Investissement en Algérie : Total et Technip hors course

La firme française Total n'a pas soumissionné aux appels d'offres de Sonatrach. D. R.

Douze années après avoir pris une option sérieuse pour la pétrochimie, l’Algérie relance la machine devant faire de ce segment des hydrocarbures le fer de lance de la diversification de son industrie après l’avoir défini en tant que tel en 2005. Pour ce faire, un appel à manifestation d’intérêt a été lancé en février par la compagnie nationale Sonatrach, pour la réalisation de six complexes pétrochimiques pour un montant de 8 milliards de dollars.

Au total, 53 entreprises de 17 nationalités ont répondu à cet appel d’offres, à l’exception des sociétés françaises dont aucune ne figure sur la liste des soumissionnaires. «Une première depuis l’indépendance», note le journal français Le Monde dans un article paru aujourd’hui. «En ces temps de disette, marqués par la chute des prix du pétrole dès juin 2014, les projets de cette envergure, émanant d’une entreprise solvable, ne courent pas les rues», poursuit le quotidien français avant de s’étonner : «Pourtant, ce sont les partenaires français de Sonatrach qui manquent à l’appel. Une première depuis l’indépendance de l’Algérie.» Le journal indique que 17 parmi les 53 entreprises soumissionnaires à ce projet sont chinoises tandis que «les entreprises françaises, d’habitude les plus promptes à soumissionner pour ce genre de projets en Algérie, se sont abstenues, à la grande surprise des proches du dossier, à Alger». Et le journal de citer nommément «le champion français de l’industrie parapétrolière, Technip, qui a une longue expérience en Algérie», précisant que Technip «est engagé dans une procédure d’arbitrage avec Sonatrach».

En juin 2015, Sonatrach a résilié le contrat de Technip portant sur la rénovation de la raffinerie d’Alger et a lancé une procédure d’arbitrage contre l’entreprise française pour réclamer des pénalités de retard. Le contrat, signé en 2010 pour une durée de réalisation de deux ans, a connu énormément de retard, poussant Sonatrach à le résilier et à confier le reste des travaux aux Chinois de CPECC pour un montant de 45 milliards de dinars algériens (environ 350 millions d’euros).

L’Algérie n’en est pas à ses premières difficultés avec les entreprises françaises du secteur des hydrocarbures. Le groupe Sonatrach avait déjà eu des démêlés avec Total ; la société française avait poursuivi en mai 2016 Sonatrach devant la Cour internationale d’arbitrage de Genève en raison de «l’imposition d’une taxe sur les profits exceptionnels». Le groupe français, agissant comme s’il était en terrain conquis, avait voulu remettre en cause une décision souveraine de l’Algérie avant de se rétracter et de chercher une solution à l’amiable. Le patron de Total avait même rencontré le Premier ministre, Sellal, pour plaider pour le retour de la compagnie en Algérie. Il s’en est suivi l’accord signé le 10 avril dernier entre les compagnies Sonatrach et Total, quelques jours après la visite du Premier ministre français Bernard Cazeneuve à Alger.

Ramdane Yacine

Comment (26)

    Ait walou
    12 mai 2017 - 6 h 57 min

    La taxe sur les profits est
    La taxe sur les profits est une escroquerie de plus et moyen pour détourner encore une fois l’argent public, chakib savait que dans le contrat initial une clause pareil est inexistante donc la moindre modification nous met dans l’illégalité, il persiste et signe, leur donnant le bâton pour se faire corriger. Résultat des courses, l’Algérie est contrainte de payer, et n’allez pas me dire que khelil ne le savait pas. Pour moi c’est une magouille en plus….




    0



    0
    anti-mokokos
    12 mai 2017 - 0 h 36 min

    Les esclaves de la
    Les esclaves de la marionnette homosexuelle qui leur sert de chef roitelet ne sont pas contents hhhhhhhh




    0



    0
    anonyme
    11 mai 2017 - 21 h 38 min

    Est ce que la société de la
    Est ce que la société de la femme de Chakib Khelil domiciliée à Londres est toujours active? elle obtenait du pétrole de l’Algérie gratuitement pour le vendre pour son compte.




    0



    0
    Latrille
    11 mai 2017 - 21 h 20 min

    Instaurer des taxes
    Instaurer des taxes rétroactives n’encourage pas l’investissement .La fiscalité dissuasive ,l’insécurité juridique ,la difficulté de rapatrier les bénéfices ,tout celà est très négatif .La France doit laisser l’Algerie aux Chinois et fermer ses frontières !




    0



    0
    Kenza
    11 mai 2017 - 21 h 17 min

    Peut-être ont-elles senti
    Peut-être ont-elles senti autre chose de beaucoup plus grave qui va advenir au pays dans un avenir assez proche… Biíd Achard aâla bladna laâziza !!!!!




