Un Irakien à Trump : «Vous n’arrêterez pas le terrorisme»

Donald Trump. D. R.

Dans une lettre ouverte adressée au président américain Donald Trump et au chef de Daech, Abu Bakr Al-Baghdadi, l’avocat irakien de renom et activiste connu dans le domaine des droits de l’Homme, Badi Aref, s’est dit douter de l’efficacité de la campagne militaire menée par les Américains contre le terrorisme et les intégristes, réitérant que ces groupes religieux radicaux seront le deuxième pôle de puissance dans le monde. «Ni vos armées ni vos missiles n’arrêteront l’expansion des groupes religieux radicaux. La seule manière de les arrêter est de mettre fin à l’injustice que vous avez semée en Irak, en Libye, en Palestine et partout ailleurs», a martelé Badi Aref à l’adresse du nouveau président américain.

Dans sa lettre, intitulée «Franchement et sans fioritures», l’avocat irakien rappelle qu’en 2010, il avait adressé une lettre similaire au président Barack Obama dans laquelle il l’avertissait des désastres causés par la politique étrangère américaine et prédit qu’Al-Qaïda et les groupes islamistes deviendraient un important pôle de puissance à cause de la réalité tragique que les Occidentaux et en premier lieu les Etats-Unis imposent aux Palestiniens.

Badi Aref, qui fut l’un des plus éminents représentants du président Saddam Hussein, soutient que la profonde injustice que l’Administration américaine a pratiqué et qu’elle continue de pratiquer poussera encore des centaines de milliers de personnes à se ranger sous la bannière des groupes extrémistes. «Vous verrez, Monsieur le Président, d’autres groupes extrémistes salafistes naîtront. Ils seront encore plus cruels et plus sanglants que ceux que vous combattez actuellement. Ils chercheront à précipiter le monde dans les abîmes de la violence et de la guerre. Il est à craindre, à ce moment-là, qu’il sera trop tard pour redresser la barre. Personne ne sera plus en mesure de faire face à ces groupes qui n’ont rien à voir avec l’islam», assure M. Aref.

Dans la fin de sa lettre, dont l’un des paragraphes s’intitule «Avant que la mort ne me bouscule», Badi Aref apostrophe le chef de Daesh : «Quels torts ont commis toutes les personnes innocentes dont vous avez versé le sang dans le Kurdistan, à Mossoul, à Fallouja et dans les autres villes d’Irak ? Est-ce cela l’islam que vous prétendez vouloir défendre et répandre ?»

Sur un ton sentencieux, l’avocat irakien rappelle au chef terroriste tous ses abominables forfaits, avant de lui prédire une mort des plus terribles. «Vous et vos sbires avez commis les crimes les plus odieux et les plus horribles de l’histoire de l’humanité. Vous avez tué des centaines de milliers de personnes, voire des millions de chiites, de sunnites, de chrétiens, de Yézidis et de Kurdes innocents. Vous avez détruits nos écoles, nos maisons, nos infrastructures et contaminé le pays avec de l’uranium. Vous vous êtes assis sur un trône hérité des Américains, des Britanniques et des Israéliens. Votre peuple ne vous le pardonnera jamais. Votre châtiment sera des plus durs», conclut Badi Aref.

Khider Cherif

Comment (6)

    benchikh
    23 avril 2017 - 15 h 36 min

    Il ne faut pas compter sur
    Il ne faut pas compter sur qui que ce soit ,pour arrêter le sang en Iraq ,ni Mr Trump(le grand menteur) ,ni qui viendra après Trump,ni le gouvernement Iraqien ,c’est le peuple qui doit faire le nettoyage ,personne ne le fera à votre place.




    0



    0
    Shtroump Rieur.
    23 avril 2017 - 14 h 44 min

    Quand un Fauve prend goût a
    Quand un Fauve prend goût a la chaire Humaine , …….!
    Ainsi les Dirigeants Usa dresse le TERRORISME , et donnent a manger aux Fauves wahabites …..C’est une maladie contagieuse , le vaccin existe , mais les virus Daesh , virus Ebola , virus Boko Haram , sont tous sortis des Laboratoires qui procèdent le vaccin , mais se gardent de l’utiliser . Les Laboratoires Usa , Labos Saouds , Labos Israël , Labos Fabius France , Labos Akp Erdo , ……ect , ont un besoin vitale pour prospérer et prospecter , et qui sait Mr Trump est peut être contaminé , aller savoir !!!!!!!




    0



    0
    Thamerguessifth
    23 avril 2017 - 11 h 13 min

    Peine perdue. Le nombre de
    Peine perdue. Le nombre de morts ne les émeut pas. Les États-Unis, L’Angleterre et la France évaluent les risques et les dividendes et mènent leurs expéditions. Apparemment, il existe un Tribunal pénal international. Mais ça c’est pour les dictateurs primitifs qui s’amusent à jouer aux tueurs du monde civilisé




    0



    0
    anonyme
    22 avril 2017 - 21 h 59 min

    une lettre diplomatique en
    une lettre diplomatique en somme! monsieur Aref sait parfaitement que ces groupes terroristes n’existent que parce que les américains leur vendent des armes et que leurs sous traitants turques et saoudiens leur achètent le pétrole qu’ils volent , les antiquités qu’ils volent , etc… il n’y a qu’une force capable de les arrêter, LES MUSULMANS VÉRIDIQUES !




    0



    0
    jughurta
    22 avril 2017 - 21 h 57 min

    Tahia Falestine.
    Tahia Falestine.




    0



    0
    anonyme
    22 avril 2017 - 17 h 09 min

    Une belle lettre aux
    Une belle lettre aux criminels américains!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.