Le Makhzen dans ses petits souliers

Par Mohamed M.-E. – Le régime marocain a fait de la colonisation du Sahara Occidental la source d’un délire populaire.

Dans le but de maintenir et entretenir ce délire et ainsi éviter toute contestation interne, le Makhzen veille à la projection constante d’une image de succès dans le conflit qui l’oppose aux Sahraouis. Une mission délicate, en particulier dans la conjoncture actuelle caractérisée par de nombreux camouflets au niveau international.

Au niveau de l’ONU, alors que le Front Polisario a déjà exprimé son feu vert à la nomination de l’Allemand Horst Kohler comme envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara Occidental, le Maroc maintient sa réserve dans l’attente de faire infléchir la position onusienne sur le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination. Rabat rêve de voir d’imposer une nouvelle définition à ce principe.

Au niveau de l’Europe que le Maroc considérait comme dernier bastion contre les aspirations de liberté du peuple sahraoui, Mme Mogherini vient d’asséner une gifle au régime de Mohammed VI, en réaffirmant le statut du Sahara Occidental en tant que «territoire non autonome» et le soutien de l’Union européenne (UE) pour les efforts du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) en vue de parvenir à une solution qui permette l’«autodétermination du peuple du Sahara Occidental». 

Dans les terres de l’Oncle Sam, l’Administration Trump a réitéré la loi budgétaire du 4 mai dernier adoptée par le Congrès et promulguée par le président, Donald Trump, et qui stipule que l’aide américaine destinée au Maroc, prévue dans le budget fédéral des Etats-Unis pour 2017, ne peut être dépensée au Sahara Occidental sans l’aval du département d’Etat.

Le Maroc qui, depuis des années, crie à qui veut l’entendre que le Front Polisario «n’est pas une entité étatique» s’est vu récemment dans une situation peu enviable. Un bateau qui portait 54 000 tonnes de phosphates d’une valeur de 5 millions de dollars destinées à la Nouvelle-Zélande, en provenance des territoires sahraouis occupés par le Maroc, a été saisi en Afrique du Sud à la demande du Front Polisario.

Par ailleurs, le Maroc est pointé du doigt dans le domaine des droits de l’Homme. Ses manipulations, en vue de s’en prendre à son voisin algérien, se sont retournées contre lui. L’ONG américaine Human Rights Watch (HRW) a dénoncé le Maroc pour avoir failli à ses obligations internationales, en expulsant, le mois dernier, deux groupes de réfugiés syriens de 55 personnes, comprenant 20 femmes, dont 2 enceintes de plusieurs mois, et 22 enfants. «Expulser des demandeurs d’asile de son territoire (…) sans leur donner la possibilité de demander le statut de réfugié constitue une violation des obligations internationales du Maroc», a souligné HRW dans son communiqué, qui indique également qu’une des femmes réfugiées syriennes a accouché le 23 avril dans la zone frontalière, située près de la ville marocaine de Figuig. 

M. M.-E.

Comment (11)

    Felfel Har
    13 mai 2017 - 21 h 35 min

    Des amis qui ont visité le
    Des amis qui ont visité le Maroc m’ont confié qu’en dehors des palais bling bling et des complexes touristique tape-à-l’oeil, c’est la misère totale et pourtant le pays ne manque pas de ressources. Comment se fait-il qu’un pays sous-dev comme le Maroc peut-il avoir comme ambition de coloniser un autre pays pour offrir ses ressources à ses supports véreux? Je conseillerais à Megalo 6 de méditer cette sage pensée chinoise: « Tu regardes d’un oeil d’envie les richesses d’autrui, mais ces vains désirs ne t’enrichiront pas: ne vaudrait-il pas mieux fermer ton coeur à cette folle cupidité? Tu nourris la volonté de nuire à ton ennemi, mais cette volonté ne lui nuit pas!….. » La folie des grandeurs ne mène nulle pas sauf à l’auto-destruction. Le Sahara sera libre, indépendant, prospère et respecté en Afrique, contrairement au Maroc qui rejoindra les poubelles de l’Histoire, là où l’apartheid de sinistre mémoire et les autres régimes coloniaux croupissent.




