Ouyahia plaide pour un système politique décentralisé et défend Rebrab

Ahmed Ouyahia affirme que son parti est pour l’encouragement des entrepreneurs. New Press

De Béjaïa, où il a animé un meeting aujourd’hui, le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a longuement plaidé pour un système politique décentralisé. Le directeur de cabinet de la présidence de la République, mis en congé pour les besoins de la campagne électorale pour les législatives du 4 mai prochain, estime que «la décentralisation est un instrument probant pour insuffler une nouvelle dynamique au développement local et faire sortir les régions de la dépendance de l’Etat central».

Ahmed Ouyahia, qui a critiqué ceux qui appellent à l’autonomie de la Kabylie ou carrément à son indépendance, affirme qu’il est temps de «rendre la décentralisation effective». Une option qu’il présente comme une réponse à ceux qui «veulent diviser le pays». M. Ouyahia s’est engagé à ce que son parti fasse de cette option un axe «central» de son activité au sein du prochain Parlement, tant l’option lui paraît importante, voire de l’ordre de la panacée. Le SG du RND estime qu’«au-delà des vertus de ce choix en termes de démocratisation de la décision notamment, l’enjeu est de susciter la compétition interwilayas et l’exploitation pleine des potentialités locales et régionales dans l’intérêt général du pays».

Ahmed Ouyahia considère qu’en décentralisant la décision, on éviterait des problèmes bureaucratiques et on libérerait les initiatives en faveur des investissements «créateurs de richesse, d’emploi et de bien-être». Le premier responsable du RND cite quelques secteurs qui pourraient aider au développement local, comme l’industrie, le tourisme et l’agriculture. M. Ouyahia estime nécessaire de créer un cadre attractif pour capter l’intérêt des promoteurs économiques et des collectivités locales. Et cela, «grâce à une gestion décentralisée».

Pour lui, il est inacceptable que des grands groupes comme Cevital rencontrent des problèmes qui peuvent leur causer un grave préjudice financier. Ahmed Ouyahia affirme que son parti est pour l’encouragement des entrepreneurs et des créateurs de richesse. Ahmed Ouyahia considère l’unité nationale comme une ligne rouge que nul n’a le droit de franchir. Il dénonce dans ce sillage l’exploitation de la colère et des problèmes multiformes d’une région pour frapper la cohésion nationale, en allusion aux séparatistes du MAK.

Sonia Baker

Comment (34)

    Shtroump Rieur.
    28 avril 2017 - 6 h 56 min

    Je préfère l’analyse plutôt
    Je préfère l’analyse plutôt que la critique pour critiquer . .et quand je vois des pays dit développé , qui ont des millions de sans emplois , sdf (45 millions au usa ) , des délocalisations , fermeture de Sociétés alors bénéficiaires , agravation du chômage., parkmetres payant , fourrières , tous est basé sur la rentabilité , l’argent roi , la Finance sauvage , la bourse , DIVIDENDES , ouverture du marché ,fonds de pensions d’investissement …..alors je me dit en Algérie y’a encore beaucoup a faire mais nos gouvernants ont préservé notre indépendance de la Finance internationale sauvage prêt a fondre sur un pays pour le dépouiller , et en plus notre pays est stratégique , énergétique ,..raison de plus pour se proteger. .C’est juste un avis ou j’essaie d’apporter des arguments ..et j’essaie de comprendre……




