Bouteflika appelle le patronat à accroître les investissements

Abdelaziz Bouteflika. D. R.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé lundi les chefs d’entreprise à se mobiliser davantage pour renforcer les investissements dans tous les secteurs, assurant que l’Etat est déterminé à accompagner la promotion de l’investissement national. «Le défi exige du patronat local de se mobiliser, aujourd’hui plus que jamais, pour accroître l’investissement dans tous les secteurs et le déployer ainsi à travers tout le territoire national», a insisté M. Bouteflika dans un message adressé aux travailleurs algériens à l’occasion de la Fête internationale du travail, lu en son nom par le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, lors des festivités officielles de la célébration de cette journée à Tiaret.

A ce propos, il a relevé la détermination de l’Etat «à accompagner la promotion de l’investissement national et en partenariat, par son soutien multiforme et par la promotion de l’environnement économique». Pour le président de la République, si les progrès réalisés dans tous les domaines du développement sont, certes, encore insuffisants, ils sont, cependant, «une source d’espoir pour tout notre peuple et de courage pour redoubler d’efforts afin de surmonter la nouvelle crise financière induite par la chute des prix du pétrole, et pour rejoindre le peloton des pays émergents».

L’Algérie «possède les moyens des avancées qu’elle doit encore accomplir», a-t-il réaffirmé, en soulignant que le pays «interpelle ses enfants pour mettre davantage en valeur ses atouts réels, et les travailleurs et les travailleuses sont de nouveau interpellés par ce nouveau défi». Ce défi exige «la préservation de la paix sociale dans les entreprises et dans tous les espaces de travail» afin que les efforts investis produisent leurs résultats en matière de modernisation de l’outil de production et de progrès dans les réformes de l’environnement économique. M. Bouteflika a également fait valoir que ce défi recommandait l’amélioration de la productivité et de la compétitivité économique de sorte que les entreprises «résistent localement à la concurrence extérieure» et que la production nationale «parte à la conquête des marchés extérieurs». De surcroît, il a relevé que ce défi exigeait que les pouvoirs publics «préservent le pouvoir d’achat des citoyens par une action résolue contre toutes les formes de spéculation qui se manifestent sur le marché».

R. N.

Comment (24)

    BOUARIF-AURES
    2 mai 2017 - 19 h 53 min

    Pourquoi, vous lui attribuer
    Pourquoi, vous lui attribuer ce texte, (au Président), puisque vous le savez très bien, que ce pauvre Mr est absent et incapable de dire où écrire le moindre mot, cette imposture est grave et induit le peuple celui des pauvre en erreur et par mensonge télécommandé, par le Clan de la Mafia diffuse à qui veut les entendrais dire ce qu’ils veulent, pauvre Algérie !
    Mensonges ! On est bien dans l’ère du mensonge : l’actualité le prouve avec l’affaire de la maladie du Président et tous les Ministres et les dignitaires, qui pratiquent cette langue du MENSONGE, qui secoue la république Algérienne Démocratique et Populaire… Mais il est pour le moins surprenant que le mensonge émane d’autorités dirigeantes sans scrupule, qui devraient être garantes de sincérité et de vérité… Et pourtant, le grand Président, s’est apparemment lui-même rendu coupable des manipulations loin de la réalité.
    OULD-ABBAS et consorts, Ils auraient trichés sur leur CV : il ne serait pas, comme il le prétend, Médecin, et Ancien condamné à mort, ni Ancien Moudjahid, des titres usurpés par les représentants du peuple, et qui occupent des fonctions importantes. Avec la complicité du Ministre de la Justice LOUH, et surtout nos Juges qui fond la courbette devant les voleurs, les magouilleurs etc. comment voulez-vous faire confiance à leurs dires, l’Argent transforme les intellectuels en larbin et de vendus au plus offrant, tous ceux qui ont prêtés le serment sur le Sant Coran, son des imposteur et des, « Au sens strict, l’agnostique ne se prononce pas sur l’existence de Dieu, tandis que l’athée le nie et pratique l’illicite en plein jour comme elle se fera le jour du vote et dans tous les jours, les pauvres sont coffrés et les riches circulent avec confiance et respect d’un Etat et des Autorités absente, où amnésiques !
    Cordialement : Un Algérien de ses montagne berger et fier, les mains noir mangent le pain blanc PROPRE et pure Halal !




