Voilà pourquoi je ne suis pas solidaire avec Fekhar !

Par Youcef Benzatat – Kamel-Eddine Fekhar est un prisonnier politique qui a été arrêté en juillet 2015 et condamné depuis pour atteinte à la souveraineté de l’Etat. En grève de la faim depuis plusieurs semaines, son état de santé se dégrade dangereusement et il risque de mourir s’il continue à refuser de s’alimenter.

Peu importe la légitimité ou non du pouvoir qui l’a arrêté, l’indépendance ou l’asservissement de la justice qui l’a condamné, Kamel-Eddine Fekhar s’est rendu coupable d’atteinte à la souveraineté de l’Etat, en appelant des instances internationales à s’immiscer dans nos affaires intérieures avec toutes les conséquences que cela pourrait avoir sur la paix civile et sur l’intégrité de notre territoire national. Son combat pour la séparation ethnique des Algériens, en revendiquant la ghettoïsation du M’zab, en solidarité avec les séparatistes kabyles, n’est pas un combat au profit de la nation algérienne et du peuple algérien et de sa souveraineté.

De ce fait, tout Algérien attaché à sa patrie se doit de condamner de tels agissements, indépendamment de la volonté du pouvoir. La lutte pour le rétablissement du peuple algérien dans son identité appartient à tous les Algériens, et personne ne peut prétendre en imposer le monopole. Elle est d’abord une affaire de débat de société à mener pragmatiquement par des compétences en anthropologie, en histoire, en linguistique, en philosophie, en archéologie et par toute autre compétence susceptible de verser des arguments pertinents dans le débat.

Car notre société est traversée depuis plus de deux millénaires de toutes sortes d’apports de populations et de cultures étrangères, qui n’ont pas manqué à produire des métissages très complexes et une altération de la culture originale amazighe qui a débouché sur une forme de transculturalité, perceptible dans nos modes d’expression d’aujourd’hui. Ce qui fait de notre identité une singularité, qui n’est ni amazighe ni arabe. Dans ce cas, le combat de Kamel-Eddine Fekhar s’inscrit dans un processus de division et de menace sur d’éventuels conflits interethniques, meurtriers et dévastateurs. C’est pour cette raison que l’on ne peut être solidaire avec son combat et le soutenir dans l’épreuve difficile qu’il traverse.

Cette désolidarisation avec son emprisonnement traduit une volonté de préservation de toute une population, de son cadre de vie et de la menace qu’il peut représenter en étant libre de ses mouvements, allant jusqu’à pouvoir mettre en péril l’existence de toute une nation. D’autant que celle-ci est menacée de toute part dans une conjoncture internationale qui lui est très défavorable.

Par ailleurs, indépendamment que l’on soit pour ou contre la peine de mort, on ne peut prendre le risque d’appeler à sa libération si celle-ci pourra constituer un danger pour le destin de toute une nation. Qu’il recoure au chantage de la grève de la faim pour espérer une libération, c’est en partie de sa responsabilité si un malheur le frapperait. Car, si toute personne qui menacerait l’existence d’une nation pourrait obtenir sa libération suite à un tel chantage, cette nation courrait le risque de disparaître à la moindre volonté malveillante qui la viserait.

Voilà pourquoi on ne peut être solidaire d’un prisonnier politique lorsque celui-ci prétend obtenir sa libération pour pouvoir continuer à exercer sa dangereuse activité qui menacerait de mettre en péril l’unité de son peuple et l’intégrité de son territoire. 

Y. B.

Comment (196)

    Abdelrahmane
    14 mai 2017 - 18 h 49 min

    @ Zoro. Merci Zoro, mon frère
    @ Zoro. Merci Zoro, mon frère et compagnon, notre brave et vaillant justicier, mon 2anyss :أليف يُدخل السعادة والطمأنينة على قلب رفيقه ويذهب عنه الوحشة والخوف

    ZORO
    13 mai 2017 - 17 h 01 min

    Felicitation ya si
    Felicitation ya si abderrahmane l ils se sont volatilises les separatistes aucun nif à l horizon nous sommes toujours à leur trousse jusqu a ce qu ils retrouvent raison!!!! Ton ANIS ZORO !!!

      Wakhda
      14 mai 2017 - 16 h 45 min

      C’est pathétique
      C’est pathétique

    Abdelrahmane
    12 mai 2017 - 21 h 38 min

    @ Réponse à anonyme du 09 may
    @ Réponse à anonyme du 09 may 2017 – 02:21. 1) Arabe est forcément arabophone (de par sa langue maternelle). Arabophone n’est pas forcément arabe comme c’est le cas de jacques berque, barjolet, alain gresh, rené nada et des dizaines de millions de personnes à travers le monde qui parlent l’arabe suite à des études académiques, d’efforts didactiques ou de côtoiement et vécu dans un milieu arabe. Donc quand j’ai écrit arabes et arabophones concernant des arabes, il n’y avait pas de contradiction sauf dans ton mental qui réagit négativement dès qu’il entend le mot arabe. 2) non, les carthaginois ne sont pas des libyco-puniques, non. C’est encore une énième tentative de votre part pour vous accaprer indument l’héritage de carthage comme vous avez tenté en vain de vous approprier hannibal, ibn khaldoun, ibn arabi, ibn rochd, juste par ce qu’ils sont nés et ont vécu en Afrique du nord. Ce sont originellement des phéniciens implantés en Afrique du nord, enracinés après des siècles de présence en ifrikia, ayant coupé leurs liens avec la Phénicie et qui après leur « autochtonisation », leur évolution et la constitution de leur entité politique propre (carthage) sont devenus les puniques. 3) les phéniciens ont fait parler d’eux déjà 3500 av jc avec leurs relations avec l’égypte pharaonique et la Grèce hellénique. A partir de 1800 av jc ils se sont lancés dans leur aventure de navigateurs commerçants en méditerranée et ont commencé à fonder des comptoirs sur le pourtour méditerranéen et sur les cotes atlantiques de l’Afrique de l’ouest et au nord sur les cotes atlantiques de l’europe jusqu’en mer du nord. Sur les cotes algériennes ils ont fondé dès le 12° siècle av jc des comptoirs commerciaux qu’ils ont habités, et à partir desquels ils pratiquaient le commerce du troc avec les habitants locaux dans leurs campements. Ils ne se sont pas mélangés, ni métissés avec les locaux. Tous les ports et villes côtières algériennes actuelles sont à l’origine des comptoirs commerciaux habités initialement par des phéniciens. Les phéniciens n’ont pas institué d’entité politique jusqu’à partir de 814 av jc avec la fondation de l’empire de carthage. c’est à partir de là qu’ils ont sous les besoins de l’empire en main d’œuvre, soldats et producteurs, ils se sont mis en contact direct et proche avec les autochtones maures à qui ils ont transmis des connaissances et savoirs sur l’agriculture, l’artisanat, les croyances, la langue punique devenue la langue véhiculaire officielle du savoir, de l’administration et de l’art de toute la région jusqu’à la conquête romaine et même au delà avec la présence vandale, byzantine jusqu’à l’arrivée des arabes. 3) les historiens contemporains tels stephane gsell, cintas, charles andré julien, moubarek el-mili, guy gauthier, gabriel camps et autres ont tous parlé de présence, d’implantation, de domination et de prévalence de la langue punique pendant 19 siècles soit de 1250 av jc jusqu’à 650 ap jc..4) les libyco-puniques dont tu parles ya si lanonime sont des libyens qui se sont acculturés et sont devenus puniques et ont été absorbés et dilués dans la culture, la langue et la civilisation carthaginoise, comme certains berberes ont été acculturés et absorbés et dilués par la langue, la culture et la civilisation arabe musulmane et qui sont aujourd’hui inséparables des arabes. 5) malgré la présence et la domination de la culture et la langue latines pendant la présence romaine, la langue et culture puniques sont restés présentes en Afrique du nord dans les milieux populaires et même saint augustin en a parlé au 5° siècle après jc. Et même les arabes en entrant en Afrique du nord à partir de 650 et ont parlé de populations parlant une langue proche de la leur et qui leur était familière à savoir la langue PUNIQUE.

    Abdelrahmane
    12 mai 2017 - 5 h 53 min

    @ Zoro, 12 may 2017 -00:18.
    @ Zoro, 12 may 2017 -00:18. Merci Zoro, notre brave et vaillant justicier. Je te salue, à mon tour, bien sincèrement et amicalement. Quand je te lis « netweness bik ». Dans la longue série de poupées russes matriochkas, tu n’as pas cité farida qui m’a insulté à son premier et dernier poste juste par ce que je me suis dit Arabe. « ARABE », ce mot épouvantail qui, à la moindre évocation, leur fait l’effet d’un électrochoc, d’un coup de patte animale ‘(sakka) au derrière. Je remarque que fatima ne donne pas signe de vie, j’espère qu’elle a passé une autre nuit moins bête, grâce à l’Arabe Abdelrahmane. Amicalement à toi , Zoro.

    Abdelrahmane
    11 mai 2017 - 7 h 16 min

    @ Droit de réponse à fatima
    @ Droit de réponse à fatima du 10 may 2017 – 14:30. fatima c’est toi la première qui m’as attaqué sauvagement alors que je ne te connaissais ni d’adam ni d’eve comme dirait tON congénère lE tribun tamnaght. Tu m’as traité de grosse gueule, de misogyne, de petite plume ébréchée et j’en passe. Tu m’as promis vengeance et enfer bien que, grâce à moi, tu as passé la nuit moins bête ce soir là. Je souhaite qu’AP me permette de te porter l’estocade encore une fois même si elle te rendra encore moins bête ce soir. 1) tu as dit, « .. ne fait pas parti de mon caractère autocritique ». non, on dit : »…ne fait pas parti(E)…. 2) tu écris, « combien même fussent-elles ». Non, on dit quand bien même…. 3) due à la fatigue d’une journée réciproquement bien labourée ». Cà ne veut rien dire, çà n’a aucun sens, çà se dit pas. 4) je cite encore: »..la fixation graphique que tu as fais de l’interjection.. ». Non, on dit, la fixation graphique que tu as faiTE .. » 5) « à celui qui veuX t’entendre. Non, à celui qui veuT.. ». 6)  » une LONGUE MOQUERIE, que je séquencerai () en.. ». NON, « que je séquencerai(S).. ». 7) « plein d’enflure() et de redondance() ». Non plein d’enflureS et de redondanceS. 8)  » comme d’habitude je me suis esclaffé en lisant ». Non, je me suis esclafféE. 9)  » Vous la fuyez comme une peste n’est-ce pas? ». C’est toi qui traites de peste ton congénère tamnaght, pas moi.10) « dans le futur, j’y serai vigilante dans à mon orthograph(i)e ». Dans (A) mon orthographe ?? De plus orthographie est un terme d’architecture qui signifie : représentation d’un objet sur un plan sans tenir compte de la perspective. Le terme orthographie ne peut etre associé à l’écriture, ni aux règles qui déterminent la manière d’écrire les mots. Ap, prière permettre cette mise au point.

      Wakhda
      11 mai 2017 - 14 h 49 min

      C’est étrange que de se
      C’est étrange que de se prendre pour Voltaire quand on défend aussi farouchement​ une pseudo culture qui laisse supposer qu’on conçoive la lointaine et différente péninsule arabiste comme étant à notre porte. C’est vrai que Paris est plus proche que Ryad, mais pourtant moins proche de n’importe quelle patelin berbérophone bien de chez nous. Tu es l’archétype du colonisé ou s’agit il du Syndrome de Stockholm ? Peut être. Oh schizophrénie quand tu nous tiens. Tu veux dormir moins bête ce soir, je vais t’apprendre un mot qui sied Très bien au tableau des syndromes que tu présentes c’est  »trouble de la personnalité anankastique » bon rétablissement.

        Abdelrahmane
        11 mai 2017 - 18 h 18 min

        @ wakhda la catastrophe. Ma
        @ wakhda la catastrophe. Ma culture et ma langue est enracinée, implantée, établie en Algérie, chez moi, sur la terre de mes ancêtres, ma patrie, depuis 14 siècles,plus de 60 générations et non pas en péninsule arabique, malgré toi, contre toi et plus fort que toi. elle est autochtone et autonome. Quant à toi, si tu avais une once d’existence linguistique, de culture et de civilisation dans ta tribu, essaie, chiche de traduire ton poste dans ton dialecte tribal local. Le reste de ton délire psychiatrique ne mérite même pas d’être lu, tellement il pue l’ignorance et la prétention mégalomaniaque.

        zoro
        11 mai 2017 - 23 h 18 min

        Wakhda est de retour pour
        Wakhda est de retour pour nous parler de trouble de personalitė regarde autour de toi camaradov,amnagh tamnaght.fatima,wakhda des deux en un des trois en un parfois même des quatre en un sans compter les anonymes abderrahmane est Toujours le même bien dans sa peau tel que je l ai connu.il n’a pas à créer des poupées gonflante pour se cacher derriere.et je tiens à le saluer!!

    Zoro
    10 mai 2017 - 15 h 26 min

    @ TAMNAGH ET FATIMA : Zoro
    @ TAMNAGH ET FATIMA : Zoro ne croisera jamais le fer avec des ladies parce qu il sait bien que quelque soit l issue du match ,(ghaleb wala meghloub ) il sera toujours le grand perdant!!! Accepter ladies les reverences de Zoro !!!et pour detendre l athmosphere je vous cite abderrahmane el mejdoub: soug enssa soug metyar ya dekhleh roud balek iwerouk mna errebh kountar wi khasrouk fi ras malek!!!!

    Abdelrahmane
    10 mai 2017 - 14 h 01 min

    @ à 23:27 on a écrit : »J
    @ à 23:27 on a écrit : »J’aurai() bien aimé que tu lui tiennes tête avec des arguments solides, y inclue() comme.. ». Correction : j’aurai(s) bien aimé que……., et y inclue(s)…. Erreur d’inattention, fatigue tard dans la soirée, comme je m’y attendais. En tous cas elle dormira moins bête ce soir avec cette correction au propre et au figuré. HHHAAAAAAAA ! Droit de réponse.

    ZORO
    10 mai 2017 - 8 h 22 min

    Zoro vient d apprendre a
    Zoro vient d apprendre a travers Fatima que tamnagh est une personne au feminin,Zoro tient donc a presenter ses excuses a cette lady en lui disant sorry woman i was wrong!!!!

    Abdelrahmane
    10 mai 2017 - 6 h 42 min

    droit de réponse En français
    droit de réponse En français on écrit « Gesticuler » et non pas « Jesticuler », on écrit des « écriTs » et non pas des « écri'()s », on écrit « occurRence » et non pas « occur()ence ». Voilà. Et fatima va nous dire que c’est des erreurs d’inattention et non pas des erreurs d’orthographe. En tous cas, fatima dormira moins bête ce soir et cela grâce à Abdelrahmane. Dans le restant de sa vie, à chaque fois qu’elle rencontreras dans les occurrences citées plus haut, elle doit se rappeler un certain A.Piste nommé Abdelrahmane. HHAAAAHHHAAAA

      Fatima
      10 mai 2017 - 13 h 30 min

      Merci d’avance à
      Merci d’avance à Algériepatriotique.com de laisser [email protected]_Abederahmane. Décidément tu dois avoir une « grosse gueule » et une toute petite plume, ébréchée par-dessus le marché, mais je prends acte de tes remarques (corrections), pertinentes, du reste. Car justifier l’injustifiable – les erreurs d’inattentions, et par extension d’orthographes en l’occurrence – ne fait pas parti de mon caractère autocritique, combien mêmes fussent-elles, en effet, la résultante d’une inattention due à la fatigue d’une journée réciproquement bien labourée. J’ai écris à 23:27. Soit. Ta grosse gueule se reconnait à la fixation graphique que tu as fais de l’interjection « Ha ha », par je te recopie « HHAAAAHHHAAAA ». Elle est écrite, selon « tes » règles orthographiques propres : à savoir, des lettres capitales, pour apparaitre GRANDE, gueuler à HAUTE VOIX, à celui qui veux l’entendre, dans une équation insolvable, tirée en longueur, pour lui donner l’apparence d’une LONGUE MOQUERIE, que je séquencerai en : HHAAAAHHHAAAA = 2H + 4A + 3H + 4A, hautain, méprisant, misogyne que tu sois ! Cette interjection, pour ton information n’existe ni dans « CNRTL » ni dans le Robert; seul le Larousse la cite timidement [c’est-à-dire avec un astérisque] est d’origine anglaise. Avec les femmes tu apprends beaucoup ! Voilà, tu es averti pour le futur ! Première faute d’orthographe. Fatima est un prénom propre, donc il s’écrit avec une majuscule et pas une minuscule, sauf si tu veux me maintenir, inconsciemment, en rang encore inférieur à celui de Abderahmane, esclave du Clément! Deuxième faute d’orthographe. Le verbe « rencontrer » ne prend pas d’ « s » quand il est conjugué à la 3ème personne du singulier [elle/il] au futur simple de l’indicatif. Troisième faute d’orthographe. Je m’arrête ici sans évoquer la ponctuation anarchique, les phrases incomplètes et confuses, telle que « … Dans le restant de sa vie, à chaque fois qu’elle rencontreras dans les occurrences citées plus haut, elle doit se rappeler un certain A.Piste nommé Abdelrahmane.», … et cela, tout frais, à 7 : 42 du matin.

      Bref, comme d’habitude je me suis esclaffé en lisant le brouillon de ton « brouillon » que tu venais de poster. Il paraissait avoir été écrit, comme le sont tes autres écrits d’ailleurs, avec une plume ébréchée, le style en était maladroit, plein d’enflure, de redondance, et s’il y avait de bonnes idées, elles partaient en fusées pour retomber en cendres.

      Voilà, l’arroseur est, désormais, arrosé !

      Mais dans tout ca, où est la réponse à « Tamnaght », votre bête noire, à toi et à Zero, sujet de mon écrit d’hier? Vous la fuyez comme une peste n’est-ce pas? En réitérant, ici, mon souhait de vous lire, toi et Zoro, dans vos réponses respectives à Tamnaght, je vous souhaite bonne journée.
      P.-S. : Pour Abedrahmane : dans le futur, j’y serai vigilante dans à mon orthographie, même à 23 :27,. Tu es averti par rapport à la tienne !

      Fatima

        Abdelrahmane
        10 mai 2017 - 14 h 14 min

        @ pour rencontrer, j’avais
        @ pour rencontrer, j’avais écrit initialement « dans le restant de ta vie quand tu rencontreraS … ». Puis je me suis ravisé et j’ai décidé de ne pas m’adresser directement à fatima. Les caractères sont si petits que même à la relecture le « s » est resté. En tous cas – gesticulations, occurrence, les écri(t)s) et j’aurai(s) aimé – étaient trop flagrants et trop grossiers pour passer inaperçus, ils vont rester bien ancrés dans la mémoire de fatima et hanteront sa nuit de fatima ce soir. et maintenant que fatima se branche sur autre chose et m’oublie pour toujours.

    Zoro
    9 mai 2017 - 22 h 00 min

    @tanghamt ou je ne sais quoi
    @tanghamt ou je ne sais quoi ??? Zoro est visionnaire, il te voit en grand chef berberiste separatiste propagandiste lieutenant de mehenni tenant in discours fleuve qui ne veut rien dire cependant zoro doit reconnaitre que tu es doue en linguistique,tu parais maitriser tous ses secret dommage pour toi le plus important secret semble t echapper c est que
    Quand une langue est inutile sa linguistique n est qu une perte de temps!!!! You’re a looser loosing time. -wake up man !!!

      Tamnaght
      10 mai 2017 - 13 h 57 min

      Merci à AP de laisser passer.
      Merci à AP de laisser passer. @_Monsieur « Zoro ». Veuillez comprendre, Monsieur, mon abstention à vous répondre, jusqu’à ce que vous fassiez l’effort d’appuyer simultanément sur les raccourcis [Ctrl + C] pour copier mon pseudonyme et [Ctrl + V] pour le coller là où il doit être. Car, c’est uniquement en lisant mon pseudonyme que je me sentirai concerné ou interpellé. C’est comme ca que les choses fonctionnent dans le monde civilisé, de la civilité, du civisme, civil, … ou comme cela vous plaira ! Merci.
      Tamnaght

        ZORO
        10 mai 2017 - 19 h 36 min

        @FATIMAGHT: Tamnaght et
        @FATIMAGHT: Tamnaght et Fatima ,voyez vous ce bel equilibre qu on retrouve heureusement chez une fiere algerienne allez y messieurs les hommes voila un bel exemple fatima l arabe qui defend tamnaght l amazight c est le summum du respect et de la foi en un devenir commun bravo Fatimaght vous avez reussi!!!!

    Abdelrahmane
    9 mai 2017 - 14 h 48 min

    @ tamnaght, 09/05/2017- 14:11
    @ tamnaght, 09/05/2017- 14:11. Tu dis que tu n’as pas de temps pour me répondre et tu me fais un discours fleuve de presque une page virtuelle. Et tu crois que, moi, je perdrais le temps de te lire et sacrifierais le passe-temps de te répondre. Voilà mon droit de réponse est exercé, j’espère le voir publié.