    0



    0
    Vision
    11 mai 2017 - 21 h 07 min

    Les francais ont deja le 3
    Les francais ont deja le 3 quart du sahara et plus de 10 .000 societé , sans nekkaz, l’ennemie est deja installé depuis belle lurette, faut pas nous prendre pour des idiots avec l’ère du numerique l’information circule tres vite, et ça le pouvoir imposteure la oublié meme LE 8 MAI EST PASSÉ SOUS SILENCE GLOIRE AUX MARTHIR ALLAH RAHMOUM




    0



    0
      Anonymous
      12 mai 2017 - 0 h 34 min

      ta vision des choses est a l
      ta vision des choses est a l’image de votre mimi sex, dégage esclave !




      0



      0
        Cactus
        12 mai 2017 - 5 h 24 min

        Tu defend leur interet, pour
        Tu defend leur interet, pour remplir ton frigo, pendant la guerre d’ALGERIE y en avait beaucoup des comme toi, pret a se vendre a leur maitre




        0



        0
    ANONYME
    11 mai 2017 - 20 h 44 min

    Le gouvernement de Sarkozy et
    Le gouvernement de Sarkozy et de Hollande se croient en terrain conquis en Algérie comme avant l’indépendance.
    Il se prennent pour le centre du monde.
    Ils oublient que l’Algérie n’est pas le Maroc.
    Allez vendre vôtre quincaillerie chez ceux que vous portez beaucoup d’admiration et de considérations.
    L’Algérie et les algeriens sont hostiles contre ceux et celles qui vocifèrent H24 contre eux.
    Les algeriens ont une grande mémoires et n’oublies jamais ces amis et ces ennemis.




    0



    0
    H-B
    11 mai 2017 - 20 h 31 min

    La taxe sur les profits
    La taxe sur les profits exceptionnels est l’oeuvre de Monsieur Chakib Khelil.




    0



    0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 20 h 17 min

    Cet investissement ne me fait
    Cet investissement ne me fait ni chaud ni froid, j’ai toujours le même problème pour finir le mois, la seule solution c’est que je trouve un mentor pour m’apprendre les magouilles et la corruption.




    0



    0
    Ait walou
    11 mai 2017 - 19 h 29 min

    Fi blad koulchi moumkine, tu
    Fi blad koulchi moumkine, tu ne soumissionne pas et à la fin c’est toi qui rafle tout.
    Et le gagnant c’esssstttt le soumissionnaire absent , TOTAAAL.




    0



    0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 19 h 22 min

    Comprenez une fois pour
    Comprenez une fois pour toutes ceci: tout ce qui est de nature à developer le pays est SABOTE par la france.




    0



    0
    Estranged
    11 mai 2017 - 17 h 19 min

    Tout simplement La france
    Tout simplement La france mise sur nekkaz pour mettre pour organiser un printemps arabe , nekkaz bénéficie d’une assistance a tout les niveau par le DCRI , le Qatar et le maroc , et bien entendu Isreal , le maroc espère récupérer une partie du sud algérien , le Qatar veut les parts de marché algériens de gaz en Europe et la France veut mettre main basse sur les richesses de l Algérie pour se relancer car elle est dans la mème situation de faillite d’avant la colonisation de l Algérie




    0



    0
      L'inspecteur
      11 mai 2017 - 18 h 27 min

      La France n’a pas besoin de
      La France n’a pas besoin de Kekkaz elle a déjà son équipe à qui elle accorde mandat sur mandat.




      0



      0
      Lghoul
      11 mai 2017 - 19 h 00 min

      Les pions de la France sont
      Les pions de la France sont déjà en place et en action depuis une décennie.




      0



      0
        MHEND
        12 mai 2017 - 12 h 09 min

        Tu veux dire depuis 1962? Ou
        Tu veux dire depuis 1962? Ou même depuis 1958…??




        0



        0
      Cactus
      11 mai 2017 - 21 h 28 min

      Estranged ne nous prend pas
      Estranged ne nous prend pas pour des idiots et des incultes, la France est tres bien installé, elle a pris tout les contrats,et ses valets aux pouvoirs ont eux de beaux appart sur paris qui coute des millions d’euro et des comptes bancaires bien garnis, et de plus leur ont donné la nationalité française voila la realité sans nekkaz ont le savais deja LE JOUR DU 8MAI DATE HISTORIQUE DU MASSACRE DE 50.000 ALGERIENS EST PASSÉ PRATIQUEMENT SOUS SILENCE ALLA RAHMOUM




      0



      0
    Anonymous
    11 mai 2017 - 15 h 58 min

    ILS DOIVENT NOUS FOUTRE LA
    ILS DOIVENT NOUS FOUTRE LA PAIX SES FRANCAIS DE MERDE RACISTE ILS SONT TOUS EN BAS ON A RIEN FOUTRE DE LEURS SOUCIS TOUS CE UQ ILS LEURS INTERESSE C EST LARGENT SONT PIRE QUE MARINE LE PEN QUE JE DETESTE AUSSI




