Des cadres du FLN veulent la tête de Djamel Ould-Abbès après la débâcle des législatives

Djamel Ould-Abbès va devoir affronter une nouvelle fronde. New Press

La fronde reprend au FLN après les résultats des législatives. Dans un communiqué (n°2), dont Algeriepatriotique a reçu une copie, des membres du comité central exigent qu’Ould-Abbès rende compte du recul, présenté comme un fiasco, du parti au scrutin du 4 mai. On ne connaît pas le nombre exact des membres du CC qui se sont associés à ce communiqué signé, en leurs noms, par quatre d’entre eux : Brahim Boulegane, Djihad Berrached, Ahmed Chaker, Mustapha Mazouzi et Bachir Chara. Mais l’acte d’accusation contre Ould-Abbès est lourd.

Ce qui est reproché au SG actuel : la complète mise à l’écart du CC (ce sont les termes du communiqué) dans toutes les étapes de la préparation des élections législatives, ce qui a conduit à ce qui est considéré comme une déroute ; la violation des statuts et du règlement interne du parti ; l’examen superficiel des dossiers de candidatures et leur confection sans tenir compte des conditions posées par les statuts du FLN, sans l’avis de la base, surtout s’agissant des têtes et premières places des listes ; salir le prestige du FLN par la pratique de la corruption ; campagne électorale menée individuellement par Ould-Abbès centrée sur sa propre personne et son passé ; avoir associé dans cette campagne des personnalités sans rapport avec le FLN… Pour les observateurs de la scène de l’ex-parti unique, rien de surprenant dans ce réquisitoire qui ne dit pas son nom, censé interpeller la commission de discipline et appeler à des sanctions.

La première salve tirée contre le docteur Ould-Abbès est venue de son prédécesseur Saïdani qui a annoncé la couleur avant le vote. Il savait que l’échec était dans l’air et avait eu vent du mécontentement des militants, particulièrement les jeunes qui attendaient leur tour et devront encore patienter avoir d’avoir droit aux avantages liés aux postes électifs en Algérie. Saïdani ne manquera pas maintenant d’intervenir dans la curée qui ne va pas tarder. Autres acteurs majeurs dans cette bataille dont l’enjeu immédiat est constitué par les élections locales qui auront lieu en octobre : Abderrahmane Belayat et Abdelkrim Abada, frondeurs irréductibles qui espèrent, sans doute, construire sur le revers du FLN aux législatives leur propre retour à sa direction.

Un fait indéniable : Ould-Abbès a échoué dans le défi qu’il a lancé, en tant que secrétaire général du FLN, de donner à son parti la majorité absolue aux élections législatives du 4 mai et de le remettre dans sa position de parti-Etat. L’échec est complet : le FLN n’a pas obtenu le plébiscite populaire rêvé par son SG ; il a perdu des sièges et est talonné par son rival direct, le RND, et il se trouve désormais également menacé par d’autres partis du système qui montrent déjà leurs dents longues. Les amateurs de chiffres ont vite fait, sans calculette, grâce à un calcul mental, de découvrir que le nombre de voix obtenues par les élus FLN n’est pas du tout honorable. Le pire à craindre pour ce parti est qu’il y ait des militants mécontents parmi la grande masse des électeurs qui ont choisi l’abstention, ajoutés à ce qui est compté comme suffrages non exprimés (bulletins blancs ou nuls).

Ould-Abbès avait fait un pari risqué, alors que tout indiquait que les conditions n’étaient plus aussi favorables et que les facilités dont profitait le FLN à chaque élection avaient été réduites par les transformations dans la classe politique et l’arrivée de nouvelles formations sur la liste de la «clientèle» du système avec lesquelles il fallait partager les postes et leur statut privilégié ainsi que les multiples avantages procurés encore par la rente pétrolière. Au sein même du FLN, des éléments non militants ou militants occasionnels, ou carrément des opportunistes, ont été intégrés dans les premières places des listes de candidats selon cette même logique clientéliste, au détriment des membres du «cru».

