Les partis de l’opposition crient impuissamment à la fraude

Les partis continuent à crier à la fraude, le pouvoir continue à les ignorer. New Press

Echaudés par l’abstention massive, les partis de l’opposition, toutes obédiences confondues, crient impuissamment à la fraude électorale qui aurait entaché le scrutin du 4 mai. Les réactions des formations de l’opposition se succèdent et se ressemblent depuis vendredi 5 mai, date de l’annonce des résultats officiels des législatives qui ont donné les partis du pouvoir (FLN et RND) comme grands vainqueurs.

Le Parti des travailleurs, qui a obtenu 11 sièges contre 25 en 2012, parle de «complot orchestré par l’oligarchie pour qu’elle fasse passer toutes les lois dont elle a besoin afin de poursuivre son siphonage des richesses nationales au nom de l’investissement». Louisa Hanoune, première responsable de ce parti, accuse l’Administration d’avoir détourné la volonté populaire au profit des partis du pouvoir. Elle exprime sa colère et son mécontentement.

Le RCD, de son côté, considère les résultats annoncés vendredi comme ceux de la fraude électorale qui «a commencé avant même l’entame de la campagne électorale par les traditionnelles manipulations. Le vote groupé des corps constitués a servi à doper les candidatures du pouvoir et de ses satellites, et le comportement partial de l’Administration s’est aggravé», souligne la formation de Mohcine Belabbès qui va se contenter de 9 sièges, sans groupe parlementaire. Mais ce parti assure qu’il continuera son combat pour notamment «une instance indépendante d’organisation des scrutins à tous les niveaux» qui va être «le levier politique qui donne du sens au combat pour la consécration de la souveraineté populaire». Comment ? Il ne l’explique pas. 

Le FFS, qui a eu 14 sièges contre 27 en 2012, use de la même rhétorique, en affirmant qu’il a été «spolié» des voix qui lui ont été données par les citoyens. Il considère que «ces élections ont aggravé la faiblesse et la fragilité de l’Algérie, et (que) le seul vainqueur de cette échéance électorale – et nous devons le reconnaître – est l’abstention sous toutes ses formes». Le plus vieux parti de l’opposition constate que «face à cette situation grave, le pouvoir poursuit avec indifférence et aveuglément sa stratégie unilatérale autoritaire. Une stratégie qui consolide les responsables de la crise dans leurs positions». Pour lui, ces résultats auront de graves conséquences sur l’avenir du pays.

Même son de cloche du côté du Front national algérien (FNA) qui a obtenu 1 seul siège. Le président de ce parti, Moussa Touati, dénonce «une fraude à grande échelle» et appelle les partis de l’opposition ayant participé aux législatives à unir leurs forces pour protester énergiquement contre le détournement du choix du peuple. Moussa Touati envisage aussi d’observer une grève de la faim comme ultime recours face à «un pouvoir qui ne recule devant rien».

Les deux alliances islamistes, MSP-FC et Adala-Bina-Nahda, crient également à la fraude et à de multiples dépassements. Mais ces cris, si nombreux et si forts soient-ils, restent un aveu d’impuissance. En acceptant de participer à un scrutin dont les règles sont fixées par un pouvoir qu’ils dénoncent à longueur de journée, ces formations admettent implicitement que le rapport de force est du côté d’El-Mouradia. Car elles ne mobilisent plus. La preuve a été donnée encore une fois par le fort taux d’abstention. Ces partis sont également victimes de leurs divisions idéologiques qui les empêchent de s’unir pour une cause commune.

