«Le Sahara Occidental a un statut de territoire non autonome»

Federica Mogherini. D. R.

Le statut du Sahara Occidental reste celui d’«un territoire non autonome», a affirmé la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, réitérant le soutien de l’Union européenne (UE) pour les efforts du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) en vue de parvenir à une solution qui permette «l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental». «Le Sahara Occidental est inscrit sur la liste des territoires non autonomes de l’ONU», a-t-elle écrit dans sa réponse, au nom de la Commission européenne, aux députés européens qui l’interpellaient sur la présence militaire marocaine au Sahara Occidental.

La haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité a rappelé, à ce titre, que «le statut fait l’objet d’un processus de négociation mené sous l’égide des Nations unies». Elle a réaffirmé le soutien de l’UE pour les efforts déployés par le secrétaire général des Nations unies en vue de parvenir à «une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental dans le cadre d’arrangements conformes aux principes et aux objectifs de la Charte des Nations unies». Mme Mogherini a exprimé, dans ce contexte,
la préoccupation de l’UE par «la longue durée de ce conflit et par ses conséquences sur la sécurité, le respect des droits de l’Homme et l’intégration dans la région», exhortant les deux parties à «rechercher une solution négociée au conflit».

Dans une question parlementaire adressée à la Commission européenne, de nombreux députés européens, dont Max Andersson, Jakop Dalunde, Klaus Buchner, Joao Ferreira, Takis Hadjigeorgiou et Rina Ronja Kari, ont exhorté l’Exécutif européen à préciser le statut, au regard du droit international, de la présence militaire marocaine au Sahara
Occidental. Les députés européens ont souligné dans leur question que l’UE et ses Etats membres n’ont jamais reconnu la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental, relevant que la Cour européenne de justice (CJUE), dans son arrêt de 21 décembre dernier, a rejeté l’argument de la Commission selon lequel le royaume du Maroc était la
puissance qui administre de facto le Sahara Occidental.

R. I.

Comment (5)

    HANNIBAL
    10 mai 2017 - 9 h 36 min

    Il faut leur répéter sans
    Il faut leur répéter sans cesse a ces invertébrés que le Sahara Occidental ne fait pas parti du mar »ok le jour ou ils comprendront ce sera le jour ou ils jetteront leur joint a la poubelle et alors la le regime du makhnaz va se faire
    hara-kiri déja que maintenir une armé derrière un mur de sable alors que les résolutions pleuvent sur ce regime
    aux abois qui veut a tout prix ursurper les territoires des Saharaouis alors que ses propres enclaves sont occupées de Ceuta et Melilla par l’Espagne je ne parle meme par de l’ilot Persil dont il a recut un coup de pied ses reves de grandeur il va les enterrer a l’UA en signant l’acte de reconnaissance aux Saharaouis devant toute l’Afrique réunie !!




    0



    0
    Ma grand
    9 mai 2017 - 21 h 42 min

    Non evenement
    Non evenement




    0



    0
    Bennani
    9 mai 2017 - 20 h 43 min

    C’est vraiment bizarre. A
    C’est vraiment bizarre. A chaque fois que Mme Mogherini parle de la stricte application de cet Arrêt de la CJUE, la féodale Narco-monarchie absolue lâche les subsahariens pour franchir les murs de Ceuta et Mellila comme hier soir ou on parle de 200 harragas subsahariens qui ont franchi le mur dans la nuit d’hier.




    0



    0
    HOURYA
    9 mai 2017 - 17 h 03 min

    Mme MOGHERINI. Cessez s’il
    Mme MOGHERINI. Cessez s’il vous plait de mélanger les choses avec CE MOT utilisé INJUSTEMENT et A TORT : les deux « PARTIES » . Non Madame, IL N’Y A PAS DEUX PARTIES , mais UN AGRESSEUR et un agressé, ce qui est différent, plus JUSTE et plus CLAIR. deux parties = un ensemble composé de deux éléments identiques, qui se ressemblent et qui ne sont ni antinomiques, ni en conflit, ni aux antipodes ; aussi vrai qu’un chacal et un agneau ne font pas DEUX PARTIES ; ni un voleur et un volé, ni un meurtrier et sa victime. En outre Mme, si vous estimez que cette pire des atteintes AUX DROITS DE L’HOMME , a trop duré, il est facile d’abréger les souffrances des PEUPLES COLONISES, surtout pour UNE DIPLOMATE DE VOTRE RANG ET DE VOTRE POIDS, d’encourager LES DIRIGEANTS SINCERES, d’aller DROIT AU BUT, et de RECONNAÏTRE LA REPUBLIQUE ARABE SAHRAOUI DEMOCRATIQUE ainsi d’ailleurs QUE L’ETAT DE PALESTINE victime d’une même injustice . Mme MOGHERINI ce sont les nuances et autres juiveries diplomatiques qui contribuent à éterniser les INJUSTICES et rendent les résolutions des problèmes (même très simples !) PLUS COMPLEXES. Salutations, Madame.




    0



    0
    Med Benhamou
    9 mai 2017 - 16 h 21 min

    Je crois que l’Arret de la
    Je crois que l’Arret de la CJUE est tres clair sur cette question meme si l’hypocrite de Hollande a voulu faire croire du contraire a sa protegee de sa prostituee M6




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.