Le cher parapluie américain

Par Rabah Toubal – En redoutable businessman, Donald Trump, le nouveau président américain, applique aux relations internationales une loi fondamentale du commerce, à savoir celle de l’offre et de la demande.

En effet, plus un produit est rare et plus la demande sur ce produit est forte, plus sa valeur et son prix sont élevés.

En déclarant l’OTAN «dépassée par le temps», voire obsolète, Donald Trump voulait signifier aux alliés de son pays, qui bénéficiaient de la protection stratégique militaire de l’OTAN, qu’il ne leur reste que les Etats-Unis d’Amérique pour les protéger contre les différents périls qui menacent leur sécurité, leur stabilité, leur unité et leur existence même.

Ils devraient donc payer rubis sur ongle la sécurité que Washington leur offrirait en multipliant les dons, les investissements, les contrats commerciaux et militaires avec son pays.

C’est notamment le cas de la Corée du Sud, du Japon, de l’Ukraine, de l’Europe occidentale et des pays arabes du Golfe respectivement menacés par la Corée du Nord, la Russie, l’Iran et le terrorisme islamiste, qui sont prêts à répondre positivement à l’appel de Donald Trump.

C’est aussi le cas des alliés de l’Amérique du Nord, le Mexique et le Canada qui n’excluent plus d’indemniser les Etats-Unis qui ont dénoncé l’accord qui les liait à ces pays pour les retombées militaires et économiques de cet accord, telles les nombreuses délocalisations d’entreprises américaines qui exercent leurs activités au Mexique et au Canada.

R. T.

Comment (7)

    Abdelhamid Constantine
    22 mai 2017 - 3 h 56 min

    Racket
    Cela s’appelle du racket. C’est lui qui crée la menace et c’est lui qui propose la sécurité.




    0



    0
    Anonymous
    13 mai 2017 - 19 h 02 min

    business mafieux….faut
    business mafieux….faut payer pour ‘la protection’ ou on brule ton pays….




    0



    0
    Batata
    10 mai 2017 - 19 h 21 min

    Business is business. Donnant
    Business is business. Donnant donnant. Qui veut protéger son régime ou son royaume contre les différents périls qui les menacent, doit casquer, La Russie fera certainement de même avec ses alliés et la France avec ses anciennes colonies, qui relèvent de sa zone d’influence.




    0



    0
      Boucherit
      10 mai 2017 - 19 h 48 min

      Le commerce de la sécurité a
      Le commerce de la sécurité a toujours été juteux !




      0



      0
      Abdennour
      10 mai 2017 - 20 h 07 min

      TRUMP ne combat pas les
      TRUMP ne combat pas les dictateurs mais il les utilise contre le terrorisme et exerce des pressions sur eux pour leur soutirer des milliards. Il s’en fout éperdument de leurs peuples.




      0



      0
        Kamel
        11 mai 2017 - 10 h 27 min

        Le peuples qui acceptent d
        Le peuples qui acceptent d’être humiliés et dominés par les dirigeants qui s’imposent à eux ne suscitent aucune pitié de la part des autres peuples.




        0



        0
    Khaldoun
    10 mai 2017 - 18 h 08 min

    Ces « alliés » vont tous passer
    Ces « alliés » vont tous passer à la casserole de Trump, sans rechigner surtout les tyrans arabes.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.