Abderrahmane Belayat à Algeriepatriotique : «Ould-Abbès doit rendre des comptes !»

Abderrahmane Belayat. New Press

Abderrahmane Belayat, qui coordonne l’action de la direction unifiée pour la sauvegarde du FLN, revient sur les derniers développements que connaît ce parti, notamment l’appel signé par des membres du Comité central dans lequel ils demandent à Djamel Ould-Abbès de démissionner de son poste. Il explique le fond de la crise et ne voit d’autre solution que la mise en place d’une instance de transition sous l’autorité du président du parti qui n’est autre que le président Bouteflika. Abderrahmane Belayat assure que les candidats FLN aux dernières législatives ont été désignés par un «comité clandestin» au dehors des instances du parti.

Algeriepatriotique : des membres du comité central du FLN réclament la démission de Djamel Ould-Abbès en raison de la baisse (par rapport à 2012) du nombre de sièges obtenus lors des élections législatives du 4 mai. Adhérez-vous à cet appel ?

Abderrahmane Belayat : je ne suis pas de ceux qui prennent le train en marche. Nous n’avons pas attendu ce scrutin pour alerter sur la destruction en marche du FLN. Dès le départ, nous avons averti, dénoncé et mis en garde contre le coup d’Etat opéré le 29 août 2013. Depuis, nous n’avons pas renoncé au combat pour rendre le FLN à ses authentiques militants. Ceux qui ont cautionné, par leur silence, cette dérive dangereuse pour le parti viennent de se réveiller. Ce n’est pas une mauvaise chose. Grand bien leur fasse et qu’ils ne s’arrêtent pas en si bon chemin.

Pensez-vous que Djamel Ould-Abbès soit le seul responsable des résultats du FLN aux législatives ?

Les résultats obtenus lors de ces élections législatives étaient attendus. Pourquoi ? Parce que les listes de candidatures ont été confectionnées par un comité clandestin, ce que n’osera jamais dire Djamel Ould-Abbès. Le fonctionnement normal du parti veut que la sélection des candidats à une élection se fasse par le bureau politique ; ce dernier a été écarté de cette opération et a laissé Ould-Abbès agir seul. Le résultat est sans appel. Djamel Ould-Abbès a confié la tâche à ce comité clandestin, qui a écarté les vrais militants qui ont audience auprès du peuple et même les sympathisants. Des intrus ont été ainsi mis sur les listes du FLN. C’est la première fois qu’un responsable du FLN décide «seul» des candidats à une élection en ignorant les instances du parti. Cela n’a jamais été fait ni par Ben Bella, ni par Boumediène, ni par Chadli, ni par Mehri, ni par Benhamouda, ni par Abdelaziz Belkhadem.

Appuyez-vous cette exigence de démission de Djamel Ould-Abbès ?

Je disais que notre combat pour le retour à la légitimité statutaire et au fonctionnement réglementaire du parti est antérieur à la désignation de Djamel Ould-Abbès comme gestionnaire du parti. Et nous ne nous sommes jamais détournés de cet objectif qui est de remettre le FLN sur rail.

Aujourd’hui, Djamel Ould-Abbès, qui n’a jamais été élu secrétaire général du FLN, doit rendre des comptes de sa gestion unilatérale du parti. Notre combat ne vise pas à changer un nom par un autre. Nous luttons pour que le FLN revienne à ses véritables militants. Nous disons ainsi à tous ceux qui sont jaloux et soucieux de l’avenir de leur parti que nous sommes disposés à apporter notre contribution à son sauvetage.

Comment ?

Nous appelons depuis 2013 à une organisation, une structure ou instance de transition qui serait placée sous la haute autorité du président du parti. Cette proposition reste d’actualité. Elle est la seule solution à la crise dans laquelle se débat le parti depuis presque quatre ans.

Le comité central est la plus haute instance habilitée à élire le secrétaire général et même à convoquer un congrès extraordinaire. Pourquoi donc voulez-vous une instance de transition ?

Si nous demandons une instance de transition, c’est parce que, depuis 2013, le FLN ne s’est pas doté d’une instance dirigeante légitime, issue de la base militante à travers la tenue d’un congrès selon les exigences des statuts et du règlement intérieur du parti. L’actuel comité central est issu d’un congrès taillé sur mesure, duquel a été exclue la base militante. D’ailleurs, sa composante est inconnue et incertaine.