      Fatima
      9 mai 2017 - 22 h 27 min

      @_Abederahmane. Tamnaght est
      @_Abederahmane. Tamnaght est trop forte pour toi. J’aurai bien aimé que tu lui tiennes tête avec des arguments solides, y inclue comme il a l’habitude de le faire lui-même, en citant tes sources. Dommage pour ceux qui comme moi ont suivi cet échange à peine enclenché, qui s’est achevé, par ta résignation, à la queue leu-leu, avec toi très loin derrière! Pourtant avec les autres tu écris et jesticule beaucoup. C’est pour ca que l’argument que tu avais avancé pour abondonner la partie qui vient à peine de commencer, en reprochant à Tamnaght d’avoir écrit une page (virtuelle), malgré son manque de temps, ne tient pas la route. Je n’avais pas cru que tu avais peur de la densité des écris. Remarque, tu as raison, puisque Tamnaght n’a répondu qu’à une seule de tes assertions (voir ton courrier du 06 May 2017 – 14:19). La différence en l’occurence. Que veux-tu faire, les femmes peuvent être plus intelligentes que les Abderahmanes, n’est-ce pas ?

      Fatima

    Anonymous
    9 mai 2017 - 1 h 21 min

    Abdelrahmane (non vérifié) 08
    Abdelrahmane (non vérifié) 08 May 2017 – 10:10
    Nulle chicanerie de ma part au sujet des concepts d »arabes » et d »arabophones ». J’ai légitimement trouvé curieux que tu te mettes à utiliser le terme « arabophones » (au lieu d’arabes), alors que jusqu’à présent tu agressais tous les internautes qui l’utilisaient, arguant que cela revenait à nier l »arabité » de l’Algérie, d’après toi. Pour le reste, comme d’habitude ton approche idéologique de l’Histoire te conduit à la déformer comme ça t’arrange. Je suis fatigué de révéler tes mensonges. Je te rappelle entre autres, à titre d’exemple, que les Carthaginois (qui étaient déjà des lybico-puniques) n’étaient pas présent dans les villes d’Algérie depuis 19 siècles au moment de l’arrivée des premiers guerriers arabes, mais au maximum depuis 14 siècles. De plus à cette époque, le latin avait amplement supplanté le punique dans les villes. Je m’arrêterais là, car révéler toutes tes approximations est une perte de temps, il n’y a pas pire aveugle, que celui qui ne veut pas voir. Tu peux t’empresser de me répondre, mais je ne prendrais pas la peine de te lire, car j’ai déjà perdu assez de temps avec toi.

    Abdelrahmane
    8 mai 2017 - 9 h 10 min

    Droit de réponse à anonyme.
    Droit de réponse à anonyme. Évidemment, anonyme ne veut pas débatte ou plutôt ne peut pas débattre car incapable de produire le moindre argument ou idée. Alors il/elle adopte une posture de chahuteur, de heckler, mouchawiche, en usant de chicaneries sur « arabes » et « arabophones » (pour lui/elle, tout sauf arabes. vous pouvez parler d’arabophones, d’araboïdes, de martiens, de jupitériens en Algérie mais arabes non surtout pas, çà fait chez lui/elle l’effet d’électrochoc), il/elle s’arcboute à de futiles détails, 1/0000 ou 1/10000 alors disons 1/20000, çà va ? il/elle use d’attaques personnelles, de provocations et vétilles auxquels bien sûr je ne réponds pas. Dans le sillage de ma réponse à tamnaght: à la conquête arabe de l’Algérie, il y avait dans les villes et cités une petite colonie arabe formée de soldats, milices, dou3ates, ulémas pour expliquer et transmettre la nouvelle religion, des familles arabes de bénévoles venues volontairement d’orient pour l’expansion de la nouvelle religion. Les puniques se sont joints à cette colonie en s’arabisant et en se défaussant (progressivement) de leur parler punique (pourtant langue véhiculaire dans la région durant 19 siècles). En quelques décennies, la langue et la culture arabes se sont installées et implantées en Algérie dans les villes et cités, et les berberes majoritaires habitant les zones rurales et montagneuses parlaient et conservaient leurs dialectes. au cours des siècles suivants les arabes dans les villes se sont constitués en communauté consciente de son existence, son implantation, son enracinement, son approfondissement et son « autochtonisation », elle s’est constituée un patrimoine riche, productif, profus, prolifique, divers, prévalent et dominant et surtout AUTONOME par rapport à l’orient (c’est très important pour comprendre et expliquer la situation actuelle). La langue arabe est devenue la langue véhiculaire dans le pays, dans l’administration, le commerce, le pouvoir, la savoir, l’art, l’aristocratie. cette situation s’est renforcée et s’est étendue après le 11° siècle avec le déferlement des tribus de beni-hilllel et beni soleim qui ont submergé les villes et les campagnes et se sont étendus sur la majorité du territoire national, suivies au 15° siècles après la chute de grenade par la venue en force de réfugiés andalous arabophones eux aussi doués, habiles et nantis d’un patrimoine arabe artistique, littéraire, artisanal et culturel riche, abondant et raffiné. Ce qui a bouleversé complétement et radicalement et définitivement le visage du pays, processus qui s’est renforcé au cours des siècles qui ont suivi jusqu’à nos jours. après 14 siècles de présence, de prévalence, d’extension, d’expansion, d’acculturation et d’absorption, de domination et dominance et de productions, de gestations et de formation d’une communauté consciente de son existence et de ses valeurs et dénominateurs communs, après tous ces développements, continuer de parler d’arabophones et nier le concept d’arabe en Algérie c’est ignorer la sociologie, nier le soleil à midi en plein été en temps clair et refuser la réalité.,

    Abdelrahmane
    6 mai 2017 - 13 h 19 min

    @ Droit de réponse à tamnaght
    @ Droit de réponse à tamnaght, 05 may 2017 – 17:58. 1) tamnaght ou tamanaght, où est la différence ? J’ai mal lu et confondu avec tamanart, plage paradisiaque près de chez moi. Pourquoi cette sensiblerie ? Moi-même ici on me tutoie et me cite comme abdelrahmane, abderrahmane, l’idolâtre de l’arabe, l’islamo-baathiste, l’arabiste et çà ne me formalise pas le moins du monde. 2) je te tutoie comme je tutoie tous le monde ici sans connaitre aucun ni d’adam ni d’eve (sic), sauf les deux contributeurs et auteurs des topics auxquels j’ai participé, par politesse et urbanité. 3) tu t’es adressé à Zoro mais tu as dit « vous les arabes, vous n’avez rien….. », et çà suffit pour que çà me concerne en tant qu’arabe et me fait réagir tant nous sommes sur un forum libre, ouvert et démocratique. Si tu veux trier les participants sur le volet, tu n’as qu’à créer ton propre blog. 4) la loi français que tu invoques n’est pas pertinente ici et ne me concerne pas, je suis algérien, vivant dans mon pays, dans ma patrie et celle de mes ancêtres, je participe sur ALGÉRIE- PATRIOTIQUE en tant qu’algérien non concerné par ta loi française. 5) Quant au défi de produire le 1/0000 de ce qu’ont produit les arabes, j’ai dit « toi » mais je m’adressais à ce que tu représentes en lançant ton défi aux arabes, donc mon défi s’adresse à ce que tu représentes et ton pseudo s’y réfère nettement. 6) dans ton commentaire tu as donné inutilement et impertinemment force détails sur ta vie privée, c’était vraiment inutile et superflu. 7) Pour le este de ton discours.. oups de ta tribune, sur ait menguelat, moufdi zakaria, kawarizmi, al-boukhari, fekhar, omar khayam et les petits, tout petits détails annexes, çà ne m’intéresse pas de te répondre. Svp algérie-patriotique, droit de réponse. Publiez svp

      YOUCEF BENZATAT
      6 mai 2017 - 23 h 46 min

      Merveilleuse cette parcelle
      Merveilleuse cette parcelle de la cote algérienne qui vat de Jijel à Skikda, A Tamanart, les constantinois y affluaient sans interruption pendant tout l’été, j’y ai passé une bonne parti de mes vacances à mon adolescence ou je me baigné du levé du soleil à son coucher. En maillot de bain, les filles aussi… en BIKINI… Il faisait bon vivre…

        Anonymous
        7 mai 2017 - 6 h 04 min

        C’est fini le bon vieux temps
        C’est fini le bon vieux temps !

      Anonymous
      7 mai 2017 - 2 h 14 min

      Tu dis que les Amazighs n’ont
      Tu dis que les Amazighs n’ont pas été capables de « produire le 1/0000 de ce qu’ont produit les arabes », prouve le monsieur le pseudo-statisiticien roi du mensonge, chiffres à l’appui. Chiche et bon courage pour les calculs petit haineux.

        Abdelrahmane
        7 mai 2017 - 10 h 45 min

        @ anonyme, je maintiens ce
        @ anonyme, je maintiens ce que j’ai dit, il n y a pas de statistiques à présenter, c’est un constat général, je n’ai rien à prouver, y a qu’à considérer ce qu’ont produit les arabophones algériens ces 14 derniers siècles dans leur langue ARABE comme acquis linguistiques, culturels, artistiques, littéraires, culinaires et civilisationnels, leur visibilité et dominance. Et ce qu’ont produit les berberophones (dans leurs dialectes berberes). El-7aq youqaal, ce n’est ni une stigmatisation, ni un dénigrement mais un constat. Calme toi bonhomme, ta nervosité et ta perte de sang-froid te met en difficulté dans un débat courtois et civil et apporte des dividendes à ton débatteur. Alors bonhomme, présente des contre-arguments et cool. anime le débat au lieur de le faire dégénérer !!!

          Anonymous
          7 mai 2017 - 21 h 06 min

          Comme d’habitude, le pseudo
          Comme d’habitude, le pseudo-statisticien médisant, avance des chiffres telles des vérités scientifiques, et quand on lui demande de se justifier, il, se dégonfle, déclare que l’on doit prendre pour vérité indiscutable l’opinion évidente de monsieur je sais tout sur l’Algérie. Et curieusement, il accepte à présent le terme « arabophones », après avoir tant de fois déclaré que parler d’arabophones au lieu d’arabes, c’était nier aux « Arabes » leur identité.
          PS: sais tu au moins que 1/0000, ça n’existe pas en mathématiques ?

      Tamnaght
      9 mai 2017 - 13 h 11 min

      Merci à AP de laissar passer.
      Merci à AP de laissar passer. @_Monsieur Abderahmane. Monsieur, il va, ici, sans dire que le temps dont je dispose par jour, et par extension dans ma vie de façon générale, est très limité. Il m’est donc très précieux, par conséquent j’en dépense au compte goutte, pour que je me permette un lux qui consiste à m’attarder sur des bêtises prises par des idées, des arguments, voir peut-être même de la réflexion, dont fantasme notre cher Monsieur Abderahmane. Sauf que pour ma Kabylie, j’en ai et j’aurais toujours du temps.
      J’espère que vous compreniez, Monsieur, que je ne puisse, ici, pour les raisons sus-citées, répondre à votre dépiquage* daté du 06 Mai 2017 – 14:19, relatif à ma contribution sur ce site même, datée du 05 mai 2017 – 17:58. Ce qui revient à dire que je vais me restreindre à l’ouverture de « votre droit de réponse » ; votre préambule, première assertion ou votre bêtise, comme vous voulez, qui consiste en « la négligence, l’imprécision, l’à peu près, l’ignorance etc., bref, un indéchiffrable gribouillis d’un papier noir d’imprécisions, de surcharges et de confusion, relevés par vous et chez vous Monsieur au rang de savoir, d’idées, d’arguments, voir de réflexion.» D’autant plus que dans mon poste, ci-dessus référé, j’ai promis d’y revenir si nécessité il y a! J’ai jugé que c’est le cas ; m’y voilà !

      1. Vous écrivez : « tamnaght ou tamanaght, où est la différence ? » Je vais discuter votre ignorance avérée, exprimée dans cette phrase sur deux volets. 1.1. Volet linguistique et 1.2. Volet culturel et philosophique. Pour le volet linguistique, la différence, Monsieur, réside dans le phonème /voyelle /a/ que vous avez rajouté au /m/, comme vous l’avez, vous même, avec une franchise naïve, si bien écrit, par la mauvaise lecture que vous en avez faite et sa confusion avec « tamanart ». Ce phonème, Monsieur, a une valeur morphologique en kabyle et par extension en tamazight (à partir d’ici « K/T », le kabyle est une langue issue du tamazight, langue mère, comme le fut l’espagnole du latin, ou l’hébreux et l’arabe du sémitique) pour exemplifier, donc fonctionnelle (à valeur distinctive), et par voie de conséquence indispensable à la compréhension du lexème généré, ici, par voie dérivationnelle immanente au (K/T). En terme morphosyntaxiques, ce lexème est formé à partir de la racine verbale ou le radical nγ [combattre, se battre ; discuter, etc.] du (K/T) (« γ » est le graphème [la lettre] utilisé depuis les années 40 du siècle écoulé pour noter l’uvulaire /ʁ/ = gh) , préfixé de (am), introduisant le non d’agent dans cette langue et enfin la désinence / affixe du féminin singulier (t- / -t). Réécrit sous sa forme segmentée le lexème se présentera comme suit: t-am-naγ-t. Schématisé, il se réécrira : t-am-cvc-t (c= consonne ; v= voyelle). Ce schème de formation va générer une infinité de lexèmes différents les uns des autres, tels que : t-am-rar-t (corde), t-am-nay-t (cavalière), t-am-γar-t (vielle), t-am-nad-t (côté, géographiquement parlant), t-am-sal-t (l’affaire), etc. pp, non pas « t-ama-naγ-t (t-ama-cvc-t) qui n’a aucun sens, sauf peut-être pour les ignorants en la matière comme vous, têtu que vous semblez l’être, qui persiste et signe, qu’il n y a pas de différence entre « tamnaγt et tamanaγt » après avoir pris le soin d’affirmer sa mal lecture et sa confusion en rapport à mon pseudonyme, « tamnaγt ». Mais que pourriez-vous contre « votre » culture arabe dont vous vous êtes nourri des années durant? Rien, vous être prisonnier d’un passé révolu, que vous avez, vous les prétendants arabes ainsi que les vrais Arabes [les Koraïchites] hautainement et faussement construit par vous-même. Vous ne finissez pas de tourner en rond, à l’intérieur du « Zéro », que vous prétendiez avoir trouvé : Algorismi [al-Khwarizmi], ce perse (Iran) de la Provence de Khwarism, pas arabe, d’où « l’Algorithme » est tiré, se retournera dans sa tombe ! Quand à confondre « tamnaγt » et « tamanart », c’est simplement de l’inqualifiable ! Le /r/ roulé (vibrante alvéolaire ordinaire) et le /r/ grasseyé (fricative uvulaire sonore) sont des morphèmes distinctifs, c’est-à-dire différents en (KT). Ici quelques paires minimales : Iγi (petit lait) / iri (bordure) ; tamazirt (parcelle de terrain) tamaziγt (langue, femme amazighe, etc.), Adγaγ (pierre) /adrar (montagne), etc. Ci-après suit leur cooccurrence dans un même lexème. Aγerda [souris], tiγirdemt [scorpion], aγrum [pain], amγar [le vieux], etc. pp. Quel respect pour autrui ! Quel respect pour la différence ! Quelle arrogance ! Enfin quelle pitié pour vous Monsieur ! CQFD.

      2. Venons-en à présent au sens de « La différence » sur le plan culturel / Philosophique. « La différence » sur le plan culturel / Philosophique, Monsieur, quand à elle, elle s’apprend et elle se cultive! La différence est synonyme de richesse, de l’innovation, du renouveau, de l’élargissement du champ des connaissances, etc. pp. En occident, avant de devenir une catégorie centrale de la réflexion éthique, politique et anthropologique, la notion de différence a longtemps été comprise d’une manière négative, mais plus dans les temps modernes, sauf chez les renfermés sur soit, les conservateurs, les extrémistes de tout bord, les religieux, … Vous** conviendrez avec moi Monsieur, qu’en « Arabistan », la question ne s’est même pas encore posée, et au train où vont les choses, je crains, à juste titre, qu’elle ne se posera jamais, puisque celle-ci n’est permise que dans le cercle dichotomique (Islam/arabe). Tout ce qui y diffère n’est pas admis. Regardez un peu « Tamaziγt – langue officielle – » version constitutionnelle à l’algérienne en 2016 [21. Siècle], pays du grand « Arabistan » en marche ! Elle est officielle et en même temps exclue de tous les services officiels de l’État, car elle est « différente » de l’arabe et pas absolument musulmane sic ! Voilà comment « la différence » est cultivée et traitée en termes catégoriel propres à la réflexion « arabo-islamisme.» que « Vous » défendez,Monsieur ! Universellement, une langue officielle est une langue qui est spécifiquement désignée comme telle, dans la constitution ou les textes de loi d’un pays, d’un État ou d’une organisation quelconque. Elle s’impose à tous les services officiels de l’État (organes de gouvernement, administrations, tribunaux, registres publics, documents administratifs, etc.) Pas en Algérie / maroc, deux pays du grand Arabistan ! La différence, Monsieur, est essentielle en ce 21ème S., et ce, que ce soit celle de l’être et de l’apparence (Parménide), du sensible et de l’idée (Platon), du phénomène et de la chose en soi (Kant), de la conscience et de l’esprit (Hegel), de l’empirique et du transcendantal (Husserl), de l’ontique et de l’ontologique (Heidegger). Dans la philosophie contemporaine, et singulièrement la phénoménologie, on trouve une pensée de l’avènement de la différence qui fait d’elle tout autre chose qu’une distinction subsistante.

      Voilà, Monsieur Abderahmane, où se situe la différence entre, je vous cite : « tamnaght ou tamanaght » ! Surtout ne pas confondre, par mépris, arrogance, donc ignorence la différence entre, je vous cite « tamanart » et « tamnaght », et ce même si « tamanart » est une plage paradisiaque près de chez vous. CQFD, bis. Notes infrapaginales:

      * L’expression est kabyle. Tamuγli-inek sekr-itt a yul, t-anfet i umdan ad isserwet! Ne t’occupe pas de ce que disent les gens (Fais ce qui te plaît, mon cœur, et laisse les gens faire le battage)
      ** Pour lever tout équivoque, l’usage fait dans ce texte de « Vous » en tant que pronom personnel d’adresse, se réfère au sujet arabe que vous prétendez être, vivre, défendre au détriment des autres cultures, et en aucun cas à votre personne, que je respecte quelque soit son caractère. Tamnaght

    Abdelrahmane
    4 mai 2017 - 13 h 04 min

    Puisque vous dites que vous
    Puisque vous dites que vous êtes 95% du peuple algérien et que les arabes ne représentent que 4% (c’est vous qui le dites), comment et pourquoi alors ces 4% d’arabes ont pu réaliser l’exploit et l’accomplissement extraordinaires d’arabiser ces 95% de berberes qui ont (aujourd’hui selon vous) comme langue maternelle l’arabe et ceux qui l’ont comme deuxième langue ? ces 4% d’arabes qui ont pu dominer par leur langue ces 14 derniers siècles ? ne mêlez surtout pas l’islam, il n’a rien à y avoir. comment et pourquoi ces arabes n’ont pas pu réaliser ce même exploit extraordinaire ailleurs où ils sont allés, en iran, en turquie, en inde, au pakistan, en afghanistan, en indonésie, au bangladesh, en chine, au kazakhstan, dans le caucase, en afrique subsaharienne…pourquoi et comment ?

      Wakhda
      4 mai 2017 - 15 h 49 min

      Et combien de chouhadas aviez
      Et combien de chouhadas aviez vous, et quel est votre bilan dans les luttes démocratiques, et la femme est une personne à par entiere comme l’homme que vous n’êtes plus ? et quel est votre apport pour l’industrie,l’économie, la médecine, etc. Vous etes 95 % de Quoi, du néant. Laisse les autres régions que tu ne connais pas tranquille. Au fait sais tu que rien qu’en Kabylie l’on dénombre 50 % de chouhadas, sais tu que la Kabylie à donné 11 colonels à l’ALN. Et je suis sûr que ton grand père à découvert l’indépendance avec beaucoup de tristesse, ou alors il a fait partie des zoulamas assimilationistes arabistes .Nous sommes la locomotive car nous avons gardé précieusement ce que nous sommes , et tout le monde l’a compris sauf vous trois. Montez, il y’a une place dans le dernier wagon, sinon bye bye. La discussion est close misérables prétentieux

        Abdelrahmane
        4 mai 2017 - 16 h 27 min

        @ wakhda catastrophe,
        @ wakhda catastrophe, totalement à coté ! fuite, diversion et dérobade, c’est votre tactique quand vous êtes coincés sans défense, vous faites diversion vers d’autres sujets, quel rapport entre les 4% d’arabes qui arabisent 95% de non arabes (berberes, puniques, romains latins et grecs byzantins) et les chouhadas, la lutte « démocratique » hahahaha. trouvez une réponse à la question au lieu de fuir vers des sujets lointains sans liens et sans pertinence. vous êtes vraiment pathétiques quand vous êtes sans défense. galek 4% d’arabes qui ont arabisé 95 % de non-arabes hahahahahah !