    0



    0
    Jean_Boucane
    11 mai 2017 - 15 h 41 min

    Pour l’Algerie c’est une
    Pour l’Algerie c’est une bonne nouvelle! Les entreprises françaises ralentissent souvent les projets de pétrochimie pour que l’on continue à acheter leur produit pétroliers… L’Algérie doit travailler avec la France seulement si elle souhaite un vrai partenariat ce qui n’est pas le cas en ce moment… donc il faut bosser pour le développement de notre pays car on a qu’un seul pays…




    0



    0
    anonyme
    11 mai 2017 - 15 h 28 min

    Total n’ a plus besoin de
    Total n’ a plus besoin de rien car le contrat signé le mois d’avril lui donnait tout.




    0



    0
    Vangelis
    11 mai 2017 - 13 h 49 min

     » …. se sont abstenues, à
     » …. se sont abstenues, à la grande surprise des proches du dossier, à Alger « . A Alger, on continue donc à être encore étonné. Pourtant, les faits, l’histoire et les supposées relations que le régime d’Alger tente de vendre aux algériens, sont là pour dire que ceux qui s’étonnent sont ou bien naïfs ou alors, ils sont carrément hors course. Depuis le temps que l’Algérie, offre des contrats mirobolants aux sociétés françaises sans contrepartie aucune, à un moment donné, on doit tirer les conclusions qui s’imposent d’elles même. Allez voir ailleurs car la fRANCE ne détient pas seule la technologie ni le savoir-faire. Surtout après les derniers résultats des élections présidentielles où on constate que 1 français sur 3 est raciste et plus particulièrement envers l’Algérie dont le chef de file, la marine le pen relaye à cors et à cris, il ne faut pas se faire d’illusion sur ces prétendues relations qui n’ont été que poudre aux yeux, aux yeux de ceux qui s’accrochent toujours à l’ancien colon et qui s’étonne que ses sociétés ne veuillent pas soumissionner à des appels d’offre, pourtant conséquents. A-t-on déjà vu des ennemis devenir des amis ?




    0



    0
    Zaoui
    11 mai 2017 - 13 h 41 min

    Je vais vous raconter une
    Je vais vous raconter une anecdote vraie dans les années « CHADLY » je rencontre un ami et je lui annonce fièrement et joyeux que le baril de pétrole a grimpé,et cet ami de rétorquer : »ET TOI qu’est ce que tu gagnes dans cette histoire quand il est bas tu es au rez de chaussée et il est très haut toujours au bas de l’étage: »
    *depuis que je te connais tu es toujours le même et tu restera au même stade ,tu ne touches pas à la corruption,donc met une croix à ces histoires de hausse et de baisse du pétrole; »

    *il avait entièrement raison




    0



    0
      Arrête ta propagande anti-algérie !
      11 mai 2017 - 17 h 19 min

      Nous, les Algériens, nous ne
      Nous, les Algériens, nous ne sommes pas si naifs, on sait bien que l’argent du pétrole est dilué dans les différents projets du pays, les produits subventionnés et autres nécessités d’aide au peuple …. Pour ce qui est des produits subventionnés vous en savez quelquechose au Maroc avec tout le trafic qui alimentait encore il y a quelques temps toute la partie Est de Tanger à Oujda au détriment des algériens ( sans oublier nos autres voisins qui vivent aussi de ces subventions ) !!




      0



      0
    Zaoui
    11 mai 2017 - 13 h 26 min

    A quoi servira cet
    A quoi servira cet investissement si depuis l’indépendance on a pas goûté aux retombées des hydrocarbures;
    *quand il était à 20 $ sans maison, sans voiture ,à 110$ au même stade ,
    *donc je m’en fous éperdument de ces sociétés qui viennent nous pomper les biens du sous-sol .

    *on pensait qu’après avoir chassé l’occupant et s’étant sacrifiés par dizaines dans le cercle familial, pour voir des faux partout. Le drapeau qu’on avait pendant la révolution et celui qui flotte sur les édifices publics s’ils se ressemblent et bien non! le notre a des malfaçons des traces (…) *Le notre est serein et authentique! l’autre hautain et ingrat!




    0



    0
      lyes2993
      11 mai 2017 - 17 h 24 min

      Fais un tour réellement en
      Fais un tour réellement en Algérie et tu verras à quel point tu délires ! par contre , de votre côté au Maroc, à part les villes touchées par le tourisme ou l’esclavage agricole pour les riches propriétaires occidentaux ou juifs, tout le reste c’est la misère sans nom mais comme c’est loin ce n’est pas visible et donc pas grave … ce sont que des pauvres hhroubis (comme vous dites) !!




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.