L’actuel secrétaire général n’a pas été élu. Son bureau politique s’est disqualifié. On ne peut pas, de ce fait, s’accrocher à des instances illégitimes et totalement discréditées. Il faut donc une organisation transitoire au sommet, qui préparera le terrain pour élire des instances légitimes et de manière légale.

Nous réitérons dans ce contexte notre appel au président du parti afin qu’il agisse et permette la mise en place de cette instance de sauvetage du FLN. C’est une urgence impérieuse pour éviter une véritable catastrophe lors des prochaines élections des assemblées communales et de wilaya.

Que faites-vous concrètement, au sein de la direction unifiée que vous dirigez, pour enclencher ce processus de transition et redresser le parti ?

Nous sommes en contact permanent avec la base militante du parti. Nous sommes également en contact avec les cadres du FLN, les élus locaux et les parlementaires. Ne n’avons jamais déserté le terrain des luttes pour la préservation de notre parti. Nous ne baisserons pas les bras tant que le FLN n’est pas, à nouveau, entre des mains sûres, celles de ses authentiques militants.

Propos recueillis par Hani Abdi

Comment (40)

    Anonymous
    14 mai 2017 - 9 h 30 min

    Tant qu’on a pas le courage
    Tant qu’on a pas le courage de s’attaquer au FLN dans sa globalité jusque dans ses racines et débusquer les criminels de guerre qui sont dans ses rangs. Tant que les tueurs ou les tueuses d’enfants sont considérés comme des héros, le FLN restera au pouvoir et poursuivra l’humiliation qu’il fait subir au peuple algérien.
    Tant que des minables tueuses d’enfants qui font exploser des bombes sont considérées comme des héroïnes, tant que des exterminateurs de lettrés ( affaires des bleus), tant que des auteurs de massacres de masse comme celui de Mellouza sont considérés comme des héros et des références pour les générations futures, l’Algérie ne sera pas libérée.
    Il faut s’attaquer à a racine du mal et débattre de la guerre d’Algérie car c’est cette guerre qui lie les mains du peuple et l’empêche de se libérer de façon effective, c’est cette imposture qui interdit toute marche vers la vraie liberté du peuple algérien.




    1



    1
    AMAR MOKHNACHE
    13 mai 2017 - 21 h 11 min

    y en a encore qui evoque le
    y en a encore qui evoque le glorieux FLN pour justifier leur encrage a la rente PLUTOT A UNE algerie DEVENUE UNE FRISSA ENTRE LES MAINS DE JELLABS SANS SCRUPULES…CES GENS QUI ONT LACHE DES VALEUREUX MELLOUKI SANS AUCUN ETAT D AME POUR DE MISERABLES TRABENDES ….CES GENS QUI N OSENT MEME PAS LAISSER UNE TOUTE PETITE PLACE DANS L HISTOIRE D ALGERIE POUR DES VALEUREUX MOUJAHEDS DE LA TREMPE DU CAPITAINE ZOUBIRQUI A FAILLI CREVE DE FAIMS CAR DES HOMMES QUI NE MANQUERONT PAS D ETRE CITES DANS LES POUBELLES DE L HISTOIRE SE SONT ACCAPARES DE L AIDE INTERNATIONALE EN LES ABONDONNANT A LEURS SORT!! ADMIRONT COMMENT L HISTOIRE SE REPETE POUR NOUS MONTRER SES EGOUTS….CETTE NAUSEABONDE ODEUR QUI REVIENT NOUS RAPPELER LEURS FAITS D ARMES..




    0



    0
    AMAR MOKHNACHE
    12 mai 2017 - 14 h 04 min

    C est vraiment dommage le FLN
    C est vraiment dommage le FLN comme le RND et encore moins les autres formations politiques demeurent tous identiques..ils fonts semblant d’avoir des « personalites » qui gerent et « entretiennent  » de semblants de  » contestatations  » mais en fin de compte ils repondent tous aux appels « A LA SOUPE »
    de nos jours , les convictions , voire les scrupules n ont plus de sens! ax debuts et depuis l’activisme tres animes du derboukiste nous avons cru qu il y a avait une « opposition » qui donnerair naissance a l emergence de mouvement reformateurs…mais on s est vite trompe ! rien que des  » pokemones  » qui tentent de nous occuper pour nous detourner de l essentiel!
    l’appel a la soupe a ete bien entendu…et aucune personnalite ni du FLN ni DU RND n ont denonce un trucage qui ne leur fait pas honneur!!!