    Wakhda
    3 mai 2017 - 21 h 17 min

    Quant Zoro est un terroriste
    Quant Zoro est un terroriste Abderrahmane est un baathiste , quant Zorro est un autiste Abderrahmane est un arriviste, quand Zorro joue les justiciers, il joue seul et se sent mal, quant Abderrahmane joue l’érudit, il le joue la nuit quand la classe est vide. Enfin quand Zorro se croit être Zorro c’est qu’il souffre de ne pas être le bourreau et quand Abderrahmane joue l’officier d’état civil, il regrette que la France soit partie, car son père à été vil. Les deux mangent de la viande mais c’est de la viande du gardien qu’ils en raffolent, leurs faims est grande et du sang leur manquent dans la famille, mais l’un comme l’autre oublient que le gardien n’est pas boucher, et ses frères arrivent.

      ZORO
      3 mai 2017 - 22 h 39 min

      Quand la CATASTROPHE (WAKHDA)
      Quand la CATASTROPHE (WAKHDA) joue le PHILOSOPHE pour s en prendre aux ailes de l algerie, Abderrahmane à l’est et zoro à l ouest porteront le pont de la fraternite et inviteront tous les algeriens a l utiliser c est votre pays , il est long et large ,ne vous cloitrer pas dans votre petite cite ,servez vous du langage qui vous mene loin ,il n y a que arabe qui pourrait le faire !!!!wa essalem 3ala men itaba3a el houda.!!!

      Tangoweb54
      4 mai 2017 - 10 h 34 min

      Wakhda, Comme votre pseudo l
      Wakhda, Comme votre pseudo l indique bien vous êtes belle et bien l wahda de l Algérie, car vous etes des éternels insatisfaits, vous vous prenez pour des supers Algeriens,votre objectif c’est la déstabilisation du pays, votre slogan Berbèriser l Algérie quitte à pactiser avec le diable et même mettre le pays a feu et à sang.mais vous ne réussirez jamais car la majorité du peuple Algerien ne s associe jamais à des extrémistes,racistesi.

        Wakhda
        4 mai 2017 - 11 h 40 min

        El wakhda c’est ce que je
        El wakhda c’est ce que je constate en lisant vos commentaires. Vous êtes une minorité de zélés, la panique se lit à chacune de vos phrases. La peur à changé de camp petit c….. Ton pseudo renseigne sur la culture qui t’a abreuvé. Terroriste du Web. La violence est dans vos gènes, mais nous avons fait le serment de vous convertir à la culture de la paix que nous autochtones et véritables algériens nous pronons. Un peu de sociologie ça t’intéresse ? Qui des régions ont soutenus le FIS et donner du contingent terroriste à ceux qui ont brisé les dynamiques pacifiques des régions berbérophones principalement et de la Kabylie particulièrement. Alors le tango, tu te trompes de cible, je suis partout tout autour de toi. Viens, tu sera en paix

          Abdelrahmane
          4 mai 2017 - 12 h 23 min

          @ wakhda.droit de réponse. et
          @ wakhda.droit de réponse. et de quel région sont les dirigeants du fis et du gia tels que ahmed merani, mohammedi said, abdelrezak redjem, baileche ? où se trouve le maquis de mizrana et la foret de bounab occupés jusqu’à nos jours par les terroristes islamistes de l’aqmi et jund el-khilafa et avant eux ceux du gia et du gspc et il y vivent comme un poisson dans l’eau ? où a été décapité le français gourdel ?

          ZORO
          4 mai 2017 - 12 h 57 min

          @catastrophe L histoire
          @catastrophe L histoire retiendra qu un de vos chefs, grand maitre en psychologie s est trompé de peuple dans ses analyses il vous a inoculé son virus pour etre aussi aveugle que lui en Algerie!!!!!

          Wakhda
          4 mai 2017 - 17 h 54 min

          Nous ne sommes pas une tribu
          Nous ne sommes pas une tribu arabe nous n’avons pas de chefs.nous avons une assemblée de village.tu vois. Et puis le sieur que tu cites, c’est un psychiatre, c’est pour les pathologies que tu présentes ? Même lui croit que c’est incurable…

          Zoro
          4 mai 2017 - 20 h 58 min

          Excuse moi j ignorais que
          Excuse moi j ignorais que vous êtes ghlem bila ra3i,tu viens de me l apprendre!! Quant au sieur ne le nie pas parce que il vous appartient.
          !

    Babor
    3 mai 2017 - 19 h 44 min

    Que reprochent-ils les
    Que reprochent-ils les berbères aux arabes? Leur langue, leur coutume, leur culture, qu’est-ce qui cloche avec les arabes qui sont en train de vous lire, « raconte à papa ce qui ne va pas »…

      Anonymous
      3 mai 2017 - 20 h 59 min

      On ne reproche rien aux
      On ne reproche rien aux « Arabes » (berbères arabophones comme tu feint de l’ignorer),tant qu’ils ne nous empêchent pas de préserver notre culture, et ne nous méprisent pas; N’essaye pas d’inverser les choses, l’hypocrite. Qui est discriminée Tamazight, ou la langue arabe. Qui a bénéficié de Centaines de Milliards de dépenses depuis 1962, la langue arabe ou Tamazight ?

        Abdelrahmane
        3 mai 2017 - 21 h 31 min

        Toi tu te plains et
        Toi tu te plains et pleurniches qu’on t’ai empêché de parler ton dialecte berbere mais tu nies aux arabes algériens leur arabité et tu veux leur imposer malgré eux leur « berberité arabisée » alors qu’ils pouvaient être (pourquoi pas) des puniques arabisés, des vandales arabisés ou des arabes ben-hillel.. va t’aventurer et dire aux habitants des villes des hauts-plateaux, djelfa, bousaada, saida, biskra, ouled jelal, msila, laghouat , aflou, labiod sidi el-cheikh, el-bayad, les chaambas du mzab, d’el-goléa, de ouargla, de hassi-messaoud, essaie de leur dire qu’ils sont arabes. tu rentreras chez toi plein les bosses partout. respecte les autres avant de demander respect. il va falloir qu’un jour vous fassiez l’effort et vous y f aire à la/votre dure réalité qu’en Algérie il y a des arabes et qu’ils sont la majorité. la preuve, depuis des décennies que vous ressassez en boucle la rengaine rasante, lassante et ennuyeuse des « berbères arabisés » et que personne ne fait attention à votre refrain et les arabes algériens ne vous calculent même pas.

          Anonymous
          4 mai 2017 - 3 h 48 min

          je te cites ; « …va t
          je te cites ; « …va t’aventurer et dire aux habitants des villes des hauts-plateaux, djelfa, bousaada, saida, biskra, ouled jelal, msila, laghouat , aflou, labiod sidi el-cheikh, el-bayad, les chaambas du mzab, d’el-goléa, de ouargla, de hassi-messaoud, essaie de leur dire qu’ils sont arabes. tu rentreras chez toi plein les bosses partout… » tu vois même toi tu reconnais qu’ils ne sont pas des vrais arabes !!! (lapsus révélateurs)

          Abdelrahmane
          4 mai 2017 - 6 h 39 min

          anonyme, comme toujours quand
          anonyme, comme toujours quand vous n’avez pas d’idées, d’arguments et de faits probants, vous recourez à l’attaque personnelle, l’invective et surtout les chicanes. où est ce que j’ai fait un lapsus ? je n’ai cité que quelques villes des hauts-plateaux, si je les cite toutes la page entière ne les contiendra pas. dans toutes ces villes, les habitants sont arabes descendants de beni-hillel, des tribus de dhouawda, hamyane, ouled nail, khadharma, ouled jelal, ouled rachache, ouled daradj et des dizaines d’autres tribus présentes ici en Algérie depuis plus de 1000 ans et que vous continuez à traiter d’étrangers, alors qu’ils se sont implantés, enracinés, autonomisés (par rapport à l’orient), se sont « autochtonisés » par leur patrimoine riche, profus, considérable, prolifique, patrimoine constitué sur celui qu’ils ont ramené avec eux il y a 1000 ans, qu’ils ont enrichi et multiplié grâce à leur génie et celui de leurs ancêtres, patrimoine 10000 fois plus riche et plus raffiné que ce qu’ont produit qui vous savez depuis 3500 ans de présence en Algérie.. Publier svp, c’est un droit de réponse.

          Anonymous
          4 mai 2017 - 8 h 30 min

          Je te cites ; « …va t
          Je te cites ; « …va t’aventurer et dire aux habitants des villes des hauts-plateaux, djelfa, bousaada, saida, biskra, ouled jelal, msila, laghouat , aflou, labiod sidi el-cheikh, el-bayad, les chaambas du mzab, d’el-goléa, de ouargla, de hassi-messaoud, ESSAIE DE LEUR DIRE QU’ILS SONT ARABES. TU RENTRERAS CHEZ TOI PLEIN LES BOSSES PARTOUT… » tu vois même toi tu reconnais qu’ils ne sont pas des vrais arabes !!! (lapsus révélateurs) et qu’ils sont intolérants (çà t’arrives de te relire). Si tu n’as toujours pas compris, je ne peux plus rien pour toi Mr le Phénicien prétentieux qui se croit supérieur aux autres avec sa langue arabe, qui ne cesse de tenir des propos méprisants envers les amazighs et leur langue, comme peu de racistes se le permettent, et qui a le culot de se poser en victime. C’est le monde à l’envers.
          PS : Désolé mais il n’y a de quoi être particulièrement fier de tes ancêtres Beni Hilal et Beni Solaïm, qui ont semé la désolation dans les campagnes par le pillage telles des sauterelles, comme l’avait si bien rapporté Ibn Khaldun.

          Zoro
          4 mai 2017 - 9 h 04 min

          Pour clore ce debat zoro se
          Pour clore ce debat zoro se permet de faire le juge entre vous deux et vous demande d allez vers ces cites et dites leur ce que vous avez dans les têtes quand vous reviendrez il comptera le nombre de bosse sur la tête du têtu s’ il lui arriverait encore à être vivant. Signe zoro Z…..

          Abdelrahmane
          4 mai 2017 - 9 h 21 min

          droit de réponse à zoro..
          droit de réponse à zoro…zoro tu me déçois moi qui te donnais des likes, moi je te suggères de te mettre de coté et laisser les autres débattre, tu peux zapper, personne ne t’oblige à lire.

          Zoro
          4 mai 2017 - 10 h 08 min

          Ya si abdelrahmane zoro
          Ya si abdelrahmane zoro connais d avance qui retournera avec des bosses sinon jamais .mais puisque il est indulgent il dira à l anonyme qu on ne te poussera jamais au suicide,tout ce qu on veut C est une algerie une et indivisible autour d une langue qui est déjà mûre .

          Abdelrahmane
          4 mai 2017 - 10 h 32 min

          @ Zoro. Comme çà je suis d
          @ Zoro. Comme çà je suis d’accord avec toi et je continuerais à t’apprécier, te lire et te donner des likes. Slam 3la ness wahrane el-tayibyne el-mountajibyne.

          Wakhda
          4 mai 2017 - 11 h 44 min

          C’EST la même solidarité des
          C’EST la même solidarité des harkis contre les dignes fils de la Toussaint

          Abdelrahmane
          4 mai 2017 - 12 h 31 min

          @ wakhda, droit de réponse.
          @ wakhda, droit de réponse. Plutôt solidarité des dizaines de millions d’arabes algériens qui constituent plus de 85% de la population et qui occupent plus de 95% du territoire contre les néo-zouaves.

          Wakhda
          4 mai 2017 - 10 h 20 min

          Te voilà seul Guignol
          Te voilà seul Guignol hhhhhhhh

          Abdelrahmane
          4 mai 2017 - 10 h 35 min

          @ wakhda. et toi tu es une
          @ wakhda. et toi tu es une vraie wakhda, une vraie catastrophe pour ton camp. ils devraient te disqualifier et te retirer de l’équipe. ahahahahah

          Zoro
          4 mai 2017 - 10 h 53 min

          Ya catastrophe si Abdel
          Ya catastrophe si Abdel rahman ne sera jamais seul ,je te l ai déjà dit il est l aile est du pays zoro l aile ouest ,faites donc un effort pour être le coeur du pays mais soyez conscient qu aucun oiseau ne peut voler dans deux sens en même temps.

          Abdelrahmane
          4 mai 2017 - 9 h 08 min

          @ droit de réponse: anonyme
          @ droit de réponse: anonyme je te cite : »de leur dire qu’ils sont arabes. tu rentreras chez toi plein les bosses partout « . Bein oui, chez toi en kabylie, pardi. quant à eux ils sont chez eux en Algérie que cela te plaise ou pas, si çà te plait pas, tu peux aller plonger dans l’océan atlantique et boire toute son eau.je ne me crois pas supérieur (c’est peut-être toi ui me prends pour supérieur, hahahahaha), je ne suis qu’un arabe algérien, malgré vous et contre vous et si tu n’es pas content, tu peux aller faire comme suggéré précédemment. beni hillel et beni soleim ont produit en 1000 ans 10000 fois plus de patrimoine culturel, artistique, littéraire, linguistique, riche, intéressant, attractif, raffiné que toi tu en as produit en 10000 ans. droit de réponse.

          Anonymous
          4 mai 2017 - 17 h 22 min

          Ecoute l’idolâtre de la
          Ecoute l’idolâtre de la langue arabe ce que tu as écris : « ;;ESSAIE DE LEUR DIRE QU’ILS SONT ARABES. TU RENTRERAS CHEZ TOI PLEIN LES BOSSES PARTOUT… » signifie en français que les habitants des villes que tu as citées ne veulent pas être considérés comme arabe, si tu les traites d’Arabe, il te frappent, c’est ce que sous entend ta phrase. Tu te contredit . Inutile de faire des commentaires en français si tu maîtrise si mal le sens des phrases. A l’avenir écrit tes commentaires en arabe, tu feras preuve peut être de plus de logique.
          PS: Tu peux cliquer autant de fois que tu veux pour me mettre des pouces négatifs, ça ne change rien au fond, monsieur le descendant de la race arabe supérieure qui nous fait sortir des ténèbres… .

          Abdelrahmane
          4 mai 2017 - 21 h 26 min

          @ droit de réponse à anonyme.
          @ droit de réponse à anonyme. cause toujours anonyme, tu m’intéresses.1) les habitants des villes des hauts-plateaux que j’ai citées (et d’autres dans les hauts-plateaux, la steppe et le sahara) sont des descendants de tribus arabes de beni-hilel venus il y a 1000 ans d’orient, ils ont gardé leurs coutumes, leur langue arabe, leur culture et même chaque tribu son arbre généalogiques. durant ces1000 ans de présence en Algérie (donc devenus autochtones malgré et contre l’opinion des haineux arabophobes), par leur génie, leur inspiration, leur verve et leur intelligence ils ont constitué un patrimoine riche,profus, abondant, prolifique, propre, indépendant, autonome et implanté et profondément enraciné sur cette terre bénie d’Algérie (patrimoine 10000 fois supérieur et plus riche que le tien). ils ont même fusionné, se sont métissés, alliés et ont absorbé en leur sein des tribus berberes qu’ils ont rencontré dans la région. aujourd’hui, si un hurluberlue berberiste va leur dire qu’ils ne sont pas arabes mais des berberes arabisés comme vous nous le ressassez ennuyeusement et vainement à nous arabes des villes du nord, ces habitants arabes des villes des hauts-plateaux algériennes vont te lyncher et te renvoyer chez toi dans ton patelin avec plein de bosses sur la tête. 2) j’ai bien eu l’intention d’écrire « essaie de leur dire qu’ils ne sont pas arabes », tu aurais du le comprendre (vu le contexte et l’intention de l’auteur) et le corriger par toi même puisque tu es si intelligent et si bien versé en français. maintenant tu vas me lâcher les baskets. 3) je continuerai à m’exprimer en français comme je veux, quand je veux autant que je veux et je me désintéresse de ce que tu peux dire ou penser.

          Abdelrahmane
          4 mai 2017 - 21 h 31 min

          @ anonyme, t’es tellement
          @ anonyme, t’es tellement distrait, tellement absent que tu postes deux fois le même commentaire. et tu reproches aux autres de faire des fautes d’inattention et leur donnes en grand snob des leçons de français.

          Anonymous
          4 mai 2017 - 20 h 20 min

          Ecoute l’idolâtre de la
          Ecoute l’idolâtre de la langue arabe ce que tu as écris : « ;;ESSAIE DE LEUR DIRE QU’ILS SONT ARABES. TU RENTRERAS CHEZ TOI PLEIN LES BOSSES PARTOUT… » signifie en français que les habitants des villes (soi disant arabes) que tu as citées ne veulent pas être considérés comme arabe, si tu les traites d’Arabe, il te frappent, c’est ce que sous entend ta phrase. Tu te contredit . Inutile de faire des commentaires en français si tu maîtrise si mal le sens des phrases. A l’avenir écrit tes commentaires en arabe, tu feras preuve peut être de plus de logique.
          PS: Tu peux cliquer autant de fois que tu veux pour me mettre des pouces négatifs, ça ne change rien au fond, monsieur le descendant de la race arabe supérieure qui nous fait sortir des ténèbres.
          Merci de m’accorder, ce droit d’explication pour clore cette conversation absurde.

    Amigo
    3 mai 2017 - 10 h 09 min

    Salam a tous , je voudrai
    Salam a tous , je voudrai dire a tous ceux qui nous enmenent Dans des discussions qui s eloignent du sujet et qui frolent le ridicule que ce n est pas de cette maniere que l on avancera vers le salut .
    Si la langue kabyle contient des mot arabes c est grace avant tout a l Islam et cela exists aussi Dans tous les pays musulmans . Il y a aussi lieu de remarquer l ouverture d esprit des populations Amazigh qui ont sut adapter l Islam comme religion . C est pour cela que la majorite des erudits musulmans en Algerie don’t kabyles .
    ceux qui veulent denier a une Grande partie de la population Algerienne son Amazighite font tres mauvaise route et peuvent a terme nuire a l unite du pays . On peut justifier son appartenance a une nation ou communaute Si on y est issue . Il n y a personne qui soir plus Algerien que personne . Le peuple Amazigh n est pas tombe du ciel Il a des origines et son histoire . Il a le droit de continuer Sa destined en revendicant bien haut son identite sans pour autant reduire les autres grouped au second role . Nul ne doi avoir la suprematie Sur l autre . L egalite et l amour de la partie doivent faire partie de Notre consient et Notre personalite ne doit jamais trahir nos convictions patriotiques ,fraternelles et de justice sociale . Le peuple kabyle est progressiste ,ouvert ,tolerant et juste . Le peuple kabyle ne prone pas la superiote ,l arrogance le racisme et la separation . Le peuple kabyle veut etre entendu ,ecoute , consulte et respecte . Ceux qui veulent nous reduire au silence ou au second role se trompent ceux sont euc qui sement les graines de la discorde . Le concensus doit etre que tous les Algeriens soient fluents aussi bien en kabyle en Arabe Et en Francais ; c est cela le bon send . Vive l Algerie .

    mzab
    3 mai 2017 - 8 h 47 min

    IL EST PLUS FACILE de
    IL EST PLUS FACILE de calomnier et de taper sans vergogne sur Fekhar et sur les militants berbéristes algériens du Mzab et de Kabylie , très facile de satisfaire son instinct de lâcheté et de forfaiture en s’en prenant à la berbérité de l’Algérie pour jouir de son orgasme raciste et de la bestialité de la Hogra qu’on éprouve dans le rictus et la vilénie devant le faible et le pacifiste berbère …Mais il est très difficile pour beacoup d’affronter les mercenaires idéologiques anti nationaux du terrorismes wahabiste qui tuent et massacrent non pas au nom de l’ONU, mais au nom de leurs rois saouds !!! mais viendra pourtant le jour de la Libération nationale quand les berbères se réveilleront en masse et feront trembler le sol sous les pieds des rois conquérants et de leurs mercenaires

      GHILAS
      3 mai 2017 - 11 h 42 min

      Du n’importe quoi , vraiment
      Du n’importe quoi , vraiment stupide !!!!