    0



    0
    Anonymous
    2 mai 2017 - 17 h 57 min

    pas longtemps de ça;d’etre
    pas longtemps de ça;d’etre algérien c’est une fierté et bonne référence;depuis quelques temps s’est produit le contraire;nous sommes épargner par la peur du terrorisme et l’insécurité;qui empècherait les touristes a visiter notre pays;sinon ça serait une catastrophe pour l’image de l’algérie et ses citoyens;




    0



    0
    HEUREUSEMENT
    2 mai 2017 - 17 h 22 min

    HEUREUSEMENT QU’IL Y A LA
    HEUREUSEMENT QU’IL Y A LA MORT !  » Rois qui serez jugés à votre tour, songez à ceux qui n’ont ni sous ni maille … » (Victor HUGO.  » YAW LEMZYA KAÏNA EL MOUTE !  » KOULLOU MEN 3ÂLAÏHA FANNY ….. » Tout être humain, humble, monstre, voleur ou volé, assassin ou v ictime, riche ou pauvre, même roi, dictateur, PHARAON, HITLER, géant ou nain, CONNAÏTRA LA MORT ! Un pauvre bougre ( mortel comme tout le monde !) exhibait un papier en criant  » la france a transmis le pouvoir au …voyez ce document signé par le grand KRIM ! Mais ce qu’il a oublié de préciser …..qui a été assassiné par le …qui a mangé aussi les meilleurs de ceux qui l’ont créé. ET VOILA LA VERITE ! :  » YAMKIROU OUA ALLAHOU KHEÏR EL MAKIRIIIINE !




    0



    0
    Pravda
    2 mai 2017 - 12 h 43 min

    Bonjour,

    Bonjour,
    Je me demande qui a ecrit à la place du President. Car , le president n´est au courant de rien car sa santé ne lui permet pas.
    Donc, si cette personne qui ecrit à la place du President est serieuse de ce qu´elle nous avance comme quoi il veut encourager les patrons à investir.Je dois lui rappler la verité des choses, il y a deux sortes de patrons.
    1) Les patrons voyous qui sont aidés par la presidence en leurs octroiyant les marchés publics, leurs donnant plein pouvoir d´importer tous ce qu´ils veulent même si le produit se trouve en abondant en Algerie, juste pour qu´ils puissent gonfler leurs factures et remplir leurs comptes Suisses, Emiratis,Qatariens,Seoudiens,Francais etc…La plupart d´eux n´ont aucun sentiment patriotique car ils ne croient pas à cette Algerie (on peut dire que ces des etrangers traitres.)

    2) Ils y´a les patrons honnêtes qui veulent investir en Algerie et creer des emplois, pour pouvoir ameliorer le niveau de vie du citoyen et bien sur rendre l´Algerie autosuffisante dans tous les domaines. Ces patrons sont attaqués, malmenés, maltraités, diffamés et toujours la cible de la presidence car ils ont une chose que les autres patrons n´ont pas c´est la personalité, l´independance et l´honneur.
    Slim othmani, Rebrab etc… juste pour donner un example de patrons qui ont leurs honneurs et sleurs independance.
    L´Algerie est autosuffisante en Sucre, l´huile etc..donc au lieu d´investir sur autre chose que nous important en devises, la presidence pour contrer Rebrab ils ont creé une societé en joint venture avec une societé Francaies, Seoudienne pour produire le sucre et l´huile. Voílà le mal.
    La semaine derniere Rebrab à importer des machines sofitiquées pour qu´il puissent produire sa matiere premiere en Algerie car elle est importé à 100%..Qu´est ce qu´elle fait la presidence, elle lache son chien PDG du port de Bejaia pour bloquer ces machines. Qui est derriere? bien sur la Presidence mais qui est derriere la Presidence? c´est FaFa . FaFa protege le President et sa clique et en retour ils font obstacles aux Algeriens qui veulent investir en Algerie pour se debarasser de l´importation Francaise. Mais quand FaFa dit à la Presidence de bloquer tout investisseur surtout Algerien pour continuer à importer alors la presidence lache ses chiens.
    Qui est le grand perdant?

