«Le Monde» explique pourquoi le projet de gazoduc Nigeria-Maroc est une utopie

Le roi du Maroc et le président nigérian. Leur projet ne verra jamais le jour. D. R.

Le projet médiatique de gazoduc Nigeria-Maroc, c’est un fantasme. Ce n’est pas un média algérien qui le dit, mais un journal français, Le Monde, et il en énumère les raisons dans un article sous le titre «Gazoduc Maroc-Nigeria : l’avenir de l’Afrique de l’Ouest ou chimère ?». L’article expose les données de ce projet et explique, en s’appuyant sur l’argumentaire d’un expert présenté comme un «bon connaisseur du dossier», pourquoi sa «réalisation semble extrêmement compliquée».

D’abord une raison sécuritaire majeure : personne ne mettra 15 à 20 milliards de dollars dans un projet dont le point de départ se situe dans le delta du Niger, une région du sud du Nigeria connue pour ses violences à répétition. Et si, par miracle, cela se trouvait, le gazoduc aurait à traverser, selon son tracé, «une dizaine de pays dont certains dans des situations particulièrement difficiles». Ensuite une raison économique, c’est-à-dire le chapitre prioritairement pris en compte par les investisseurs : «Les découvertes récentes de gaz qui ont été faites en Mauritanie et au Sénégal sont colossales et se trouvent beaucoup plus près du Maroc.» Enfin une raison qui relève du domaine géostratégique et qui rend un tel projet tellement complexe que ses promoteurs auront vite fait de se casser les dents.

Alors pourquoi, en l’absence du président Muhammadu Buhari, «gravement malade et actuellement à Londres pour des soins» comme le rappelle Le Monde, le roi du Maroc s’est-il empressé de signer dernièrement avec le ministre nigérian des Affaires étrangères un protocole d’accord sur ce projet ? D’après la même source, l’explication est avant tout politique et on devine que le problème de la décolonisation du Sahara Occidental n’est pas loin. C’est l’expert interrogé par les journalistes du Monde qui l’affirme: «Il s’agit d’obtenir du Nigeria une neutralité bienveillante face aux ambitions africaines du Maroc, que ce soit pour son entrée dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao, qui compte quinze pays) ou sur la question sahraouie.» «Sans l’accord d’Abuja, poursuit l’expert, il ne sera pas (non plus) possible au Maroc d’intégrer la Cédéao dont le prochain sommet doit avoir lieu en juin au Liberia.»

Naturellement, Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères, conteste ces arguments : «Le Maroc n’attend pas d’intégrer la Cédéao pour développer sa présence en Afrique de l’Ouest. Nous sommes les premiers investisseurs de la région, nous avons participé à des opérations de maintien de la paix, mené plusieurs médiations, comme en Gambie.»

Mais le forcing du Maroc sur le Nigeria est évident. D’après Le Monde, un autre accord a été signé entre les deux pays pour un «renforcement des capacités de production et de distribution d’engrais au Nigeria», marquant «la seconde phase d’un partenariat agricole également lancé en décembre entre Rabat et Abuja». Le spécialiste insiste sur les caractéristiques du Nigeria, qui n’est pas n’importe quel pays en Afrique : géant du continent, interlocuteur précieux et surtout «ayant toujours soutenu la République arabe sahraouie démocratique (RASD)» et, sans doute de ce fait, entretenu «historiquement» des «relations compliquées» avec le Maroc.

L’Algérie est concernée par le bluff du Makhzen car, en même temps, le Maroc veut «faire pression sur les Algériens en vue de la renégociation des prix du gaz prévue à l’horizon 2020». Mais le principal objectif d’une telle opération, plus médiatico-politique qu’économique, reste lié à l’obstination du Makhzen, en grande partie fondée sur l’hostilité à l’Algérie, de «faire reconnaître la souveraineté marocaine sur le Sahara Occidental et développer l’influence du royaume qui veut s’affirmer comme une puissance régionale et vient de réintégrer l’Union africaine après 32 ans d’absence».

Houari Achouri

Comment (34)

    CQFD
    23 mai 2017 - 6 h 31 min

    Un gazoduc via l’Algérie
    Un gazoduc via l’Algérie ferait une ligne droite, alors qu’un gazoduc via le Mokhrib ferait un demi-cercle, il faut être un élève de 6ieme pour comprendre que c’est la droite qui l’emporte!!.. les mokhribis ont l’habitude d’avaler des couleuvres, donc ils vont persister à croire que leur idée machiavélique est réalisable.

