Bouteflika compte sur la future APN pour finaliser «ses» réformes économiques

Bouteflika veut une majorité parlementaire acquise. New Press

Le président Bouteflika s’est adressé aujourd’hui à la nation par le biais d’un message écrit et lu par Houda-Imane Feraoun, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, lors d’une rencontre nationale de sensibilisation sous le thème «Société civile, un soutien à l’édification démocratique».

Le premier magistrat du pays a mis l’action sur la future Assemblée populaire nationale et la nécessité de poursuivre les réformes économiques en cours pour arriver à diversifier les exportations et réduire, de ce fait, la dépendance de l’Algérie des hydrocarbures. «La nouvelle Assemblée populaire nationale devra également légiférer pour la finalisation de diverses réformes destinées à promouvoir une économie davantage diversifiée, de sorte à réduire la dépendance du développement du pays et du bien-être de la population envers le marché mondial des hydrocarbures», a affirmé Bouteflika selon lequel «l’élection législative de cette année revêt une importance accrue du fait qu’elle se situe non seulement dans le sillage d’une profonde révision constitutionnelle survenue l’année dernière, mais aussi dans une conjoncture financière lourde de défis pour notre pays».

Le président Bouteflika revient dans ce sillage sur la crise financière induite par la chute continue des prix du pétrole. Il estime que cette crise exige «une relance solide et multidimensionnelle aux fins de remettre sur les rails le processus de construction de l’économie nationale tout en libérant l’économie de l’hégémonie des hydrocarbures par la diversification des capacités industrielles, agricoles, touristiques et minières du pays». Le chef de l’Etat rappelle les réformes déjà engagées et mises en œuvre par le gouvernement d’Abdelmalek Sellal. Ces réformes adossées à plusieurs nouvelles lois seront suivies par d’autres, a-t-il assuré, à travers des lois spécifiques et les lois de finances pour accompagner le nouveau modèle de croissance économique adopté par le  gouvernement en 2016.

Il s’agit, selon lui, du nouveau cap économique qui vise à sortir l’Algérie d’ici 2030 de sa dépendance des exportations en hydrocarbures. Ce modèle de croissance sera exécuté en trois phases avec pour objectif d’atteindre une croissance soutenue du PIB hors  hydrocarbures de 6,5% par an entre 2020 et 2030. Le président Bouteflika précise que la première phase (2016-2019) est consacrée au décollage de cette nouvelle politique de croissance, tandis que la deuxième phase (2020-2025), dite de transition, permettra la réalisation du potentiel de rattrapage de l’économie, qui sera suivie de la phase de stabilisation ou de convergence (2026-2030), à la fin de laquelle l’économie nationale épuisera son  potentiel de rattrapage et les différentes variables de l’économie  convergeront vers leur valeur d’équilibre.

Le chef de l’Etat, qui semble donc se soucier de la réussite de ces réformes de «dernière chance», souligne que la prochaine législature coïncidera avec une  partie de chacune des deux premières phases de ce modèle de croissance économique. Pour concrétiser cette nouvelle vision, il veut ainsi une majorité parlementaire acquise. Une majorité qui sera, selon toute vraisemblance, composée essentiellement du FLN dont il est le président d’honneur.

Les voix contestataires de ces choix économiques risquent ainsi d’être réduites à néant. Car le chef de l’Etat précise que les lois de finances approuvées ces dernières années viennent soutenir cette démarche, à l’instar de la loi de finances de 2017 qui a introduit de nouveaux allégements et incitations fiscaux au profit de l’entreprise et de l’investissement en général.

Hani Abdi

Comment (30)

    Sahitou
    30 avril 2017 - 13 h 34 min

    Quand des gens s’allient avec
    Quand des gens s’allient avec la franc-maçonnerie en échange du pouvoir, seule l’anarchie serait le résultat. Mais ils s’en fichent car ils ne se sentent ni d’ici ni d’ailleurs. Ils sentent seulement l’argent et l’influence. Sinon ils n’auraient jamais saccagé avec autant de sauvagerie nos ressources.