    :-))




    0



    0
      Akli Boughzer
      2 mai 2017 - 13 h 52 min

      Bravo pour ce commentaire
      Bravo pour ce commentaire clair et limpide.En effet on se demande pourquoi il y a deux poids et deux mesures pour les investisseurs.Normalement tout investisseur doit être le bienvenu pourvu qu’il respecte les lois du pays et crée de la richesse et des emplois dont a grandement besoin l’Algérie qui importe presque tout.Grâce à Cevital il y a autosuffisance en sucre et en huile ce qui était rare auparavant.Pour une économie saine l’idéal c’est d’exporter les surplus et d’importer ce qui est nécessaire pour l’économie ainsi que pour la satisfaction des besoins de la population car les pénuries et le marché noir qui font certes le bonheur des spéculateurs et autres trabendistes on en a soupé.Mais sait-on jamais avec toutes ces restrictions dues surtout à la mauvaise gestion de l’économie et aux barons de l’import.




      0



      0
    lhadi
    2 mai 2017 - 12 h 25 min

    « Si on interroge les hommes,
    « Si on interroge les hommes, en posant bien les questions, ils découvrent d’eux-mêmes la vérité sur chaque chose, ce qu’ils seraient incapables de faire s’ils n’avaient en eux-mêmes la science et la droite raison. » (Platon – Phédon).

    Qu’on se le dise, l’âme désire la vérité, et c’est en raisonnant qu’elle peut atteindre la vérité, qu’elle peut prendre connaissance des réalités, c’est à dire des idées. Elle ne raisonne jamais mieux quand rien ne la trouble, ni l’ouïe, ni la vue, ni la douleur ni quelque plaisir . C’est dans ces conditions qu’elle peut saisir le réel. Et, il y a rien de plus réel que l’idée. Ainsi, les idées sont, la réalité véritable. Le réel , ce sont les idées et la vraie nourriture de l’âme c’est la connaissance des idées.

    Le Président de la république, faible et affaibli, isolé dans la tour d’ivoire médicalisée de Zéralda, ne peut, même avec l’apport de la « société de cour » qui se réunit, qui se pique de disserter sur tout dans lesquels elle prétend avoir opinion sur tout, y compris et, surtout, dans les domaines qui échappent complètement à sa compétence, honorer la mission confiée par une frange minoritaire de citoyennes algériennes et de citoyens algériens.

    Appelons un chat un chat ! les Rastignac liges es en genufléxion qui nous inondent de messages, digne des récipiendaires de l’absurde, ne peuvent détourner les patriotes de la seule tache qui mérite adhésion : construire une Algérie en marbre.

    J’invite les « marquis de la république des copains et des coquins » à une escrime des idées afin d’éclairer les « profanes » sur l’obligation ardente d’une alternative qui épouse une vision politique, un projet de société, un programme novateur qui mérite adhésion et que l’urgence rend nécessaire.
    .
    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    mehdi mountather
    2 mai 2017 - 11 h 22 min

    Monsieur Bouteflika ces
    Monsieur Bouteflika ces élections a la poubelle de l’histoire pour éviter un fort séisme en Algérie un homme averti en vaut deux séisme de Boumerdes et déluge de Bab El Oued après les élections.




    0



    0
    UN HOMME
    2 mai 2017 - 11 h 14 min

    SI VRAIMENT VOUS ETES
    SI VRAIMENT VOUS ETES ALGERIEN JE VOUS REPONDRE MON FRERE ..ANONYMOUS DU 01 MAY 2017 . 22.21. POUR LE TRAVAIL DUR.. MON DERNIER BATEAU IL S APPELLE OUED GHETERINI JE SUIS EMBARQUE SUR SE BATEAU GOUDRONEE LE 13.7.1988 A SKIKDA .ON IMPORTE DU GOUDRON SPECIAL POUR LES PISTES DES AVIONS..AEROPORT .BASE MILITAIRES EXT…..LE BATEAU ET ARRIVE A 4H DU MATIN A TARRAGONA ESPAGNA ET COMME C ETAIS LA FIN DU MOIS ON AVEZ UNE PRIME DE 700 FF. 60 EUR.. A 11HOO JE SUIS MONTE AU COMMANDANT POUR MA PRIME J AIS TROUVER UN LIEUTENANT IL MA DIS LE COMMANDANT IL EST SORTIE ET JE PEUX RIEN FAIRE. A 18H00 LE CHEKOUR IL VIENT AVEC UN TAXI JUSQU A LA PASSERELLE DU BATEAU AVEC DES SACHE A LA MAIN ET ENCORE KHABETE ON SAVAIT QUE LA MOITIE D EQUIPAGE IL A DONNE LA PRIME ET LA MOITIE KHERDJETE SAHRA A 23H00 LE BATEAU ET SORTI SON MOI …..KHOYA ANONYMOUS QUI A VOLE MA PRIME MONSIEUR CHADLI BEDJEDID ALAH YARHMOU ELHOUKOMA .???????????????????. .