      Tangoweb54
      3 mai 2017 - 14 h 37 min

      Mon cher ami tu peux toujours
      Mon cher ami tu peux toujours rêver car le rêve est permis à tout un chacun, tu rêves du réveil des Berbères alors que tu oublié que toi même tu es venu de Oman, pays dont tu es originaire, la preuve quand il y avait des problèmes à Ghardaia le Ministre Omanais des affaires étrangères est venu plaider votre cause, alors stp arrête ta salade et soit heureux que les autres Algeriens vous permettent de s installer partout pour faire du commerce.En Algérie y a des Berbères mais y a aussi des Arabes, des Turcs des juifs etc…et ce n’est pas un petit raciste de ton espèce qui va changer quelque chose

        mzab
        3 mai 2017 - 18 h 09 min

        @Tango : les berbères ne
        @Tango : les berbères ne viennent pas du Oman ou du Yemen comme se plait à divaguer votre propagande et les Mozabites sont chez eux depuis des millénaires en tout cas avant l l’irruption des agents arabo-wahabistes et des agent saoudiens et des mercenaires de ton espèce … Personne et surtout pas les Mawalis des rois arabes de ton genre ne pourra permettre aux berbères mozabites ou autres de s’installer là où ils veulent dans leur pays …il est loin où le berbère n’osait pas son identité devant les charlatans baathistes ou islamistes et le temps où le mozabite c’est l’Ibadiste qu’on pourrait insulter dans son propre pays .. nous sommes au 21 eme siecle et tous les racistes du monde sont dans les caniveaux de l’Histoire .. la Berbérité du Mzab est plus prioritaire que l’Ibadisme qui demeure en dernière instance une simple ideologie arabe que ne peut jamais remplacer L’ IDENTITÉ LIBERATRICE … Ni les harkas saoudiennes , ni rien ni personne ne pourra entraver la libération nationale algérienne berbère .. La France a essayé aussi pendant 130 ans ; souvenez vous !! et il est inutile de diviser les berbères pour régner sur eux et en les insultant

          Tangoweb54
          3 mai 2017 - 18 h 40 min

          Mzab, mon ami c est toi le
          Mzab, mon ami c est toi le raciste c est toi l exénophobe, c’est toi le suppôt des juifs et des francophiles et je doute fort que tu sois un Mozabite, moi je suis un Algérien pur jus et je réclame mon Arabite et mon Islamiste ici en Algérie mon pays je n’ai rien à voir avec les autres pays Arabes.Toi par contre tu es un traitre semeur de haine entre citoyen de un même tout comme Mhenni.Le réveil Berbères ont tu rêves aura lieu quand les poules auront des dents.

          Zoro
          3 mai 2017 - 18 h 44 min

          « La berberite du mzab est
          « La berberite du mzab est plus prioritaire que l ibadisme qui demeure en dernière instance une simple idiologie arabe » quel esprit lucide pourrait penser que ces paroles sont celles d un noble mozabite???il n’y a qu un athee formaté adepte de Bacchus qui glisserait de la sorte durant son breuvage .

          Abdelrahmane
          3 mai 2017 - 18 h 47 min

          @ mzab. tangoweb54 ne parle
          @ mzab. tangoweb54 ne parle pas des berberes, arrête d’ergoter. il parle des premiers mozabites, et il a raison. le premier noyau d’ibadites réfugiés en afrique du nord viennent d’oman, il s’est installé en Algérie à tihert. il a gagné à sa cause des berberes, puis chassés de tihert, ils s’en allèrent s’installer à sedrata près de ouargla d’où ils furent chassés à nouveau et se réfugièrent dans la vallée du mzab. devant le nombre élevé de berberes gagnés à la cause ibadite, les premiers ibadites se sont berberisés mais ils (particulièrement les notables et chefs spirituels) gardent à ce jour des liens avec oman où ils ont encore des parents. mais çà tu sembles ne pas le savoir et cette vérité t’échappe. cela prouve que ce que dit Zoro est vrai: tu n’es ni mozabite, ni chaoui mais un makiste. si toi t’es un mozabite moi je suis papou.

        Zoro
        3 mai 2017 - 18 h 18 min

        @ tango Web :tu te trompés
        @ tango Web :tu te trompés cher ami ce type n est pas du tout un mozabite il sent mehenni 20000lieues sous la mer,il se font passer pour des chaouis,des sahraouis,des tlemceniens,des mozabites,pour prétendre à une présence sur tout le territoire national.il n échapperont plus a l oeil de zoro.

          Amigo
          3 mai 2017 - 18 h 51 min

          Azul mass Zoro , thoura
          Azul mass Zoro , thoura thefeghted ithafath dhayen ilane ounefir ouratheoukamt arraouw nthemourthik Imazigen thayethmathnik. Illakak atserat nekni thikfaoun igueghmine eghfakale ayemathnegh elzair .mathehmaltagh ansuf yessak . Mathouftagh ourila aratsekssate noukni nehmal tamourth enagh yak the mezdaghiss . Bonsoir mr Zoro le Tamazight est une langue nationale donc je vous suggere de l apprendre . Je ne vous insults pas tous mes respects . Je vous mets seulement devant le fait accompli .

          Zoro
          3 mai 2017 - 21 h 07 min

          Quand zoro avait 18 ans il
          Quand zoro avait 18 ans il fut épris d une voisine kabyle il alla demande à son ami kabyle comment lui dire,je t aime sa réponse fut » hamleghkem » comme zoro était musicien ainsi que son ami .il devait apprendre une chanson pour plaire à sa dulcinée ayroh itjey ijey guitmurth wigh hamlegh ijey etc etc mais vois tu mon ami l apprentissage de ces mots étaient pour moi une nécessite à l’époque peut tu me trouver aujourd hui une motivation qui me pousserait à apprendre une langue que je trouve sincèrement inutile.fraternellement zoro.

          Wakhda
          3 mai 2017 - 21 h 52 min

          en plus d’être insolent et
          en plus d’être insolent et pas du tout élégant, tu serais également pas très agréable à regarder. On te trouvera bien une algérienne de chez nous qui voudrait bien te causer et te montrer que ce n’est pas une chanson en kabyle qui fera de toi un homme, mais tout un esprit et une personnalité qui te sontotalement étrangers. Cette même kabyle n’aurait jamais accepté de vivre avec quelqu’un qui aurait raconté des mensonges et des contrevérités historiques à ces enfants pour se venger de leur mère, car devant elle il se sont jaloux et vide de sens et d’existence. Salut pauvre type.

          Zoro
          3 mai 2017 - 22 h 59 min

          Ecoute catastrophe ,tu t
          Ecoute catastrophe ,tu t interesse a mon look je vais te dire a qui je ressemble et comme une goutte d eau ,connais tu l’acteur hindou youcef khan ,bien sur que non parceque tu es ignard ,on l appelle aussi dilip kumar compare ce visage au tien et tu te detesteras pour le restant de ta vie.pour avoir oser te comparer a moi .

          Wakhda
          4 mai 2017 - 10 h 25 min

          N’importe quoi tu perds te
          N’importe quoi tu perds te moyens, mais c’est pas grave c’est rien raconte nous les traumatismes de ton enfance drôle d’engeance

          ZORO
          4 mai 2017 - 14 h 26 min

          @Catastropohe :Quand on est
          @Catastropohe :Quand on est fière de son passé on l evoque a toute oreille,celle qui a entendu mieux ‘croit que c ‘est possible,celle du minable qui n a rien vecu  » S’ OTITERA  » did you find delip kumar handsome ,he looks like me , he is muslim too,can i have an idea about your ugly face????

          Wakhda
          4 mai 2017 - 15 h 34 min

          Et en plus il se croit beau
          Et en plus il se croit beau le le kunar…..return back to your people far away from Algeria, invador

          Zoro
          4 mai 2017 - 16 h 43 min

          Si j avais à le faire je te
          Si j avais à le faire je te prendrai avec moi je te ferai visiter le monde tu verras les traces de la civilisation dont on est fier tous les peuples du monde musulman te jalouseront parce que tu as eu la veine d apprendre l arabe mais ne le leur dis surtout pas que tu es un homme libre il te prendront sûrement pour un zinzin .La liberté mon écervelé
          est un idéal auquel aspire les humains sans pouvoir l atteindre depuis qu Adam est venu sur terre,comment alors des retardataires sur tous les plans puissent ils dire l avoir acquis depuis chachnok si ce n est encore plus? Wake up people you are really AMAZING !!!

        Wakhda
        3 mai 2017 - 18 h 27 min

        Oman???? pauvre ignorant, tu
        Oman???? pauvre ignorant, tu crois que parce-que l’imam El ibadi est venu du Yémen que les Mozabites sont de la péninsule arabique. Va refaire tes classes, tu nous fais honte

    Anonymous
    3 mai 2017 - 5 h 01 min

    Ceux qui nient en dépit du
    Ceux qui nient en dépit du bons sens (confirmé par la génétique) le fait que nous soyons majoritairement d’origine amazighe, devrait s’intéresser aux données démographiques. Il est vrai que nous avons été islamisé, et que nos parlers ont été plus ou moins arabisés (en plus de l’influence d’autres langues), mais nous restons essentiellement d’origine amazighe ethniquement parlant. En effet en 1830, à la veille de notre colonisation, la France métropolitaine comptait près de 34 Millions d’habitants, l’Italie près de 22 Millions d’habitants et l’Espagne près de 14 Millions d’habitants (soit un total d’environ 70 Millions d’habitants pour ces 3 pays).
    Or d’après le recensement de 1954, il y avait environs 9,5 M d’habitants en Algérie, dont 8,5 M d’Algériens musulmans (soit près de 90 %). Tout ça pour dire que malgré 130 ans de colonisation, le nombre de colons européens n’avait même pas réussi à atteindre 10 % de la population en Algérie. Malgré la brutalité de la campagne de colonisation avec son lot de massacres, razzias, enfumages, la politique de la terre brûlée , les répressions féroces des soulèvements, malgré les conséquences des catastrophes naturelles (sécheresses, inondations, invasions de criquets, épidémies de choléra, typhus, variole) qui s’étaient abattues au milieu de 19e siècle sur des populations autochtones déjà affaiblies, et malgré l’arrivée de colons en provenance de France, mais également d’Espagne, d’Italie, de Malte..la colonisation n’a pas permis de nous faire disparaître, et de nous remplacer par des colons. Alors comment imaginer que quelques tribus arabes venues de pays désertiques à faible densité de population, aient pu réussir à nous éliminer, nous remplacer, ou du moins à devenir majoritaires ? Comment auraient-elles pu réussir avec leurs petites épées, à faire ce que la France avec son armement moderne et lourd (artillerie…) et sa population nombreuse n’a pas réussi à faire ? Un peu de sérieux quand même, il existe des algériens ayant du « sang arabe », mais ils sont minoritaires.

      Kamati
      3 mai 2017 - 7 h 47 min

      Je suis d’accord sur certains
      Je suis d’accord sur certains points avec toi mais ce qui me dérange c’est cette frange de « Berbères  » qui se prend suprematiste par rapport aux autres branches berberistes qui peuplent toute l’Algérie et au-delà. ..

        Nuage Blanc
        3 mai 2017 - 12 h 36 min

        chacun de nous et tout le
        chacun de nous et tout le monde a le droit de se sentir  »suprématiste » , où est le problème. a moins que ce qui te dérange réellement, c’est la fierté de ces gens;

    Zoro
    2 mai 2017 - 15 h 57 min

    Dictionnaire el moundjid a l
    Dictionnaire el moundjid a l appui ,j ai poste ce matin une liste de mots arabe que anoymous 1 mai 22 54 pretendait quils etaient berbere , ces mots sont les suivants :zaaf,zhar,tahara,bhayra,sarima (mot arabe d origine perse,) chemata,nakouss,merqa,bzima et mouss qui veut dire rasoir en arabe. J ai dit aussi qu en arabe algerien tous les noms des animaux domestiques etaient en arabe ainsi que tous les phenomenes naturels.il ny avait que grellou dans cette liste qui n a pas interrese l arabisation puisqu il etait futile et degueulasse mais les arabes lui ont opposé El moubid pour l exterminer.Par devoir de vérité laisser passer.

      Abbdelrahmane
      2 mai 2017 - 17 h 59 min

      @ prière laisser passer, pour
      @ prière laisser passer, pour un échange démocratique et symétrique: dans le sillage de Zoro j’ajoute: Cherchar (cascade), cherreg ( شرخ = déchirure), zzerb =cloture= (zeriba, زريبة ), tablat (بلاط = dalle + palais), belerej (إبن الأعرج =cigogne), barra= dehors=ex اطلع برى ), demmar = تذمر colère, mécontentement)

        Anonymous
        3 mai 2017 - 4 h 11 min

        C’est faux en vrai arabe
        C’est faux en vrai arabe colère c’est Ghadib et cigogne c’est Laqlaq, et tabla ça vient du français Table, d’ailleurs c’est l’heure de passer à table, je suis un lève tôt je sais !.

          Abdelrahmane
          3 mai 2017 - 5 h 08 min

          @ droit de réponse, svp
          @ droit de réponse, svp publier.. oui « ghadhab » غضب , tadhamor تذمر , « sokht » سخط , ghassassa غصاصة , et même d’autres termes. La langue arabe est riche, très riche en vocabulaire. pour un même signifié il peut y avoir des dizaines de signifiants. pour lion à lui seul il y a plus de 150 signifiants. pas comme vos dialectes … qui empruntent la majorité de leur vocabulaire de l’arabe ou du français.qui te dis que table ne vient pas de taawila ? quoi qu’il en soit vos multiples dialectes tirent la majorité de leur vocabulaire de l’arabe. çà c’est un fait. pour cigogne il y a ibn el-2a3raj et bien d’autres non usités, tombés en désuétude. en tous cas il ne vient pas des vos dialectes…. publier svp c’est un droit de réponse

          Anonymous
          3 mai 2017 - 6 h 32 min

          Avant de dénigrer sans savoir
          Avant de dénigrer sans savoir, la prétendue pauvreté de tamazight, as tu pris la peine une fois de consulter un dictionnaire amazigh. Il ne faut pas confondre la richesse de tamazight, avec le niveau de langage d’un certain nombre de berbérophones qui s’expriment dans une version appauvrie de leur langue, comportant une certaine proportion de mots empruntés à d’autres langues (arabe, français…), parce que la langue se transmet de moins en moins bien. Et la langue arabe n’a pas emprunté des langues dont elle est dérivé (Araméen, Syriaque..), puis d’autres langues (perse, grec, ourdou, hindi..), au moment dès 1ers heures de l’expansion de l’Islam. Lors de l’édification du Coran une partie des termes pour désigner des concepts abstraits ou savants ont été emprunté au Syriaque (qui était la langue des gens instruits dans la région) car ils n’existaient pas dans les dialectes arabes. Toutes les langues empruntent aux autres.

          Abdelrahmane
          3 mai 2017 - 16 h 46 min

          @ droit de réponse à anonyme
          @ droit de réponse à anonyme, 3 may 2017 -07:32. de quel tamazight tu parles ? chaque région a le sien, le rifi ? le chelhi, le soussi ? le kabyle ? le chaoui ? le mzabi ? la targui? le tiknari ? le tamatchek ? le nefoussi, le msirdi? le chenoui ? chacun a le sien, il n y apas un tamazight unique véhiculaire, il n y a jamais eu .quant à ton dico il contient à peine 400 mots dont la plupart sont empruntés à l’arabe, il formera à peine deux page du fil.

          Wakhda
          4 mai 2017 - 10 h 35 min

          Pour toi c’est trop tard,
          Pour toi c’est trop tard, mais ton fils aprendera les 400 mots avec beaucoup de plaisir et osera te dire un jour Vava. Ta belle fille sera chaoui et perlera sa langue fièrement et ce jour où tu renaîtra ou tu t’eteindra

          Abdelrahmane
          4 mai 2017 - 11 h 07 min

          @ wakhda. Tes 400 mots (dont
          @ wakhda. Tes 400 mots (dont +la moitié sont d’origine punique, latine, vandale, grecque, arabe et française) n’intéressent déjà pas ceux à qui ils sont destinés et qui ne savent même pas tenir une conversations dans leurs dialectes de 15  » et savent à peine rendre le salut en berbere. pour ta gouverne, j’ai déjà 3 petits-enfants moitié arabes moitié kabyles, et 3 neveux moitié arabes moitié kabyles et tous, même ceux à l’étranger étudient et parlent l’arabe, quant à ton dialecte, ils ne lui trouvent ni attrait ni motivation pour l’apprendre. toi-même je doute que tu connaisses le berbere standard que vous voulez imposer à notre pays. droit de réponse.

          Anonymous
          3 mai 2017 - 20 h 51 min

          La langue arabe classique a
          La langue arabe classique a aussi pris des mots d’autres langues (Perse, Latin, Grec, Hindi, Ourdou, Syriaque, Araméen..). Voici quelques exemples d’emprunts à des langues plus anciennes que l’Arabe :
          الصراط vient du Latin ( sirata) ;
          فردوس vient du Latin (paradis) ;
          بدا يبدو vient du Pahlavi (bada) ;
          جودة vient du Pahlavi (gada) ;
          يسير سير vient du Pahlavi et du Sanskrit (sr)(sir) ;
          سماء vient du Pahlavi et du Sanskrit (sama) ;
          أرض vient du Pahlavi et du Sanskrit (ardha) ;

          Abdelrahmane
          4 mai 2017 - 6 h 50 min

          droit de réponse, oui la
          droit de réponse, oui la langue arabe a pris des autres langues que tu as cité et elle a donné aussi, beaucoup , elle l’assume et le reconnait et c’est une chose normale grâce à l’échange, l’interaction, la cohabitation et l’alliance et le métissage. par contre vous vos dialectes ont beaucoup pris de l’arabe sans rien donner car pauvres, asséchés et stériles.droit de réponse

          Anonymous
          3 mai 2017 - 21 h 04 min

          10 exemples de mots arabes
          10 exemples de mots arabes empruntés au Persan :
          1- Le mot خَنْدَقْ [khandaq] qui signifie tranchée est d’origine persane et il s’écrit dans cette langue كَنْدَكْـ [kandak].
          2- Le mot شَطْرَنْجْ [chatranj] est le mot du jeu célèbre que les Arabes ont perfectionné. Ce jeu est d’origine persane qui s’appelait شِتْرَنْكـْ [chitrank].
          3- Le mot بُسْتَانْ [bostân] qui signifie jardin ou parc est un mot persan qui s’écrit بُوسْتَانْ [bôstân].
          4- Le mot دَفْتَرْ [daftar] qui signifie cahier ou carnet est un mot persan qui s’écrit de la même façon.
          5- Le mot يَخْتْ [yakht] qui signifie yacht, est un mot d’origine persane qui veut dire une planche en bois.
          6- Le mot بِلَّوْرْ [billawr] est un mot d’origine persane qui signifie le vert (le métal et non pas la couleur)
          7-Le mot اَلْخِيَارْ [alkhiyâr] signifie concombre. Ce mot est connu chez les Arabes par le biais du Pays des perses (بِلَادْ فَارِسْ [bilâd fâris]) et il est toujours ainsi connu avec le même nom.
          8- Le mot نَمُوذَجْ [namôdhaj] qui signifie « modèle », est un mot d’origine persane qui s’écrit en persan نَمُودَنْ [namôdan].
          9- Le mot طَازِجْ [tâzij] qui signifie frai, est un mot d’origine persane et il s’écrit dans cette langue ainsi تَازَه [tâzah].
          10- Le mot مَهْرَجَانْ [mahrajân] est un mot d’origine persane composé de deux parties, à savoir le mot مَهْرْ [mahr] qui veut dire amour et le mot كَانْ [kân] qui, lui, signifie « la lumière du soleil ». En perse, ce mot s’écrit مَهْرَكَانْ [mahrakân].

      Nuage Blanc
      2 mai 2017 - 18 h 56 min

      il existe 2 mots dont on n
      il existe 2 mots dont on n’arrive pas à trouver l’origine qui n’est pas nord africaine, c’est asnous et Taknak, ça veut dire quoi, Mr le linguiste Arabe

        Zoro
        2 mai 2017 - 20 h 16 min

        Zoro peut te preter le
        Zoro peut te preter le dictionnaire el mounjid que son pere illetre lui a offert en 1965 cherche tes deux mots si tu n arrive pas a les trouver sache qu il n ont aucun interet pour les arabes.

          Anonyme
          2 mai 2017 - 23 h 00 min

          Et ton mounjid de tintin, que
          Et ton mounjid de tintin, que dit il sur ses mots chaouis, donc berbere pur jus: oudhem (visage), imejen (oreilles), ighmess (dents), ittaouines (yeux). C’est de l’arabe ca? Et je reste au niveau du visage esperant voir le tien rougir de honte et d’embarras. Mais ca ne m’etonnerait pas si ton visage ne puisse le faire, toi qui n’es plus capable de ressentir ni l’un ni l’autre, toi qui es devenu plus arabe que les vrais arabes. Et je ne suis pas en train de diviser notre societe. Au contraire, c’est toi et ton genre qui le font. Des qu’on parle de nos droits, nous la majorite, vous parlez de divisions. Tu sais ce que ton « mounjed » appelle ca? El fetna oual habeth.A propos, laisse ce pauvre zorro qui ne peut se defendre tout seul et change ton pseudo a quelque chose d’autre comme « saheb el fitna » par example. Du fin fond des Aures.