    0



    0
    Felfel Har
    12 mai 2017 - 13 h 22 min

    Cher Monsieur, en 1975, je
    Cher Monsieur, en 1975, je travaillais pour un bureau d’études et vous m’avez fait le privilège de me recevoir en tant que DAGRAL de la Wilaya d’Alger. Voilà donc 42 ans que vous êtes aux affaires! Avez-vous penser prendre votre retraite? Cette question, je l’adresse aussi à tous les nanogénaires séniles qui s’agrippent encore à leur poste. N’avez-vous pas compris que vous êtes le PROBLEME et non la SOLUTION de notre peu enviable situation. Ceux dont on se gaussait hier, se sont enhardis et nous tournent en bourrique. Alors que le pays regorge de richesses, l’Algérie d’en-bas souffre et celle d’en-haut bat tous les records d’enrichissements illicites. Dans aucun pays du monde, on n’a vu autant de milliardaires bâtir des fortune en si peu de temps (20 ans). Yarham babakoum, faites nous plaisir, disparaissez et laissez-nous reconstruire la maison Algérie sur de nouvelles bases, de solides fondations!




    1



    0
    Bill
    12 mai 2017 - 12 h 56 min

    Qui tu es toi belayat? Quel
    Qui tu es toi ? Quel valeur ajoutée t as apporté pour le pays (…) le peuple en a marre de vous, vous avez mis le pays a genoux et vous n avez pas honte drogue, trafic d influence… khabbi rassek…




    1



    0
    TOZ
    12 mai 2017 - 12 h 10 min

    Ya tonton Belayet (celui qui
    Ya tonton Belayet (celui qui crie) , le problème que tu soulèves depuis 2013 est un problème interne FLNno/FLN , donc cela intéresse pas le peuple algérien ! Et donc débrouillez vous entre vous les loups, les hyènes, les crocodiles et les dinosaures du FLN de 1962 ! C’est votre problème et vous ne cessez pas de parler de çà depuis longtemps déjà , vous parlez tout le temps de postes à pouvoir dans votre parti, du pouvoir d’un clan sur un autre au sein de votre parti, de listes de députés ou de président d’APC , du fonctionnement interne de votre parti politique etc, etc … et donc , « oua bicouli sarah’a » , çà intéresse pas du tout les citoyens algériens dans leur très grande majorité !




    0



    0
    sublisoft99
    12 mai 2017 - 8 h 20 min

    le fils de belayat vendeur de
    le fils de belayat vendeur de cocaine….le fils de ould abas trafiquant de liste éléctoral..QUI REND DES COMPTES POUR QUI !..le soir Abderrahmane et djamel vont mangé el mechwi a club des pins ils vont mourir de rire ,le cinéma le théatre le cirque des faux scénarios mediatique pour un peuple endoctriné , Revéillez vous (non vérifié) mazal maftanche rahou régued coma.




    0



    0
    No Boutef
    12 mai 2017 - 7 h 52 min

    Chacun son tour cher BELAYAT
    Chacun son tour cher BELAYAT,Boutef Ne peut pas satisfaire tout le monde ,les postes de Ministres Et postes de sénateurs sont limités ,quant au partage des postes de députés FLN ,il est organisé par celui qui est nommé à la tête de celui-ci Par Le RAIS.Vous avez pris l’habitude de recevoir De suite un poste Par Boutef des que vous êtes mécontent ,mais il faut que cela tourne celui qui n’est pas servi cette fois ,il patiente pour la prochaine fois .Je vous donne juste l’exemple du Vieux Salah GOUDJIL ,c’était un adversaire farouche aux dirigeants du FLN,Boutef a entendu son mécontentement,il lui a donné un poste de sénateur,Et depuis il ne parle plus .Youyouuuuu Tahia Bouteflika.




    1



    0
      Patriot
      12 mai 2017 - 9 h 39 min

      Bravo No Boutef,tu as résumé
      Bravo No Boutef,tu as résumé en quelques lignes ce qui s’est passé depuis 17 ans .