    0



    0
    Shtroump Rieur.
    27 avril 2017 - 22 h 15 min

    ANALYSONS…il n’a pas si
    ANALYSONS…il n’a pas si longtemps des personnalités Anglaises conseillaient a L.Algérie de suprimer la loi 51/49 de parts majoritaires en faveur de l’Algérie dans les investissements étrangers ou implantations de Sociétés Étrangères sur le sol ALGÉRIEN …..le bon côté est le développement , appel d’offres , l’.emploi ..si le 51/49 est abrogé ..le mauvais côté est le risque de plomber l’indépendance et souveraineté dû a la dépendance de Capitaux Étrangers Majoritaires ,Fonds de pensions Étrangers dans des Sociétés Algériennes…et si l’Algérie est dans l’Ocde , elle devra accepter les mouvements de Capitaux a risques …..DONC les précédents Gouvernements Algériens , dont Mr Ouyahiya auraient pus ouvrir le marché Algérien , liberer l.économie , et mettre en peril la Souveraineté Algérienne qui serait fragilisé …..raison pour laquelle le 51/49 est TOUJOURS en vigueur en Algérie …et ceux qui ne maitrisent pas ces sujets mettent en cause les compétences de nos gouvernants , de Mr Ouyahiya , ..ect. que ce sont des incapables..!!! . …..Regardez Dubai c’est tres vite développée , mais a quel prix ???
    dans les mains de la Finance de Walt STREET …Bases Étrangères …le Qatar c’est’devellope a condition d.être un vassal des ANGLO-SAXONS…..Moi je préfère l.Algérie telle qu’elle est mais indépendante , souveraine , car les requins De la Finance internationale ne veulent que l’ouverture du marché Algérien pour l’étouffer et en prendre le contrôle…..ce que tous les Gouvernants Algériens ont refusé.




    0



    0
    Anonymous
    27 avril 2017 - 13 h 27 min

    Entre Ouyahyia que je déteste
    Entre Ouyahyia que je déteste et un tlemcano marocain, mon choix est vite fait.
    je préfère me disputer avec un enfant du pays plutôt qu’un berrani qui n’a ni liens historique ni liens affectifs avec l’Algérie…On ne veut pas de khellil et toute cette caste aux origines douteuses et surtout sans scrupules pour dépecer l’Algérie pour laquelle ce sont sacrifier des millions de chouhadas…




    0



    0
    Dounia
    27 avril 2017 - 12 h 47 min

    Mr Ouyahia avait des
    Mr Ouyahia avait des priorités dont la stabilité et la sécurité de l’algeie, seulement il ne pouvait s’occuper dela création des richesses, alors certains ont commencé par l’informel, il a laissé faire et cela a pris de l’empleur, beaucoup ne compennait pas le danger, ils ont usé et abusé de nos richesses, quitte à appauvrir le reste et puis il fallait aider paul et pière, reier certains dont les « lites qui repesentaient un danger pour certains fournisseur, et voilà qu’une culture s’installe pour leguer des biens a leurs enfants, l’inculte et l’ignorance not fait que ns sommes zéro en économie et le tremblement de terre a terri nos espoirs, seulement je me demande est-ce que tt s’arrêtera un jpur. Non pas encore il faut empifrer les gens en crise imaginaire pour faire taire les européèens et autres, ns payons encore. Alors qu’on aurait pu, oui pu être sortie de ce déchirement. Que même en sachant tt ça je suis en colère contre Ouyahia. Bonne chance l’algérie.




    0



    0
    Anonymous
    27 avril 2017 - 12 h 36 min

    Les responsables du désastre
    Les responsables du désastre est le peuple endormi qui assiste a ces mettings bidons et qui applaudi sur commande, on fait pas comme les autres, on est plus intelligent, nous on marche sur la tête c’est pour cela que le pays est a l’envers.




    0



    0
    lhadi
    27 avril 2017 - 11 h 24 min

    J’ai toujours plaidé pour une
    J’ai toujours plaidé pour une politique de décentralisation ou de déconcentration. Pourquoi ? Parce que, d’une part, c’est une assurance tous risques contre les brasiers des régions déshéritées.et d’autre part, cette politique, que la situation rend nécessaire, aura pour but principal de répartir harmonieusement sur le territoire la production des richesses. Elle visera à résoudre le problème de l’emploi, conséquence du développement très inégal des activités et des régions. Et en particulier, elle tendra à réaménager et réanimer les régions, à les rééquilibrer, et les faire sortir du sous-développement régional. Il n’est rien de plus normal et de plus indispensable que de donner les moyens et les prérogatives, que la constitution lui confère, à un gouvernement de compétences de jouer le rôle d’avant-garde qui fait de lui l’instrument indispensable des grandes transformations politiques, économiques, sociales, culturelles et morales qu’appelle notre temps. Dans cet esprit, je sollicite, humblement et respectueusement, la bienveillance du Président de la république, affaibli par les choix politiques d’une vision dogmatique, de prendre acte afin que la maison Algérie s’affranchisse du pandémonium voulu et entretenu par les récipiendaires de l’absurde. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    Algérien
    27 avril 2017 - 11 h 08 min