          Zoro
          3 mai 2017 - 6 h 17 min

          Ecoute anonyme tu es hors
          Ecoute anonyme tu es hors sujet on parlait des soit disant mots berberes introduits dans l arabe algerien ne t emballes pas faux chaoui, les vrais j ai vecu avec eux.

          Anonyme
          3 mai 2017 - 13 h 26 min

          Change de disque. Tu as deja
          Change de disque. Tu as deja utilise ce « faux chaoui » machin quelque chose sous d’autres pseudos. Tu l’utilises sur tous ceux qui te mettent les points sur les i.Tu es tout simplement pathetique. Va semer ta haine du berbere ailleurs, peut etre avec les esclaves de momo 6, puisque lui aussi, soit disant descendant des arabes, ne nous aime pas. Et n’oublie pas ton « mounjed » derriere toi. Circule!

          ZORO
          3 mai 2017 - 14 h 19 min

          Tu es aussi chaoui que le
          Tu es aussi chaoui que le tlemcenien qui circulait dans les parages et plus bechari que celui qui a pointe son nez et sitôt démasqué ignorant que zoro a aussi vecu a bechar .La force de Zoro est celle des arabes ils ont toujours été nomades, en quête d un nouveau monde et a la connaissance de l autre faisant de lui un menbre de leur famille a l exception de celui qui les a frappe dans le dos. JE PERSISTE ET SIGNE TU ES UN FAUX CHAOUI!! MAIS CHAT , OUI!!!!

          Anonyme
          3 mai 2017 - 20 h 55 min

          Grosse bouche, petits mots.
          Grosse bouche, petits mots. Tu es pathetique. Comme disent mes voisins les constantinois « mehboula ou galoulha zagherti. » On a son equivalent mais il se dit en chaoui. Ton mounjed ne pourrait pas t’aider. Alors je te le sers version constantinoise. Fin de discussion. You’re fired. Tu ne m’interesses plus.

        Anonymous
        3 mai 2017 - 19 h 31 min

        Et sellou et takmata c’est
        Et sellou et takmata c’est quoi arabe ou berbère?

      Anonyme
      2 mai 2017 - 19 h 04 min

      Quel devoir de verite? De
      Quel devoir de verite? De quoi parles tu? On sait tous que Tamazight est composee autour des 30% de mots arabes. Tu ne nous apprends rien du tout. C’est le prix qu’une langue paye quand elle perd son alphabet. Elle emprunte les mots qu’elle a perdu. Elle se divise aussi en plusieurs dialects similaires. Tamazight comprend aussi des mots en francais; beaucoup moins que les mots arabes pour des raisons simples que meme toi peux deviner. Ce nest pas la premiere fois qu’on lit de tels commentaires vicies de ta part. Si l’arabisme te brule a ce point la, toi le berbere arabise au point d’etre aveugle, c’est tres simple, un billed d’avion sans retour reglera tes problemes. Allez Hafna stp. Arrete de deballer des aneries au fil des articles. Du fin fond des Aures.

        ZORO
        2 mai 2017 - 20 h 02 min

        Du fin fond des aures ???a
        Du fin fond des aures ???a qui le dis tu?..zoro est de l ouest il a passe 6mois de son service national a batna dans la cinquieme compagnie des armes de combat durant tout son sejour il sest senti chez soi parmi ses valeureux berberes chaouis qu il noubliera jamais de son vivant.quant aux createurs de fitna les fils des blancs peres qu ils considerent mieux que leurs propres meres leurs projet de division de l algerie a travers des revendications linguistiques,aboutiront quand le chameau traversera le chas de l aiguille comme on dit nous les arabes.

          Anonymous
          2 mai 2017 - 22 h 45 min

          La vieille rengaine qui
          La vieille rengaine qui consiste à opposer les « bons » berbères soumis, et les « mauvais » qui osent revendiquer leur identité, ça ne marche plus Mr Zero !

          Zoro
          3 mai 2017 - 5 h 35 min

          Zero est le chiffre le plus
          Zero est le chiffre le plus utile a l humanite il est en plus binaire.il constate que les pseudo tendent a disparaitre pour laisser place aux anonymes il comprend alors pourquoi ce qu on veut àppeler Tamazgha a ete trahi durant des siecles.

          Tamnaght
          4 mai 2017 - 15 h 13 min

          Merci à AP de laisser passer!
          Merci à AP de laisser passer!
          @_Monsieur « Zoro ». Vous les Arabes, vous n’avez rien dit qui fut de vous et moins fait qui ne fut pas des autres ! Vous ne faites, jours et nuits, que redire et refaire … en fantasmant la paternité des faits et dis des autres, comme c’est le cas, ici, pour vous Monsieur « Zoro » le fantasmagorique, qui êtes fière du « Zéro » comme votre pseudonyme sur la toile, que vos ancêtres les Arabes des Tentes, tissées en poils de chameaux « auraient inventé – ce que vous prétendez », pour s’y installer définitivement et ne plus y ressortir, en s’appropriant, une fois n’est pas coutume, la métaphore du chameau et du chas, attribuée à Jésus Christ, selon l’Évangile de Luc: 18, 25, comme d’habitude sans sourciller un seul instant, les dits et les faits des autres ! Voici, je vous reprends, ce que vous avez écrit, en parlant « des revendications linguistiques [kabyles], [qui selon vous], [n’] aboutiront [que]: « … quand le chameau traversera le chas de l aiguille comme on dit nous les arabes. »

          P.-S : C’est peut-être en guise de ce souvenir, bien entendu fantasmagorique, « de la trouvaille du Zéro par les Arabes » que les Arabes, les vrais, c’est-à-dire, ceux de la Péninsule Arabique se ceignent la tête d’une cordelette généralement noire en forme de « Zéro », c’est-à-dire un cercle, dont ils s’y sont engouffrés … et s’y trouvent encore et s’y trouveront à l’infini…

          Ici suit la métaphore en :

          I. Kabyle : Abenğil γef yiles n Lukas : 18, 25
          1.Ad awen-t-en iniγ, ad wen-t-en-εawdeγ, tif tawakka n ulγem deg tiṭ n tseynit, akeččum n umerkanti γer uxxam n Bab n Iyenwan

          II. Français: Évangile selon Luc: 18, 25
          1. Matthieu 19: « Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou [chas] d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »

          III. Allemand: Evangelium nach Lukas: 18, 25.
          1. Lutherbibel 1912:  » Es ist leichter, daß ein Kamel durch ein Nadelöhr gehe, denn daß ein Reicher ins Reich Gottes komme. »
          2. Textbibel 1899:  » Es ist leichter, daß ein Kamel durch ein Nadelöhr gehe, als daß ein Reicher in das Reich Gottes eingehe. »
          3. Modernisiert Text:  » Es ist leichter, daß ein Kamel durch ein Nadelöhr gehe, denn daß ein Reicher ins Reich Gottes komme. »
          4. De Bibl auf Bairisch:  » Eender geet non ayn Kemml durch ayn Naadloer, als däß ayn Reicher eyn s Reich Gottes kimmt. »
          5.King James Bible:  » It is easier for a camel to go through the eye of a needle, than for a rich man to enter into the kingdom of God. »
          6. Matthaeus 19:24,25:  » Und weiter sage ich euch: Es ist leichter, daß ein Kamel durch ein Nadelöhr gehe, denn daß ein Reicher ins Reich Gottes komme. »
          7. Matthaeus 23:24:  » Ihr verblendeten Leiter, die ihr Mücken seihet und Kamele verschluckt!
          8. Lukas 18:25:  » Es ist leichter, daß ein Kamel gehe durch ein Nadelöhr, denn daß ein Reicher in das Reich Gottes komme. »
          9. Markus 10,25:  » Es ist leichter, daß ein Kamel durch ein Nadelöhr gehe, denn daß ein Reicher ins Reich Gottes komme. »
          10. Matthaeus 19:24:  » Und weiter sage ich euch: Es ist leichter, daß ein Kamel durch ein Nadelöhr gehe, denn daß ein Reicher ins Reich Gottes komme. »
          11. Lukas 18:25:  » Es ist leichter, daß ein Kamel gehe durch ein Nadelöhr, denn daß ein Reicher in das Reich Gottes komme. »

          IV. Anglais: [The Rich Young Man – (Mark 10:17-31; Luke 18:18-30)]
          1.  » And Jesus said unto his disciples, Verily I say unto you, It is hard for a rich man to enter into the kingdom of heaven. 24And again I say unto you, It is easier for a camel to go through a needle’s eye, than for a rich man to enter into the kingdom of God »

          Atr, usw., etc., …

          Êtes vous Monsieur convaincu de mon prélude, qui veux que « Vous les Arabes, vous n’avez rien dit qui fut de vous et moins fait qui ne fut pas des autres ! Vous ne faites, jours et nuits, que redire et refaire … bien entendu entre vous, pour vous faire écho ? Un proverbe kabyle dit :
          “Anwi wayi i ad kem-icekren a tislit ? Tenna-yas : d Imma, tella ula d ultma-s!” Contextuellement cela veux dire : Qui t’a louer nouvelle mariée ? Ma mère, ma tente maternelle peut en témoigner !

          Quand à la souveraineté de la Kabylie, que vous le veuillez ou non, l’histoire est en marche ! Ou comme le dit si bien le proverbe turc suivant, pas arabe comme « vous » avez l’habitude, faussement, de l’attribuer au patrimoine arabe : « les chiens aboient, la caravane passe ! ». Voyez pour cela « Proverbium ».

          Bien à vous

          Tamnaght Blancs-Pères-Fille. Merci à AP de laisser passer!

          Abdelrahmane
          4 mai 2017 - 21 h 45 min

          @ droit de réponse à
          @ droit de réponse à tamanaght. Toi monsieur tu n’as pas produit en 10000 ans le 1/10000 de ce qu’ont produit les ARABES en matière de langue, culture, art, littérature, musique, civilisation, épopée et geste, sagesse et proverbes, monuments, architecture, philosophie durant leurs 10 siècles de dominance, de domination et de prévalence sur le monde de 650 à 1600.

          Tamnaght
          5 mai 2017 - 16 h 58 min

          Merci à AP de laisser passer.
          Merci à AP de laisser [email protected]_Monsieur Abdelrahmane. D’entrée Monsieur je veux que vous sachiez que je ne vous connais ni d’Eve ni d’Adam pour me tutoyer ! Puis, quand vous citez quelqu’un il faut se donner la peine d’écrire correctement son pseudonyme ou à la limite de le copier [Ctrl+C] et le coller [Ctrl+V] par raccourcis interposés. Plus facile que ca les pionniers de « la Silicone Valley » ne peuvent pas simplifier. Il vous est demandé de faire, une fois dans votre vie, un tout petit effort!

          Quand à l’abus que vous faite de l’expression journalistique « droit de réponse », je veux vous rappeler ce qui suit :

          1. Ce droit existe en France, en fonction des médias, depuis la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881. Pas dans « l’Arabistan ».
          2. Le droit de réponse est un principe général et absolu dès lors qu’une personne est mise en cause dans un article.

          Dans ma tribune ci-dessus je me suis adressé à Monsieur « Zoro », mais pas à vous Monsieur Abdelrahmane. Etant donné que je ne vous ai pas mis en cause, je ne vois pas pourquoi vous abusez de cette expression. Si vous vous êtes senti offensé en tant qu’Arabe, je suis désolé pour vous. Ce n’était pas mon intension. Je n’ai fait que dire des vérités que vous avez bien confirmées dans votre « abus de réponse » !
          Vous m’accuser de ne pas pouvoir produire « en 10000 ans le 1/10000 de ce qu’ont produit les ARABES ». D’abord sachez Monsieur que je suis à peine âgé de 28 ans. Convenez avec moi, Monsieur, que je ne peux pas produire en 28 ans ce qui se produit en 10000 ans, sauf si vous croyez au conte de « Ahl El-kahf », ce qui n’est pas mon cas. Je veux, Monsieur, que vous sachiez que ce que je produis je ne le fait pas en arabe pour des raisons de religion, l’islam en l’occurrence !
          Ce qui a été fait des siècles durant par des non arabes ethniquement, linguistiquement, en termes civilisationnels, et que vous ajouter au compte de ce que vous appeler « langue, culture, art, littérature, musique, civilisation, épopée et geste, sagesse et proverbes, monuments, architecture, philosophie…» arabes, mais pas uniquement vous !
          En poétique (étude et la théorisation de la création artistique) on aurait appelé les « Quatrains de Omar Khayyam », à juste titre, littérature perse d’expression arabe, pour exemplifier, et par extrapolation un large pan de ce vous appelez « … arabes ».

          En ce qui me concerne j’ai ma langue, expression de ma civilisation, de sa cosmogonie, de sa vision du monde, son futur, etc. Imaginer, Monsieur, un instant si le dernier opus de Ait Menguellet : Tudert nni, mai 2017, était produit en arabe, ce que Moufdi Zakaria, le Mozabite avait fait de « Min Ğibalu-na » – dont on mutile le peuple et en jette en prison ses enfants tel qu’on le fait avec K. Fekhar, aujourd’hui, puisque c’est de lui qu’il est question dans cette tribune – en aurait appelé cette poésie « Poésie arabe ». Menguellet, comme beaucoup d’autres produisent dans sa langue : le kabyle et pas en arabe.

          Méditez cet exemple un instant et si nécessaire j’y reviendrais encore une fois.
          P.-S. : Al Bukhari est Ouzbèque de Boukhara, dans la province perse du Khorassan. Son élève Muslim ou Abû al-Husayn Muslim ben al-Hajjaj al-Quchayri an-Nisaburi lui, est né à Nichapur en Iran vers 8211; décédé le 6 mai 8752.

          Bien à vous Monsieur Abdelrahmane en droit de réponse Sic !

      Anonymous
      2 mai 2017 - 22 h 53 min

      Mais on sait très bien qu
      Mais on sait très bien qu’avec ton dico, les mots de la terre entière sont d’origine arabe, bientôt tu vas nous dire que Cybernétique ça vient de SI Barnatik,, comme M Kaddafi qui disait que Shakespeare était d’origine lybienne descendant de Cheikh Sbir.

      Wakhda
      2 mai 2017 - 22 h 53 min

      Que veux tu prouver qu’il y’a
      Que veux tu prouver qu’il y’a deux peuples en Algérie et bien non tu te goures. Tu veux absolument dire que des Arabes existent réellement en Algérie, et bien oui, ils viennent pour la plupart d’ailleurs et correspondent à une époque qui n’est pas fort sympathique alors, il suffit que l’histoire réelle soit consignée pour que t’es semblables courent vite changer de veste et prétendre le contraire. Alors amuse toi aujourd’hui puisque t’as un pseudo et c’est gratuit.  »L’Afrique aux Africains » ça te rappelles quelque chose petit colonisateur en herbe.

        ZORO
        3 mai 2017 - 5 h 27 min

        Je suis toujours convaincu
        Je suis toujours convaincu que le peuple algerien malgres ses differences qu il a su gerer durant des SIECLES doit RESTER SOLIDAIRE pour son bienetre mais devant la menace des separistes d autres algeriens ont aussi leur mot a dire et rappeler certaines verites qu on veut a tout prix travestir .chachnok 2967 dites vous?????

    Mindjibalina
    2 mai 2017 - 15 h 35 min

    Donc selon vous, Tamazight n
    Donc selon vous, Tamazight n’est ni Fonctionnelle ni pratique. Encore moins applicable à l’échelle nationale. Moi je soutiens l’inverse et pour peu qu’on arrête de manipuler l’histoire, d’adopter des stratégies  »dilutioniste » et de remplacer les mythes fondateurs d’une pseudo Oumma par l’épopée incroyablement riche et féconde de notre histoire de résistance pour susciter un intérêt puis une fierté d’appartenir à Tamazgha. Hier encore l’arabo-baathisme resplendissait de son projet panarabisme, hier encore, les pays du Golfe avait réussi à manipuler les consciences pour faire croire au monde sunnite que l’islam des lumières allait rennaitre contre les  »mecreants ». Que reste t’il de ces chimères, surtout que les gens savent que ces dynamiques ne sont pas spontanées, et qu’elles obéissaient hier comme aujourd’hui à des enjeux de puissances. l’Algérien a été tellement aliénée par la l’action de fausses élites inconscientes ou à la solde de……, par la destructuration de l’école, par la manipulation de l’histoire lointaine et récente à dessein d’ailleurs, que toute rennaissance paraît improbable. Mais l’espoir existe à condition de ne pas mentir au peuple.Ce dernier saura revendiquer ses racines de façon appaisée. Qu’il est des mots arabes dans Tamazight ou des mots d’origine française dans la derdja renseigne tout simplement que nous avons eu l’intelligence d’integrer ces apports venues d’autres cultures sans racisme, avec intelligence et pour ne pas s’enfermer dans des archaïsmes autodestructeurs. Mais de la à revendiquer l’arabité historique de l’Algérie, c’est justement la première grande aliénation.nous ne sommes pas contre la langue arabe, elle nous a permis de lire le Coran dans sa version originale et de maintenir une foie saine et modérée, nous ne sommes pas contre le français car il nous a permis de comprendre à quel point notre civilisation doit se réapproprier les attributs de son époques et des richesses de l’humanité. Mais le socle d’amorçage de ces dynamiques salvatrices ne saurait être autre que notre patrimoine incroyablement riche qu’est Tamazight, seule à pouvoir unir tout le peuple algérien et l’appaiser contre les démons de la division et de la manipulation. Soyons trilingue pour les meilleurs d’entre nous, soyons en moins bilingue pour sortir des schémas qui sacralisent indûment la langue arabe et luttons férocement, à l’école et à la mosquée contre le monolinguisme véritable piège de la pensée unique et fief des extrémismes. Nous sommes Une grande nation, donnons nous la peine d’être un peu plus subtile pour comprendre ce qui se trame autour de l’identité Nord africaine.

    Makrout
    2 mai 2017 - 13 h 25 min

    Les écoliers algeriens
    Les écoliers algeriens auront le choix entre la langue Arabe obligatoire, et, une autre langue: soit le Tamazigh standard, soit le français ou l’anglais comme deuxième langue à cela s’ajoutera en secondaire un coktail arabe-français ou atabe-anglais ou tamazight-français ou encore Tamazigt-arabe ou bien tamazight-anglais, troisième langue au choix français, arabe, anglais, espagnol, allemand ou italien. Comme le monde est petit, la liberté est celle que l’on se choisit. Tanmirt,salam, aviderzin, good luck, ciao, Buenos dias.

    Anonymous
    2 mai 2017 - 5 h 56 min

    @ Mr Benzatat

    @ Mr Benzatat
    Je suis d’accord avec vous pour une officialisation de la derja algérienne. Mais je pense que cela nécessitera au préalable la réussite de la concrétisation de l’officialisation de Tamazight, processus qui a déjà été entamé, et parce que le travail académique sur tamazight est déjà beaucoup plus avancé.. Si nous réussissons à rendre effective l’officialisation de Tamazight avec son utilisation dans l’enseignement, les médias, la justice, les textes institutionnels et juridiques, si nous réussissons à montrer qu’il est tout à fait possible de la faire passer du statut de dialecte dans laquelle on l’avait confinée, à celui d’une vraie langue officielle fonctionnelle et pratique, alors on ouvrira la voie à l’officialisation de la derja. On pourra convaincre tous les sceptiques et adversaires de la derja, et appliquer alors un processus similaire pour faire de la derja algérienne une de nos langues officielles.

      Youcef Benzatat
      2 mai 2017 - 6 h 43 min

      Ça va être très difficile,
      Ça va être très difficile, sinon impossible de faire du Tamazight une langue fonctionnelle et pratique à l’échelle nationale. Il suffit de voir le niveau d’intégration aujourd’hui de l’arabe depuis son adoption en tant que langue d’enseignement et de pratique administratif ! Il est quasi nul presque. Contrairement à la deja qui est la langue naturelle de communication dans tous les domaines y compris en tant que langue maternelle. De plus le génie populaire en fait usage couramment dans les réseaux sociaux. Il lui faudra juste de la volonté politique pour se hisser en tant que langue nationale.

        Anonymous
        2 mai 2017 - 7 h 30 min

        Je n’ai pas dit qu’elle
        Je n’ai pas dit qu’elle devait l’être forcément au niveau national, on devra laisser le choix aux gens de choisir leur langue prioritaire, et en fonction des régions. Plusieurs langues officielles cohabitent dans de nombreux pays, tant que les traductions sont assurées, et quelles ont toutes accès aux médias, à l’enseignement, à la justice…ce n’est pas un problème.