      1



      0
    Tbahdayel
    11 mai 2017 - 23 h 09 min

    le cirque Amar est beaucoup
    le cirque Amar est beaucoup plus sérieux que tout ce qui se passe !
    les occidentaux nous regardent ….et sont morts de rire !!!




    1



    0
    Cheikh kebab
    11 mai 2017 - 21 h 35 min

    Ce FLN usurpé,abusé est
    Ce FLN usurpé,abusé est devenu un fonds de commerce pour les opportunistes larbins. C pas un parti puisque tous se réclament du président,font appel au président,attendent feu vert du président.. Bouteflika n’a jamais dit qu’il était président de ce FLN,jamaus!! La grande louisa l’a bien compris,à setif il avait dit » quant à moi,vous connaissez mon parti »! C tout ce qu’il a dit! Moi je l’interprète comme  » président de l’Algérie »!! Bouteflika,avec sa santé,est plus intelligent que c larbins,en devenant président de la république on est président de tous les algériens,de tous les partis,premier magistrat,chef des armées… Macron a démissionné de la présidence de son parti dés qu’il a été président des français!! Alors ould Abbas and co,ne mêlez pas Bouteflika à vos salades.




    0



    0
    AVENIR
    11 mai 2017 - 21 h 31 min

    ON AVEZ LA CHANCE DE ELIMINE
    ON AVEZ LA CHANCE DE ELIMINE SE F.L.N D AUJOURD HUI MAIS HELAS LA MAJOURITE DES ALGERIENS ET ALGERIENNES ILS ONT PAS VOULU VOTEZ ..MAINTENANT TAISEZ VOUS S.V.P LE TRAIN EST PARTIE….




    0



    0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 21 h 08 min

    On vous vomit , Dégagez..
    On vous vomit , Dégagez…Vous avez détruit l’Algérie. Ayez honte et cachez vous. Yakhi Moussiba.
    Sommes nous obligés de supporter ses corrompus.
    FLN dites vous. Fermez vos gueules.




    0



    0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 21 h 04 min

    Putain de merde dans une
    (…) dans une véritable démocratie ce parti de voyous et de bandits, va disparaître en quelques mois.




    0



    0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 20 h 48 min

    Ils n’ont aucune honte, ces
    Ils n’ont aucune honte, ces Abderrahmane Belayat,et compagnie; Savent-ils au moins ce que vit le peuple. Vous vous bagarrez pour les postes et l’argent.Ce FLN c’est depuis 1962 que vous l’avez sali, en continuant à exploiter ce sigle associé au combat pour l’indépendance. Vous l’avez associé à votre dictature, votre hogra et vos magouilles. Tant mieux qu’il y ait des crapules caricaturales comme Belkhadem, Saïdani ou Ould Abbes. Grace à eux peut être, il y aura une disparition accéléré du pseudoFLN




    0



    0
    Erracham
    11 mai 2017 - 20 h 22 min

    Nous faisons tous fausse
    Nous faisons tous fausse route en nous attaquant à Ould Abbès, Belayat et les autres, ce ne sont que des marionnettes qui disent « oui », qui disent « non » quand on le leur demande. Ne devrions-nous pas demander des comptes aux marionnettistes eux-mêmes? Interpelons le Bon Dieu plutôt que ses saints! C’est lui qui donne le « la » et toute la meute s’exécute. Alors, soyons indulgents avec les pauvres bougres contraints de danser sur la musique du maestro! Gare à celui qui ne suit pas la cadence!




    0



    0
    Dyhia
    11 mai 2017 - 19 h 54 min

    Le FLN est devenu : Le front

    Le FLN est devenu : Le front des moudjahidine de la CHAKARA.
    Taisez vous, vous êtes tous la honte de l’Algérie. À part manger qu’avez vous apporté à l’Algérie.
    Laissez la place aux Jeune et partez.




    0



    0
    Zemoura
    11 mai 2017 - 19 h 52 min

    Ces politiques sont juste
    Ces politiques sont juste intéressés par le KOURSI pour se comporter comme des prédateurs. L’Algérie, ils s’en moquent. Ils nous vendraient pour un plat de lentilles. Je n’entends jamais un homme politique de tous bords, nous donner sa vision, son ambition pour le peuple, pour l’Algérie. Regarder ce que Macron a fait en partant d’une start-up: de l’audace, de l’ambition, de la vision, de l’énergie. Alors Messieurs, allez prendre votre retraite et laisser la jeune génération prendre le gouvernail.




