalement par le Maroc, indique cette organisation dans un communiqué. La coordination a fait remarquer dans le même document que l’arrêt de la Cour de justice de l’UE n’admet aucune interprétation et qu’il faut l’appliquer sans plus tarder, expliquant, par ailleurs, que les consommateurs ont également le droit de distinguer entre un produit qui provient du Sahara Occidental et celui qui vient du Maroc, chose qui est actuellement impossible, affirme-t-on.

Pour ce faire, ajoute-t-on, la commercialisation doit se conformer à l’étiquetage imposé par la législation européenne relative aux fruits et légumes et, par conséquent, l’Union européenne doit veiller à ce que les produits qui pénètrent sur le marché européen ne soient pas cultivés dans les territoires du Sahara Occidental et vendus comme s’ils provenaient du Maroc comme cela a été le cas jusqu’à présent. En outre, la coordination espagnole agricole a exprimé son intention de continuer à travailler sur cette question «qui est de grande importance parce qu’elle a des répercussions sur la situation des marchés européens des fruits et légumes», estimant, par ailleurs, que c’est une «concurrence déloyale» pour les producteurs de l’UE.

Divers parlements régionaux espagnols ont approuvé ces dernières semaines des déclarations institutionnelles demandant le respect et l’application du récent arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne qui a clairement signifié que l’accord commercial entre l’UE et le Maroc n’est pas applicable au Sahara Occidental. Les parlements de Catalogne, d’Aragon, des îles Baléares, de Navarre, du Pays basque, des îles Canaries outre des conseils municipaux et des organisations professionnelles comme la Confédération intersyndicale avaient demandé, dans leurs déclarations institutionnelles, des entreprises européennes ainsi que du gouvernement espagnol de «respecter et appliquer» l’arrêt de la CJUE, tout en appuyant, par ailleurs, la solution politique au conflit du Sahara Occidental, selon la légalité internationale prévoyant un référendum d’autodétermination qui permettrait au peuple sahraoui de décider librement et démocratiquement de son avenir. 

R. I. 

Comment (5)

    Anonymous
    24 avril 2017 - 7 h 03 min

    Sahraouis des territoires
    Sahraouis des territoires occupés soulevez vous n’attendez. rien ni de l’ONU ni de personne pour obtenir la libération de votre pays.
    Votre liberté ne peut s’obtenir que par vos sacrifices que vous aurez a entreprendre par une lutte populaire à l’interieur du pays contre l’envahisseur marocain et même dans son territoire.
    Soyez des moudjahidines contre cet envahisseur qui vous a tout prit notre religion l’islam nous intime a mener le combat en cas d’agression et d’occupation et Allah fera vaincre les justes et la justice.
    Salam Ailikoum




    0



    0
    H-B
    22 avril 2017 - 22 h 39 min

    Nouvelle provocation
    Nouvelle provocation marocaine, le makhnez convoque l’ambassadeur d’Algérie, motif de cette convocation ? Un prétendu envoi par l’Algerie de migrants syriens vers le maroc.Une nouvelle salve d’accusations mensongère contre l’Algerie qui n’est pas sans rappeler les mensonges marocains en janvier 2014 sur un refoulement imaginaire de réfugiés syriens, alors qu’ils se trouvaient au maroc, que le makhnez avait exploite la détresse des syriens en voulant en faire un problème algero-marocain. Le makhnez panique, l’échéance annuelle d’avril ayant lieu dans quelques jours, le makhnez cherche à détourner l’attention sur la question sahraoui.




    0



    0
    Ziad Alami
    22 avril 2017 - 19 h 55 min

    Encore une fois je le dis et
    Encore une fois je le dis et redis que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps que le roitelet M6 et en train de mettre à profit pour changer la démographie de la population autochtone du Sahara occidental par les vastes mouvements de transhumance de colons marocains issus des régions pauvres de la Narco-monarchie.




    0



    0
    KHOUERA
    22 avril 2017 - 19 h 12 min

    Tout ça ne vaut pas la
    Tout ça ne vaut pas la reprise de la LUTTE ARMEE par le FRONT POLISARIO, digne représentant du PEUPLE SAHRAOUI. TOUTES les O.N.G, Toutes les associations professionnelles, toutes les Organisations sociales, aussi SINCERES, aussi CHARITABLES, aussi DESINTERESSEES soient-elles , ne libéreront pas le PEUPLE SAHRAOUI et le SAHARA OCCIDENTAL occupé par la narco-monarchie maudite, soutenue aidée et assistée par les pires ennemis de l’HUMANITE : la france et l’espagne colonialistes, esclavagistes et corrompues. Donc ni l’O.N.U son conseil d’insécurité et d’injustice pourri pour toujours, ni ses secrétaires généraux, vendus et sans dignité, et encore moins les O.NG. et autres associatiations de bienfaisance ne RENDRONS JUSTICE AU PEUPLE SAHRAOUI, dans ce monde dominé par l’impérialo-sionisme et la loi de la jungle. Si le FRONT POLISARIO continue à espérer le moindre apport positif à sa JUSTE CAUSE , de la part de toutes les organisations et associations énumérées ci-desssus, il connaîtra l’ amer résultat que connait depuis 1948, LE PEUPLE DE PALESTINE. SEULE LA REPRISE IMMEDIATE DE LA LUTTE ARMEE PAR LE PEUPLE SAHRAOUI SOUS LA bannière du FRONT POLISARIO , rendra JUSTICE aux SAHRAOUI et leur permettra de recouvrer leurs DROITS ET LEUR TERRITOIRE spoliés par l’infame narco-monarchie du diable ! EN DEHORS DE LA LUTTE ARMEE, tout le reste n’est qu’illusions et perte de temps . VIVE LE POLISARIO, VIVE LE SAHARA OCCIDENTAL LIBRE ET INDEPENDANT. a bas la narco-monarchie, sa drogue et ses soutiens .




    0



    0
    Thidhet
    22 avril 2017 - 17 h 37 min

    Mohamed 666 passera à la
    Mohamed 666 passera à la caisse bientôt. Tant d’injustice de la part d’une seule famille ne peut rester impunie. S’il a de vrais amis, ils devraient lui expliquer que plus il perdure, plus violente sera sa chute.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.