        Mello
        2 mai 2017 - 11 h 24 min

        La reponse du berger a la
        La reponse du berger a la bergere, pourquoi difficile d’en faire du tamazight un langue fonctionnelle ? . Fonctionnelle ? Elle l’ est deja. La narration, les contes, les chansons ainsi des livres et des ecrits de toute sorte. Cette langue,pourtant orale, a ete maintenue depuis des millenaires par ce peuple qui tient tant a son identite. Actuellement des specialistes sont sur le sujet pour en faire une vraie langue de traval.

        ZORO
        3 mai 2017 - 8 h 20 min

        Si tu ne caresse pas dans le
        Si tu ne caresse pas dans le sens des poils tu ne verras jamais une note positive.et pourtant tu n es pas zoro pour etre noter aussi negativement !!!!

    Zoro
    1 mai 2017 - 22 h 08 min

    Pour zoro le mot darija est
    Pour zoro le mot darija est un mot trompeur utilisé a dessein ,il ne lereconnaît pas..il existe au maghréb une seule et unique langue arabe maghrébine que tous les maghrebins utilisent à des nuances près qui ne peuvent en aucun cas altérer le sens des messages.

    Abdelrahmane
    1 mai 2017 - 21 h 46 min

    @ Youcef Benzatat, droit de
    @ Youcef Benzatat, droit de réponse dans un débat dit démocratique. 1) il n’y a rien d’idéologique dans ce que j’ai dit. L’origine arabe de la derja est indéniable A MON SENS et j’ai étayé mon affirmation par des arguments, des exemples et des illustrations concrètes. A vous de nuancer mon affirmation ou me contredire en contre-argumentant sans me faire de procès d’intention et sans m’accuser d’idéologisme, d’autisme, de mauvaise foi ou de déformation, svp. je l’affirme encore avec force conviction en argumentant, le parler arabe algérien n’est pas dérivé des dialectes berberes (dialectes berberes et non pas langue berbere unique qui n’existe pas et n’a jamais existé). Bien au contraire c’est le parler arabe algérien qui a fourni énormément aux dialectes berberes. A vous de me contredire par des exemples et arguments, et s’il n y a pas d’accord, chacun garde son opinion et on en reste là. 2) je continue à penser que c’est la colonisation française qui a créolisé et déstructuré le parler arabe algérien et que ce parler était plus pur et plus proche de la langue arabe véhiculaire( que vous liez à la culture officielle), bien sûr avec ses particularités et spécificités locales comme le dialecte arabe égyptien a ses particularités et spécificités locales, et il en est de même du parler arabe tunisien, marocain et soudanais, yemenis et syriens ainsi de suite. j’ai donné l’exemple des chansons et poèmes citadins andalous, chaabi et populaire et mel7ouwn, mais j’aurais pu évoquer des fragments de la geste hillalienne dans les hauts-plateaux algériennes ou l’épopée bédouine de Hizya (à propos de cette épopée je vous défie courtoisement de me citer dans cette épopée un mot d’origine non-arabe, punique, berbere, latin, grecque ou espagnole ou portugaise). 3) quand je parlais de colonisation, je parlais bien sûr de la plus récente, la plus vivace encore et dont les effets dévastateurs continuent à nous affecter ravageusement à ce jour, à savoir la colonisation française. La colonisations romaine latine et byzantine grecque sont très lointaines et leurs effets sur notre parler sont aujourd’hui peu perceptibles et peu vivaces, les turcs avec leur 325 ans de présence ont eu des effets limités sur notre parler en raison de leur isolement et leur ségrégation vis-à vis des autochtones arabes et berberes. Les vandale étaient présents sur les cotes et leur règne a duré un siècle et n’ont pas apporté d’éléments civilisationnelles importants pour avoir des effets durables.les portugais ont eu très peu d’influence sur notre parler arabe (sinon, citez nous en quelques uns), les espagnols aussi sauf peut-être à l’ouest particulièrement Oran où ils ont séjourné et étaient présents physiquement durant un certain temps. Dois-je vous signaler que moi j’ai parlé des choses de mon coté, c’est à dire des effets de la colonisation sur notre parler algérien arabe. Pour les parlers berberes, je ne suis pas berbérophone, je ne peux donc m’y aventurer. Oui, bien sûr assurément, le coran a eu une très forte influence sur notre parler arabe algérien et certainement sur les parlers berberes. 4) Pour l’usage de la langue arabe véhiculaire j’ai dit que GÉNÉRALEMENT on l’utilise dans les situations formelles, j’ai bien défini les situations formelles et je ne considere pas les participations dans les réseaux sociaux comme des situations formelles. Pour la nécessite de promouvoir la langue derjà au rang de langue nationale officielle, je ne partage pas votre avis et je pense que çà va mener à des impasses inextricables, et que à mon AVIS les mentors qui militent pour cette option ont un agenda caché malveillant et que les algériens dans leur majorité sont contre cela, la preuve la levée de bouclier populaire contre l’enseignement de la derjà à l’école.

      Lyes
      2 mai 2017 - 13 h 08 min

      Ne vous trompez pas, le
      Ne vous trompez pas, le Haouzi et la poésie sont l’oeuvre de puristes qui s’en referrent à la langue classique et n’ont jamais représenté le parler populaire. D’ailleurs la derjà a été véhiculée en grande partie par des populations berbères arabisées d(‘ouù une forte influence berbère. D’ailleurs il est très fort probable que tous les mots qui ne sont pas issus de l’arabe classique sont d’origine berbère. Enfin, ces questions d’identité et de cultures il vaut mieux les laisser aux spécialistes et ne pas les politiser. On est ce qu’on est et bon ou mauvais on n’y peut rien, ce qui est sûr c’est qu’on est un des peuple les plus homogènes de la planète avec un fond ethnique essentiellement berbère, un islam essentiellemnt sunniste et un parler qui a évolué vers une large prédominance arabophone.

    ZORO
    1 mai 2017 - 21 h 25 min

    Seuls quelques mots en
    Seuls quelques mots en relation avec la faune et la flore du maghreb , peuvent etre retrouver dans l arabe maghrebiin,cependant l arabe en tant que langue de savoir a servi abondamment les dialectes maghrebin en commencant par le comptage , d autres langues telles que lespagnol ,le francais ,l anglais et lallemand
    reconnaissent l apport de l arabe a leur langue ce qui n est pas le cas de certains de nos concitoyens pourtant gavés de la langue de zouheir ibn abi selma. Qui disait avant l islam. و من يجعل المعروف في دون اهله يكن حمده دما عليه و يندم

    Mindjibalina
    1 mai 2017 - 21 h 11 min

    Ooh Mon Dieu quelle horreur !
    Ooh Mon Dieu quelle horreur ! Je me demande sérieusement si ce que je lis est réel ou pas ? Le monsieur demande l’autonomie car l’état a failli à protéger sa culture ancestrale et intrinsèquement algérienne. Il demande l’autonomie pour pouvoir se protéger et protéger ce qui est très cher à ces yeux et qui n’a pas de prix, son être profond, que personne peut nier .Il demande l’autonomie car au nom d’une stratégie  »dilutioniste », que certains pseudos intellectuels semblent en être les chantres, on lui impose d’être ce qu’il ne peut ni ne veut être. La force d’un ensemble dépend de la force des sous ensembles qui le composent d’abord et ensuite des liens qui les lient entre eux. Le pacte social de Abane, on a voulu le rompre au nom d’une nation bâtie sur l’imposture, l’arabo-islamisme et un subterfuge formidable qu’est l’unité et l’intégrité de l’Algérie. Mais dites moi qui menace vraiment l’unité nationale ? L’Algérie n’est pas la Yougoslavie, et ce ne sera jamais un ramassis de peuplades. n’en déplaise à certains. l’Algerie est le socle le plus abouti de l’esprit Amazigh, laisser le peuple retrouver ces racines. Libérez le Docteur Fekhar, laisser le rentrer chez lui, retrouver ces enfants. Les vrais ennemis courent les rues et se déplacent d’aéroport en aéroport et tout le monde les connait, après le péril jaune (kabyle), c’est le MAK, puis c’est le Mzab, puis c’est les Ahmadis, et puis quoi encore. moi je ne vois qu’une​ seule menace, c’est celle du système Bouteflika et c’est l’Algérie toute entière qui est en danger. je conclurai que les régions qui bougent sont celles qui ont compris l’enjeu et le danger de ce système néocolonial qui s’installe petit à petit pour ne plus partir, en s’attaquant à la force de nos chers ‘sous ensembles’. dont la Kabylie et Mzab en font partie.Alors vive l’Algérie, vive Tamazgha, vive les hommes libres.

      Zoro
      2 mai 2017 - 17 h 02 min

      AMAZIGH=Hommes libres =slogan
      AMAZIGH=Hommes libres =slogan chimérique . Wake up people! !!

        Habibou
        2 mai 2017 - 21 h 39 min

        … Chimère qui entrera dans
        … Chimère qui entrera dans ta tête et celle de ta descendance petit à petit… si tu décides de vivre encore longtemps sur cette terre libre et fière de l’être. Si tu veux ressusciter le slogan creux de BenBella ‘Nous sommes arabesx3… » cela le dernier des Égyptiens te dira ‘Lâche l’affaire, l’ancien ! T’es en retard de 14 siècles ya saad el bacha ! On vous a déjà expliqué que les algériens sont tout… sauf arabes !’… et toi tu insistes lourdement âamou ?

      UMERI
      2 mai 2017 - 17 h 49 min

      Je suis d’accord avec vous et
      Je suis d’accord avec vous et Mr Benzazat aurait mieux fait de se taire, au lieu de rajouter de l’huile sur le feu et d’enfoncer encore plus Mr Fekhar, dont le but n’est certainement pas la division du peuple algérien, mais d’interpeller les consciences sur le drame vécu au Mzab.

    Anonymous
    1 mai 2017 - 16 h 20 min

    En un peu plus d’un siècle,
    En un peu plus d’un siècle, des dizaines et des dizaines de mots des parlers algériens se sont françisés. En un peu plus d’un siècle seulement. Alors facile d’imaginer l’impact qu’a pu avoir la langue arabe (en 14 siècle comme certains se plaisent à le répéter) sur les parlers amazighs d’Algérie. En 14 siècle ce ne sont pas des dizaines de mots amazighs qui se sont arabisés, mais beaucoup, beaucoup, beaucoup plus évidement. Tout ça pour dire que nos derja algérienne sont de racine amazighe. Langue amazighe qui comme toute langue vivante n’était évidement pas pure, elle avait déja subie des influences des langues auxquelles elle avait été au contact (punique, grec, latin, vandale). Par la suite en plus de l’influence très forte de l’arabe (qui avait profité de l’aura qui lui conférait son statut de langue du Coran), d’autres langues (espagnol, turc, français…) auront eu plus ou moins (selon les régions) d’influence, pour faire des variantes de derja algériennes ce qu’elles sont actuellement.

      YOUCEF BENZATAT
      1 mai 2017 - 18 h 09 min

      CLAIR, NET et PRECIS. BRAVO.
      CLAIR, NET et PRECIS. BRAVO. Seulement, ne restez pas dans votre coin, faites œuvre pédagogique, écrivez, diffusez et battez-vous pour votre conviction, nos enfants ont besoin de grandir dans leur réalité pour leur éviter la schizophrénie qui a paralyser les générations passées.

        Abdelrahmane
        1 mai 2017 - 21 h 50 min

        Si c’est à moi que çà s
        Si c’est à moi que çà s’adresse, qu’est ce que tu sais de ce que je fais ?

      Abdelrahmane
      1 mai 2017 - 18 h 25 min

      donne des exemples concrets
      donne des exemples concrets pendant que tu y es, de mots berberes dans le parler arabe algérien. !!! donne nous au moins 10 mots courants et frequents

        Anonymous
        1 mai 2017 - 21 h 54 min

        Pour te faire plaisir, il n’y
        Pour te faire plaisir, il n’y avait qu’à demander hbibna:
        1. Aggoun (muet) = `Aggoun
        2.Aaejmi (Bœuf) = Aaejmi
        3.Abaauch (Bestiole) = Baâouche
        4.Abehnuq (Chiffon, Foulard) = Bekhnouq
        5.Abelyun (Bidon) = Belyoune
        6.Abzim (Broche) = Bzima
        7.Acherchur (Cascade) = Cherchar
        8.Adeinine (Espace réservé aux animaux domestiques au dessus duquel se trouve une mezzanine) = Deynine
        9.Agnin ( le lapin) = Gnine
        10.Akerruch (Bois de Chêne) = Kerrouche
        11.Allous (Beau-frère) = Allous
        12.Allousa (Belle-sœur) = Alloussa
        14.Amrar (Corde) = Mrar
        15.Aqelmun (Capuchon) = Guelmouna
        16.Berra (dehors) = Berra
        17.Berreh (Déclarer) = Berreh
        18.Cherreg (Déchirer) = Cherreq
        19.Chlaghem (moustache) = Chlaghem
        20.Chmata (Chenapan) = Chmata
        21.Dduh (Berceau) = Douh
        22.Demmar (Colère) = Demmar
        23.Fakroun ( la tortue) = Fakroune
        24.Farmach (édente) = Farmach
        25.Garwadja (jouet) = Gurawadj
        26.Ghoufala (chevelure abondante) = Ghoufala
        27.Grallou (cafard) = Grallou
        28.Hidoura (peau de bête) = Hidoura
        29.Hudd (Défendre) = Hadd
        30.Ibelghat (Babouche) = Bligha
        38.Ibelliredj (Cigogne) = Bellaredj
        39.Imerghan (Bouillon) = Merqa (sauce)
        40.Imus (Couteau) = Mousse
        41.Joghlal (Coquillage) = Joghlal
        42.Karmous (figue) = Karmous
        43.Khachkhach (crane) = Khachkhache (Crack)
        44.Mkachrad (frisé) = Mkachrad
        45.Nnaqous (Cloche, Sonnette) = Naqousse
        46.Qelleb (Chercher) = Qallab
        47.Qerdech (Carder) = Qerdech
        48.Qesser (Bavarder) = Qesser
        49.Seggem (Arranger) = Seggem
        50.Srima (Bride) = Srima
        51.Taarurt (Bosse) = ‘Aarroura
        52.Tablatt (Dalle) = Tablat (ville d’Algérie)
        53.Tajagagalt (balançoire) = Jaâlloula)
        54.Tata (Caméléon) = Tata
        55.Tchaqlala (Vacarme) = Tchaqlala)
        56.Tewtew (Bégayer) = Tawtaw
        57.Tgarra` (roter) = Tgarra’
        58.Tibhirt (Jardin) = B’hayra
        59.Tthara (Circoncision) = Tthara
        60.Zaaff (Colère) = Zaaff
        61.Zhar (Chance) = Zhar
        62.Zrudya (Carotte) = Zroudiya
        63.Zzerb (Clôture) = Zzerb
        … et je peux te balancer encore. Bonne lecture.

        said badji
        2 mai 2017 - 19 h 24 min

        je peux t’en donner une
        je peux t’en donner une infinité de mots mais quand on oppose un esprit obtus a tout ce qui est intelligence on devient quasiment sourd. les mots twiza ezarda tawsa et j’en passe.si tu veux etre edifié fais juste un tour du coté de la casbah ou bien ecoutes les vieilles chansons chaabies. (el anka el anqis ezzahi) tu verras ce que le berbere a apporté a la derdja ,d’ailleurs l’influence des dialectes derivés de tamazight sur l’arabe algerien differe d’une region a une autre ,c’est selon que cette langue soit au contact du kabyle du chaoui du mozabit etc .

        Anonymous
        2 mai 2017 - 22 h 41 min

        Exemples de mots algériens d
        Exemples de mots algériens d’origine berbère :
        zayla (animal)-fekroun (tortue) gnin, gwnin, wthoul (lapin) zerdi (renard) 3ewd (cheval) jrana (grenouille) ferrouj, serdouk (coq) Fellous (poussin) kebch (mouton) canard (brak) arzouzi (frelon) boufertetou (papillon) bouzenzel (guêpe) grelou (cafard) tifflilas (l’hirondelle) agholal, boudjeghlellou (escargot) zermumiya (le lézard)
        tata (caméléon) aghlul (âne) quares (citron) feggous (melon) dela3 (pastèque) tareghla (champignon) sasnus (baie sauvages ou arbousier) orange (tchina) yema, mma (mère) vava, baba (père) didi (tonton) dadda (grand frère) ghachi (gens) nanna (grande sœur) lalla (Madame) dadda (Monsieur) mazouzi (dernier enfant de la famille) mezouar (premier enfant de la famille) yechir (bébé) tattaj (le grand-père) nannaj (la grand-mère) chira (petite fille) 3aggoun (muet/bègue) zin, mezian(beau) ze3fan (énervé) fermach (édenté) fertass (chauve)
        chta , chtwa (hiver) lassafi (neige fine) tebrouri, tebrelo (grèle) 3awenni (aide-moi) nezgoum (L’ennui) twiza, twizi (l’entre-aide) taghennant (entêtement) taghyoulit (bêtise humaine) Ih, Ah, Wah, Yeh (oui) Aha, Maha (non) okol (tous) bezaf (trop) khachkhach (boite crânienne) zellif (crâne) garzuma (la gorge) chlaghem (moustache) khenchouch (museau) argaz (homme) ghoufala (chevelure abondante) hidoura (peau de bête) tgerra3 (roter) dmer (pousser) ligia (énervant) guerroudj (trésor) ajjedou (jarre) gourbi (maison) gelmouna (capuche ) taqa (fenêtre) mkechrad (frise)

    kaci-1
    1 mai 2017 - 14 h 16 min

    Relativiser le passé Amazigh
    Relativiser le passé Amazigh en cotant à la pluralité ce qui devait etre l’Algerianté en passeisant la berbèrité pour justifier l’arabité comme fait accompli. Proceder de la sorte me fait croire qu’il juste de se positionner du coté des séparatistes plutot que du coté de la supérposition des peuples et cultures. Nous refusons l’arabité parce que nous ne sommes pas arabes et pas parce que vous etes arabes. Un Etat arabe ne nous repprésenterait jamais. Comme un Etat berbére ne pourra repprésenter les Qatari

    lhadi
    1 mai 2017 - 13 h 55 min

    Le devoir d’un responsable
    Le devoir d’un responsable politique est, toujours, de se référer aux leçons de l’Histoire. Les ignorer serait une coupable imprudence d’autant que cette même Histoire ne cesse de se répéter et semble inlassablement tirer parti de l’inconscience ou de l’amnésie. A peine croit-on les avoir vaincues ou maitrisées, les forces destructives sont à niveau à l’oeuvre, resurgissant sous d’autres formes, avec une virulence intacte et comme décuplée. Et tout se passe, trop souvent, comme si l’on avait rien appris du passé, alors que lui seul peut nous aider à prévenir ce qu’on pense inéluctable et à conjurer ce qu’on croit irréversible. C’est en s’imposant un devoir de lucidité vis-à-vis d’elle-même que la nation Algérienne peut non seulement éviter les mêmes erreurs mais surtout se rassembler autour des véritables valeurs qui ont forgé l’identité Algérienne. Vive l’Algérie Algérienne. Fraternellement lhadi ([email protected])

    Nora
    1 mai 2017 - 13 h 10 min

    Ce Fekhar, je l’ai renié
    Ce Fekhar, je l’ai renié depuis déjà très longtemps pour son absence de patriotisme et son alliance avec l’ennemi qui l’utilisait pour semer des idées mensongères dans l’esprit des algériens notamment les jeunes. Il mérite cette peine.

    Yacine
    1 mai 2017 - 12 h 35 min

    Ya Ben Zaatat , vous parlez d
    (…) Vous parlez d' »alteration de la langue et culture amazighe  » ce qui voudrait dire que l’identité amazighe en tant que langue , culture et civilisation n’éxiste pas !
    Et donc pour vous , l’institutionnalisation et la constitutionalisation de de la langue et la culture est une vue de l’ésprit ou un simple fait du prince !
    Avant cela , vous vous preniez pour le dépositaire de la souveraineté et l’intégrité de la patrie !
    Mais les Algériens sont majeurs et vaccinés et n’ont pas besoin que vous parliez à leur place , ils savent prendre leur responsabilité !
    Encore une chose , au vu de vos penchants islamo_baathiste , puisque vous vilipendez l’amazighité et la vouez aux gémonies , alors qu’elle est la matrice et le socle identitaires de tous les peuples amazighes d’Afrique du Nord , je ne pense pas qu’un soutien de votre part soit souhaitable , même par un condamné à mort !

    Anonymous
    1 mai 2017 - 10 h 32 min

    L’auteur sort du moule de l
    L’auteur sort du moule de l’ultra nationalisme qui a stérilise la belle Algérie que beaucoup n’ont pas connue.
    Baigné dans les volutes enivrantes des chimères des « seventies », il ne vois plus la réalité crue tel qu’elle se présente aux millions d’Algériens dans le dénuement et la misère intellectuelle, finalement la pire qui soit.

    Dans la lâcheté pour faire diversion, on s’attaque à ceux qui luttent a votre place.

    Ainsi va le monde depuis la nuit des temps……..