Hani Abdi

Comment (24)

    Algérein
    7 mai 2017 - 20 h 27 min

    Après avoir donner de la
    Après avoir donner de la crédibilité a ces élections avec votre participation …faite un livre blanc contre la fraude vous aussi….
    l’opposition des masos …




    0



    0
    sublisoft99
    7 mai 2017 - 20 h 03 min

    le grand méchant loup a mangé
    le grand méchant loup a mangé le betaille des moutons




    0



    0
    Brahim
    7 mai 2017 - 19 h 43 min

    Mais quoi ? Sincèrement ils
    Mais quoi ? Sincèrement ils ne s’y attendent pas ??? Allons allons messieurs de l’opposition; ils savent très bien que père et fils (FLN-RND) n’ont jamais cru ni au 5 octobre 88 ni en Montesquieu ni en la constitution de 1789 (pardon 1989 devrais-je dire). Ils savent très bien qu’ils participent à un scrutin dont les règles sont fixées d’avance. Quand une formation politique qui détient le pouvoir vous dit, signe, persiste et martèle qu’ils sont là pour le siècle des siècles, à quoi voulez-vous vous y attendre !!!!!! Cela veut dire, qu’elle détient des garanties métropolitaines (voire extra métropolitaine) solides. Pour une situation sociopolitique pareille, et à mon humble avis, il n’y a qu’une seule alternative : Soit ,exiger une commission internationale (non Arabe et non Française) qui devra siéger depuis la convocation du corps électoral Soit, si cette condition n’est pas acceptée ( ce que j’appréhende ) passer outre leurs querelles stériles, tenter une coalition, et faire ce que nos parents ont fait un certain 5 Juillet 1956. Le pouvoir se retrouvera alors sans peuple et la suite sera la suite que tout peuple assoiffé de liberté et de justice devra faire face.




    0



    0
    Brahim
    7 mai 2017 - 16 h 12 min

    Mais quoi ? Sincèrement ils
    Mais quoi ? Sincèrement ils ne s’y attendent pas ??? Allons allons messieurs de l’opposition; ils savent très bien que père et fils (FLN-RND) n’ont jamais cru ni au 5 octobre 88 ni en Montesquieu ni en la constitution de 1789 (pardon 1989 devrais-je dire). Ils savent très bien qu’ils participent à un scrutin dont les règles sont fixées d’avance. Quand une formation politique qui détient le pouvoir vous dit, signe, persiste et martèle qu’ils sont là pour le siècle des siècles, à quoi voulez-vous vous y attendre !!!!!! Cela veut dire, qu’elle détient des garanties métropolitaines (voire extra métropolitaine) solides . Pour une situation sociopolitique pareille, et à mon humble avis, il n’y a qu’une seule alternative : Soit ,exiger une commission internationale (non Arabe et non Française) qui devra siéger depuis la convocation du corps électoral Soit, si cette condition n’est pas acceptée ( ce que j’appréhende ) passer outre leurs querelles stériles, tenter une coalition, et faire ce que nos parents ont fait un certain 5 Juillet 1956. Le pouvoir se retrouvera alors sans peuple et la suite sera la suite que tout peuple assoiffé de liberté et de justice devra faire face.




    0



    0
    MOMO
    7 mai 2017 - 15 h 41 min

    ALLEZ CHICHE SI VOUS ETES DES
    ALLEZ CHICHE SI VOUS ETES DES HOMMES ET SI VOUS AIMER L ALGERIE DEMISSIONER TOUS A MOINS QUE VOUS PREFERER L ARGENT ET LE NOTORITER QUI NE VA PAS DURER .NOUS ASSISTON A UN MASSACRE DE NOTRE PAYS QUI N AVANCE PAS MEME PLUS IL RECULE ALORS SVP FAITE QQL CHOSE




    0



    0
    AKader
    7 mai 2017 - 12 h 53 min

    Pour se racheter, ils
    Pour se racheter, ils pourraient démissionner en bloc et rendre leur mandat, cela mettrait vraiment le clan au pouvoir en difficulté. Mais non, pas question, ils se contenterons des miettes qu’on leur jetés et dans une semaine, ils redeviendront incolores, insipides et inaudibles.