Comme ses prédécesseurs, Ould-Abbès devra à son tour faire face à une fronde, sans doute nourrie par la lutte de clans, traditionnelle, et attisée par la perspective de la prochaine élection présidentielle, dans à peine deux ans et dont on ne sait pour le moment absolument rien. Pour le FLN, tout dépendra de la façon dont seront tirées les leçons du 4 mai, et la part que prendront dans ce bilan les luttes de clans par personnes interposées (comme le suggère ce communiqué n°2) et celle qui sera accordée à une analyse sérieuse et complète, c’est-à-dire objective, des raisons du recul de l’ex-parti unique. La question qui se pose : Ould-Abbès passera-t-il l’été à la tête du FLN et conduira-t-il la bataille des élections locales ?

Houari Achouri

Comment (41)

    tangoweb 54
    12 mai 2017 - 17 h 48 min

    Ce monsieur Ouled Abbes est
    Ce monsieur Ouled Abbes est responsable de tous les problèmes passé, présent et a venir du FLN et de tous les dégâts dans les anciens postes qu’il a occupé, ce monsieur s’accroche au pouvoir comme une sangsue car il est synonyme de privilèges et de prestiges pour lui et sa famille. A 84 ans il se prends pour un jeune premier il oublie que sa vie est derrière lui, soyez sage et prenez votre retraite pour vous occupez de votre santé déclinante et profiter de la fortune que vous avez amassé tout au long de votre longue carrière.Laissez la place a des compétences plus jeunes et plus nationalistes.




    0



    0
      Malika
      13 mai 2017 - 12 h 29 min

      En ce moment il vaut mieux
      En ce moment il vaut mieux des vieux qui ont toute leur tête que des jeunes prêts à vendre le pays pour un visa. Il n’y a qu’à voir Abboud, Bentchicou, Fethat M’henni…




      0



      0
    Anonymous
    12 mai 2017 - 9 h 16 min

    les sauveurs des entreprises
    les sauveurs des entreprises françaises et les metteurs en faillite ds entreprises algériennes sont nos traitres dirigeants. On s’attend à ce que ça explose…




    0



    0
    الهوارية..في فرنسا
    11 mai 2017 - 18 h 18 min

    Djamel Ould Abbès a été le
    Djamel Ould Abbès a été le médecin généraliste de mon père à l’époque en1967 de cette ordonnance.
    Docteur DOA allez vous reposer, vous êtes épuisé par la politique, laissez la place à un jeune algérien universitaire qui se chargera de mener à bien sa mission… Vous êtes très vieux pour diriger un parti politique…
    Lien à mettre sur le navigateur internet Firefox ou Chrome

    https://www.hostingpics.net/viewer.php?id=551649IMGOuldabbes.jpg




    0



    0
    BB
    11 mai 2017 - 14 h 05 min

    Il y a lieu de faire un
    Il y a lieu de faire un nettoyage des deux partis (FLN et RND) qui pour moi sont utérins. La meilleure façon est de mettre une équipe propre et honnête pour dépouiller leur parcours et celui de leur famille (femme, soeurs&beaux frères, frères, enfants, beaux fils etc pour faire ressortir ces prêtes noms) dans l’administration (APC, Ministères, etc.) . Il faudrait également vérifier les lots de terrains et logements qu’ils se sont appropriés durant leur mandat et enfin pour certains vérifier leur relations avec les citoyens en particulier de FAFA avec lesquels ils fraudent comme ——- qui a été dissoute pour en recréer une autre avec un autre nom. Ce sont ces taupes qui n’ont aucun sens du patriotisme qu’il faut écarter.




    0



    0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 14 h 00 min

    De toute facon le prochain
    De toute facon le prochain président sera une femme un renouveau comme une certaine HOUDA !!!
    Que les veillard quittent leurs place pour faire de la jardinerie !