    Sans pitié
    1 mai 2017 - 10 h 12 min

    Fekkhar doit rester en prison
    Fekkhar doit rester en prison pour etre juge avec mehenni le sionoiste pour complot contre l unite de la nation algerienne.ancune pitie pour les separatistes. Nous n avons souffert et sacrifié des millions de chouhaddas pour que viennent des nouveaux harkis accomplir ce que leur maitres n ont pu faire pendant de decenies.

    lecteur Lambda
    30 avril 2017 - 22 h 36 min

    Pour une fois je suis d
    Pour une fois je suis d’accord avec l’auteur de l’article.
    Le dénommé Fekhar n’est pas un prisonnier politique car cette qualité le dépasse. C’est un individu impulsif, pusillanime et primitif, n’ayant aucune notion de politesse ou de savoir vivre. Il souffre de troubles psychiatriques.
    Je hais le régime d’Alger comme celui de Rabat ou de Tunis mais il faut faire la part des choses: ce Fekhar n’a aucune envergure.

      Mello
      1 mai 2017 - 12 h 51 min

      Cher lecteur lambda, quel est
      Cher lecteur lambda, quel est la definition d’ homme poltique ? Vous, moi, autant que les autres intervenants sur ce site, sommes des hommes poltiques avec pour chacun, un niveau d’intervention, ou encore une contribution afin d’enrichire le debat et faire en sorte a decrypter les messages. Toute personne ayant a exprimer et defendre sesm idees est devient un homme poltique. Etre jete en prison pour ses idees, c’ est devenir prisonnier poltique.

        ZORO
        1 mai 2017 - 14 h 15 min

        Peut on Defendre ses idees en
        Peut on Defendre ses idees en faisant l apologie du terrorisme ????? Je considere que fekhar et mehenni sont des terroristes par le mal qu ils ont fait.

        Lecteur Lambda
        1 mai 2017 - 21 h 38 min

        Vous savez aussi bien que moi
        Vous savez aussi bien que moi que cet individu représente le pire de ce que nous tous déplorons en Algérie: les voyous sans honneur.
        Si il était autrement, je l’aurais soutenu les armes à la main. Nous y sommes loin.
        Jeté à la prison pour ses idées? Non. Un ancien indic s’est retourné.
        Tamalt est un vrai politique et il est mort en martyr. Pas Fekhar.
        Merci pour le débat.

      un passant
      1 mai 2017 - 15 h 51 min

      @lamda

      @lamda
      toutes les idées ont le droit de s’exprimer et il faut les combattre avec des idées. Sinon on verse dans ce que l’on pourrait appeler du fascisme. Je vois que vous l’avez déjà psychiatrisé, le bûcher n’est pas loin.

        Lecteur Lambda
        1 mai 2017 - 21 h 35 min

        Je ne suis pas de gauche ni
        Je ne suis pas de gauche ni même du centre-gauche et l’accusation de facho ne me rebute point même si j’y souscris pas.
        Il faut lire ce que j’ai écris: le personnage est un petit. Point. Je n’aime pas ce genre de traître histrioniques.

    Anonymous
    30 avril 2017 - 19 h 07 min

    Autant j’appréciais certaines
    Autant j’appréciais certaines de vos contributions, autant je suis très déçu par celle-ci. Comment voulez vous rester crédible dans vos dénonciations des turpitudes de nos dirigeants actuels, et déplorer l’absence d’Etat de droit, et daigner au militant des droits de l’Homme Fekhar le droit à la justice. Je vous rappelle qu’il a été condamné sans véritable procès. Peu importe ses idées. Votre argument qu’il représente un danger trop important est très subjectif. Quelle piètre considération vous avez de notre pays, pour considérer qu’un simple militant des droits de l’homme puisse faire vasciller notre pays. Notre Etat est-il artificiel à ce point là ? De deux choses l’une, soit ces idées sont minoritaires dans le pays, auquel cas, on ne devrait pas avoir du mal à les combattre, soit elles sont majoritaires (ce dont je doute), auquel cas, on n’a pas à s’opposer à la volonté populaire. Si l’on n’est pas d’accord avec lui, on doit combattre ces idées. Vous savez n’importe qui peut décider de l’emplacement de la ligne rouge. Si demain des islamistes devaient s’emparer du pouvoir, et décider que les non croyants constituent une menace intolérable pour l’Etat, trouveriez vous normal de croupir jusqu’à la fin de vos jours en prison Mr Benzatat ? Attention, les procureurs d’aujourd’hui peuvent se retrouver sur le banc des accusés demain. Sans aller jusqu’à espérer vous voir écrire le fameux : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire », j’aurais aimé que vous fassiez preuve de plus de tolérance et de modération. Comme disait Voltaire :  » « La tolérance n’a jamais excité de guerre civile ; l’intolérance a couvert la terre de carnage. » (Traité sur la tolérance, 1763).
    (Merci pour la tolérance AP).

      YOUCEF BENZATAT
      30 avril 2017 - 20 h 37 min

      Il suffit d’être un peu plus
      Il suffit d’être un peu plus clairvoyant et mesurer sincèrement de quel côté se situe l’intolérance.

        Anonymous
        1 mai 2017 - 20 h 06 min

        Vous avez raison, il faut
        Vous avez raison, il faut subir sans rien dire, ne pas dénoncer les injustices dont on est victime….sinon on est un intolérant !

      Anonymous
      30 avril 2017 - 22 h 21 min

      Je voulais dire « dénier ».
      Je voulais dire « dénier ».

    said badji
    30 avril 2017 - 17 h 54 min

    vous avez un probleme pour
    vous avez un probleme pour definir l’appartenance du peuple algerien? la science vous connaissez? voyez les etude genetiques. au fait la science ne ment pas.

      ZORO
      1 mai 2017 - 10 h 19 min

      La science que tu cites doit
      La science que tu cites doit d abord nous dire si nous descendons d adam ou de lucille la guenon d ethiopie qui est parait il mere de l humanite. Cela me rapelle un film que j ai vu quand j etais gosse « TARZAN L HOMME SINGE « 

      Anonymous
      1 mai 2017 - 10 h 36 min

      Ils n’ont qu’à faire des
      Ils n’ont qu’à faire des référendums, et puis de toute façon bon débarras, moins de tracas, on leur imposera des visas d’entrees en Algérie bien salée payer en devises. Des lois anti-dumping et taxer les produits alimentaires de premières nécessités. Où vas-t-on avec ces ignards. ..

      Abdelrahmane
      4 mai 2017 - 11 h 10 min

      said badji, et que disent vos
      said badji, et que disent vos études génétiques ? que dit la science sur la race pure.

    Kader
    30 avril 2017 - 17 h 04 min

    Tout peut etre discuté, sauf
    Tout peut etre discuté, sauf ne pas franchir la ligne rouge’ l ÀLGERIE EST UNE ET INDIVISIBLE ‘ TOUT INDIVIDU QUI NE RESPECTE PAS ÇA DOIT ÊTRE ….comme cet énergumène et son complice le clown guitariste nenie (meheni)

      Imad
      30 avril 2017 - 18 h 30 min

      Je suis sidéré de lire des
      Je suis sidéré de lire des énergumènes appeler au MEURTRE des personnes qui ont des idées différentes des siennes ! Vous êtes qui pour inciter à la fitna ? Si vous ne supportez pas le débat d’idées votre place est ailleurs ya Si Kader.

        Anonymous
        1 mai 2017 - 4 h 49 min

        Votre mhenni appele au
        Votre mhenni appele au meurtre de toute l Algerie

          Imad
          1 mai 2017 - 8 h 52 min

          Vous pouvez citer un journal
          Vous pouvez citer un journal ou un média qui rapporté cela et nous donner le lien SVP ? J’allumerai quiconque veut créer une guerre entre algériens. Par contre Kader ,lui, appelle (…), au meurtre. et cela est inadmissible !

    NOUR48
    30 avril 2017 - 16 h 04 min

    Le débat ici concerne l
    Le débat ici concerne l’affaire de Fekhar, alors restons y au lieu de parler d’arabes et d’Amazighs. Fekhar est en prison et personne n’a le droit de le libérer même s’il doit mourir suite à sa grève de la faim qu’il a d’ailleurs arrêté. Fekhar est un pyromane qui a pris le même train que le Mak. D’ailleurs, a-t-il une popularité au M’zab? Depuis qu’il est en prison, les choses se sont bien tassés et tant mieux pour nos compatriotes Mozabites, qui sont très pieux et connus pour leur grande honnêteté.

      M'HAMED ALGER
      30 avril 2017 - 18 h 34 min

      « Très pieux et connus pour
      « Très pieux et connus pour leur grande honnêteté ». Alors croyez vous sincèrement que c’est M.Fekhar qui a mit le feu au M’Zab ? Qui a trucidé et brulé les magasins de ces honnêtes gens ? Éclairez-nous SVP…

      Lounes
      30 avril 2017 - 19 h 24 min

      tu es vraiment un con toi !!!
      tu es vraiment un con toi !!!

    sublisoft99
    30 avril 2017 - 15 h 59 min

    .quand il y’a trop de PUB sur
    .quand il y’a trop de PUB sur une personne , il faut jamais croire a son scénario.je cache ma téte sous ma couverture et je dort

    Tangoweb 54
    30 avril 2017 - 13 h 19 min

    Ce Fekhar à pactiser avec le
    Ce Fekhar à pactiser avec le diable et il dois payer les conséquences pour moi ce Monsieur raciste et séparatiste ne mérite aucune pitié. Tous les ennemis de l Algérie et des Algeriens doivent etres éradiqué à commencé par le traître Mhenni.l état Algerien doit frapper d une main de fer toute cette racailles .Il est grand temps que le laxisme et la torelance du pouvoir s arrêtent afin de prémunir le pays du danger que représente ses nuisibles individues

    lhadi
    30 avril 2017 - 13 h 06 min

    Quand souffle l’esprit anti
    Quand souffle l’esprit anti national, avivé par certains groupuscules qui se révèlent porteurs, de manières plus ou moins ouvertes, une idéologie séparatiste alors l’esprit de vigilance qui nous habite doit se manifester avec plus de force que jamais. Mais quand c’est un brasier de la colère d’ordre social, la responsabilité qui nous anime doit être à l’écoute de la jeunesse qui veut vivre son temps, bâtir son avenir tout en bâtissant l’avenir du pays. Fraternellement lhadi ([email protected])

    GHEDIA Aziz
    30 avril 2017 - 12 h 32 min

    Quand il s’agit de débattre d
    Quand il s’agit de débattre d’une question pareille, je me rappelle toujours du livre d’Amine Malouf, « Les identités meurtrières » et, là, je dis : attention, il ne faut pas jouer avec le feu, laissons plutôt les experts en matière d’Histoire, d’anthropologie et des autres sciences sociales nous éclairer et nous montrer qui est qui. L’Algérie est un grand et vaste pays et, tout le monde le sait, son peuple a dû faire, au cours de ses millénaires d’existence, face à plusieurs envahisseurs venant successivement de l’est et du nord ce qui fait qu’il a subi plusieurs brassages et métissages à tel point que, de nos jours, nul ne sait avec précision quel est son génotype, arabe, amazigh, indo-européen ou que sais-je encore. Pour cette raison donc, cette question de l’identité des algériens devrait être secondaire. Ne lui accordons pas plus d’importance qu’elle ne mérite, l’essentiel étant l’acceptation des uns par les autres et le vivre ensemble.

      Mouhouche
      30 avril 2017 - 13 h 03 min

      c’est ce qu’on appelle parler
      c’est ce qu’on appelle parler pour ne rien dire !

      Qui est qui
      1 mai 2017 - 10 h 17 min

      Si tu ne sait pas qui est qui
      Si tu ne sait pas qui est qui, alors je te conseille d’aller sur un moteur de recherche et de taper  » projet genographique + arabes ».

    Amigo
    30 avril 2017 - 12 h 03 min

    ce prisonier est avant tout
    ce prisonier est avant tout un Algerien . Il a le droit d avoir une opinion differente de la ligne droite . Je ne suis pas d accord avec Lui politiquement mais je souhaite qu Il retrouve Sa liberte et ses droits civiques rapidement . L ettoufer n est pas la solution . le liberer peu desamorcer une situation tendue et potentiellement explosive

      azrou
      30 avril 2017 - 19 h 54 min

      j’espère que la majorité du
      j’espère que la majorité du peuple pense comme toi. je suis déçu de lire que dr Fekhar soit un danger alors que le régime est le seul et unique responsable sans lui on aurait jamais entendu parler ni de dr Fekhar ni du mak ni des islamistes (création pure du régime).
      quant aux ethnies, je ne suis ni oriental ni occidental….je suis kabyle et j’y reste, je respecte tous mes concitoyens arabe et autre…personne n’a choisi son identité.
      vivle l’Algérie plurielle et démocratique vive la paix.

        MAZIR
        1 mai 2017 - 13 h 23 min

        AZROU, je partage ton idéal :
        AZROU, je partage ton idéal :
        Je suis Kabyle et j’en suis fier; Algérien à part entière.
        Je respecte tous mes concitoyens algériens : berbérophones, arabophones et francophones.
        Ensemble, construisons notre Algérie plurielle. Défendons notre unité nationale.

          kaci-1
          1 mai 2017 - 14 h 18 min

          Bravo. Ma page facebook a été
          Bravo. Ma page facebook a été bloquée, donc je ne peux repondre à cette ennieme tentative de nous enfariner dans la farce unitaire, qui a tout fait pour inhiber la Berbérité par islam interposé.

    ZORO
    30 avril 2017 - 11 h 20 min

    Tant que le probleme
    Tant que le probleme identitaire est vociféré par les politicard, les scribes, les hommes d histoires ,les chanteurs ,les danseurs, et les malfaiteurs il ne sera jamais resolu.alors qu une simple consultation du peuple a travers un referndum leverait toute équivoque. Mais c est sur que les pseudo democrates preferent dans de telles situations une legiferation d un president qu ils ont toujours denigrer à une consultation d un peuple sur lequel ils se sont souvent trompé.
    عجبت لك يا زمن.!!

      Amnésique
      30 avril 2017 - 12 h 26 min

      Un référendum !!. Bien sûr,
      Un référendum !!. Bien sûr, après avoir arabisé à outrance ce peuple et travestie son histoire officielle. L’Algérie est un pays Amazigh plus ou moins arabisé , comme disent les historiens. Savez-vous pourquoi Ibn Khaldun ( Qui est au passage un Arabe) est interdit en Algérie? Parce qu’il dit la vérité que l’on nous cache. Peu d’Algériens savent que Moussa Ibn Nussair a massacré plus d’un million de nord Africains et a pris comme esclaves en une seule expédition 250.000 adolescents Amazighs qu’il a vendu en Egypte, Syrie, Irak. ( c’est dans IBN Khaldun l’Arabe).
      Les arabes n’ont pas ramené l’Islam de la Rahma, ils nous ont colonisé par l’épée (Bessif !!!). Je vous renvoi à youtube  » La colonisation sanguinaire de l’Afrique du nord par les musulmans » , racontée par un Arabe ex musulman et l’on reparlera.

        Zoro
        30 avril 2017 - 18 h 16 min

        @ amnesique:c est le summum
        @ amnesique:c est le summum de l honneur que tu rends a tes aieux les Amazigh (hommes libres)quand tu dis qu ils ont ete colonisés bessif.je les vois entrain de scander vive notre heritier l amnesique!!!!signed zoro …Z…

        Anonymous
        1 mai 2017 - 10 h 32 min

        Colonisé? Par qui les Arabes
        Colonisé? Par qui les Arabes? Tu veux rire hahahaha!!! Retourne dans ta hutte!

    Mello
    30 avril 2017 - 11 h 12 min

    Biensur,dans un Etat de droit
    Biensur,dans un Etat de droit,votre position reste respectable,mais dans le cas de notre pays, cette position constitue un asservicement a ce pouvoir qui legitime l’injustice. Que reproche t on a ce militant ? Vos accusions vont au dela d’une condamnation pure et simple d’un militant des droits de l’homme. Oui militant des droits de l’homme, car ses idees ne sont pas celles que vous etalez, Le Docteur, ainsi que ses co-detenus sont en prison depuis plus de 18 mois, sans jugement, hormis ce qui lui est reprocher par cette justice au service d’ un pouvoir inique. Le vrai combat est en fait cette lutte pour sauver le peuple mozabite de cette machination d’extermination. Nous sommes plus de 300 intellectuels, artistes,ecrivains,universitaires a avir signer la petition demandant la cessation de sa greve de la fin ainsi que sa liberation ,afin d’eviter un drame dans nos prisons. Larrestation de ce militant ,ne s’est faite, en realite que pour cacher l’incapacite de l’Etat a prendre en charge le probleme de la region du M’zab. A travers l’arrestation de ce militant, l’Etat veut fair croire les maux de la vallee du M’zab viennent de ce militant: un aveux d’echec .

      Mahamad
      30 avril 2017 - 12 h 04 min

      …a Mello….Lorsqu’on
      …a Mello….Lorsqu’on argumente avec mensonges et contrevérités a l’appui ,on ne peut pas aller loin!….et cela débouche sur celui qui veut cacher le soleil avec un tamis!…militant des droits humains avez vous dit ?…des droits sélectifs! peut être !…le bonhomme a été roulé par les makak et a adopté leur idéologie!…mener le combat dans un cadre ethnique séparatif!….il a été arrêté non pas pour ses idées mais pour sa participation aux actes de violences et ses appels incessants a poursuivre les heurts!…il n’attend pas depuis 18 mois sans procès ! comme vous le dites ..c’est faux il a déjà été condamné pour une premiere affaire et il purge sa peine , cela est éludé par les « intéressés »…il attend le jugement d’une autre affaire , la plus grave pour lui !… son procès aura lieu des qu’il y aura apaisement pas avant !… car les ennemis tant de l’intérieur que de l’extérieur sont aux aguets !…pour ce qui est des problèmes du M’zab et que vous refusez de coller a cet individu …il y a deux choses que vous auriez pu prendre en considération si vous étiez honnête : 1- depuis son arrestation Ghardaia connait la paix et la sérénité 2- les mozabites ne vous ont pas mandaté pour parler en leur nom !..toutes les déclarations et agitations sont le fait des kabylistes du Mak !..la preuve aucun mozabite ne s’est rendu au rendez vous de paris ville ou la liberté d’expression veut bien dire quelque chose!…ce rendez vous a été organisé par les makak au nom du fantomatique Mam créé par eux ! la preuve la déclaration ou les insultes qui ont fusé envers les mozabites âpres leur absence très…très… très…. remarquée a ce rendez vous ou les makak avaient trop investis!…. l’absence des mozabites premiers intéresses et votre hargne a prendre en charge l’affaire de Ghardaia sans que vous ne soyez habilités ou compétents pour la traiter n’est que de l’aventurisme de votre part !…Mais il y a une chose que tous les imbéciles roulés par les makak doivent savoir : …En algerie et surtout en kabylie il y a des hommes qui ne permettront jamais a des morveux de morceler le pays!…Belounis était plus puissant que le mak et le mam et avait toute la puissance de feu de la france et des pieds noirs presents dans le territoire, derrière lui et il avait échoué !..alors quant a ses brebis galeuses n’en parlons pas!….

        Mello
        30 avril 2017 - 13 h 01 min

        Merci de vouloir defendre l
        Merci de vouloir defendre l’indefendable justice de ce pays gouverne par les Makaks et non les makistes que je combat de tout mon ame. Et ses idees sont notament combatu par mon parti le FFS qui defend une Algerie Algerienne unie et democratique. Comme, il a combatu encore , le laisser aller et le climat de pourrissement dans la region du M’zab. Personnellement, je ne suis l’avocat de personne, pour pouvoir parler en son nom, mais vouloir laisser mourir un humain en prison, c’est commaitre un meurtre sans scrupule et le considerer comme une violation des droits elementaires de la personne humaine. Parler, comme le faites du probleme du M’zab comme etant resolu, c’est meconnaitre la nature de ce regime spoliateur des consciences.

