L’islamiste Mokri tombe le masque : «Le MSP doit être prêt à prendre le pouvoir»

Abderrezak Mokri. New Press

Une semaine après avoir reçu de manière officielle l’offre de participer au futur gouvernement, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrezak Mokri, explique dans une tribune publiée sur le site du parti pourquoi sa formation politique n’intégrera pas le futur Exécutif. Cet islamiste inféodé à l’AKP turc de Recep Tayyip Erdogan, qualifie la proposition d’Abdelmalek Sellal de «tactique» qui vise à discréditer le MSP afin qu’il soit associé aux méfaits de la politique du gouvernement. «Par son insistance à avoir au sein du gouvernement notre formation politique, le pouvoir « en fin stratège » veut « contrôler » davantage l’avenir, après avoir réussi à s’emparer du passé et du présent des Algériens». Pour Abderrezak Mokri, ceux qui veulent voir le MSP au sein du gouvernement ne cherchent pas à développer le pays, ni à satisfaire les besoins du peuple mais à mieux servir leurs intérêts étroits. Il estime que le pouvoir ne veut pas d’un MSP crédible aux yeux du peuple qui pourrait s’avérer comme l’alternative en cas de grave crise et de troubles dans le pays.

Mokri considère que la crise socio-économique du pays va s’aggraver davantage en l’absence de solutions efficaces et risque de provoquer un soulèvement populaire qui ferait tomber le pouvoir en place. Et, selon lui, conscient de ce risque, le régime en place œuvre à «décrédibiliser la première force politique réelle du pays que constitue notre mouvement». Ainsi, Abderrezak Mokri dit refuser que «le MSP prenne le train en marche, sans même connaître sa destination».

Pour lui, le MSP n’a pas été créé pour servir de caution à un pouvoir dépourvu de toute légitimité. «Le MSP, pour lui, doit se préparer pour prendre le pouvoir au cas où le régime en place tomberait sous la colère du peuple.» Abderrezak Mokri a lancé dans ce sillage des piques à son adversaire au sein du parti, à savoir Bouguerra Soltani, fervent défenseur de l’option de la participation au gouvernement.

Soltani œuvre activement et de l’intérieur du parti pour le retour du MSP au gouvernement. Mokri l’attaque, sans le citer, en dénonçant ce qu’il qualifie d’«intellectuels égoïstes qui cherchent à dominer le paysage politique par des idées futiles et inconsistantes».

A travers cette tribune, Abderrezak Mokri délivre un message clair, celui de son refus de laisser «entraîner» sa formation dans cette aventure périlleuse. Il donne ainsi un avant-goût de ce que serait la réunion du conseil consultatif du parti, qui interviendra juste après l’annonce des résultats définitifs des élections législatives par le Conseil constitutionnel. Il œuvre d’ores et déjà à mettre Bouguerra Soltani en minorité pour que le Conseil consultatif puisse délibérer en défaveur de l’option de la participation au prochain gouvernement transpartisan.

Hani Abdi

Comment (67)

    RACHID El Wahrani
    19 mai 2017 - 11 h 09 min

    ni Allel, ni Âthmane, le
    ni Allel, ni Âthmane, le peuple Algerien a donné son verdict, seul le peuple détient le pouvoir et choisi ses représentants politique …




    0



    0
    Supreme algerien
    18 mai 2017 - 9 h 58 min

    Comment un pro terroriste
    Comment un pro terroriste peut-il espérer prendre le pouvoir ??




    0



    0
    SIDI MAKHLOUF
    18 mai 2017 - 7 h 36 min

    C’est claire, ce type veut
    ….S’il est réellement un toubib, pourquoi ne se rend t-il pas dans les hôpitaux et soigner les centaines de malades qui s’y trouvent. Tous les algériens veulent faire de la politique, pour faire fortune.C’est pour cela que notre pays n’avancera jamais.




    0



    0
      To be
      18 mai 2017 - 9 h 17 min

      Ya Sidi Makhlouf, un Toubib a
      Ya Sidi Makhlouf, un Toubib a pour vocation de guérir des malades, de les soulager, cet homme comme Ould Abbès et autres s’est trahi, nous signifie qu’il a raté sa vocation exacte, il nous dit donc qu’il n’est pas Toubib, il veut Le Pöuvoir, c’est sa maladie, c’est la maladie des gens comme lui, ce sont des psychopathes, ils ont pour « vocation » d’offrir à ce pays l’enfer, bref le toubib à l’envers, et ce profil, hélas, se retrouve dans tous les segments de l’état, tous… Sauf que Le Jour commence à poindre, nous aurons in chaa Allah le fameux « L’homme qu’il faut à la place qu’il faut »




      0



      0
    belattar morad
    17 mai 2017 - 21 h 01 min

    Pour avoir le sou, ils sont
    Pour avoir le sou, ils sont prêts à se prostituer.C’est uniquement l intérêt personnel qui fait gueuler ce mokri.Une copie conforme de abbasi,Belhadje et les autres sanguinaires à la solde du moyen orient




    0



    0
    Héraklès
    17 mai 2017 - 19 h 54 min

    Dégager tous ! ! Laissez la
    Dégager tous ! ! Laissez la place au vrai patriote.




    0



    0
    Anonymous
    17 mai 2017 - 19 h 18 min

    Ces parti politique sont là
    Ces parti politique sont là uniquement pour rendre ce système crédible et jeu se joue entre eux le peuple est un esclave




    0



    0
    OMAR
    17 mai 2017 - 17 h 59 min

    LES PARTIS DITS/ISLAMISTES/
    LES PARTIS DITS/ISLAMISTES/ DANS UN PAYS MUSULMAN MENENT UN TRAVAIL DE FOND DEPUIS X TEMPS

    CE N EST PAS UNE MOQUERIE!!!!!!

    LES PARTIS DITS DEMOCRATES OCCUPENT LES SALONS ETC

    CEUX PROCHES DE MOKRI SONT AU SEIN DU PEUPLE ET ACTIVENT SELON LEURS METHODES

    CERTAINS CONSEILLERS DECIDEURS BURAUCRATES MANOEUVRENT AVEC LES FAUX CHIFFRES

    HEUREUSEMENT QUE NOTRE ARMEE RESTE MOBILISEE…..ELLE SUPPORTE TOUT ….

    QUAND JE LIS LA PRESSE/ DES TONNES DE DROGUE…..DES TERRORISTES ABBATTUS ….DES ARMES SAISIES….ETC ETC

    OU VA L ALGERIE??????????




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.