Notre confrère Abdelkrim Djillali n’est plus

8.jpg

Notre confrère Abdelkrim Djillali est décédé ce lundi matin à l’âge de 61 ans à Alger, des suites d’une longue maladie, a appris l’APS auprès de ses proches. Ancien journaliste à Algérie Actualités où il écrivait notamment dans la rubrique culturelle, le défunt a dirigé cet hebdomadaire avant d’intégrer le quotidien Le Siècle et enfin rejoindre la télévision algérienne en qualité de conseiller, dernier poste depuis lequel il a fait valoir ses droits à la retraite. Abdelkrim Djillali était également auteur. Il a à son actif trois livres dont Le temps des patriotes et Les chercheurs du désert. Le défunt était aussi le promoteur, en 2005, d’une grande exposition de photos rassemblant les travaux des photographes de la première heure et ceux de la nouvelle génération. Ayant contribué à l’organisation de l’année de l’Algérie en France en 2003, il était, par ailleurs, auteur de documentaires-témoignages sur des faits d’armes de la guerre de Libération nationale. Il sera enterré ce lundi après la prière d’El-Asr au cimetière de Garidi (Kouba), à Alger. Algeriepatriotique présente ses condoléances les plus attristées aux proches du défunt.

R. N.

Comment (6)

    Grave
    9 mai 2017 - 9 h 01 min

    que dieu l’accueille en son
    que dieu l’accueille en son vaste paradis ,toutes mes condoléances a sa famille ,dieu sera avec vous, ina lilah wa na ilayhi taji3oune




    0



    0
    anonyme
    8 mai 2017 - 21 h 00 min

    Rebbi yerahmou, courage à
    Rebbi yerahmou, courage à toute sa famille et à toute l’équipe d’AP.




    0



    0
    Lghoul
    8 mai 2017 - 18 h 45 min

    Nos condoléances à toute sa
    Nos condoléances à toute sa famille et ses proches. Il est le moment d’être unis et fort pour atténuer la douleur.




    0



    0
    Miloud
    8 mai 2017 - 17 h 44 min

    Il fut noble dans ses faits,
    Il fut noble dans ses faits, brave dans ses positions, humble dans son vécu et digne dans sa maladie qui a eu raison de lui.

    Un patriote de la première heure il le fut, invariable il le resta, sa quête de la vérité des moments tragiques vécues par l’Algérie au moment de la montée en puissance des partisans du  » qui tue qui », lui ont fait sillonner l’Algérie d’Est en Ouest, il en résultat un regard nouveau sur ces citoyens mobilisés pour le salut de leur pays, mais aussi une mise à nue des partisans de la thèse des seigneurs de guerre, chers à ceux qui un jour avaient même osé appeler la communauté internationale à affamer le peuple algérien.

    Repose en paix frère des temps durs, on n’oubliera pas tes sacrifices.




    0



    0
    kahina
    8 mai 2017 - 16 h 01 min

    Allah yerahmou. Que dieu
    Allah yerahmou. Que dieu donne patience et réconfort à sa famille.




    0



    0
    Anonymous
    8 mai 2017 - 13 h 13 min

    Ellah yerahmou . condoléances
    Ellah yerahmou . condoléances à sa famille.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.