    Achour el 10 ce Ouyahia
    Achour el 10 ce Ouyahia décidément (il a déjà formé 9 gouvernements et il est toujours là….)… qu’avez-vous réussi comme reforme durant les 9 gouvernements à la tête de l’exécutif ?
    Comme citoyen, je me pose la question suivante : qu’avez-vous à nous apporter de bien durant votre prochain 10 gouvernements ya Achour 9?




    0



    0
    Mello
    27 avril 2017 - 9 h 37 min

    Ouyahia, champion du discours
    Ouyahia, champion du discours a la carte, il dira le contraire a Oran, Constantine ou a Tam. Il ne fait qu’endormir ,encore davantage ce. peuple rendu amorphe par une politique devastatrice de consciences. La decentrlisation,qu’elle soit administrative, economique ou encore scolaire, reste un mode de gestion a la mesure des capacites des institutions chargees de le faire. Ce modele est intimement lie a la refondation de l’Etat qui passe necessairement par une periode de transition democratique




    0



    0
    Grave
    27 avril 2017 - 8 h 01 min

    un gars comme vous est passé
    un gars comme vous est passé par ici il y a quelques semaines nous proposer 5 ministre , toi tu propose la décentralisation , laisser le chemin libre pour les industriels , leur donné tt les moyens pour investir , se discoure est le même il y a 5 ans , personnellement tu me fait de la peine tu sera éjecté et repêché comme a chaque fois , pour la simple raison que t’es un menteur pour le peuple et un larbin de pouvoir , un petit tour sur ton bilan et on constate que ta foiré . pour atteindre des objectifs il faut changé de politique , changé la gestion du pouvoir , agir vite , et ne pas joué le malin .




    0



    0
    AMIN
    27 avril 2017 - 7 h 28 min

    aucun pays arabe ne relèvera
    aucun pays arabe ne relèvera la tète;ni se développera réellement tant ces responsables pratiquent le pouvoir de la vie jusqu’a la mort et pour d’autres transmis de père en fils;et pourtant ces arabes croient en dieu et aux paradis et aussi l’enfer;c’est vrai ils ont un très grand faible a la vie monarchique et dépenser sans compter; mais leurs peuple serrent la ceinture;certainement pour les incités a faire le ramadan toute l’année;tout les partis politique acceptant de participé au bal masqué du 04 mai prochain;sont complice du régime corrompus ou pouvoir;il nous faut des nouveaux patriotes honnète et mains propre instruit et travailleurs sans aucune héritages de ceux qui ont déja dirigé le pays;Amin




    0



    0
    Akli Boughzer
    26 avril 2017 - 23 h 13 min

    Qui empêche ce pays d’avancer
    Qui empêche ce pays d’avancer,d’avoir une bonne gouvernance etc…?La tâche est rude vu le degré d’aberration atteint.Il faut applaudir M. Ouyahia quand il propose de moderniser la gouvernance en décentralisant ce pouvoir archaïque qui génère la corruption et empêche l’investissement producteur de richesses et d’emplois.Que demande le peuple pour se remettre au travail?Ce système qui n’a pas son équivalent dans le monde a marginalisé les compétences et produit des incompétents bardés de privilèges à la pelle.Il sera très difficile de réformer un tel système qui produit l’échec au quotidien et qui tue l’espoir.Pour preuve observez les pauvres harragas souvent diplômés qui préfèrent être mangés par les poissons que de vivre l’injustice au quotidien dans leur propre pays.