    0



    0
    khanfri
    2 mai 2017 - 9 h 36 min

    in dernier billet de M
    in dernier billet de M Hammouche dans Liberte: »“J’ai bien conscience que mes amis Algériens n’aiment pas beaucoup entendre ça. Mais un jour, il faudra que l’Algérie entre dans le monde d’aujourd’hui.”
    C’est Pascal Lamy qui, (…)nous fait part de ce constat. Pour l’ancien directeur de l’OMC, notre pays s’est écarté de la trajectoire de la planète, en termes de voie de développement. L’ex-commissaire européen, qui a négocié l’accord d’association entre l’Algérie et l’Europe avec l’inénarrable tandem Temmar-Medelci, est bien placé pour apprécier la gestion de notre économie.
    Pascal Lamy, qui maintenant s’apitoie sur notre sort, a donc signé avec le gouvernement algérien un accord qui n’aura même pas servi à faire avancer le pays vers un début d’intégration à l’économie mondiale ! Mais pourquoi notre pouvoir a-t-il signé un accord d’association, un accord de démantèlement tarifaire, puisqu’il avait la ferme intention de maintenir l’Algérie dans la situation de pays rentier importateur ? Et pourquoi est-il allé plus loin dans les concessions faites à l’Europe que ce que requiert l’OMC alors même qu’on refuse d’adhérer à cet organisme ?
    Pourquoi cet accord si, quatre ans après son entrée en vigueur, le gouvernement algérien devait instaurer la règle des 51/49 pour faire barrage aux IDE ? Si c’est pour continuer indéfiniment à importer au lieu de faire produire localement, pourquoi n’avoir pas plutôt continué à percevoir des droits de douanes ?
    Et c’est Lamy qui nous fournit l’explication à ce paradoxe : “L’Algérie n’a pas fait le choix de l’intégration économique car elle travaille avec un logiciel qui n’est pas celui de l’ouverture sur le monde.”
    Le développement par la liberté d’entreprendre a ceci d’insupportable pour le régime : il démocratise la réussite ; le mérite et le travail l’emportent alors sur le fait du prince et l’arbitraire. Le régime préfère maintenir l’économie dans le sous-développement, non par conviction doctrinale, mais pour pouvoir enrichir qui il veut et seulement qui il veut…. »




    0



    0
      lehbilla
      2 mai 2017 - 13 h 25 min

      C’est ce que l’on a appris
      C’est ce que l’on a appris depuis quelques années maintenant. Aucun grand industriel indépendant et privé n’est et ne sera toléré chez nous. Les flux financiers et la distribution de la rente ne doivent être que sous le contrôle du pouvoir. Les investissements et les bénéfices ne doivent être que sous le contrôle du pouvoir et bien sur le robinet de la rente ne doit être que sous le contrôle du pouvoir. Vous imaginez un nouveau bonhomme qui serait totalement indépendant et qui aurait des idées à développer un secteur donné? c’est un danger imminent pour le pouvoir. Celui là ne sera jamais accompagné par les banques et s’il dispose d’autres moyens de financement pour ses projets et ses idées il sera contrarié par une bureaucratie à toute épreuve. Ses ardeurs seront calmés en moins une trois quart. La finalité bien sur est connue de tous. Ne sont autorisés à s’enrichir bien sur que quelques amis triés sur le volet bien connu du pouvoir avec un développement contrôlé de leurs activités moyennant un retour de leurs investissements dans les poches de ceux qui les autorisent.




      0



      0
    lehbilla
    2 mai 2017 - 9 h 07 min

    Johnny Halliday dans les
    Johnny Halliday dans les années 60/70 chantait Noir c’est Noir il n y a plus d’espoir. Gris c’est gris je n’en peux plus dans ma vie. Cela résume un peu la situation de notre peuple actuellement.