    0



    0
    FLN ???
    11 mai 2017 - 13 h 57 min

    UN FLN TOTALEMENT INFILTRÉ
    UN FLN TOTALEMENT INFILTRÉ par les commenditaire depuis l’étrangé !
    Même le nom le sigle FLN à été douteusement protégé dans une entreprise Francaise pour plus de verrouillage.
    Il est temps de la dissoudre pour la mettre dans notre Musé de l’histoire, le reste n’est qu’usurpation !




    0



    0
    FRONT NATIONAL (FN).
    11 mai 2017 - 13 h 28 min

    Ce front n`a plus lieur d
    Ce front n`a plus lieu d`exister car il a fini de remplir sa tache qui etait de libérer l`Algérie du colonisateur Français. Maintenant ce front doit garder son statut historique qui appartient aux Chouhada (NOS MARTYRS).
    Nulle ne peut salir ce front qui est devenu un parti de la CHKARA, LA CORRUPTION, LA HOGRA, LA MAGOUILLE ….N`AVEZ VOUS PAS HONTE DE SALIR LE PASSÉ GLORIEUX DE NOS MARTYRS (PARMI EUX MES FRÈRES. Il devrait porter le nom de Front national (FN algerien) puisque`il n y a plus de libération à faire.




    0



    0
      FLN
      11 mai 2017 - 14 h 19 min

      Le FLN A ETE SUPTILEMENT
      Le FLN A ETE SUPTILEMENT INFILTRÉ DEPUIS UN CERTAIN PAYS !
      C’est pour cette raison qu’il va falloir la dissoudre rapidement avant qu’il soit trops tard et qu’un pays puisse nous y mettre un faut président ALGÉRIEN !! MÉFIANCE !!
      QUANT AUX TRAITRES ET AUX VALETS ( La roue tourne !)




      0



      0
    L'OUBLIE DE L'HISTOIRE
    11 mai 2017 - 12 h 29 min

    monsieur;le secrétaire
    monsieur;le secrétaire général du parti de la magouille et de la fraude;vous avez instauré une politique a la colonialisme;ou les responsables et leurs proches remplissent les poches et le modeste citoyens racketter a chaque coin de rue;par la corruption généralisée;les rackettes des factures d’eau et l’électricité; médicament; vignette auto et taxe sur le carburant;sans oublie le prix des voitures neuve le plus chers ou monde;vous osez lever les mains avec un drapeau qui a sacrifie 1/4 de sa population pour avoir une indépendance confisquée par des allies de cet occupant;il vous arrive de penser au jugement dernier;ou ni; la FLN; ni la RND;ni le clan des corrompus viennent a votre secours;notre seul soulagement




    0



    0
    Mello
    11 mai 2017 - 11 h 57 min

    De quelle debacle parlez vous
    De quelle debacle parlez vous , messieurs ? Vous avez le plus grand nombre de deputes, je ne parle pas de majorite car cette majorite est ailleurs. Ould Abbes vous a fait gagner , quoi de plus.
    Soyez de vrais militants en demandant de remettre en cause ces elections , chiche. Soyez dignes de Amirouche, Si el houas ,Ben Mhidi et consorts qui avaient remis en cause le systeme colonial, car celui que nous avons est pire.




    0



    0
    Expresion
    11 mai 2017 - 9 h 41 min

    C’est tout les Faux
    C’est tout les Faux Libérateurs Nationaux qu’ils faut viré et interdire ce parti avec tout les cadres qui ont intégré ce parti de dupe et de malheur..




    0



    0
    Ali-Dz
    11 mai 2017 - 8 h 43 min

    ce qu’il arrive a un pays
    ce qu’il arrive a un pays dirigé par des faux nationaux;sinon comment on peu cautionné la fraude;la magouille; la destruction de tous un pays;une corruption généralisé; et surtout l’injustice; une nation sans vraie juste; c’est une nation condamnée a mort;ou sont-ils vos vrais enfants chère patrie;certainement très loin forcé a l’exile




    0



    0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 8 h 25 min

    VOUS SALISSEZ CE PARTI QUI
    VOUS SALISSEZ CE PARTI QUI DEVAIT REVENIR SEULEMENT AUX MARTYRS DE LA NATION
    BANDE DE VOYOUS