    Anonymous
    30 avril 2017 - 10 h 04 min

    La clairvoyance, la
    La clairvoyance, la modération, le pragmatisme, le respect du voisin, le sens de responsabilité, et la sagesse
    Sont les qualités dominantes du peuple algérien
    Ni extrémisme incompris, irréaliste, et répulsif,
    Ni tolérance exagérée qui touchent aux us, aux coutumes, et aux valeurs des voisins

    Paix, prospérité, stabilité, et tolérance confessionnelles, et tribales au M’zab des facteurs de stabilité de l’Algérie

    Abdelrahmane
    30 avril 2017 - 7 h 54 min

    Je cite : « Ce qui fait de
    Je cite : « Ce qui fait de notre identité une singularité, qui n’est ni amazighe ni arabe. ». Non monsieur, je ne suis pas d’accord. Faut avoir le courage de reconnaitre que notre société est composée majoritairement d’arabes et de berberes, linguistiquement, culturellement et civilisationnellement, bien entendu. la génétique invoquée par certains est un fake, un mythe et une imposture. Arabes et Berberes doivent se reconnaitre, se respecter, s’accepter réciproquement, cohabiter en paix et en harmonie, chercher et développer des valeurs et dénominateurs communs pour renforcer le vivre-ensemble. Ne pas reconnaitre cette réalité, c’est chercher à imposer une réalité factice qui perpétuera les tensions actuelles. Merci de publier cette opinion.

      manman1954
      30 avril 2017 - 8 h 52 min

      @ Abdelrahmane (non vérifié)
      @ Abdelrahmane (non vérifié) 30 Apr 2017 – 08:54
      M. Abdelrahmane (en Algérie on écrit Abderrahmane au lieu de Abdelrahmane), le peuple Algérien est majoritairement Amazigh. Les Algériens d’origine arabe sont peu nombreux et descendent presque tous des tribus arabes de Banou Hilal et Banou Souleim. Ces arabes représentent un très faible pourcentage du peuple Algérien. Des apports significatifs de population d’origine méditerranéenne (italienne, grecque, etc. …) et de l’empire Ottoman (serbes, bosniaque, croates, autrichienne, hongroise, …) se sont rajoutés au peuple Algérien.
      Ben Badis avait dit ceci : Je suis Amazigh (Senhadji) comme la majorité des Algériens que l’Islam a arabisé.

        Abdou le Breton
        30 avril 2017 - 11 h 46 min

        Je ne comprends pas pourquoi
        Je ne comprends pas pourquoi on doit à chaque fois ramener nos problèmes nationaux à cet aspect ethnique (Arabe/Amazigh)
        IL ne faut pas se hasarder à quantifier dans un domaine ou les données statistiques font défaut et de toutes les façons un tel procédé ne peut conduire qu’à la surenchère et débouchera inéluctablement sur des conflits raciaux

        Abdelrahmane
        30 avril 2017 - 13 h 22 min

        Je cite: » Ben Badis avait dit
        Je cite: » Ben Badis avait dit ceci : Je suis Amazigh (Senhadji) comme la majorité des Algériens que l’Islam a arabisé. ». 1) tout d’abord il ne l’a pas dit en ces/vos termes. 2) L’islam n’arabise pas, pourquoi il n’a pas arabisé en iran, en turquie, au pakistan, en bosnie, au subsahara, en afghanistan, au caucase, au bengladesh, en malaisie, en indoneisie, chez les ouïgours en chine, au turkmenistant, en inde, aux iles maldives ??? L’islam n’est pas tout, il y a un autre facteur en action. Facteur que vous passez sous silence, vous cherchez à nier, à amortir, à escamoter. Et ce facteur est lié à une certaine période de notre histoire avant l’islamisation et que vous voulez escamotez.

          BOUDJEMA
          1 mai 2017 - 10 h 46 min

          Sincèrement je crois que vous
          Sincèrement je crois que vous etes les derniers soldats de l’arabisation par e’seif initié par Ben Bella, et Boukherouba. L’histoire n’attend pas les retardataires. Essayer d’imposer l’idée que la dardja est de la fousha diluée dans les autres langues qui ont eu un passage en Afrique du nord relève de l’ineptie… ou la manipulation politique et de ce Maghreb ARABE que vous voulez ressusciter de force. Que parlaient donc les habitants de l’Algérie avant l’arrivée des armées arabes ? Je peux admettre votre raisonnement d’une Algérie arabe, langue et culture… S’IL N’Y AVAIT AUCUN HUMAIN en Algérie, et que les arabes se sont installés avec armes et bagages avec leurs familles sur cette terre d’Algérie vierge. S’il y avait bien des habitants, le problème c’est que dans ce cas, on n’a pas de trace d’un enseignement GENERALISE en arabe des indigènes… sinon citez nous des écrits svp.

          Abdelrahmane
          2 mai 2017 - 16 h 43 min

          @boudjema, je cite: »Que
          @boudjema, je cite: »Que parlaient donc les habitants de l’Algérie avant l’arrivée des armées arabes ? « . Eh bien ! dans les zones rurales et montagneuses, on parlait les dialectes berberes, chaque tribu avait son propre dialecte. Dans les villes on parlait le PUNIQUE, dans quelques villes où habitaient les résidus de romains on parlait le latin et dans d’autres habitées par les byzantins, on parlait le grec.

      YOUCEF BENZATAT
      30 avril 2017 - 11 h 22 min

      Je ne suis pas d’accord que
      Je ne suis pas d’accord que notre population soit composée majoritairement d’arabes et d’amazigh, plutôt métissée majoritairement d’amazigh, ça je vous l’accorde, quand au métissage avec les arabes, je ne pense pas qu’il soit majoritaire plus que les turques, les africains subsahariens, les méditerranéens depuis les phéniciens jusqu’à ce jour si l’on prend en considération les mariages mixtes des algériens avec le reste des populations mondiales, les hébreux également dont il ne faut pas les refoulés par antisémitisme et autres

        Zoro
        30 avril 2017 - 12 h 08 min

        Etre d accord ou pas est un
        Etre d accord ou pas est un avis personnel,je connais un enturbanne (comme vous preferez les appeler)qui dans les annees trente avait quitté sa famille europeenne alors qu il etait enfant pour grandir et vivre parmi une famille algerienne jusqu a la fin de sa vie ,il se disait arabe ses enfants revendiquent leur arabite pouvez vous etre contre leur choix??? L identitè n est elle pas aussi question de choix dans certains cas ????

          YOUCEF BENZATAT
          30 avril 2017 - 12 h 56 min

          On peut s’autoproclamer tant
          On peut s’autoproclamer tant que l’on veux et ce que l’on veux, ceci est une affaire personnelle certes ; je crois que ce qui est important pour une société est que ses individus s’identifient à un intérêt commun, à des valeurs du vivre ensemble et a un idéal de bien être pour tous, qui ne laisserait pas en marges une composante de ladite société, ou tous les citoyens se sentent représentés…

          ZORO
          30 avril 2017 - 14 h 23 min

          Ce que vousdites monsieur est
          Ce que vousdites monsieur est la sagesse elle meme.Mais comment savoir que cette societe s identifie a un interet commun?? a travers des decisions politiques ?a travers des histoires contradictoires,?par le biais de la nouvelle invention genetique,? en ecoutant les chanteurs politicards?, en se referant a chachnock et ses createurs ,je suis vraiment deboussolé. Quand jetais a l ecole c etait plus simple pour moi le maitre nous disait que vous etes des arabes et charles martel vous a arreté a poitier on se sentait fiers d etre arrivé jusqu a poitiers et frustré parceque c ‘etait les Francais qui nous ont arrêté . Mes camarades kabyles etaient aussi des arabes pour moi quoique leur parents les interpellaient dans un langage que je ne comprenais pas.En 62 on courrait dans les rues de notre ville en criant TAHIA ELDJAZAIR ARABIA, En 80 on m a dit que tu es amazigh qui signifiait homme libre ce fut alors le plus gros mensonge que j ai entendu de ma vie, etant personellement convaincu qu il ny a jamais eu d homme libre dans ce monde et qu il n y en aura jamais. Pourtant le probleme est simple si on m avait demandé mon avis j aurai dit je suis un ARABE comme je le concois et je veux l arabe LITTERAIRE comme langue DANS NOS ECOLES. Et que chaque algerien se prononce sur ce sujet c est a mon avis ce qu on appelle DEMOCRATIE.

          SB
          30 avril 2017 - 19 h 42 min

          Pourtant le probléme est
          Pourtant le probléme est simple si on m’avait demandé et on me le demande ou même on me le demandera a l ‘avenir (mon Avis) je dirais je suis un amazigh et je veux que la langue dont ma mére m’a parlé la premiére fois soit la langue de nos écoles.
          On quoi ça nous avancent que vous imposiez votre Avis ou que je le fasses moi même?
          La question est on a jamais passé par un vote pour que vous disiez aujourd’hui vous êtes arabe alors pourquoi je voterai pour mes origines ou ma langue?

          zoro
          1 mai 2017 - 13 h 55 min

          Moi j ai toujours vecu sans
          Moi j ai toujours vecu sans probleme en algerie sans connaitre le takvailit ce qui ne sera jamais ton cas ni celui de tes enfants vous etes obliges d apprendre l arabe pour vivre dans ce pays arabe:prenez conscience de cette realite vous vivrez tranquille dans vore pays:vous etes encore mieux loti parceque vous parlez une langue riche et votre dialecte:

        Abdelrahmane
        30 avril 2017 - 12 h 50 min

        @ YOUCEF BENZATAT. Votre
        @ YOUCEF BENZATAT. Votre opinion est respectable mais je n’y adhère pas. Les plus visibles et les plus saillants sont les arabophones et les berberophones, les autres, turcs, subsahariens et méditerranéens (?, j’aimerais bien que vous m’en donniez des exemples courants) sont peu visibles et contingents. J’ai bien précisé, pour ce qui me concerne, Arabe au sens linguistique, culturel et civilisationnel, pas génétique, ni racial, ni biologique, ni au sens géographique determiné et exclusif. Il faut se départir de la notion désuète, caduque et inusitée de l’Arabe du 7° siècle, habitant exclusivement la péninsule arabique et de composition plus ou moins pure. Aujourd’hui, avec tous les développements et interactions de ces 14 derniers siècles, pas seulement dans notre pays mais sur une vaste étendue du moyen-orient et l’Afrique du nord, c’est le volet psycho-sociologique, linguistique et culturel qui prime. Vous ne pouvez pas, au risque de les choquer, nier à des populations algériennes arabophones (de background différents, acculturées ou d’origine) qui parlent arabes, adoptent et pratiquent des élément culturels consacrés arabes et qui se réfèrent, se sentent et s’affirment appartenir à la civilisation arabe musulmane, vous ne pouvez, après 14 siècles de présence, de production de leur patrimoine, conscients de leur cohésion et leur communauté, vous ne pouvez leur nier de se sentir ou se proclamer arabes, d’une arabité calme, apaisée, pacifique, nationaliste, patriote, qui accepte et respecte l’autre, sans hostilité et sans animosité envers personne (pour vu que cela soit réciproque). J’ai eu déjà l’occasion de présenter et expliquer mon opinion sur d’autres commentaires sur les autres fils publiés dernièrement qu’on peut lire pour de plus amples détails sur mon approche.

          YOUCEF BENZATAT
          30 avril 2017 - 13 h 28 min

          @Abdelrahmane. Je vous
          @Abdelrahmane. Je vous suggère d’analyser le parler algérien dans les quatre coins du territoire national, une langue avec laquelle tous les algériens communiquent et se comprennent, celle que l’on nomme la Derja. Voyez-vous, cette langue est le syncrétisme de tous les apports étrangers au tamazight et son auto recréation au fur et au mesure de l’évolution de la société. Certains par ignorance ou par aveuglement, qui est du à leur attachement à l’une ou l’autre langue arabe ou tamazight, la considèrent comme un parler vulgaire qui dériverait de l’arabe classique, ce qui est totalement faux ! La Derja est une langue vivante qui se recrée au fur et à mesure que la société évolue et les métissages humains se complexifient. Je comprend votre analyse, qui n’est pas fausse en soi mais malheureusement celle-ci renvoie à une époque révolue, celle du moyen âge, avec toutes les valeurs relatives à cette époque. La société algérienne et même nord africaine a changé depuis, nous ne sommes plus dans une perspective théologico-ethnique de construction du vivre ensemble depuis l’avènement de la modernité. Aujourd’hui nous sommes embarqués dans des problématiques de transculturalité et de désidentification, c’est le destin de l’humanité vers son unité et l’on ne peut s’y opposer, toute résistance ne fait que retarder l’échéance et maintenir les sociétés en sous développement…

          Abdelrahmane
          30 avril 2017 - 18 h 34 min

          @ Youcef Benzatat. Il est
          @ Youcef Benzatat. Il est indéniable que le parler arabe derja algérien est un dérivé de la langue arabe classique ou fos7a. Contrairement à ce que certains tentent de faire accroire, ce n’est ni un dérivé de dialectes berberes, ni un séquelle de la langue punique. Avant la colonisation, ce parler était plus pur et plus proche de la fos7a. pour preuve, il suffit d’examiner les paroles saines et raffinées des chansons chaabies, andalouses et populaires de l’époque (avant 1830 et même au 19° siècle), poèmes et chi3r el-mel7ouwn. Notre parler arabe algérien a été créolisé et déstructuré par la colonisation mais il reste quand même majoritairement composé de termes arabes ou d’origine arabe, les termes étrangers arabisés ne sont pas majoritaires, il reste surtout lié à la langue arabe classique par les emprunts, les étymologies, références et les utilisations formelles. Quand un algérien parle arabe dans une situation formelle (demande officielle écrite, solennité, adresse à une autorité ou discours académique, protocolaire ou formel), il utilise (généralement) la langue arabe classique. je ne vous parle pas de moyen-age, je vous parle d’usage ici et maintenant, non pas par attachement affectif démesuré mais par réalisme et observation sur le terrain, sans idéologie et sans position partisane, je ne suis ni baathiste, ni flniste, et je ne me laisse impressionné ni par les accusations ni par les intimidations (lancées par certains ici). je donne mon avis et j’attends le contrargument fort et pertinent. Pour conclure je reprends un commentaire fait à quelqu’un sur le même sujet sur un autre fil et qui me parait pertinent de réutiliser : »Si des populations importantes en nombre, en prévalence, en envergure et en étendue géographique, formant une communauté consciente de son unité et sa cohésion, de ses valeurs et dénominateurs communs (reconnus arabes), vivant en harmonie et en cohésion sur une vaste étendue continue et sans enclavement du territoire national, parlant depuis 14 siècles comme langue maternelle un parler réputé arabe, qui pratiquent et adoptent des traditions et une culture reconnues arabes, qui se réfèrent et se sentent appartenir à une civilisation consacrée arabe musulmane, qui possèdent un patrimoine autonome, « autochtonisé » (enraciné et implanté depuis des siècles), endogène et procédant de leur propre génie et vécu ancestral, riche, profus et productif, patrimoine et accomplissements culturels (répertoriés arabes) qui se recoupent et se complètent dans les différentes régions du pays, et tous cela depuis 14 siècles (soit plus de 60 générations), si avec tous ces acquis et tous cet héritage séculaires, tu leur renies leur sentiment et affirmation d’ARABES, et si tu les considères et leur imposes unilatéralement et arbitrairement la qualité d’arabophones amorphes et non pas arabes, c’est que tu ne connais rien à la sociologie, ses dynamiques, ses lois et caractéristiques. d’autant plus que d’autre part, sous le même tropique, des individus remarquablement et indéniablement résultant de métissages, croisements ou carrément résidus de peuplements différents et divers, du simple fait qu’ils parlent ou proviennent de milieux parlant un dialecte berbère et le revendiquent (parfois ne sachant tenir une conversation de plus de 15″ en berbere, voire même ne parlant pas un traitre mot de berbere, ou même répondre à une salutation en berbere, de ce simple fait léger tu leur accordes ipso facto, sans discussion et sans réserve la qualité de berbères….On appelle çà, l’arbitraire du deux poids et deux mesures. ».

          YOUCEF BENZATAT
          1 mai 2017 - 10 h 19 min

          @Abdelrahmane.

          @Abdelrahmane.

          « Il est indéniable que le parler arabe derja algérien est un dérivé de la langue arabe classique ou fos7a. »

          Voilà le type d’assertion qui fait que l’on est plus sur le champ du débat, mais sur celui de l’affrontement idéologique ! Car pour faire débat, le but recherché est l’accord au sens pragmatique, à savoir que, chacun avance ses arguments pour les confronter ensuite à ceux de son interlocuteur, en étant de bonne foi, sans autisme, ni déformation de l’argument de son contradicteur. Si vous partez avec le fait que votre argument est indéniable, le débat est dans ce cas déjà clos.

          1. « Contrairement à ce que certains tentent de faire accroire, ce n’est ni un dérivé de dialectes berberes, ni un séquelle de la langue punique. »

          Cet argument est en partie vrai et faux à la fois. On peut considérer que le parler algérien n’est ni exclusivement un dérivé de « dialecte berbère », il aurait fallu dire : variante berbère dans ce cas, ni exclusivement de la langue punique. En fait, la langue Tamazight, au contact des différentes langues et parmi elles la langue punique ne peut rester indifférente à l’emprunt et s’enrichie par cet apport, ainsi que par l’apport de toutes les autres langues auxquelles elle se met en contact et ce jusqu’à nos jours. Voilà ce que l’on appel à mon avis une langue vivante. C’est une langue qui se recrée indéfiniment au fur et à mesure que la société s’enrichie de nouveaux symboles, sciences, technologies, valeurs, et par toute autre forme d’acculturation.

          2. « Avant la colonisation, ce parler était plus pur et plus proche de la fos7a. »

          Voilà une autre assertion typique de votre argumentaire et vous avancez « pour preuve, il suffit d’examiner les paroles saines et raffinées des chansons chaabies, andalouses et populaires de l’époque (avant 1830 et même au 19° siècle), poèmes et chi3r el-mel7ouwn. » Vous citez comme preuve l’expression d’un répertoire musical et poétique de cours qui a été élaboré pour une consommation dans un cadre à la limite de l’institutionnel, alors que la Derja est la langue du peuple, non officielle. Pas seulement vous êtes de mauvaise foi en l’attribuant au répertoire populaire, mais vous semblez ignorer tout des véritables répertoires populaires dans toutes les régions d’Algérie. Il suffit d’examiner la poésie populaire de Khenchela, de M’sila, Laghouat et partout ailleurs sur le vaste territoire algérien pour mesurer combien cette langue populaire est vivante et inventive et dont le syncrétisme tend à son uniformisation. La culture populaire profonde n’est pas celle des grands centres urbains Bejaia, Constantine, Alger ou Tlemcen qui ne sont que la tentative de pérennisation de la culture officielle des cours andalouses.

          3. « Notre parler arabe algérien a été créolisé et déstructuré par la colonisation mais il reste quand même majoritairement composé de termes arabes ou d’origine arabe, les termes étrangers arabisés ne sont pas majoritaires, il reste surtout lié à la langue arabe classique par les emprunts, les étymologies, références et les utilisations formelles. »

          Vous considérez à ce propos que la colonisation de l’Algérie ne commence qu’en 1830. Ce qui est faux ! La romanisation à durer des siècles, les Ottomans aussi, avant cela il y a eu Byzance, les Vandales, peu après, nous avons eu à affronter sur une partie du territoire les Espagnole et les Portugais. Toutes ces colonisations ont influencé significativement la langue Tamazight. Evidemment, la colonisation arabe est très particulière du fait de la religion. La langue du coran a eu une influence significative sur le parler local. Il est tout à fait naturel que toutes ces langues aillent contribuer pour aboutir au parler algérien d’aujourd’hui.

          4. « Quand un algérien parle arabe dans une situation formelle (demande officielle écrite, solennité, adresse à une autorité ou discours académique, protocolaire ou formel), il utilise (généralement) la langue arabe classique. »

          Cela va de soi. La langue arabe est consacrée en tant que langue officielle. Mais dans la communication directe c’est le recours à la Derja qui est convoqué. Il suffit d’écouter la prise de parole publique de tout acteur politique, social, culturel et même scientifique pour se rendre compte de la place qu’occupe la Derja dans les rapports de communication entre les Algériens. Vous constaterez également que sur les réseaux sociaux celle-ci est écrite d’une manière courante et naturelle.

          Pour conclure : une langue ne s’improvise pas. Elle est le génie créatif du peuple. Elle se développe dans la praxis et se structure par la volonté politique, avant de devenir une langue officielle. A mon avis c’est le combat à venir, celui de promouvoir la Derja en tant que langue officielle.

        AKader
        1 mai 2017 - 12 h 55 min

        YOUCEF BENZATAT (non vérifié)
        YOUCEF BENZATAT (non vérifié)
        30 Apr 2017 – 12:22

        +1+2-1
        Je ne suis pas d’accord que notre population soit composée majoritairement d’arabes et d’amazigh, plutôt métissée majoritairement d’amazigh, ça je vous l’accorde, quand au métissage avec les arabes, je ne pense pas qu’il soit majoritaire plus que les turques, les africains subsahariens, les méditerranéens depuis les phéniciens jusqu’à ce jour si l’on prend en considération les mariages mixtes des algériens avec le reste des populations mondiales, les hébreux également dont il ne faut pas les refoulés par antisémitisme et autres »

        A vous lire en instantané, je me pose la question sérieuse de savoir si vos contributions sont le produit de votre intellect propre ou bien de celui d’un nègre dont vous louez les services à l’occasion. Sans rancune !

    djazairi horr
    30 avril 2017 - 7 h 53 min

    Je respecte votre opinion M.
    Je respecte votre opinion M. l’auteur de l’article.
    Mais vous n’avez pas donné la solution à ce cas précis de détenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.