    0



    0
    H. Gaia
    26 avril 2017 - 22 h 13 min

    Le Mr du système propose une
    Le Mr du système propose une décentralisation. Politique. D’après lui, elle va éviter aux entrepreneurs les problèmes bureaucratiques.
    Cette proposition n’a aucun sens, puisque la bureaucratie est dans la culture du système qui l’encourage. Décentraliser ou pas, je ne vois pas la portée de cette proposition : la nature ayant horreur du vide, il croit avoir trouvé l’hamecon qui va accrocher. Il continue à Considérer comme naïf et toujours facile à berner.
    Ouyahia à passé toute sa vie au sein du système, il avait même occupé des postes très importants comme chef du gouvernement, justice.. Il a fait quoi de bien à ce pays. C’est du RECYCLAGE à l’infini.
    Si le peuple veut être écouté sans faire de casse, il faut BOYCOTTER les urnes. Si personne ne sort durant les élections, ce serait la meilleure Révolution et vous allez voir que le régime va enfin prendre au sérieux ce peuple. Il va avoir beaucoup de respect pour lui. Il va enfin comprendre que le peuple ne croit plus en ces recyclés, en ce clientélisme.
    63 ans après 1954, il y a encore des moudjahidines qui ont 70 ans !!! À peine nés, ils ont rejoins le maquis ! Ils sont propriétaires du FLN authentique, des richesses du sol et du sous-sol !! De la religion, du destin du peuple !!! ASSEZ. Il faut que cela s’arrête, c’est assez duré. Ça va finir quand ? Il est temps que le peuple envoie un signal à ces éternels dirigeants. Ces élections sont peut être la dernière occasion.
    Pour ma part, cela fait longtemps que je ne vote plus. Depuis l’assassinat de Boudiaf.




    0



    0
    Wakhda
    26 avril 2017 - 21 h 53 min

    On a vu un RND Ultra libéral
    On a vu un RND Ultra libéral on a vu un RND communiste en renationalisant des outils de production que lui même a aidé à céder à des partenaires louches, on a vu un RND eradicateur et un RND reconciliateur. Je crois que c’est le meilleur parti du monde il est invertébré il passera dans tous les trous…..Les vôtres bien sûr




    0



    0
      yidir
      27 avril 2017 - 3 h 05 min

      J’aime bien votre commentaire
      J’aime bien votre commentaire, il m’a fait rire tellement il est tragique…




      0



      0
      FAKOU FLNRND
      27 avril 2017 - 8 h 15 min

      c est pour ca que tu as
      c est pour ca que tu as applaudis l annulation du projet du port de dellys toi et ton sidi fakhamatou bouteflika;. TU AS TRAHI TA REGION ET TON HONNEUR POUR TE METTRE A GENOUX DEVANT LES TLEMCENIENS .C EST TOI QUI A DIT QU IL NI YA AUCUN PAYS AU MONDE AVEC 2 LANGUES OFFICIELLES ET C EST TOI QUI A ANNULE LE PROJET DE MONTAGE DE VOITURE DE OUED AISSI TIZI OUZOU.EGALEMENT TOI QUI A REFUSE LE PROJET DE L AEROPORT D AZAZGA .JE NE VOTERAI JAMAIS POUR TOI YA REFED




      0



      0
    Anonymous
    26 avril 2017 - 21 h 47 min

    Et si on restez tous a la
    Et si on restez tous a la maison le jour du vote le peuple le seule hero peut sauver cette Algérie très chère payer.ni boutef ni sellal ni ouyahia ni ould chiffoun




    0



    0
    Anonymous
    26 avril 2017 - 19 h 51 min

    Est-il sincère, ou est ce qu
    Est-il sincère, ou est ce qu’il dit ça uniquement parce qu’il sait qu’à Bejaïa beaucoup de gens ont de la famille qui travaille pour Cevital ? Même si le RND est moins pire que le FLN, ce n’est pas avec lui qu’on aura des vrais changements. En tout cas, je sais qu’à Tizi-Ouzou les imams recommandent de voter FLN, preuve que l’islamisme et le FLN ont toujours été complices.




    0



    0
    Oueldechaab
    26 avril 2017 - 19 h 15 min

    Mr l’ex Ministre, Premier
    Mr l’ex Ministre, Premier Ministre (plusieurs fois) et aujourd’hui Dir Cab à la Présidence.