      Dzdz
      23 mai 2017 - 8 h 24 min

      Demi-cercle au passage 13a15
      Demi-cercle au passage 13 à 15 pays connectés,en plus de l’Europe.Gazoduc direct Sahel via l’Algérie sera connecte à boko haram et ansar edine,et fera concurrence à notre gaz en Europe.

        LeJusticier
        23 mai 2017 - 9 h 12 min

        Si tu penses que l’Europe va
        Si tu penses que l’Europe va se baser sur un gazoduc qui passe par 10 pays pour l’alimenter c’est que tu n’as rien compris à la sécurité énergétique de l’Europe! Par contre si tu me dis que le pipeline est pour la Cote d’Ivoire, le Senegal et le Maroc, là c’est différent!

    MOLO
    23 mai 2017 - 5 h 42 min

    SE QUE JE PEU DIRE A MOMO6
    SE QUE JE PEU DIRE A MOMO6 QUI CHANGE SI CONSEIL IL NE SAIS PAS QUE L ALGÉRIE LA FRANCE ET SA PUISSANCE MILITAIRE ET SA DIPLOMATE ELLE N A pas PU FAIRE SA LOI EN ALGÉRIE

    SE AUSSI JE PEU DIRE A MOMO6 QUE T AS DES CONSEIL DES TOCAR

    chaouichaoui
    23 mai 2017 - 5 h 40 min

    « L’Algérie, une bonne porte d
    « L’Algérie, une bonne porte d’entrée pour atteindre l’Afrique subsaharienne »….moi j attend surtout l autoroute Algerie / Nigeria….qui est en cours de construction comme j ai constaté en Algérie…..ce sera la porte d entrée de l Afrique, et tous les camions venant d Europe l emprenteront pour alimenter les marchés des pays africains ne possedant pas la mer…ce sera un veritable devellopement economique pour l Algerie….

    Anonymous
    22 mai 2017 - 23 h 49 min

    C’est avec la Mauritanie qu
    C’est avec la Mauritanie qu’il faut accorder notre gazoduc si les découvertes de gaz de ce pays étaient avérées ;nous avons des frontières communes et sures et les couts seraient réduits. Sonatrach devrait être partie prenante .

    Anonymous
    22 mai 2017 - 22 h 52 min

    Les marrokis n’ont toujours
    Les marrokis n’ont toujours pas digéré le fait que le Gazoduc algéro-espagnole, MedGaz, ait contourné leur pays, et qui fait que l’Algérie ne sera jamais à leur merci. Ce projet du gazoduc nigérian qui traverserait 10 pays pour arriver au Maroc est juste une blague que seuls les marrokis sont prêts à gober (en forçant sur le cannabis), ce projet est irréalisable. Faire passer un gazoduc par des zones de troubles politiques tout en allongeant sa longueur, afin d’éviter l’Algérie, il faut juste être marroki taré pour y croire.

    Sofiani
    22 mai 2017 - 22 h 25 min

    SEULS LES ÉCERVELÉS MAROCAINS
    SEULS LES ÉCERVELÉS MAROCAINS PENSENT QU’UN GAZODUC CHIMÉRIQUE D’UNE VALEUR DE 20 MILLIARDS DE DOLLARS VERRA LE JOUR EN TRAVERSANT UNE DIZAINE DE PAYS !!!….LES MAROCAINS, PERDENT LA BOULE QUAND ILS SONT CONFRONTES A L’ALGÉRIE. LES HAINEUX MAROCAINS CROIENT QUE CE GAZODUC DOIT PASSER A TRAVERS LEUR PAYS (AFIN DE PONCTIONNER LE GAZ NIGÉRIAN), MÊME S’IL DOIT TRIPLER SA LONGUEUR !!…LES MARROKIS NE FONT QUE RÊVER CAR LA RÉPONSE FINALE EST ENTRE LES MAINS DES VRAIS DÉCIDEURS, C’EST–A-DIRE LES FINANCIERS RATIONNELS, QUI SAVENT QU’UN GAZODUC QUI PASSE PAR TROIS PAYS (NIGERIA, NIGER, ALGÉRIE) EST PLUS SÛR ET MOINS ONÉREUX QUE LE PROJET ENFANTIN DES LARBINS ET SUCEURS DE SANG MAROCAINS QUI N’AURONT AU FINAL QUE LEURS YEUX POUR PLEURER