    0



    0
    jughurta
    12 mai 2017 - 13 h 46 min

    On vaincra, quand on lutte
    On vaincra, quand on lutte pour une bonne cause sans que cela émane d’ une perversité ou d’ injustice quelconque, ALLAH SOUBHANOU l’ attribue toujours. ALLAH SOUBHANOU nous a crée libre, le sahara occidentale inshALLAH le sera.




    0



    0
    vive le sahara
    11 mai 2017 - 9 h 59 min

    Mme Mogherini n a fait que
    Mme Mogherini n a fait que repeter la resolution de l onu rien de nouveau en réaffirmant le statut du Sahara Occidental en tant que «territoire non autonome» .Penchez vous dans les archives de l onu il doit etre mauvaise qualite le hachiche marocain que vous avez fume.pas bon pour votre sante.mauvais delire




    0



    0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 7 h 48 min

    Ce qui fait mal au cœur pour
    Ce qui fait mal au cœur pour ce pays que j’ai visité et dont la majorité des habitants sont plus proches de nous que ne le sont les Tunisiens, c’est la situation faite aux jeunes( et moins jeunes) marocains(es) que le Makhzene a transformés en prostitués(es) offerts aux vicieux et psychopathes européens. C’est comme si offrait ses enfants à des obsédés sexuels.




    0



    0
    RAYES EL BAHRIYA
    10 mai 2017 - 23 h 17 min

    OUI , LA POINTURE , PETITE,
    OUI , LA POINTURE , PETITE, MAIS ON LUI FAIT DU M-6 , MEDIUM 6.

    ÇA LUI IRA SUREMENT

    HAHAHA




    0



    0
    Fouedz
    10 mai 2017 - 19 h 51 min

    L’entêtement du fils du
    L’entêtement du fils du Glaoui à vouloir maintenir coute que coute sa colonisation du Sahara occidental tout en défiant les Organisations et Institutions internationales en charge du Droits international risque de faire disparaître du Maroc, cette prédatrice famille allaouite venue de l’Arabie Yahoudite plus tôt que le pense certain.




    0



    0
    Med Benhamou
    10 mai 2017 - 19 h 21 min

    Pourquoi cet article n’a pas
    Pourquoi cet article n’a pas porté mention de ce qui se passe dans toutes les villes et villages de là Région du Rif ou la situation est semble t’il explosive avec ces sorties nocturnes quotidiennes des populations avec casseroles, portraits de Abdelkrim Khettabi et drapeaux de la République du Rif soutenus par des slogans indépendantistes confirmés par leur leader Zefzafi.




    0



    0
      AZIZ
      10 mai 2017 - 19 h 41 min

      CE QUI SE PASSE DANS LA
      CE QUI SE PASSE DANS LA RÉGION DU RIF, SELON LA PRESSE INTERNATIONALE, EST LE RÉSULTAT DE L’ISOLEMENT DU PEUPLE RIFAIN REBELLE DEPUIS LES ANNÉES 50 À CE JOUR PAR LE RÉGIME DU MAKHNEZ ET QUI VEUT REMPLACER LA MONARCHIE PAR UNE RÉPUBLIQUE JUSTE ET ÉQUITABLE.




      0



      0
    BabElOuedAchouhadas
    10 mai 2017 - 19 h 08 min

    Depuis la disparition
    Depuis la disparition politique de ses soutiens (Clinton, Sarkozy, Hollande) notamment dans le dossier du Sahara occidental, sa Majesté King Kong VI ne sait plus où donner de la tête pour trouver d’autres protecteurs de substitution. D’ailleurs les pieds de grues en Floride et à Paris pour essayer d’être reçu par Trump puis par Macron en sont des preuves irréfutables pour les connaisseurs des coulisses de cette féodale Narco- monarchie absolue.




    0



    0
    Bennani
    10 mai 2017 - 18 h 55 min

    Un Roitelet incapable de
    Un Roitelet incapable de nourrir ses sujets mais se permet de se comporter en colonisateur envers un pays voisin qui s’appelle le Sahara occidental. C’est aussi cela le paradoxe marocain.




    0



    0
    Ziad Alami
    10 mai 2017 - 18 h 51 min

    Je continue à dire et à
    Je continue à dire et à écrire que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla. Point barre.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.