    Depuis le début des années 1990, vous etiez et vous etes tjrs un membre central du pouvoir. Les promesses politiques économiques et sociales que vous nous présentez aujourd’hui, contiennent les éléments de base d’une politique globale déjà connue et présentée par beaucoup de collègues chercheurs et universitaires ainsi que de nombreux éditorialistes et observateurs dès avant votre désignation politique à votre premier poste de responsable politique, il y a maintenant plus de 25 ans.
    D’autres mesures de construction d’une économie moderne productive et de moins en moins rentière étaient déjà connues à l’époque, détaillées dans des publications algériennes diverses, universitaires et générales.
    Par exemple, de premières mesures rétablissant un tant soit peu une certaine justice sociale auraient été et seraient toujours l’impôt sur la fortune et l’impôt sur le patrimoine.
    Au contraire de tout cela, vous aviez en tant que P.M. privatisé le Complexe d’El Hadjar, livrant à une plus profonde précarité des milliers de familles en pleine période de massification du terrorisme islamiste barbare.
    Vous aviez quelques années plus tard, opté et décidé de ponctionné nos maigres salaires, alors que déjà, la « République Algérienne Démocratique et Populaire » comptait alors et compte aujourd’hui beaucoup plus de milliardaires en dollars (Voir les rapports internationaux spécialisés), individus dont personne ne s’interroge sur l’origine de leurs fortunes et que ni vous ni aucune autre autorité politique dans notre pays n’a jamais obligé à contribuer à financer les besoins de l’Etat au moments nécessaires.
    Et aujourd’hui, pour des objectifs bassement électoralistes dont la visée ultime est le maintient de votre propre personne parmi le premier cercle de ce mème pouvoir, vous venez nous apprendre que vous découvrez subitement les bienfaits pour notre pays et notre population de certaines mesures, comme la « régionalisation ».
    Vous venez nous promettre monts et merveilles si le « partit » que vous présidez gagne quelques strapontins aux prochaines élections législatives.
    Tellement vous promettez qu’on croirait que vous n’étiez jamais un des responsables politiques centraux de la crise systémique (politique, économique, éthique, sociale) de notre pays.
    Avec mon respect citoyen pour toute personne y compris la votre, Monsieur le Responsable politique et Président du RND, je vous dis « VA CHANTER A D’AUTRES MON CORBEAU », toi et tous tes autres voisins politiques et leurs partis-appareils, alibis trompeurs et mensongers d’une couche superficielle démocratique dans cette pauvre Algérie, subjuguée et trahie par son régime politique.
    L’Algérie moderne ne verra jamais le jour dans le respect du Droit et de la Loi sous votre direction et sous celle de vos collègues politiques quels que soient leurs rangs.

    Ouelechaab




    0



    0
    Anonymous
    26 avril 2017 - 18 h 57 min

    Wakil je vais voter pour
    Wakil je vais voter pour ouyahia
    Il y a que lui qui peu sauve ce pays du désastre..au moins lui il ressemble a un vrais homme politique .je déteste ce système je déteste ce système mais je crois pour l Algérie je vote ouyahia




    0



    0
    cirta
    26 avril 2017 - 18 h 26 min

    Sincèrement, je ne vois
    Sincèrement, je ne vois personne d’autre que M. Ouyahia pour 2019. Aucun autre prétendant ne lui arrive à la cheville. Il a une grande expérience de la chose publique et une bonne vision d’avenir. La confusion vient de ceux qui le traite d’homme de basses besognes. Il n’a fait qu’exécuter comme un bon soldat les directives et programmes de ses chefs. Pourquoi ne blâmez-vous pas ces chefs ?. Bien évidemment, on applaudit les vrais responsables et leurs programmes de l’échec et on se rabat sur les exécutants. A mon sens, lorsqu’il aura les coudées franches, il donnera un nouveau visage à ce pays. pour votre information, il a été major de promo à l’ENA, peut-on dire la même chose de Gaid, Belkhadem, Sellal, etc…ou de tous ces présidents de partis sans aucune expérience.