    0



    0
    Anonymous
    2 mai 2017 - 6 h 36 min

    monsieur,le président vous
    monsieur,le président vous parlez de quelles entreprises;comme vous ignorez que les entreprises amis du pouvoir détournent des milliards de dollars en achetant des gravas et du sables de pékin et de paris; ou sont-elles les vraies entreprises qui contribuaient a l’économie algérienne depuis le colonialisme; la majorité disparue pour faute de rackette et d’autres délocalisée ailleurs;comment voulez vous investir dans un pays champion du monde toute catégorie de la corruption et l’injustice;des simples garçons de café deviennent des archi-milliardaire;nous somme plus une république;nous vivons dans une jungle ou le plus fort dévore le plus faible;le plus beau pays ou monde est devenu une décharge publique;le guerrier le plus courageux ou monde est devenu un mongole;une chose ou vous ne pouvez rien faire la vie n’est pas éternelle;et tout le monde passe fln ou rnd ou autres ni piston ni tchiba




    0



    0
      Samira
      2 mai 2017 - 12 h 03 min

      If faudrait alors conclure
      If faudrait alors conclure avec une question: Qui a autorisé cette jungle a se dévelpper et prospérer sans jamais que la justice intervienne ? C’est la la source de tous nos maux.




      0



      0
        Anonymous
        2 mai 2017 - 17 h 48 min

        A VOTRE AVIS. d’après les
        A VOTRE AVIS. d’après les corrompus ou pouvoir c’est une main étrangère;juste pour protégé nos affairistes corrompus;sans foi; ni loi;




        0



        0
    anonyme
    2 mai 2017 - 2 h 25 min

    Demande à tes ministres et
    Demande à tes ministres et protégés qui marient leurs filles avec des escrocs Syriens, Libanais, Marocains, Tunisiens, Français, Jordaniens pour mettre les capitaux volés du trésor public aux noms de leurs gendres pour faire croire que leurs filles ne possèdent rien en cas d’enquêtes de restituer ces capitaux volés.

    Demande à tes protégés qui importent de l’huile du Maroc comme si l’Algérie n’était pas productrice de présenter les factures gonflées, depuis quand le Maroc produisait de l’huile ? Qui sont ces escrocs soit disant importateurs ?




    0



    0
    NOUREDDINE
    1 mai 2017 - 22 h 35 min

    Revoilà la situation de 1986
    Revoilà la situation de 1986 qui pointent à l’horizon. Une crise économique qui arrive pour tout démolir tout doucement . Et ce n’est pas ces patrons du goudron,des patates , de la tomates ,des jus, des sodas, des pâtes qui vont faire quelques choses . Des capitaines de l’industries dites vous , Plu^tôt des patrons du biberons de la rente. Aucun d’eux ne peut se targuer d’être un capitaine de l’industrie. Ils pointent tous au régime de la rente et sont incapables de concurrencer les entreprises étrangères et se placer à l’international . Ils brouillent les pistes , ne paie pas d’impôts ,soudoient les douaniers , les walis, la juges, les notaires , les fonctionnaires des administrations, ne déclarent pas leurs personnels, et maintenant ils se ruent vers le parlement pour imposer leurs lois et corser d’avantage les règles pour bien se planquer.




    0



    0
    Anonymous
    1 mai 2017 - 19 h 41 min

    Maffias des investissements ,
    Maffias des investissements , en complice, avec les Maffias des fonciers (les assietes, les terrains, les locaux)
    Une véritables hémorragie, pour les terrains agricoles, les meilleurs terrains,
    Et pour le fisc (un manque à gagner de recouvrements qui se chiffre en dizaines de milliards de détournements
    Où sont les institutions de l’état qui feraient appliquer les lois, et l’état de droit ?
    Où est la justice ?
    Où est la cour des comptes ?
    Où est la transparence ?