    0



    0
    Anonymous
    30 avril 2017 - 12 h 33 min

    Je souhaite une mort atroce a
    Je souhaite une mort atroce a celui qui a mener ce pays vers le déluge y’a allah koul amine.il y a un mélange de gens kaykine et des gens naymine c est pour ça q ce système profite de ça .bessah tetkhelet wetejelet hâta yetlaaa foug maha matefra Hatta iweli moulaha inchallah




    0



    0
    Ni boutef
    30 avril 2017 - 9 h 28 min

    Boutef compte sur la nouvelle
    Boutef compte sur la nouvelle APN pour mener ses réformes.Hhhhhh comme Si l APN avait Le choix !!!!!Des députés qui ont accéder au poste grâce à la magouille et les méthodes sponsorisées par Boutef.




    0



    0
    avourour
    30 avril 2017 - 9 h 26 min

    Voter pourquoi faire? ON M A
    Voter pourquoi faire? ON M A VOLE 700000DA DE RAPPEL DE MA RETRAITE EN M OC TROYANT 15000DA POUR 23 ANNEES DE COTISATION EN QUALITE DE CADRE.LA CNR QUI A EGARE MON DOSSIER 2 FOIS DE SUITE NE M A PAS PAYER MON DU MEME EN DECIDANT DE M OCTRYER UN SMIG ET EN ME REFUSANT L ANNIVERSAIRE DE RETRAITE…..JE NE VOTERAI PLUS JAMAIS DANS MON PAYS JUSQU A MA MORT NI MOI NI MES ENFANTS NI MES AMIS ..J ESPERE QUE DIEU FINIRAIT PAR M ENTENDRE EN PUNISSANT CE SYSTEME DE POURRIS..ALLEZ ENGRAISSER TLIBA SAIDANI DJAMEL OULD ABBES(tunisiens etmarocains) CES EUX QUI SONT ALGERIENS PAS moi




    0



    0
    Anonymous
    30 avril 2017 - 9 h 23 min

    Les marocains ont mangé l
    Les marocains ont mangé l’Algérie…Ils n’ont pas tirer une cartouche pendant la guerre, certains étaient même des harkis reconnus…Pardon Si larbi Ben Mhidi…Pardon pour notre lâcheté…




    0



    0
    Anonymous
    30 avril 2017 - 9 h 23 min

    Tout le système est malade,
    Tout le système est malade, et sinistré par les scandales apparents, et secrets de la corruption, des malversations
    Des détournements, des dépenses inutiles, futiles improductives, et non rentables dans le faste, le luxe,
    Le prestige, et la folie de grandeur maladive ( de la plus belle, de la plus grande, de la meilleure réalisation,?!,…)
    Un système de la sourde oreille, des affaires illégales, et illégitimes, du fait accompli,
    Et de la fuite en avant solitaire ثغننث ثخسرث




    0



    0
    Anonymous
    30 avril 2017 - 9 h 21 min

    Nous sommes tous responsables
    Nous sommes tous responsables…cheh fina.
    Honte à celles et ceux qui ont noyé le pays sciemment et surtout à ceux qui ont fermé les yeux et laisser faire…Les ennemis de l’Algérie à l’intérieur et à l’extérieur ont pu mener leur sale besogne depuis 1999…Ils en rêvaient depuis 1962




    0



    0
    grave
    30 avril 2017 - 7 h 54 min

    purée c quoi sa je rêve ou
    purée c quoi sa je rêve ou quoi , quel reforme économique quel gestion du gouvernement quel vison politique , la crise économique du pays dure depuis 62 tt les reforme on échoué le malheur c qu’on fait les mm erreurs a chaque fois et l’autre malheur c qu’on es tjrs avec les mm personne ; depuis 1999 l’année ou bouteflika a promis l’éden au algérien las Vegas au Sahara la promotion du dinars, l’Algérie a faillit dans tt les secteur , sauf le secteur de la corruption et du vol ,
    ceux qui commande maintenant doivent savoir que y a une certaine tranche du peuple qui n’est pas dupe pour croire a tt ses bobards , le prochain APN sera d’une médiocrité sans précédent , compter sur un tel est un suicide , réveillez vous on est en 2017




