Maroc : une vingtaine d’arrestations après des troubles à Al-Hoceima

Vingt personnes, dont plusieurs militants connus de la contestation populaire qui secoue depuis plus de six mois le Rif, ont été arrêtées ces dernières 48 heures à Al-Hoceïma.

Ces vingt personnes ont été interpellées vendredi et samedi pour de «présumés crimes et délits portant atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et pour d’autres crimes de droit commun», a annoncé dans un communiqué le procureur d’Al-Hoceïma. Ils sont également suspectés d’être impliqués «dans des crimes et délits touchant l’ordre public», ajoute le procureur.

Dans la région du Rif, la province d’Al-Hoceima est le théâtre de manifestations récurrentes depuis la mort, fin octobre 2016, d’un vendeur de poisson, broyé accidentellement dans une benne à ordures. La situation était tendue ce samedi à Al-Hoceima après une tentative d’arrestation, la veille, du leader de la contestation populaire du mouvement El-Hirak dans le Rif, Nasser Zefzaf.

A Khouribga (centre du pays), les populations intensifient leur mouvement de contestation à travers des marches et sit-in pour revendiquer de l’emploi, la justice et les droits sociaux.

Comment (4)

    Moskosdz.
    27 mai 2017 - 20 h 47 min

    Aucune différence entre la
    Aucune différence entre la police criminelle du royaume de la drogue et celle d’Israël.




    0



    0
      Trublion
      28 mai 2017 - 1 h 57 min

      Ta raison moskodz.Penses à
      Ta raison moskodz.Penses à 1988 et aux 10.




      0



      0
    Hamed
    27 mai 2017 - 17 h 34 min

    Accident elle est bonne
    Accident elle est bonne celle la !!!!!!!!! LA MACHINE A BROYER ne s’est pas mise toute seule en marche !




    0



    0
      Thidhet
      28 mai 2017 - 1 h 53 min

      Si tu mets tes doigts!?
      Si tu mets tes doigts!?




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.