    Bouabsa
    22 mai 2017 - 21 h 03 min

    Un gazoduc Nigéria-Maroc est
    Un gazoduc Nigéria-Maroc est tout simplement une blague pour les raisons suivantes: 1/ Déjà qu’il est difficile d’assurer la sécurité des infrastructures dans le delta nigérian, comment peut on l’assurer sur une distance de 5000 km partagés entre au moins 10 pays tous instables politiquement. 2/ Chaqu’un de ces pays voudraient avoir une petite part du gateau en réclamant les fees de passage. Au total au moins 20 % de la quantité transportée serait amputée en final de la quantité produite initialement. C.a.d. le producteur perdrait déjà 20 % de sa production juste pour les couts de transport. 3/ Si un gazoduc Nigéria-Méditeranée serait nécessaire, il est évident que le tracet Nigéria-Algérie est de loin le plus aventageux, car a) l’infrastructure au Sahara algérien est déjà disponible, alors que le tracet Nigéria-Maroc doit être construit dans sa totalité b) il est politiquement plus gérable. c) Le financement est plus facile. ……. Conclustion: Le Makhzen peut gesticuler et rever, mais en final ce projet c’est juste ELHEF wa ELHAWA.

    Hamou
    22 mai 2017 - 20 h 04 min

    Vive le Sahara libre le Maroc
    Vive le Sahara libre le Maroc et sous occupation de la France et Espagne et Angleterre et usa et Israël et les pays du golfs ils faut faire pression économique et commercial sur ses pays pour qu’ils arrêtent leurs soutient et leurs relations avec le maroc

    fouzizou
    22 mai 2017 - 19 h 43 min

    La réalisation du projet de
    La réalisation du projet de gazoduc Nigeria-Maroc est invraisemblable. car il ne risquerait pas d’intéresser les majors (les sociétés pétrolières présentes au Nigeria). ces majors continuent à dominer le paysage gazier nigérian et qui ont une préférence envers le Gaz Naturel Liquéfié.

    Jean_Boucane
    22 mai 2017 - 19 h 41 min

    Le Maroc est le seul pays au
    Le Maroc est le seul pays au monde qui est content qu’un gazoduc passe sur son territoire… va comprendre leur logique?

      Thidhet
      22 mai 2017 - 20 h 28 min

      La difficulté de ce projet
      La difficulté de ce projet réside qu’il passe par plusieurs pays via le Sahara.

    Anonymous
    22 mai 2017 - 15 h 37 min

    Pauvre moumouhachiche. Il

    Pauvre moumouhachiche. Il veut conquérir l’Afrique avec l’ouverture de ses centres d’appels.

    L’Afrique appartient aux maitres du monde et n’ont pas à un insecte marocain. Les maitres du monde vont lui donner un coup de pied et se retrouvera dans ses toilettes.

    HANNIBAL
    22 mai 2017 - 14 h 50 min

    Pourquoi le monde ne se pose
    Pourquoi le monde ne se pose pas la question idoine pourquoi le narkoland veut une part sur la scène internationale dans la distribution du gaz qui déja
    d’etre le premier exportateur de Haschich et de fille de joie a l’étranger faisant au moins les 40% de son PIB a l’extérieur est un pays ouvert qui recoit beaucoup de touristes qui sont indésirables dans beaucoup de pays mais aussi que le mar »ok est dernier dans la région Mena
    au point de vue d’alimentation en gaz , et que tout se traite a la lueur d’une bougie et loin s’en faut tout le monde y trouve son compte sous le règne de Bochus VI non content d’etre une grenouille il veut etre une baudruche de gaz le monde a tempéré les ardeurs de momie VI pour cette fois le gaz sera inodore et pour longtemps reste le reve dans les crédules !!