    0



    0
    Anonymous
    30 avril 2017 - 7 h 36 min

    l’état des maitres chanteurs
    l’état des maitres chanteurs;c’est toujours; si vous etes gentil je vous apportent les bananes; si vous fermez les yeux sur la corruption et les détournement; vous auriez un poste comme fonctionnaire;si vous cautionnez l’injustice et les pots de vins je vous importent les aspirines;si vous votez le 04 mai je vous promettez le paradis bien chauffé sur terre;quant une nation il est a l’agonie il promettait monde et merveille sa population désorienté;nous connaissons par coeur les promesses non tenue de ce régime de corrompus et d’affairistes;




    0



    0
    Anonymous
    30 avril 2017 - 2 h 05 min

    bandes de lâches continuer à
    bandes de lâches continuer à lever vos bras.




    0



    0
    azrou
    30 avril 2017 - 1 h 45 min

    Merci à tous de lui rappeler
    Merci à tous de lui rappeler que c’est sous son règne qu’on a vu naître le MAK et l’affaire de mzab, bien qu’il n’est pas seul responsable.
    L,histoire retiendra qu’il a fait de madani mazreg une personalité nationale !
    (…) le pays se sentira mieux




    0



    0
    Bientôt
    30 avril 2017 - 0 h 13 min

    Ensemble pour un boycott
    Ensemble pour un boycott massif des élections de la honte. En vérité, un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice.




    0



    0
    Bientôt
    30 avril 2017 - 0 h 10 min

    Ya zitouna wach edak lelwed..
    Ya zitouna wach edak lelwed….chez nous en Algérie, si voter, changeait quelque chose, il y’a longtemps que ça serait interdit. n’est-ce pas si Lprésidane. Alors, vivement un boycott massif !




    0



    0
    Anonymous
    29 avril 2017 - 22 h 20 min

    Encore une mystérieuse et
    Encore une mystérieuse et énigmatique « lettre » du Président absent! De quelle APN nous parle Mme Ferraoun? Celle inféodée au système ou celle des baznassiya corrompus et allies de ce système? Misère et désespoir pour cette pauvre Algérie condamnée a demeurer éternellement orpheline de son peuple et soumise au dictat de ses dirigeants. A quoi bon et pour quelles raisons sortir de chez soi le 4 mai?




    0



    0
    pegasse
    29 avril 2017 - 19 h 30 min

    A.P vous avez bien redigez:
    A.P vous avez bien redigez: ECRIT ET LU PAR HOUDA IMAN FERAOUN???!!!!,je ne fabule pas!,Wwwwaaaaaaoooow,c’est qui elle?,le clône du president??,yaou el wekhda kbira,maintenant tous le monde est president,allez y c’est le big bigbang,cheh fina!




    0



    0
      Lghoul
      29 avril 2017 - 20 h 15 min

      Ya pagasse. Combien de
      Ya pagasse. Combien de blondes t’a bu ? Du calme mon frère ….




      0



      0
        Anonymous
        30 avril 2017 - 11 h 42 min

        Que de la Budwaser high
        Que de la Budwaser high quality ! lol




        0



        0
          pegasse
          30 avril 2017 - 12 h 22 min

          El ghoul et anonymous je vous
          El ghoul et anonymous je vous salue cordialement,je puis vous assurer que même sans avoir rien consommé je suis dans un coma ethyllique profond,en plein delirium quoi!,je vois des brézidéne partout,vite il faut que j’aille consulter ouled abbes et le numerologue mokri,lol.




          0



          0
    anonyme
    29 avril 2017 - 18 h 54 min

    TOZ……………………..
    TOZ……………………….TOZ .