    0



    0
    Ghennai Abdelmalek
    11 mai 2017 - 7 h 35 min

    Ceux qui se sont soulevés
    Ceux qui se sont soulevés contre le faux médecin et le faux moudjahid sont ceux qui ont payé leur places au palais Zighout Youcef Ils veulent être remboursé ce n’est sa tete qui les intéresse mais leurs milliards qui se trouvent dans un compte au crédit lyonnais après avoir transité par le club des pins Le poste de SG du FLN attribué au faux moudjahid est un cadeau pour service rendu depuis 1999 par lequel il s’est engrangé quelques centaines de milliards une indemnité de mise à la retraite




    0



    0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 0 h 27 min

    on veut la dissolution pure
    on veut la dissolution pure et simple du FLN qui est la propriété du peuple et non de shab chkara
    vive Benhmidi et tous nos valeureux martyrs




    0



    0
    Tingartia
    10 mai 2017 - 21 h 43 min

    il y a une part de vérité
    il y a une part de vérité dans ce communiqué N° 2 du CC, l’exemple de la liste de Tiaret est frappant, ils ont mis des gens qui étaient dans un passé récent dans d’autres partis au détriment d’authentiques militants avec un Background reconnu. Le FLN version Ouled Abes devra changer de tète pour permettre à la base d’avancer dans la bonne direction; le cas échéant ce dernier va droit au mur.




    0



    0
    opprimé
    10 mai 2017 - 18 h 42 min

    c’est vraiment une honte a la
    c’est vraiment une honte a la nation algérienne de validé des élections pareille,déja par le taux de participation;en suite la manière comment elles sont déroulée ces élections fraude,bourrage; et intimidation;pour l’image de notre pays au niveau international et aussi pour l’unité du peuple algérien;ces élections devraient etre invalidée et reporter a plus tard;mais comme nous sommes dirigé par des corrompus sans foi;ni loi continuons a subir;a part allah personne ne pourra nous sauvé de cette pègre a multi visages




    0



    0
    No Boutef
    10 mai 2017 - 15 h 47 min

    Hhhhh!Boutef les a eu
    Hhhhh!Boutef les a eu ,regardez Tout Le monde s’entretue,Mais boutef surveille ça de loin avec depuis sa carossa.
    Youyouuu tahia bouteflika




    0



    0
      Anonymous
      11 mai 2017 - 6 h 43 min

      oui petit esclave, toujours
      oui petit esclave, toujours mieux que votre …, même les soudanais et les saouds parlent maintenant dans leurs journaux sur les penchants … de votre roitelet qui frimait devant ses sujets a tanger en mer , dégage sale mokoko !




      0



      0
        No Boutef
        11 mai 2017 - 21 h 42 min

        Toi aussi tu es payé comme
        Toi aussi tu es payé comme ceux qui disent youyouuu tahia Bouteflika ?Ecoute petite mmmm moi je suis un chawi pure souche ,c’est vrai que je ne suis pas Ne à oujda comme tes patrons




        0



        0
    Lghoul
    10 mai 2017 - 14 h 53 min

    Puisque seuls leurs familles
    Puisque seuls leurs familles et les sangsues ramasseuses de miettes et aboyeurs de tout genre car ils n’ont aucune profession qui ont voté, que feront ils en 2019 ?
    Sincèrement cette méthode est la seule démonstration que le peuple n’en veut plus d’eux.
    Meme avec des sacs de pommes de terre et des billets de 1000 DA ca ne marchera plus.
    Cette demarche est le seul moyen de mettre leurs mensonges a nu.
    Ils essayeront certainement d’autre méthodes mais lesquelles ? Ni les chahuts a la main de l’étranger, ni au hizb franca ou aux traitres ne marcheront plus car tout le monde sait que c’est le voluer qui crie « au voleur ». alors préparez vous a un nouveau « DIKES de musique marocaine » – Ca sort de la bouche d’un analphabète (donc on l’appelle pas disque) car la rente et le gommage de la dette suivi d’un ANJEJ interminable et des voyages gratuits a la Omra, de construction de mosquées en surplus ne sont plus possibles s’ils tapent a la porte du FMI. La roquia, la sorcellerie, l’appel a belhamar seront les seules atouts qu’ils ont encore ? Qui sait si on ne verra un jour pas les nuages se transformer en photos de ould keddour ou de moulay driss un beau soir de décembre ?