    0



    0
    AKader
    7 mai 2017 - 12 h 48 min

    Prière insérer ce commentaire
    Prière insérer ce commentaire qui vient corriger le précédant quelque peu dénaturé par la ponctuation…Merci……….
    Résultats de la cuvée 2017 : Le festival des charognards et autres nécrophages autour de la dépouille ! 1) Hyènes : 164 couverts (35,5%, du total des couverts) ; 2) Chacals : 97 couverts (21.0%) 3) ; Vautours : 33 couverts (07,1) Mécontentement de cette faune qui s’estime lésée au profit des deux premières ; 4) Corbeaux : 28 couverts (06.1%) qui, comme dans la fable « Le Corbeau et le Renard », veulent se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas, ne tarderont pas à rallier le groupe 1 des hyènes ; 5) Surmulots : 19 couverts (04.1%); Satisfaction vu l’apparition récente de cette faune; 6) Marabouts : 15 couverts (03.2%) Très fort mécontentement vu l’appétit féroce de cette faune dont l’appétit est l’un des plus démesurés ; 7) Cafards : 14 couverts (03.0%) Autosatisfecit étant donné leur arrivée récente mais de grosses ambitions pour le futur ; 8) Bousiers : 14 couverts (03.0%) Crient à la fraude et s’estiment lésés vu l’ancienneté de leur existence ; 9) Mouches vertes : 13 couverts (02.8%) Fort mécontentement, estiment que leur excès de zèle n’a pas été justement récompensé ; 10) Mouches domestiques : 11 couverts (02.4%) Mécontentement, estiment que leurs manoeuvres n’ont pas été payées à leur juste prix ; 11) Cloportes : 9 couverts (01.9%) Grosse colère, eux qui étaient aux premières loges à une certaine époques et qui se retrouvent dans l’ombre, aujourd’hui ; 12) Asticots nécrophores : 8 couverts (01.7%) ; 13) Fourmis rouges nécrophores : 4 couverts (0.08%) ; 14) Fourmis noires nécrophores : 3 couverts (0.06%) ; 15) Ex aequo, divers insectes nécrophores : 2 couverts chacun (0.004, chacun) ; 16) Ex aequo, diverses larves nécrophores : 1 couvert chacun (0.002%, chacun) ; Certains menacent de recourir à la GREVE de la FAIM afin de protester. Définition du nécrophore : insectes qui enfouissent de petits cadavres ou de petites parties de chair morte pour s’en nourrir et y pondre leurs oeufs qui, après éclosion, donnent des larves qui s’en nourrissent également.




    0



    0
    GHILAS
    7 mai 2017 - 12 h 41 min

    Pour les partis soi-disant d
    Pour les partis soi-disant d’opposition qui crient à la fraude , on peut dire que c’est bien fait pour eux et ils n’ont que ce qu’ils méritent , car la solution est qu’ils n’auraient pas dù jouer aux lièvres dans ces élections préparées et dirigées par le pouvoir.




    0



    0
    Rachid
    7 mai 2017 - 12 h 35 min

    Le pouvoir continue de les
    Le pouvoir continue de les mépriser et ils font semblant qu’ils n’aiment pas l’humiliation ! Incroyable combien ils sont durs à comprendre. Ce qu’ils ne savent est qu’ils sont juste utilisés comme des chameaux pour passer à l’étage du pouvoir. Leur dos un juste une echelle pour halaliser la fraude et leur donner ensuite un coup de pied au derrière. Et c’est qu’ils ont reçu.




    0



    0
    AKader
    7 mai 2017 - 12 h 21 min

    Ils n’ont pas été récompensé
    Ils n’ont pas été récompensé de leur rôles de rabatteurs, alors, ils pleurent et le pouvoir les méprise car ils ont échoué dans leur mission de rabattage.




