Le MSP implose : Mokri menace de démissionner, Soltani prêt à être ministre

Rien ne va plus au MSP. New Press

Abderrezak Mokri, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), a fait savoir dans un entretien au quotidien Echorouk qu’il démissionnerait de son poste au sein du parti si le madjliss echoura national acceptait l’offre d’entrée au gouvernement formulée par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, au nom du président Bouteflika. Mokri précise que lui et les membres du bureau national du MSP qui l’accompagnaient dans sa rencontre avec Sellal, lui ont déjà signifié leur refus de participer au futur gouvernement. Mokri se place dans l’opposition et le confirme en maintenant ses accusations de fraude qui aurait privé le MSP de la victoire.

Simultanément, un avis contraire est exprimé par Aboudjerra Soltani, ex-président du MSP, qui affirme que s’il avait été encore à la tête du parti, il entrerait au gouvernement «les yeux fermés». Il se contredit juste après en avançant comme conditions qu’il choisirait lui-même le portefeuille ministériel qu’il estime lui convenir et suggère aussi qu’il devrait avoir son avis sur la composition du gouvernement. Mais sa déclaration est suffisamment explicite pour ressembler à une «demande d’emploi» comme ministre… à tout prix. Soltani se voit, d’ailleurs, déjà dans le gouvernement et évoque par anticipation l’impact de son action.

Ces déclarations publiques et contradictoires de deux dirigeants du MSP prouvent que la scène d’une nouvelle implosion du parti fondé par Mahfoud Nahnah a commencé, alors que les élections législatives du 4 mai avaient donné l’impression, à travers leur liste commune, que le moment était plutôt aux retrouvailles et à l’union entre Mokri et un autre dirigeant de premier plan, Abdelmadjid Menasra, qui avait quitté le MSP pour fonder sa propre formation politique. A ce propos, il n’est pas exclu qu’en cas de refus de confirmation par le madjliss du refus, la même offre ne soit pas adressée, si ce n’est encore fait, à Menasra et, sans doute, à Aboudjerra Soltani qui a montré des dispositions favorables.

Ce dernier ne craint pas la division au sein du MSP que risque d’entraîner un conflit interne entre ceux qui acceptent l’offre présidentielle d’entrer au gouvernement et ceux qui la refusent. C’est déjà arrivé, dit-il. Il prône l’alternance entre participation et non-participation au gouvernement, érigée en principe de «bon fonctionnement» d’un parti politique. L’implosion du MSP est donc dans l’air. Les deux positions, celle de Mokri, qui se place résolument dans l’opposition, et celle de Soltani, participationniste, sont irréductibles.

L’instance du MSP appelée à trancher pourrait accepter l’offre de Bouteflika, tenant compte de l’échec de la liste islamiste emmenée par le duo Mokri-Menasra, qui traduit une position de faiblesse de ce courant dans l’électorat, même si l’échec est imputé à la fraude. Mais c’est certainement le facteur «abstention aggravée par les bulletins nuls et blancs» qui va peser dans la décision. Le MSP, qui est sorti du gouvernement dans un contexte relativement meilleur pour le pouvoir, va-t-il y retourner dans les conditions d’isolement révélées par la sourde oreille des électeurs aux appels au vote massif ? Sans oublier la perspective 2019 de l’élection présidentielle, qui nourrit maintenant les ambitions de presque tout le personnel politique, dans le pouvoir et dans l’opposition.

Pour rappel, c’est Mokri lui-même qui a annoncé avec empressement, dans une déclaration publiée sur sa page Facebook, avoir rencontré mercredi le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui lui a proposé l’entrée au gouvernement du MSP, en précisant qu’il transmettait ainsi une demande du président Bouteflika. Dans cette déclaration, Mokri a indiqué avoir répondu qu’une telle décision est du ressort du madjliss echoura national, qui se réunira après la décision du Conseil constitutionnel sur les recours.

Houari Achouri

Comment (32)

    Lghoul
    15 mai 2017 - 14 h 23 min

    Tous les chemins mènent a la
    Tous les chemins mènent a la mamelle Algérie. A travers la religion, par le pseudo-nationalisme, par la fraude et par la deception tout est halal quand le dénominateur commun est l’argent . Pour se laver l’esprit, je ne me trompe pas qu’ils inventent meme des fatwas secrètes, entre copains qui combattent les impies de ce monde, pour « halaliser » leurs mensonges.
    Et par la suite, ils parleront de « business » autour d’une table, savourant une outre de lait caillé a dubai, istambul et kuala lampour, leurs lieux de choix tout en se marrant sur les naïfs de ce monde – oui naïfs en en 2017, quand les guerre sont menées en mode « cyber ».