    0



    0
      Zemoura
      26 avril 2017 - 18 h 39 min

      Si il avait de la trempe, il
      Si il avait de la trempe, il aurait du démissionner par conséquent il n’a aucune colonne vertébrale politique. Il va seulement à la soupe. On n’oublie pas ces décisions des années 90 ou il est responsable de la destruction du tissu économique de la France.




      0



      0
        Amnésique
        26 avril 2017 - 19 h 06 min

        Tissu économique de la France
        Tissu économique de la France ?. Concentrez-vous mon vieux, vous avez la tête ailleurs.




        0



        0
          Anonymous
          26 avril 2017 - 19 h 34 min

          Vous avez raison, j’avais un
          Vous avez raison, j’avais un œil sur le discours de Macron à Amiens sur BFM. Il fallait comprendre Algérie.




          0



          0
        zemour
        26 avril 2017 - 22 h 40 min

        Ne pas oublier que les années
        Ne pas oublier que les années 1990 l’Algérie était sous la coupe du FMI .l’Algérie avait de la chance d’avoir OUYAHIA qui a atténue les dégâts.voir ce que fait le FMI avec la Grèce. Pour les cadres arrêtés, ce n’est lui qui a fait les enquêtes. Il a pris des décisions en fonction des rapports qu’on lui a présentés.Après Bouteflika c’est le grand homme de l’Algérie.




        0



        0
      Anonymous
      26 avril 2017 - 18 h 50 min

      « May be », doit faire ses
      « May be », doit faire ses preuves et convaincre les Algériens de la modernité de son programme. ce qui n’est pas le cas sur la peine de mort, la règle 49/51, la suppression des subventions, l’ouverture économique du pays, l’endettement sur les investissements productifs,…. Des qualités que je lui reconnaît: son Algériannité, le fait d’être un Républicain, un Nationaliste, un Patriote MAIS sur le fait d’être un Démocrate, je ne suis pas convaincu!




      0



      0
    Anonymous
    26 avril 2017 - 18 h 25 min

    L’opportunisme politique,pour
    L’opportunisme politique,pour faire gagner des électeurs au R.N.D, face à l’autre parti opportuniste le F.L.N

    Primo: Est ce que Mr. Issaad Rabrab cherche quelqu’un qui parle au nom de lui ?
    Secundo: Est ce que Mr. Ahmed Ouyahia cherche un appui de poids, pour redorer son parti opportuniste,
    En la personne du patron de Cevital ?




    0



    0
    Anonymous
    26 avril 2017 - 18 h 23 min

    pourquoi ne pas laisser la
    pourquoi ne pas laisser la place aux jeunes instruit et compétent ;vous avez tout louper, ils vous arrive de faire de l’autocritique et voir l’image de l’algérie dans le monde; nous sommes les derniers ou monde sauf en corruption et injustice et détournement nous sommes loin devant tout le monde meme les républiques bananière;la vie n’est pas éternelle et vous serez juger un jour l’autre;par le plus puissant qui n’accepte ni la corruption; ni le piston;ni le charlatan;




    0



    0
    muhand
    26 avril 2017 - 18 h 14 min

    Ouyahia le Kabyle n’a rien
    Ouyahia le Kabyle n’a rien compris aux revendications de la Kabylie. Normal puisque il a toujours été la roue de secours d’un système et le cheval de Troie en Kabylie. Chargé de la sale besogne il n’a jamais épargné les plus intégres de nos responsables. Combien de directeurs d’entreprises propres intégres et compétents ont été emprisonnés pour que les usines soient vendues, parfois au dinar symbolique , à des suceurs de sang? Il vient à Bougie, Vgayeth, en terrain conquis parce qu’ il y a dans cette Kabylie des traîtres, des opportunistes qui espèrent manger les restes que ce genre d’hommes leur laisseront peut être demain. Ma ville de Vgayeth je ne la reconnaît plus.




    0



    0
      Alilapointe59
      26 avril 2017 - 18 h 35 min

      Ouyahia n’est pas kabyle il
      Ouyahia n’est pas kabyle il est algerien! Vive ouyahia. Le MAK est un partie de harki.