    0



    0
    Sahitou
    7 mai 2017 - 12 h 16 min

    Même avec l’opposition
    Même avec l’opposition fantoche, le trafic des urnes, les menaces, le bourrage et l’ achat de votes (…) ils ne représentent qu’eux mêmes ! Dans un pays qui se respecte tout le gouvernement devrait démissionner car le peuple le vomit. Cela prouve que l’opposition fantoche fait partie de la ch’kara et les magouilles. Comment oseront ils parler au peuple si plus de 2 millions de bulletins sont blancs et que malgré le bourrages, les menaces et leurs fantoches du FFS, RCD, PT, etc ils n’ont eu que 20% opposition fantoche inclue ? Sur 23 millions, il n’y a eu que 4 millions de votants ! Un taux de 17% veut dire que plus de 73% du peuple vomit le pouvoir en place. Un pouvoir et une opposition illégitimes!




    0



    0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 12 h 14 min

    Ce qu’il faut savoir ça n’est
    Ce qu’il faut savoir ça n’est pas tant ce que ces parlementaires, sénateurs, députés du FLN ou RND vont se mettre dans leur poche, mais souciez-vous de savoir ce que sera fait l’avenir de vos enfants. L’Algérie est un numéro pour la Banque Mondiale et un acteur du FMI.




    0



    0
    Farida
    7 mai 2017 - 12 h 05 min

    Pourquoi crier et pleurnicher
    Pourquoi crier et pleurnicher ce que vous saviez à l’avance bandes d’hypocrites ? Traîtres car vous saviez exactement que vous avez affaire à des voyous des gens qui utilisent des sabres et qui ont déjà tué . Demissionez si vous êtes des hommes. Sinon fermez la.




    0



    0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 10 h 59 min

    Finalement les vrais
    Finalement les vrais patriotes courageux sont Benflis Djilali Benbitour…Ils avaient raison sur toute la ligne.
    Makri loukane radjel et homme de paroles devrait démissionner et disparaître de la circulation…Il est complice de la poursuite du delitement de l’Algérie…
    Quelle humiliation il vient de se prendre dans la figure…




    0



    0
    Hend Uqaci
    7 mai 2017 - 10 h 00 min

    Ils ne manquent pas d’air,
    Ils ne manquent pas d’air, les partis islamistes ! Eux qui usent de tous les subterfuges et qui font feu de tous lasers et tous bois. Mais là où ils dépassent les bornes des limites c’est de crier à la fraude eux qui ont accepté leurs sorts et qui sont réduits à leur logique de simple appareil. ça ne les gêne pas plus que çà que 60 pour cent des électeurs les aient rejetés eux et tous les autres, système et opposition. A les entendre on croirait que dans cette mascarade il n’y a qu’eux qui sont bien élus. S’ils avaient une quelconque considération pour le peuple , ils en tireraient la seule conséquence logique et démissionneraient de leurs mandats. Mais qui ne sait pas que c’est de Dieu directement qu’ils tiennent leurs mandats et non du peuple ?




    0



    0
    Mergou
    7 mai 2017 - 9 h 46 min

    « Le monde est dangereux à
    « Le monde est dangereux à vivre.! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » (Albert Einstein)




    0



    0
    la vérité si je mens
    7 mai 2017 - 9 h 11 min

    une opposition pyromane elle
    une opposition pyromane elle allume le feu et appelle au secours;l’effet de quarante briques des biens du peuple algérien prisent en otage entre une mafia sans foi;ni loi; et des opportunistes égoistes;nous sommes condamné a plusieurs années de souffrance;nous traversons une période pire de celle du colonialisme;ou moins a cette époque le pays va mieux mais pas le peuple algérien;aujourd’hui ni le pays ni sa population;nous sombrons dans les profondeurs avec l’aide de nos faux frères essuie de l’ex colonialisme;ceux qui intéresse nos politiciens comment faire fortune et partir;les défauts des arabes et surtout les maghrébins; l’argent et le pouvoir;le paradis si juste pour berné les croyants




    0



    0
    fatigué
    7 mai 2017 - 8 h 59 min

    même s’il n’y avait pas eu
    même s’il n’y avait pas eu fraude , ils auraient été quand même mal élus , car être élus par 13% des algériens ou même moins de 10% cela ne s’appelle pas être élus.