    0



    0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 19 h 41 min

    c’est vous tous sans
    c’est vous tous sans exception qui devez rendre des comptes pour s’être accaparés de ce symbole qui est la propriété de tous les algériens




    0



    0
    Kahina
    11 mai 2017 - 19 h 40 min

    Vous êtes tous responsables

    Vous êtes tous responsables de la situation actuelle. Au lieu de travailler pour faire avancer le pays, vous courez après des positions au FLN pour assouvir vos tubes digestifs. Vous êtes des HARKI modernes. Foutez nous la paix et disparaissez.




    0



    0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 18 h 30 min

    KIF KIF du pareil aux memes
    KIF KIF du pareil aux memes vous etes tous contaminé par la meme maladie; le pouvoir a vie et l’argent sans compter;avec une vie de monarque;et le reste a la poubelle;le pays qui a presque la meme histoire c’est le vietnam;allez y est voir ce pays et son développement et pourtant ces dirigents ne crois a rien des athée;




    0



    0
      amel
      11 mai 2017 - 18 h 52 min

      les vietnamiens mangent ce
      les vietnamiens mangent ce que produit leur pays, même les vers. Les algériens ont jeté des millions de baguettes de farine blanche importée depuis les années 70; le comble est que ces subventions n’ont profité qu’aux habitants des villes qui ont bouffé et jeté. Même aujourd’hui je vois des femmes qui disent « anna mannakkoulch llleffttattt ». je me rappelle que l’état avait importé du poisson salé, el badjidj, même les chiens algériens ont fui lorsqu’on a essayé de le leur refiler alors que c’est la nourriture quotidienne de pays européens donnés comme modèles de haut niveau de vie … comment veux-tu que le pays avance?




      0



      0
    boukarnouna
    11 mai 2017 - 18 h 17 min

    je pensais qu’il etai mort
    je pensais qu’il etai mort celui là,mazalou ikeded ,mayahchemche,khali el moudjahed el akbar si djamal el condamni a mort yakhdem fi salah el watan el aziz.




    0



    0
    algé[email protected]
    11 mai 2017 - 17 h 33 min

    Ce visage de ce FLèNne sur la
    Ce visage de ce FLèNne sur la photo me rappelle un époque révolue, encore un vieux dinosaure de la nomenklatura du parti unique, hazb elouahd, el ichtirakia, makteb esiyassi (bureaux politiques), asswak el fellah,la SOGEDIA. Eclipsez vous svp votre époque est fini vous avez sucé l’Algérie comme on suce à un os à moelle, vous avez rien laissé à la jeune génération. PARTEZ, PARTEZ ET PARTEZ




    0



    0
    Bouabsa
    11 mai 2017 - 17 h 14 min

    @Mr Belayat et les squateurs.
    @Mr Belayat et les squateurs. Faites une seule fois dans votre quelque choise de pertinent en rendant le sigle du FLN à tous les Algériens et créez votre parti en s’abstenant d’utiliser le sang et la mémoire de nos valeurs CHOUHADA comme fond de commerce pour déplumer le peuple algérien. Mais vous êtes tellement incapable de le faire que vous faites appel à un Président du FLN (Bouteflika), qui n’a jamais été élu par les militants (donc imposé par je ne sais qui) et qui n’assiste jamais au réunion. C’est quoi cette logique de vouloir guérir le mal par le mal. Vous êtes un khobziste ridicule!




    0



    0
    Zoubir
    11 mai 2017 - 16 h 36 min

    Ce zbel est encore en vie.
    Ce zbel est encore en vie. Décidément ces vauriens responsables du désastre de notre pays ne veulent pas crever. Nous ne sommes pas sortis de l’auberge. À quand le renouvellement de la caste soi-disant politique de ce pays? Bizarre que la jeunesse se laisse ainsi faire.




    0



    0
      berhoum
      12 mai 2017 - 17 h 34 min

      Il vont partir croyez moi la
      Il vont partir croyez moi la biologie va faire le travail !




      0



      0
    Khoubzi Salim
    11 mai 2017 - 15 h 49 min

    Un nouveau duel de sauriens
    Un nouveau duel de sauriens qui se pressent, la veille du grand soir, autour du marigot de la succession de Bouteflika…Sauf que les sauriens, du caméléon au serpent, se mordent toujours la queue. Et ça, en politique c’est mortel !