      0



      0
        Anonymous
        26 avril 2017 - 18 h 43 min

        Oui, on peut lui reconnaître
        Oui, on peut lui reconnaître d’être un vrai patriote , un Algérien Républicain et un vrai Nationaliste Algérien. Sur le plan économique, j’ai des doutes sur ces capacités à libérer les contraintes du pays car il est encore accroché à des dogmes.




        0



        0
      Amnésique
      26 avril 2017 - 18 h 39 min

      Vous le dites si bien. Chargé
      Vous le dites si bien. Chargé de la sale besogne. C’est à dire comme un bon soldat, il applique le programme du chef. Alors, pourquoi vous ne critiquez pas le chef ?. De plus, pour les directeurs d’entreprises, compétents pour certains, oui !, intègres pour quelques uns peut-être. Sinon, il n’y a jamais de fumée sans feu. Certes, peut-être qu’il y a eu quelques cas particuliers qui ont été comptés en pertes et profits,et c’est dommage pour eux, mais ne vous méprenez pas, ils ne sont pas tous blancs comme neige. la gangrène a bouffé même les esprits de gens que l’on croyait « intègres », nous observons et ça saute aux yeux.




      0



      0
    Zemoura
    26 avril 2017 - 18 h 04 min

    Ouyahia est un des freins qui
    Ouyahia est un des freins qui empêche le pays d’avancer et d’évolution. Il a à sa charge le passif qui a mis le pays en difficulté MAIS rien à son actif. Faites le bilan de ces 40 années au pouvoir, vous verrez son bilan catastrophique.
    Messieurs les journalistes faites votre travail d’analyse.




    0



    0
    Anonymous
    26 avril 2017 - 17 h 54 min

    Une girouette! Cet homme doit
    Une girouette! Cet homme doit être définitivement mis hors jeu, il n’est pas crédible et à la hauteur des enjeux de notre pays pour le 21ème siècle sur le plan économique. Il est pour la décentralisation mais conservé la règle des 49/51 même pour une boulangerie alors qu’il faut abroger cette loi mais la garder uniquement pour les activités stratégiques , il est contre l’endettement alors que l’endettement peut être bénéfique si il va à l’investissement productif avec un ROI élevé, il a une analyse obsolète sur les subventions que l’Etat que l’on devrait revoir de fonte en combe et les garder uniquement pour les populations défavorisées, il est pour l’intervention de l’Etat dans le tourisme et la promotion immobilière alors que’il faudrait libéraliser ces 2 secteurs et le laisser aux investisseurs privés. ect… En conclusion, il n’est pas à la hauteur.




    0



    0
      Amnésique
      26 avril 2017 - 19 h 02 min

      Vous dites n’importe quoi.
      Vous dites n’importe quoi. Vous vous découvrez économiste du jour au lendemain. vous dites qu’ « il n’est pas à la hauteur des enjeux …… pour le 21 siècle sur le plan économique « . Mais ce qui vous chiffonne,c’est le 49/51. Désolé pour vous , à vous suivre, on ira directement dans le mur. Vous voulez vider les caisses en 24 h. Je m’explique, l’argent du pétrole vient du sous sol et non pas de notre labeur. Pour l’extraire, on fait appel aux entreprises étrangères. Quand la règle 49/51 sera supprimée, les firmes étrangères vont nous bouffer ou du moins géreront nos caisses, vous ne pensez sûrement pas qu’ils vont transférer les dinars. Certes l’endettement est bénéfique, mais pas pour investir dans les industries de transformations ( moulins, laiteries, raffineries de sucre Etc..), alors que l’on ne produit ,ni les céréales, ni le lait, ni la betterave. vous parlez des subventions pour les populations défavorisées, qui sont-elles , ces populations?. Vous voulez que ça se passe comme pour le logement ou le couffin du Ramadhan ?. Aucun pays au monde n’a su gérer ce volet, et encore moins le notre, connaissant les passes-droit, le beni-amisme, le népotisme. SVP, rendez à Cesar, ce qui appartient à Cesar.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.