    0



    0
    DYHIA
    15 mai 2017 - 12 h 54 min

    Wakila, le compte bancaire en
    Wakila, le compte bancaire en suisse de Soltani a besoin d’ un ravitaillement. Ces deux religieux se sont déjà fait la guerre pour une voiture…pauvres religieux.
    L’islam dites Vous???




    0



    0
    Tinhinane
    15 mai 2017 - 12 h 50 min

    Bouteflika est le roi des
    Bouteflika est le roi des jeux d’échecs.
    En tout cas , il a bien dévoilé le vrai dieu de ces barbus…c’est le koursi au ministère




    0



    0
    mohouali
    14 mai 2017 - 20 h 25 min

    li dhak el bena ma yethena!!!
    li dhak el bena ma yethena!!!!!




    0



    0
    No Boutef
    14 mai 2017 - 18 h 32 min

    Youyouuuu tahia Bouteflika,je
    Youyouuuu tahia Bouteflika,je vois qu’il les a eu .hhhhh bien fait pour vous .Pour deglinguer un parti ,il nomme un d’entre eux Ministre Et La guère commence,Pour La déconfiture de celui ci.Comme il a fait pour le RCD ,il avait nommé La plus farouche d’entre eux,et il a anéanti ce parti.Et La fête continue !!!!Youyouu Tahia Bouteflika




    0



    0
    ELHAQ
    14 mai 2017 - 17 h 33 min

    EN VERITE , la ruine de l’
    EN VERITE , la ruine de l’ ALGERIE et les plus graves DANGERS qui menacent SON AVENIR ET CELUI DE SES FUTURES GENERATIONS, c’est l’ ISLAMISME . LA MEILLEURE DES PREUVES : L’ISLAMISME qui a déjà failli détruire l’ ALGERIE , a été enfanté par le parti unique (de triste mémoire !), agréé par un pouvoir illégitime qui l’a multiplié par QUINZE , avant d’en faire SA TROISIEME BEQUILLE , afin d’assurer sa survie . TOUTEFOIS NE JAMAIS OUBLIER :  » KOULLOU MEN ÄLAÏHA FANNI  » et  » YAMKIROU WA ALLAHOU KHEIR EL MAKIRINE  »




    0



    0
    Amnésique
    14 mai 2017 - 16 h 54 min

    Afin d’atténuer les ardeurs
    Afin d’atténuer les ardeurs de ces goinfres, le nouveau président pour 2019, en signe d’apaisement et de réconciliation avec le peuple devrait décréter :
    1/ Que tous ceux qui possèdent un casier judiciaire ou impliqués dans une affaire de malversation pendante n’auront aucun poste de responsabilité dans les structures de l’état .
    2/ Que ceux qui possèdent des biens à l’étranger seront convoqués par la justice pour en justifier la provenance.
    3/ Dissoudre le ministère des Moudjahidines et le remplacer par une association des anciens moudjahids.
    4/ Tout recrutement dans le secteur public doit impérativement avoir lieu sur concours. La sélection doit se faire par une commission irréprochable ( syndicats, enseignants spécialistes du secteur, etc….) .
    5/ généraliser la carte d’identité biométrique à toute personne âgée de plus de 16 ans.( cela servira, pour le vote, le bac, la formation professionnelle,Etc…)
    6/ Rajeunir l’administration ( sur concours).
    7/ dissoudre tous les partis politiques et créer le musée FLN.
    8/ Obliger tous les Algériens à voter et sanctionner les contrevenants par des mesures sévères ( suppression de la bourse pour les étudiants, interdit de passeports et d’allocation devises pour les voyages, etc….
    8/ Procéder à une élection teste pour ensuite dissoudre les partis n’obtenant pas plus de 5% d’électeurs. Non remboursement des frais de campagne lors des futures élections ( pour ceux retenus ), qui n’obtiennent pas plus de 5% de voix, dissolution s’ils n’obtiennent pas lus de 5% lors d’un second scrutin.
    9/ Construire des quotas de logements dans toutes les wilaya au prorata du nombre d’habitants.
    10/ Toutes les personnes appelés à servir dans l’administration hors de sa wilaya aura un logement de fonction qu’il doit libérer à la fin de son mandat.
    11/ Supprimer les logements gratuits et appliquer un loyer modéré à ceux qui en ont déjà obtenu.
    12/ interdire toute construction dans les villes pour au moins dix ans et réhabiliter le vieux bâti et les constructions anarchiques.
    13/ Sanctionner tout agent de l’ordre ( Militaire, policier, gendarme) pour toute intervention ( permis de conduire, marchés publics etc….).
    14/ Radier à vie tout commerçant pour toute pratique illicite ( fuite de capitaux, impôts, produits impropres, Etc…).
    15/ pénaliser les incivilités ( ordures, crachats, non respect du code de la route, bagarres surtout pendant le ramadhan).
    16/ Placer plusieurs radars mobiles ponctuels sur les grands axes et l’autoroute et applications de sanctions révères pour les contrevenants.