    0



    0
    anonyme
    11 mai 2017 - 15 h 41 min

    Dites nous les responsables
    Dites nous les responsables du FLN, vers quel pays à pris la fuite le fils de votre collègue Ould Abbas, combien de millions d’euros il avait sur lui, qui sont les députés qui avaient achetés leurs places ? Qui l’on aidé dans sa fuite ?

    Nous voulons des noms, merci.




    0



    0
      dj sofiane
      11 mai 2017 - 20 h 27 min

      En Tunisie

      En Tunisie
      avec 141 milliards




      0



      0
    Tingartia
    11 mai 2017 - 15 h 24 min

    Exact, le choix des listes n
    Exact, le choix des listes n’a pas fonctionné selon les principes démocratiques du FLN. Par conséquent, le seul principe sérieux en matière de choix des candidats aux législatives, doit être un choix transparent et rigoureux des militants, ces qualités étant réunies, permettent d’avoir une entière confiance entre les militants de la base et la centrale, ce n’est pas le cas aujourd’hui avec cette instance dirigeante.
    En somme, l’organisation de la commission nationale de candidature, de par sa structure hermétique, en impliquant un député, Mouhafed et candidat dans la proposition de la liste à cette élection, ne relève pas des bonnes pratiques et ne présage pas confiance, cela suppose que les militants n’acceptent pas de se fier aux décisions de ladite commission.
    Par ailleurs, un tel rapport au militantisme est sous-tendu par une certaine conception de la pensée d’un groupe restreint dans la décision finale des listes. En faisant une lecture de cette conception, on peut en tirer une conclusion selon laquelle, la décision centralisée à eu gain de cause sur la masse (base), une aberration dans la vie d’un parti ayant une approche participative très large dans de telles manifestations politiques.
    Ce à quoi renvoie le choix des militants sur la liste FLN, tel qu’il a pu être illustré par la liste de Tiaret, , la commission nationale de candidature n’a pas tenu compte des mentions de la Kasma dans les dossiers des candidats (instruction N° 1 de la centrale), ledit choix a exclu totalement des militants de longues dates au détriment de nouveaux arrivants que certains parmi eux étaient dans un passé récent dans d’autres partis. cette façon de faire, ne prête pas d’y voir bon augure.
    On ne peut pas faire passer sous silence une telle mise à l’écart de compétences avérées, il faut en parler. Je persiste et je signe en vous citant un cas révélateur ; en effet, comment expliquer l’élimination de la liste de Tiaret d’un militant, cadre dirigeant, ayant plusieurs diplômes supérieurs dont une qualification internationale dans le management des PME, il a servi loyalement son pays avec professionnalisme et abnégation à la tête d’entités publiques comme directeur, trente (30 ans) de militantisme au sein du FLN (carte militant faisant foi), doublement fils de chahid (Père et Mère), fils d’un officier de l’ALN( commandant de zone), d’une mère morte les armes à la main à la fleur de l’âge(19 ans), répondant amplement aux critères demandés par la commission nationale de candidature,
    En fin, la commission nationale a opté et valider d’autres profils, on aimerait que Ouled Abes publie en toute transparence, les critères d’évaluations des postulants à ces législatives avec affichage au niveau local, le cas échéant, il y a un écart de vérité émanant de cette instance dans le choix judicieux des candidats à l’échelle nationale, ladite commission en tire seule les conclusions qu’on connait dudit choix.




    0



    0
    Zaoui
    11 mai 2017 - 15 h 21 min

    Mr BELAYAT ne pourra rien
    Mr BELAYAT ne pourra rien faire ni à OULD ABBES ni à aucun homme de l’ouest,c’est un conglomérat bien structuré ,indéfectible et surtout rehausser par des éléments de l’armée en postes stratégiques!

    *Donc BELAYAT ne pourra jamais dégommé qui que ce soit du groupe malgache

    *les jeux sont faits rien ne va plus!




    0



    0
    Mello
    11 mai 2017 - 14 h 43 min

    Cessez de nous amadouer avec
    Cessez de nous amadouer avec vos qurelles byzantines, c’est des coups d’epee dans l’eau. Partez tous, le peuple vous vomit, remettez le FLN au musee de 1963. Ce FLN, vous l’avez sali, vous avez donne l’occasion a la France d’ en rire, car ce n’etait pas ce FLN qui l’avait combatu. Vous aviez Belkhadem ,vous l’avez mis dehors, aucun changement avec Saidani que vous avez encore dehors. Celui -la ,Ould abbes vous le mettrez dehors et ce sera toujours la meme situation . Alors definitivement , mettez le part au placard une bonne fois pour toute. De grace.