    Anonymous
    22 mai 2017 - 14 h 38 min

    Momia6 par manque d
    Momia6 par manque d’imagination et de perspective est allé toute honte bue comme un sloughi fouiner et renifler dans la poubelle algérienne pour dénicher quelques idées ou projets abandonnés et non fiables-tel que le gazoduc Algéro-nigérian- pour aller claironner, en agitant le carillon ,devant La populace , envoutée, débile et dégénéré Eurêka ! Eurêka ! J’ai trouvé .Pour réaliser la première tranche du Gazoduc ouest-africain de 678 km, il a fallu au Nigeria 28 ans. Alors, qu’en est-il des 4 000 kilomètres et construire en plus de stations de compression ? Selon des spécialistes, , le projet marocain manque de consistance et n’intéresse pas les européens. de par la faible quantité proposée et le manque flagrant de fonds, le Nigeria , n’étant pas un fournisseur sérieux, les Européens optent pour les pays sûrs la Russie, la Norvège, le Qatar et l’Algérie,. L’Europe ne fera confiance au nigérien que si le gazoduc passe par l’Algérie, sinon c’est l’échec total.

      lyes2993
      22 mai 2017 - 21 h 10 min

      Tout ce qui se passe en
      Tout ce qui se passe en Algérie est scruté par les Marocains du moindre fait divers au projet stratégique ! Parfois, il est même incroyable de voir des oeuvres banales copiées : d’une simple émission télé, d’une simple chanson, d’une simple recette de cuisine, un style de musique, même une partie de l’argot algérien se retrouve là-bas … à croire qu’ils n’ont aucune identité !! C’est à la fois pitoyable mais en même temps incroyablement dévalorisant pour notre culture ( de voir sa culture travestie par des gueux) … Il est fort regrettable de voir chez nous un ministère de la Culture qui ne sert à rien (sinon à récompenser des vedettes étrangères ) alors qu’il devrait avoir pour principaux objectifs de préserver et développer notre richesse culturelle mais aussi de la protéger des vautours marocains ( les seuls qui n’ont aucune honte à revendiquer nos richesses folkloriques) ou occidentaux !!! Pour en revenir;à ce projet de gazoduc, cela me rappelle à l’école, les petits gars qui passent leur temps à copier sur les autres, le problème avec les copieurs, c’est qu’ils copient sans vraiment comprendre les nuances et donc se retrouvent tôt ou tard le bec dans l’eau ! eh bien, c’est pareil pour le Makhzen, ils imaginent qu’ils vont devenir spécialistes de la diplomatie économique ou spécialistes technologiques juste parce qu’ils l’ont décrété ! C’est une chose d »offrir ( par expropriation) des assiettes foncières défiscalisées aux entreprises étrangères mais c’en est une autre d’exiger d’eux le moindre transfert technologique ou le moindre réinvestissement dans l’humain !!!! le Maroc est condamné à avoir une population en esclavage d’une autre frange de la population sur une terre complètement polluée par les entreprises agricoles ou les riches propriétaires ou les industries occidentales qui ne respectent rien ! Notre pays n’est pas dirigé comme on le souhaiterait évidemment mais au moins le peuple vit dans une certaine dignité et nos terres restent encore protégées de ces entreprises gloutons !!!!

    mhd bouira
    22 mai 2017 - 14 h 11 min

    J’ai fait ma petite recherche
    J’ai fait ma petite recherche : il existe un gazoduc reliant l’Espagne via le maroc alimentant au passage des centrales électriques tout en prélevant 7% de taxe de droit de passage (année 2016:100 millions de dhirams). A propos de ce gazoduc Maghreb-Europe qui transite par le Maroc, il convient de noter que sa capacité annuelle est de 12,5 milliards de mètres cubes normaux ou normal cubic meter (nm3/an). Mais concrètement, ce sont environ quelque 10 milliards de nm3 qui transitent chaque année par le Maroc pour alimenter le marché espagnol. Comparé à la production annuelle algérienne qui est de 131 milliards de nm3, cela pèse environ 8%.
    Moi la simple et bonne question est ‘quand est ce que l,on va couper ce tuyau en sachant que royaume nous cherche des noises à longueur de journée?
    Pour l’Espagne cela ne devrait poser aucun problème puisque medgaz reliant l’Algerie à l’Espagne à été mis en fonction.

      Nationfirst
      22 mai 2017 - 16 h 26 min

      Tu as raison Mhd Bouira.