    ET,Etc,Etc,Etc, …………… Vous pouvez améliorer ………….




    0



    0
    sublisoft99
    14 mai 2017 - 16 h 51 min

    un khobziste..au nom du
    un khobziste..au nom du prophéte et sahaba…..vive dieu vive l’argent !!! ta femme et contente de toi monsieur mokri !!




    0



    0
    yacbel
    14 mai 2017 - 16 h 28 min

    il est temps de nous preparer
    il est temps de nous preparer { les absenteistes et les bulletins nuls} aux elections presidentielles! designons des maintenant notre futur president de la republique !




    0



    0
    Felfel Har
    14 mai 2017 - 16 h 07 min

    A cette brochette de pantins
    A cette brochette de pantins manipulés par les forces du Mal, je conseillerais et de lire et de disserter cette citation de George Orwell, ce pourfendeur du totalitarisme et de l’injustice sociale:  » Le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité, à rendre le meurtre respectable et à donner l’apparence de la solidarité à un simple courant d’air ». El Fahem yafham!




    0



    0
    Grave
    14 mai 2017 - 16 h 00 min

    o n’es encore avec ses 2
    o n’es encore avec ses 2 larbins , ya3ni y a pas des compétences pour courir derrière c 2 serviteur d’erdogan , comme simple lecteur on demande le changement , on peut plus continuer comme ça , en plus ils donnes des condition , et des menaces , ses 2 têtes sont néfaste pour la société et pour l’avenir du pays




    0



    0
    lhadi
    14 mai 2017 - 14 h 50 min

    Je suis lassé de voir cette
    Je suis lassé de voir cette mal gouvernance s’acoquiner avec des Méphistophélès qui oeuvrent pour un destin Faustien de l’Algérie.Fraternellement lhadi ([email protected];fr)




    0



    0
    Tinhinane
    14 mai 2017 - 14 h 07 min

    Leur gourou d’Arabie wahhabo
    Leur gourou d’Arabie wahhabo-takfiriste va intervenir pour les calmer.




    0



    0
    Dyhia
    14 mai 2017 - 14 h 01 min

    Ce n’est pas Mokri qui menace
    Ce n’est pas Mokri qui menace, mais c’ est Erdogan et Qatar qui menacent de couper les vivres à Mokri s’il accepte la proposition.




    0



    0
    ALI EL FELLAG
    14 mai 2017 - 12 h 07 min

    une majorité de nos
    une majorité de nos responsables politiques ne font pas de la politique pour le bien du pays et ses citoyens (…) ; le mot HARAM est un vilain mot; ni pour les faux moudjahidine ni pour les donneurs de leçon religieuse (monsieur soltani est un professionnel en matière d’arrangement et de magouilles).
    La société algérienne est contaminée, corrompue ; le haram est devenu halal. Quand les autres nations avancent nous, nous régressons a grand pas. C’est voulu et calculé par nos ennemis et leurs alliés nationaux. La nation algérienne est foutue ! Pour les optimistes on parlera d’avenir; c’est la malédiction du non-respect du serment fait a nos libérateurs; que Dieu vienne au secours de population innocente.