    0



    0
      Power
      11 mai 2017 - 8 h 47 min

      A propos d’ANSEJ…sachez qu
      A propos d’ANSEJ…sachez qu’aussitôt les élections terminés…les jeunes ayant bénéficier de ce système,reçoivent une armée d’huissiers avec des convocations de tribunaux…saisies..Prisons….poursuites judiciaires..ect…et d’aprés mes informations pas qu’eux..même ceux de la cnac..angem…c’est une véritable guerre contre les jeunes Algériens pour les occuper eux et leurs familles et qu’ils ne s’interesse ni a la fraude,ni aux detournements des responsables….et ceci en totale contradiction avec les dires du gouvernement..le pouvoir Algérien est un sacré manipulateur et menteur..




      0



      0
    chah
    10 mai 2017 - 14 h 15 min

    QUI PREND LES POULES
    QUI PREND LES POULES COMME GUIDE SE RETROUVE AU POULAIER




    0



    0
    Anonymous
    10 mai 2017 - 12 h 15 min

    Franchement , ça va faire une
    Franchement , ça va faire une belle jambe aux Algériens.




    0



    0
    Erracham
    10 mai 2017 - 12 h 12 min

    Dans les pays où les hommes
    Dans les pays où les hommes politiques ont le sens des responsabilités et de l’honneur, la démission est de rigueur. Elle découle de source car elle révêle un échec dans la mission confiée. Elle signifie aussi perte de confiance dans la conduite des missions à venir. C’est aussi une mesure nécessaire pour restaurer le moral de l’institution, pour tourner la page et regarder l’avenir avec plus de sérénité. S’accrocher à son poste comme un forcené n’honore pas Si Djamel, ni ceux qui ont gravité autour de lui. Il serait moins dommageable de partir de son propre gré que de recevoir le fatidique ordre, « Dégage! »




    0



    0
    Anonymous
    10 mai 2017 - 11 h 48 min

    la nation algérienne est
    la nation algérienne est bradée aux corrompus affairistes ;ou le drapeau d’un million et demi de victimes représente juste l’emblème des magouilleurs;des traîtres; des saboteurs pour qui l’intérêt personnel passe avant l’intérêt général;et ils se revendiquent grand moudjahid;oui certainement des moudjahid mais en pillant la nation et rackettant la population;pire que les ex colons. Es-ce que nous sommes vraiment condamnés à vivre dans cette situation toute notre vie;le halal devenu haram; et le haram halal;c’est la politique des nouveaux moudjahid venus de nulle part.




    0



    0
    Vision
    10 mai 2017 - 11 h 10 min

    Saidani , abbes leur place
    Saidani , abbes leur place est devant la justice nul par ailleurs




    0



    0
      anonyme
      10 mai 2017 - 11 h 33 min

      Impossible, la justice les
      Impossible, la justice les protègent comme Chakib Khelil et les autres membres de la bande.
      C’est leur justice.




      0



      0
        Vision
        10 mai 2017 - 11 h 54 min

        L’essentiel le peuple prend
        L’essentiel est que le peuple prend vraiment conscience, le reste viendra, question de temps, personne n’i échappera. Les preuves s’accumulent de jour en jour contres ces bandits LA CORDE COMMENCE A CRAQUER POUR EUX.