      Tu as raison Mhd Bouira.
      En plus ce projet de gazoduc a été imaginé par l Algérie et le Nigeria au départ. C’est le gazoduc transsaharien qui doit passer par le Nigeria, le Niger et l Algérie avec un coût 3 à 4 fois moins cher.
      Le problème c est qu’ il est dans les cartons depuis 15 ans.
      Un projet comme ça avec un grand port à Cherchell peut faire de l Algérie la 1ere puissance d Afrique surtout qu’ on avait les moyens de le faire avec les 800 milliards mais nos dirigeants sont bloqués dans leur cerveau. Ils mettent le paquet pour une Mosquée à 5 milliards alors qu’ elle ne rapportera rien.
      Ce gazoduc coûtent 15 milliards en tout. Faites le calcul notre part aurait déjà été réglée.
      Les marocains scrutent tout ce que nous faisons et essayent de nous couper l herbe sous le pied.
      Leur projet, ils comptent sur les monarchies du Golfe et la France pour le financer et ils le feront .

        LeJusticier
        22 mai 2017 - 20 h 53 min

        Quel est l’interet de
        Quel est l’interet de rajouter un concurrent deja qu’on a du mal a vendre notre gaz? Parfois j’ai l’impression que vous commentez pour le plaisir de commenter, un pipeline qui passe par ton territoire ne te rend pas puissant sinon le Senegal ou la Cote d’Ivoire nous parlerait tout les jours du pipeline! Si nos dirigeants l’ont mis au placard c’est parce qu’ils n’allait pas rajouter un concurrent au moment ou le baril était à 100 dollars, un peu de serieux dans vos remarques!

          lyes2993
          22 mai 2017 - 23 h 19 min

          ce n’est pas forcément de la
          ce n’est pas forcément de la concurrence, c’est un moyen de gérer l’avenir : le gaz n’est pas inépuisable en Algérie … Avant de pouvoir exploiter le gaz de schiste sans répercussion sur la nature, il risque de s’écouler encore beaucoup de temps … l’industrialisation de l’ALgérie en est à ses débuts, la consommation interne va croitre exponentiellement ! Sans oublier la période de glaciation climatique dans laquelle nous nous précipitons, va augmenter les consommations de Gaz dans le monde ! S’assurer des fournisseurs viables pour l’Algérie est important : le Nigéria, la Mauritanie bientôt et l’Angola sont nos alliés … autant s’associer d’ores-et-déjà avec eux avant que la roue ne tourne !! Evidemment il y a encore plein de choses à dire sur ce sujet trés géopolitique stratégique mais cela ne peut pas s’échanger seulement sur un petit post !!!

        Jean_Boucane
        22 mai 2017 - 20 h 55 min

        Le gazoduc coûte entre 25 et
        Le gazoduc coûte entre 25 et 50 milliards selon les médias marocains! Sachant que l’Europe est deja en train de construire le gazoduc provenant d’Azerbaidjan en ce moment…. c’est juste un rappel!!! Maintenant, il faut voir si le Qatar et l’Arabie Saoudite vont financer un councurrent ce dont je doute mais bon on verra

          Nationfirst
          22 mai 2017 - 21 h 41 min

          Leur tracé coûte 20 à 50 le
          Leur tracé coûte 20 à 50 le notre passant par le sol et non l’océan et étant plus court coûte 15 milliards

          Jean_Boucane
          23 mai 2017 - 11 h 32 min

          Tu donnes une fourchette
          Tu donnes une fourchette entre 20 et 50 milliards… tu te rends compte de la fourchette? Qui a fait le calcul? un épicier? si tu me dis le projet coute entre 20 et 25 milliards, je peux comprendre! Mais entre 20 et 50 milliards, je n’ai jamais vu cela!

          Moskodz
          23 mai 2017 - 8 h 28 min

          Jean_bourane,dans 2 ans le
          Jean_bourane, dans 2 ans le gaz algérien sera fortement concurrencé par tous ces pipelines qui nous encerclent. (…)

    Kamel
    22 mai 2017 - 14 h 01 min

    Tant que le ridicule ne tue
    Tant que le ridicule ne tue pas le Roitelet M6 peut continuer a tout dire a ses sujets du moment qu’ils le croient en tant de descend de notre Prophete (QSSL). Certainement que la consommation abusive du Haschich peut faire passer n’importe qu’elle anerie a ce peuple si naif.