    0



    0
    GHEDIA Aziz
    29 avril 2017 - 18 h 00 min

    Entièrement d’accord avec le
    Entièrement d’accord avec le contenu de cette lettre sur une chose : « sortir l’Algérie d’ici 2030 de sa dépendance des exportations en hydrocarbures ». Pour la simple raison et bonne qu’en 2030, l’Algérie n’aura plus de pétrole, ses puits se seront asséchés, taris, et donc elle ne sera plus dépendante de cette ressource naturelle… à moins de recourir, en partenariat avec les grandes compagnies pétrolières, à l’exploitation du gaz de schiste.




    0



    0
      Anonymous
      30 avril 2017 - 8 h 04 min

      En 2030 beaucoup ne seront
      En 2030 beaucoup ne seront plus de ce monde ils n’auront plus de compte a rendre au peuple ;mais dans l’au dela a qui de droit . /




      0



      0
    MOMO
    29 avril 2017 - 17 h 56 min

    SVP ALLEZ VOTER .COMME SA ON
    SVP ALLEZ VOTER .COMME SA ON POURRA EXPORTER NOS DEPUTER VENDU ET COROMPU.HE OUI 18 ANS DE POUVOIR ET ON ATEND DE NOUVELLES REFORMES DES NOUVELLES AUGMENTATIONS .30 ANS DE RETARD C SA LA REALITER….




    0



    0
    gatsby .
    29 avril 2017 - 17 h 55 min

    Encore des histoires à dormir
    Encore des histoires à dormir debout que du vent mais réveillez vous.




    0



    0
      bygats
      30 avril 2017 - 8 h 23 min

      Pourquoi nous réveilles tu ?
      Pourquoi nous réveilles tu ? Encore des histoires à dormir debout que du vent. lol




      0



      0
    Lghoul
    29 avril 2017 - 17 h 41 min

    Il ne reste plus qu’a mettre
    Il ne reste plus qu’a mettre des ignares analphabète qui s’entretuent pour des places de députés a l’APN pour couler le bateau Algérie en levant le doigt une fois an pour 40 millions de salaire par mois. Sinon la seule réforme économique qui reste encore à finaliser est de faire taxer les algeriens sur l’air qu’ils respirent pour payer les résultats catastrophiques de la dilapidation des bien du peuple par des hordes marocaines et tunisiennes. Le reste n’est que de la parlotte si des gens comme khelil et compagnie, pourtant fichés au parquet de Milan pour corruption peuvent rentrer en Algérie et sortir comme ils veulent sans jamais avoir été inquiétés par une justice privatisée qui ne s’occupe que des couples sur les plages et ceux qui mangent pendant le ramadan. A propos, à quand votre prochain bain de foule ou votre discours télévisé pour passer votre message au peuple algérien ? Je vous le demande en tant que simple citoyen qui s’inquiète de l’absence trop prolongée de son président.




    0



    0
    Anonymous
    29 avril 2017 - 17 h 36 min

    c’est sans importance
    c’est sans importance




    0



    0
    Rascasse
    29 avril 2017 - 17 h 20 min

    Le pouvoir fait tout pour
    Le pouvoir fait tout pour décourager les gens d’aller voter finalement




    0



    0
    Ali Anti Corruption
    29 avril 2017 - 16 h 45 min

    Bouteflika compte sur la
    Bouteflika compte sur la future APN de la chkara pour finaliser ….la corruption et l’argent sale dans l’économie




    0



    0
    Mergou
    29 avril 2017 - 16 h 27 min

    Tous vos programmes et
    Tous vos programmes et réformes ont mené le pays à la faillite.




    0



    0
    Izzan
    29 avril 2017 - 15 h 15 min

    En résumé le dernier coup de
    En résumé le dernier coup de grace pour achever l’Algérie qui est la proie de tous les parasites rentiers. Lah yerham echouhada qui sont morts pour une Algérie juste et sociale.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.