        0



        0
    muhand
    10 mai 2017 - 10 h 54 min

    Ouille, oulala, ceux qui n
    Ouille, oulala, ceux qui n’ont pas été élus sont énervés. Ils découvrent que Abbas est un incapable, quelle blague ! Ne savaient ils pas que les 1ere places ont été achetées et c’est son rejeton qui encaissait l’argent ? D’ailleurs il est où le fiston et qui l’a fait sortir du commissariat alors qu’il était entendu pour les sommes colossales trouvées en sa possession, et qui l’a fait sortir du pays pour fuir la justice ? Abbas n’est qu’un pion sur un échiquier, les joueurs sont ailleurs au plus haut sommet de l’état. Et puis franchement les mecs si vous étiez élus vous sortirez ainsi avec les mêmes griefs envers Abbas ?




    0



    0
      anonyme
      10 mai 2017 - 11 h 12 min

      Le grand problème pour l
      Le grand problème pour l’Algérie c’est que ces voleurs n’ont pas l’intention de céder le pouvoir pacifiquement et démocratiquement quitte à provoquer une guerre civile, le vote ça sert à rien même si la participation sera de 0%.

      Pour se maintenir ils ont vendu l’Algérie à leurs protecteurs Français qui hébergent leurs proches et les biens volés du trésor public.
      Que faire mon frère Muhand ?




      0



      0
      kiriki
      11 mai 2017 - 14 h 25 min

      Ce n’est pas un ABBAS , mais
      Ce n’est pas un ABBAS , mais un Ould Abbes !!!




      0



      0
    Rot
    10 mai 2017 - 10 h 20 min

    VRAI:Lors des législatives de
    VRAI:Lors des législatives de 1991,j’avais soutenu la liste FLN face aux islamistes (dans le temps,c’était une liste de Daira constituée d’un candidat et d’un suppléant.Trente années plus tard,le suppléant de 1991,était toujours suppléant sur la liste FLN de 2017 .Vous pouvez toujours le vérifier au niveau de la Daira de Cheraga….Il parait que les dinosaures ont disparu ……




    0



    0
      Kenza
      10 mai 2017 - 14 h 39 min

      Il paraît que dans
      Il paraît que dans Djurdjurassik Park, des scientifiques ont pu les récréer grâce à leur ADN trouvée dans l’ambre….et c’est d’ailleurs pour ça, que ces dinosaures travaillent dans….l’ombre!




      0



      0
    Lghoul
    10 mai 2017 - 10 h 07 min

    a 84 ans ils tournent encore
    a 84 ans ils tournent encore autour du pot bien que le peuple, dans son ensemble et sa diversité de toutes les regions d’Algérie, les vomit. On-ils honte ? Ont ils des principes ? Disent ils la vérité ?Se rendent-ils compte qu’ils sont en train de retarder le développement de l’Algerie, de ses femmes et hommes ? Tant que ces vautours seront aux commandes, personne ne nous prendra au sérieux et personne ne nous respectera et la crème du pays fuira sous d’autres cieux.
    Un pays pris en otage par la médiocrité, l’improvisation et l’amateurisme et surtout des trabendistes devenus politicards. Incroyable ! Meme si l’abstention est de 100%, ils nous diront qu’ils sont halal et ont été « honnêtement élus ». De quoi ont-ils besoin pour comprendre les message du peuple ?




    0



    0
    séhab
    10 mai 2017 - 9 h 49 min

    le parti de la honte!!!!!!!!!
    le parti de la honte!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!




    0



    0
      anonyme
      10 mai 2017 - 10 h 07 min

      Le parti des harkis, des faux
      Le parti des harkis, des faux moudjahidine des escrocs et des opportunistes




      0



      0
    L'inspecteur
    10 mai 2017 - 9 h 43 min

    Dans quel pays se trouve
    Dans quel pays se trouve actuellement son fils impliqué dans la vente des têtes de listes ? Où en est l’enquête en Algérie ?




    0



    0
    anonyme
    10 mai 2017 - 9 h 40 min

    La participation est
    La participation est tellement basse en France que les consulats n’osent pas publier les résultats sur leurs sites internet, dans certaines d’elles comme celle de Saint Etienne la participation n’a été que de 3%.




    0



    0
      Bobigny
      10 mai 2017 - 11 h 15 min

      Chez nous dans le 93 au
      Chez nous dans le 93 au consulat de Bobigny la participation a été de 5,3%.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.