    0



    0
      Revéillez vous
      11 mai 2017 - 17 h 53 min

      Je vous assure que la main
      Je vous assure que la main étrangère la France ou un autre pays ont envoyer leurs VALETS pour infiltrer le FLN.
      Maintenant j’en suis sur à 100% !!!!




      0



      0
    ABOU portan
    11 mai 2017 - 14 h 37 min

    Les authentiques militants du
    Les authentiques militants du FRONT DE LIBÉRATION soit sont mort au combat ou on été écarté de la politiques car ils sont d`honnêtes citoyens et ne mangent pas de ce pain pour lequel vous êtes entrain de vous entretuer. Ce front de libération a finis d`accomplir son devoir en 1962 et il n`a plus lieu d`exister car sa place est dans l`histoire du passé de l`Algérie de BENBOULAID, BENMHIDI. Enlevez le mot LIBÉRATION (puisqu`il n y a plus lieu de libération et faire de ce FRONT un front national (FN) à l`algérienne. Et trouvez un LEBEN pour gérer le front national de la honte. Mes frères sont mort pour cette Algérie et pour ce front alors arrêtez de le salir comme DEACH (état islamique a salie l`islam) sinon changez de nom et vous découvrirez que vous n`avez aucune légitimité et que vous n`excitiez que par le devoir de mémoire comme pour l`ANC de l`Afrique du sud qui elle aussi n`a plus lieu d`exister encore aujourd’hui car l`Apartheid est fini.




    0



    0
      almouloudh
      11 mai 2017 - 18 h 05 min

      En Algerie l’ APARTHEID est
      En Algerie l’ APARTHEID est toujours DEBOUT. Ces truants du f l n, avec la complicite des MARABOUTS BENI

      NAAM, ont place leurs enfants et leurs gendre ,rehabilite , dans tous les services de securite du pays et cela

      depuis longtenps. La realite est telle que tout espoir de changement est mort dans l’oeuf a cause de ces

      gardiens de palais royale qui ne dit pas son nom Voici le veritable HIZB FRANCA.




      0



      0
    Algérien
    11 mai 2017 - 14 h 31 min

    Il n y a rien à dire… les
    Il n y a rien à dire… les dernières élections législatives ont montré que le FLN est dangereux pour la démocratie et pour l’avenir de l’Algérie.
    C’est une machine électorale au services des intérêts très privés … c’est devenu la bête immonde de l’Algérie en quelques sortes.




    0



    0
    Benhabra brahim
    11 mai 2017 - 14 h 16 min

    Saidani a commence le
    Saidani a commence le « massacre a la tronconeuse »……………………………………………..Ould Abbes a finit ce qui restait « au hachoir »!!!…Resultat de la course,c est Ouyahia qui rigole.




    0



    0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 14 h 16 min

    ON S’ACCROCHE COÛTE QUE COÛTE
    ON S’ACCROCHE COÛTE QUE COÛTE AU FLN QUI EST DEVENU RIEN D’AUTRE QU UNE MAMELLE
    CE PARTI APPARTIENT AU PEUPLE ET EN PREMIER AUX CHOUHADA




    0



    0
    khanfri
    11 mai 2017 - 14 h 15 min

    Cher M Belayat Ayez l
    Cher M Belayat Ayez l élégance de reconnaître que le PFLN n est qu une supercherie qui n autre but que de soutenir le regime en place ; ce n est qu un appareil de domination mis a la disposition du régime.Si le PFLN avait de la pudeur il ne se rendrait pas complice de cette vacance de pouvoir .Pourquoi n avez vous pas soutenu M MELLOUK dans son combat. Vous préférez inaugurer en tant que ministre une mairie en 1998 qui existait du temps de la colonisation: la plaque est encore apposée sur le bâtiment colonial pour plus d info rendez vous a Berriche commune d OEB.Le meilleur service que vous puissiez rendre a l Algerie et il n est pas trop tard c est de restituer le sigle FLN au peuple trouvez un autre fonds de commerce




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.