    0



    0
    Ait walou
    14 mai 2017 - 11 h 47 min

    Il y a un cheval de Troie,
    Il y a un cheval de Troie, devinez qui ça peut être ?
    on appelle au majlis echoura, mais on s’aperçoit qu’une brebis galeuse s’autoproclame futur ministre avant même la tenue de la réunion.
    On voit bien que la retenue et l’humilité ne sont pas encore la vertu de certains.




    0



    0
    HANNIBAL
    14 mai 2017 - 11 h 44 min

    Moquerie qui se fait appeler
    Moquerie qui se fait appeler Désiré retient l’autre par sa djellaba c’est pas une implosion, c’est un divorce ! je ne sais quel théorème de Pythagore va les départager. Il faut etre deux pour faire une paire. Encore une pièce a la « je t’aime moi non plus »… Ouuf !! ils sont au jihad !! Quelle mission comptent’ils remplir sur la patinoire ou ils devront jongler un pas en avant et deux pas en arrière !!!




    0



    0
    Mahmoud
    14 mai 2017 - 11 h 11 min

    Mais vraiment si ce
    Si ce gouvernement veut vraiment travailler pour le bien être de notre peuple et du pays comment peut il accepter de faire rentrer dans ses rangs un individu éclaboussé par l’affaire Khalifa. C’est désolant pour une Algérie des hommes




    0



    0
    AMIN
    14 mai 2017 - 11 h 02 min

    Le pharaon algérien a placer
    Le pharaon algérien a placé ses hommes dans tous les partis politiques autorisés et ou moment opportun il leur demande d’intervenir et crée la zizanie…




    0



    0
    Anonymous
    14 mai 2017 - 10 h 31 min

    Soltani est une créature
    Soltani est une créature immonde qui, tel un serpent, rampe sur le ventre pour mieux se le remplir. C’est un opportuniste prêt a vendre son âme, ou ce qui lui en reste, pour un strapontin. Comme il serait capable de marcher sur le cadavre du MSP juste pour assouvir son appétits vorace et celui de sa suite, pour le pouvoir et pour servir le plus fort …du moment. Drôle de classe politique et drôle d’opposition…lorsque les principes moraux cèdent la place au ventre que seul le pouvoir despotique est disposé a remplir de privilèges vains et évanescents. Même s’il démissionne, ce serait une défaite pour lui et le parti et une victoire de la trahison, Makri entrera dans l’histoire de son parti comme un homme de principes qui n’a pas cédé au chantage de Soltani et du pouvoir qui le soutient de derrière les rideaux et l’agite telle une marionnette affamee…de pouvoir et de privilèges..




    0



    0
    Mello
    14 mai 2017 - 10 h 24 min

    Biensur qu’il y aura
    Biensur qu’il y aura implosion, c’est meme une explosion pour cette nebuleuse cree de toute part par ce pouvoir , lui meme occulte. L’Algerie n’ a jamais ete islamiste et ne possede pas de courant retrograde d’une societe qui a ete toujours tolerante vis a vis de l’Islam et du prochain. On se souvient de nos parents, arrieres grand parents qui pratiquaient cet islam propre, je ne dirait pas moderer car l’extremisme n’existait pas. Ce courant a ete cree et tout le monde le sait pour contrer ce courant Democratique qui se debat dans les pieges tendus par le regime, lui qui veut integrer ces corbeaux au gouvernement et nous applatir encore davantage. Les vrais militants ne se laisseront jamais faire, autant rompre et mourir.




    0



    0
    muhand
    14 mai 2017 - 10 h 18 min

    Si ce nomade Soltani veut un
    Si ce nomade Soltani veut un ministère il n’a qu’à camper aux abords du palais présidentiel comme l’avait fait un certain Jean Vincent placé pour quémander un poste en France. Décidément ce pays est vraiment mal au point. Je pense avoir trouvé un adjectif qui va parfaitement à ce mode de gouvernance algérienne. «  », la primatocratie.  » allez je vais
    m’arrêter là, tout cela me répugne.




    0



    0
    moh bab el oued
    14 mai 2017 - 10 h 08 min

    on peut un projet de société
    on peut un projet de société moderne, ces déchets islamistes à la trappe, marre de vous




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    14 mai 2017 - 10 h 06 min

    Peut-on faire confiance à ces
    Peut-on faire confiance à ces barbus hypocrites qui sont aussi responsables que le pouvoir dans la situation économique actuelle du pays du moment qu’ils étaient au sein du Gouvernement entre 1999 et 2012, et l’ont quitté par opportunisme en 2012 pensant naïvement que l’Algérie allait disparaître de la carte avec ce fameux  »Printemps arabe » ‘ un montage orchestré par leurs amis et néanmoins maîtres de l’Arabie Yahoudite.