    0



    0
    CHAHH
    7 mai 2017 - 7 h 40 min

    CHAHH FIKOUMN YA RKHAS !

    CHAHH FIKOUMN (…) !
    Et dans 5 ans vous aller encore participer comme des (…).
    Je tire chapeau à cette maffia au pouvoir qui vous méprise et vous a encore rabaissé au point que des partis inconnus sont mieux servis que vous. TIREZ VOUS (…) ET DISPARAISSEZ DE NOTRE VUE.




    0



    0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 7 h 08 min

    CHEH FIKOUM. .Contentez vous
    CHEH FIKOUM. .Contentez vous de prendre les 40 millions de salaires et taisez vous.
    65% d’abstention cela veut dire que les algériens vous obtiendrez aussi boycotter.Les algériens sont plus matures et responsables que vous.
    Le pire vous avez perdu des sièges par rapport à 2012 !!!
    C’est dire le mépris que vous voue ce régime que vous avez cautionner en participant à cette mascarade annoncée….Honte sur vous….BENFLIS et D’autres avaient vu juste et avaient adoptés la bonne attitude : le boycott.
    D’ailleurs les algériens ont faits la même chose…




    0



    0
    GHEDIA Aziz
    7 mai 2017 - 6 h 28 min

    La conscience et l’engagement
    La conscience et l’engagement politiques sont chez les boycotteurs… tous les autres ne sont, en fait, que des « khoroto ».
    Ces partis politiques et même des candidats indépendants qui ont participé aux élections législatives du 4 mai viennent de se rendre compte qu’ils ont été roulés dans la farine par le pouvoir et les partis du pouvoir (FLN RND) auxquels ils ont donné une caution. Ils commencent alors à chialer et à dire qu’il « faut annuler ces élections ». Nous leur dirons tant pis pour votre gueule ! Vous étiez pourtant avertis et vous aviez accepté la règle du jeu imposée par le pouvoir. Aujourd’hui vous n’avez pas le droit à la parole. Taisez-vous. Ceux qui ont le droit et le devoir même d’exiger l’annulation de cette mascarade ce sont les abstentionnistes et les boycotteurs. Eux, les boycotteurs, ont le droit de s’approprier cette victoire symbolique. Car c’en est une ! Avec un taux aussi bas de votants (38 pour cent) et encore cela est le chiffre avancé par le pouvoir, autrement dit un chiffre gonflé au max, L’APN qui en résultera n’est pas représentative du peuple. Du point de vue constitutionnel est-elle légitime ? Le doute est permis. Dans un pays qui se respecte, elle devrait être dissoute.




    0



    0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 6 h 16 min

    C’est trop tard vous avez
    C’est trop tard vous avez accepté de participer à ce carnaval et allez fi setine dahia seul le pactole vous intéresse, mais vous avez eu quand même des miettes comme des clébards pour vous distraire
    En fin de compte vous êtes tous kif kif avides seulement d’argent et de privilèges




    0



    0
    Vision
    7 mai 2017 - 6 h 08 min

    Vous le saviez l’avance,
    Vous le saviez l’avance, pourquoi pleurer maintenant ont l’avais dénoncer depuis belle lurette cette mascarade assumer c’est tout , fallait faire comme BENFLIS i




    0



    0
    rak
    7 mai 2017 - 5 h 51 min

    LA VALSE DES PLEUREUSES
    LA VALSE DES PLEUREUSES COMMENCE ma t’hechmouch!!’Taisez vous et revenez dans 5 ans!!! en attendant avec votre participation au CARNAVAL F’EDECHRA vous avez permis au pouvoir de durer encore 5 ans ce qui donne que ! 60 ANS APRES L’INDEPENDANCE ON A PAS EU DROIT A UNE SEULE MINUTE D’ALTERNANCE AU POUVOIR MEME FACTICE OU ILLUSOIRE




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.