    Anonymous
    22 mai 2017 - 13 h 59 min

    C’est évident et ça saute aux
    C’est évident et ça saute aux yeux que maroc est en perte de vitesse. chaque jour Il perd un peu plus de sa crédibilité meme auprès de ses inconditionnels soutiens .Un pays archaïque ,un peuple à plat ventre,des bouffons ridicules ,un roi homo, des pratiques dignes du moyen age, une bassesse sans limite ,la drogue,la prostitution,la pédophilie,israéliens au makhzen ,villes occupées par les ibères et la liste est longue et interminable, vous pouvez
    rajouter n’importe quelle saloperie à ce pays et elle sied parfaitement . Avec un tel cocktail vous êtes certains d’une
    explosion imminente .

    REFROIDISSEMENT CLIMATIQUE
    22 mai 2017 - 13 h 58 min

    Si cela ce fait ce sera avec
    Si cela se fait, ce sera avec l’argent de l’étranger vu que l’Algérie plein de gaz est proche de l’Europe, de plus il faut savoir si c’est pas un coup de l’Europe pour intimider l’Algérie ou pour l’Isoler ?
    La logique c’est de continuer à vendre notre gaz au Maroc et de livrer l’Europe car le changement climatique va être terrible dans pas longtemps.
    J’espère que l’Algérie ne bradera pas son Gaz et en gardera pour son peuple car UNE PROCHAINE PÉRIODE GLACIALE ARRIVE !!!!!

      mhd bouira
      22 mai 2017 - 14 h 29 min

      Le problème,c’est que le gaz
      Le problème,c’est que le gaz est indexé à l,identique du baril de pétrole(le brut dimunue le gaz diminue et inversement)nous le vendons selon le prix fixé par wall street en violant de par la même la souverainete économique de tous les pays producteurs(principalement les pays dit « arabes ») avec l,aide bien sûr des corrompus au pouvoir.
      On est pas trop dans la m…e..

    Hellali
    22 mai 2017 - 13 h 55 min

    Deja la creation de cette
    Deja la creation de cette feodale Narco-monarchie absolue etait un subterfuge alors qu’en serait de ce projet de gazoduc si ce n’est de faire croire que peuple marocain va tres bientot ne pas se voir oblige de louer ses enfants aux pedophiles francais ni envoyer ses filles a l’etranger pour exercer le plus vieux metier du monde afin de subvenir aux besoins de la famille.

    Thidhet
    22 mai 2017 - 13 h 09 min

    Avec tous les énormes
    Avec tous les énormes mensonges qu’il leur a fait avaler, avec tous les dommages qu’il a causé à la société, les marocains continuent de croire à ce que leur raconte Mohamed 666. Pire encore, ils continuent leur écœurant « sidna » par ci, « sidna » par là. Alors pourquoi ne continuerait-il pas à les berner? Pourquoi ne continuerait-il pas à les déshonorer, à leur mentir, à empoisonner leurs terres, à brader leurs richesses?

      khorti
      22 mai 2017 - 13 h 34 min

      comme tous les dirigeants
      comme tous les dirigeants arabes et musulmans, mentir et sévir est la clef de leur maintien au pouvoir. le peuple ne comprend pas; eux c’est la lumiere, la baraka…. Les arabes et les musulmans sont arriérés de cinq siècles et l’Occident fait tout pour leur faire croire qu’ils sont sur la bonne voie.MAIS BONNE NOUVELLE POUR LE MAGHREB ET SURTOUT L’ALGERIE : la FRANCE VA EXPORTER GRATUITEMENT LA DEMOCRATIE!!!

        Anonymous
        22 mai 2017 - 14 h 10 min

        La même démocratie que la
        La même démocratie que la France à donné en Lybie et en Syrie non merci !!!

    HANNIBAL
    22 mai 2017 - 12 h 55 min

    Une grenouille ou un crapaud
    Une grenouille ou un crapaud ne peut pas devenir un boeuf et seule une entité sans dignité peut faire des déclarations insolites qui frise le ridicule alors qu’elle patauge dans la merde pour momie VI qui rève de détenir un Pipe ça restera juste une chimère dans la tete des maztolènes qui prennent au mot tout pet royal qui vient de leur amir le reve et la réalité c’est 2 mondes différent !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.