    0



    0
    Lghoul
    14 mai 2017 - 9 h 48 min

    Apparemment soltani est en
    Apparemment soltani est en train de remuer ciel et terre pour avoir un poste quelconque au gouvernement ! Être ambassadeur même des îles perdues du pacifique. Alors pour les endormis et les zombies qui se font exploser « fissabil allah » ou de soltani qui vous a posé un gros lapin de garenne pendant que sa progéniture est ailleurs au chaud et en sécurité qu’en pensez vous ? Vous avez détruit vos familles, votre futur et vos vies pour des charlatans qui vous utilisent comme des échelles pour avoir accès aux richesses ici bas par tous les moyens. Combien de preuves ils vous faudrait pour comprendre que quand quelqu’un utilise la religion pour tromper, il est pire que satan lui même car lui au moins il ne se camoufle pas ? Faite votre bilan aujourd’hui pour voir clairement que la religion ne fait jamais de politique. Sinon comment est devenue votre condition dans tous les domaines aujourd’hui ? Qu’avez vous gagné si ce n’est la misère et l’obscurantisme car les mokri et les soltani voudraient que vous demeurriez les esclaves de leur cause à vie. Et savez vous qu’elle est leur cause ? S’enrichir au maximum avant que la rente finisse.




    0



    0
    Anonymous
    14 mai 2017 - 9 h 47 min

    Il faut cesse votre
    Il faut cesse votre entêtement et êtres au cote du peuple qui veut pas de ce système le referendum du 4 mai a donné ses fruit . le peuple a exprimés son reçu .parti politique prenez le chemin de la raison et non pas celui de la rupture.vous avez l occasion inuit pour défendre l Algérie mettez intérêt de cote libérez cette Algérie meurtris




    0



    0
    Anonymous
    14 mai 2017 - 9 h 44 min

    chiche meme que je te pousse
    chiche meme que je te pousse a sortir de bon cœur,, rien ne peut faire plus plaisir au algériens




    0



    0
    Résumé Flash
    14 mai 2017 - 9 h 42 min

    je préfére aller me détendre
    je préfére aller me détendre un peu :
    https://www.youtube.com/watch?v=em7gWcPIhdc




    0



    0
    el djazair
    14 mai 2017 - 9 h 36 min

    l’Algérie est entrain de
    l’Algérie est entrain de perdre son temps avec les créatures sordides de Kardaoui .. Au lieu de draguer les frères musulmans qui sont de toute façon contre lui et pour Erdogan et leur projet califale d’opérette , Bouteflika ferait mieux de passer à autre chose et de voter des lois et d’ordonner à ses APC et Wilayas une action concrète et bénéfique pour le pays : ordonner le nettoyage du pays de ses ordures , détritus et autres dépotoirs et restes de chantiers, jonchés depuis des années dans les villes et villages et qui font honte à la nation algérienne .. les algériens verront alors un programme concret de civilisation




    0



    0
    ANTI SALAFISTE
    14 mai 2017 - 9 h 36 min

    ça c’est une bonne nouvelle
    ça c’est une bonne nouvelle pour les citoyens à philosophie moderniste .
    comme je l’ai toujours pensé : politique et religion est un cocktail explosif , quand on veut détruire un pays : on lui injecte de la religion dans sa législation , le reste ( la paralysie ) viendra toute seule …
    MUSULMAN….OUI et FIER DE L’ÊTRE , mais salafiste …certainement pas et jamais car ALLAH ne connais pas ça ….POUR ALLAH : soit on est croyant ….ou bien on ne l’est pas . /




    0



    0
    fatigué
    14 mai 2017 - 9 h 32 min

    finalement le plus
    finalement le plus dégueulasse des deux c’est Soltani.




    0



    0
      comment ça ..??
      14 mai 2017 - 9 h 54 min

      choisir entre mokerie et
      choisir entre mokerie et solta.. …c’est choisir entre la peste et le choléra : les deux sont de la mer….




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.