    La course des privés pour « les investissements,?!,….. » avec une vision…..foncière, et des calculs, pour S’accaparer des meilleures terres, et des meilleurs terrains en Algérie, à vil prix « batal » « gouba »
    Comme cela s’est passé avec l’ouverture pour le libéralisme sauvage de la période (1980-1990)
    Pendant laquelle les terrains, les locaux, les usines ont été cédé –  » au dinar symbolique  » –
    Un acte, économiquement, et financièrement criminel pour le fisc ,et bradage gratuit des biens, et du patrimoine
    Economiques, nationales aux clans, aux courtisans, aux maffieux, et aux chayata qui gravitent dans les sphères
    De leurs maitres, et futurs campradors, où latifunda
    Comme en Amérique latine des grands propriétaires terriens riches (Brésil, Colombie, Argentine, Pérou,…..
    Soutenus par les putchistes des juntes militaires alliés aux milliardaires latino américains reliés à leur tour
    Au capitalisme des Multinationales nord-amaricaines
    (Le coup d’état du général Branco, en 1964, au Brésil, le général Pinochet au Chili en 1973,
    Les généraux Vidéla, et Galtieri.en Argentine (1976-1983)…..)




    0



    0
    LES HOMMES.....
    1 mai 2017 - 17 h 28 min

    BRAVO MONSIEUR LE PRESIDENT
    BRAVO MONSIEUR LE PRESIDENT ABDELAZIZ BOUTEFLIKA JE VOUS SOUHAITE UNE LONGUE VIE….VOUS AVEZ TRAVAILLE DUR POUR TON PAYS. C EST PAS MOI QUE JE LE DIS.. C EST TON HISTOIRE QUI LE DIS TAHYA ELDJAZAIR…..




    0



    0
      Abu al ala almaari
      1 mai 2017 - 17 h 54 min

      Y’a khi jayeh
      Y’a khi jayeh




      0



      0
        A-Malek la blague
        1 mai 2017 - 20 h 37 min

        Et aussi un bon chiyyate dans
        Et aussi un bon chiyyate dans l’attente que fakhamatouhou lui jette un OS




        0



        0
      Anonymous
      1 mai 2017 - 21 h 21 min

      @LES HOMMES…..

      @LES HOMMES…..
      Toi aussi tu as travaillé dur
      Cache toi




      0



      0
    Felfel Har
    1 mai 2017 - 16 h 54 min

    Il devrait plutôt leur
    Il devrait plutôt leur intimer l’ordre de restituer à la société ce qui leur a été octroyé sous le couvert de marchés de « gré à gré ». Leurs contributions devraient se traduire par un paiement conséquents d’impôts dûs à l’État, en investissements productifs susceptibles non seulement d’offrir des emplois mais aussi de réduire les importations. Que l’on réhabilite un organe central de planification apte à garantir une cohérence dans les investissements! Mettons fin à l’anarchie qui règne dans l’élaboration et la mise en oeuvre de notre stratégie de développement! Associons TOUS les Algériens qui ont les capacités financières les capacités techniques, technologiques et managériales à cet effort! Cessons de promouvoir le « tape-à-l’oeil » et le superflu! Voilà ce qu’il faut encourager aprés qu’on ait pris conscience du gaspillage de ressources et de la perte de temps dans la prise en charge des besoins réels de la population.




    0



    0
    Yeoman
    1 mai 2017 - 16 h 43 min

    Les vrais patrons, vous leur
    Les vrais patrons, vous leur mettez les bâtons dans les roues pour permettre aux parasites de prospérer.




    0



    0
    Citoyens
    1 mai 2017 - 14 h 41 min

    NOUS CITOYENS DE BEJAIA
    NOUS CITOYENS DE BEJAIA appelons en urgence le Président à mettre fin au sabotage par son pouvoir des investissements prévus à Béjaia et notamment le sabotage d’un des rares véritable entrepreneur nationaux Mr Rebrad dont on bloque les projets partout en Algérie et encore plus à Béjaia. Sachez Mr le Président que la maffia qui vous sert de gouvernants bloque tous les investisseurs professionnels et sérieux comme Rebrab, Mehri et encourage les tenants de l’argent sale, après avoir encouragé à outrance l’import-import au détriment de l’investissement national qu’ils ont détruit durant ces dernières 15 années.
    Je vous apprend aussi que des centaines de millions de dollars ont été gaspillés dans les minoteries, cimenteries et aujourd’hui les raffineries de sucre, alors que le pays n’ont a pas besoin puisqu’en surcapacité. Ces millions sont pourtant nécessaires dans d’autres domaines encore vierge. A qui profite le crime et contre qui est-il dirigé ?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.