Accords UE-Maroc : le Front Polisario condamne

Brahim Ghali, président de la RASD. D. R.

Le Front Polisario a condamné ce lundi «fermement» la proposition de la Commission européenne pour la renégociation de l’accord d’association UE-Maroc, appelant l’Union et ses Etats membres à «rejeter» cette proposition qui constitue une «violation» de la décision de la Cour européenne de justice (CJUE) et des principes fondamentaux du droit international. 

Dans une lettre adressée aux dirigeants de l’UE et signée par son secrétaire général, Brahim Ghali, le Front Polisario a «condamné fermement cette nouvelle proposition de la Commission européenne», soulignant que si elle est approuvée par le Conseil de l’UE «violerait à la fois la décision de la Cour de justice de l’UE du 21 décembre 2016 et les principes fondamentaux du droit international». 

Le Front Polisario a exhorté, à ce titre, l’UE et ses Etats membres à «rejeter la proposition de la Commission européenne de renégocier l’accord d’association UE-Maroc dans les termes actuels en raison des graves conséquences juridiques et politiques sur la question du Sahara occidental».

L’Observatoire des ressources naturelles au Sahara occidental (WSRW) a révélé, il y a quelques jours, que la Commission européenne a demandé aux Etats membres de l’UE un mandat pour réexaminer l’accord de libéralisation avec le Maroc afin d’inclure des produits provenant des territoires occupés du Sahara occidental. 

Le Front Polisario a considéré la proposition de l’exécutif européen non seulement comme une preuve que la Commission a «renoncé à ses obligations pour la mise en œuvre de bonne foi la décision de la Cour de l’UE», mais «elle encourage également le Conseil de l’UE à approuver une proposition qui contredit la politique de longue date de l’Union sur le Sahara occidental».

Pour le Front Polisario, la demande de la Commission aux Etats membres de l’UE de réexaminer cet accord commercial controversé avec le Maroc afin d’inclure les produits provenant du territoire occupé du Sahara occidental «encourage aussi le Maroc à poursuivre l’exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara occidental». «Cela sapera les efforts des Nations unies pour la relance des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario avec une nouvelle dynamique et un nouvel esprit, selon la dernière résolution du Conseil de sécurité de l’ONU», a-t-il prévenu dans sa lettre. 

Le Front Polisario a mis l’accent dans sa lettre sur l’arrêt de la Cour de justice de l’UE rendu le 21 décembre dernier dans lequel la Cour a affirmé clairement que le Maroc n’a pas de souveraineté sur le Sahara occidental : «La Cour a donc décidé que, selon le principe de l’autodétermination, l’UE et le Royaume du Maroc ne peuvent inclure, soit de jure, soit de facto, le Sahara occidental dans leurs relations commerciales sans l’accord préalable du peuple sahraoui.»

Le Front Polisario demeure engagé à défendre les intérêts du peuple du Sahara occidental. Compte tenu du statut distinct et séparé du Sahara occidental en vertu du droit international, telle que souligné par la CJUE dans son jugement, le Maroc ne peut donc pas conclure des accords internationaux applicables au territoire sahraoui, qu’il occupe illégalement, a rappelé le Front Polisario aux dirigeants européens. Par conséquent, a-il-poursuivi, le Maroc n’est pas habilité à s’exprimer au nom du peuple d’un territoire situé en dehors de ses frontières internationalement reconnues. 

Le Front Polisario a averti, à ce titre, les dirigeants européens qu’il demeure «engagé à user de toutes les voies juridiques, en vertu du droit de l’UE et du droit international, pour défendre les intérêts suprêmes du peuple du Sahara occidental et son droit inaliénable à l’autodétermination sous tous ses aspects, y compris sa souveraineté permanente sur ses ressources naturelles et l’intégrité territoriale du Sahara occidental». 

Dans une autre lettre adressée à la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, le ministre sahraoui délégué pour l’Europe a mis en garde contre toute volonté de contourner les dispositions de la décision de la CJUE, dénonçant les manœuvres visant à permettre la poursuite de l’occupation du Sahara occidental et des «opérations de rapine» et du «pillage continu», qualifiant ces actes de «brigandage international».

R. I.

Comment (9)

    Geronimo
    30 mai 2017 - 9 h 20 min

    Les combats pour les causes
    Les combats pour les causes justes ont toujours prévalu. Les peuples qui ont combattu pour leur liberté, leur honneur et leur dignité sont toujours sortis vainqueurs par les armes et quelle que soit la puissance militaire de l’adversaire en face. L’Histoire est là pour le prouver. Des puissances comme les USA et la France ont été battues par les peuples Vietnamien et Algérien, pourtant beaucoup moins armés mais animés d’une foi énorme en la victoire finale. Les pays africains ne se sont libérés du joug colonial qu’après des combats armés. Les sacrifices étaient énormes, mais il fallait oser . Les Sahraouis ne se libèreront que s’ils reprennent les armes. Il ne sert à rien de condamner et de se fier au « machin » ONU dominé par les Occidentaux.




    0



    0
    Rayés Al Bahriya
    30 mai 2017 - 3 h 39 min

    Il faut saisir la commission
    Il faut saisir la commission de l’union africaine pour la
    sécurité Et aussi le conseil de sécurité et le président
    Trump.
    Sinon prenez vos armes de la libèrte.




    0



    0
    jughurta
    29 mai 2017 - 22 h 52 min

    On dirais que tout est fait
    On dirais que tout est fait en sorte à ce que sa finisse aux armes pour le plus grand bonheur des marchands d’ armes. Politiquement l’ union européenne est avec le maroc, si on laissent faire, ils continuerons à piller en toute légalité. J’ en suis sur, ils souhaitent le combat armé, pour nous épuiser militairement ( budget militaire) et massacrer tout les résistants polisario potentiels. J’ ai comme l’ impression qu’ ils veulent nous pousser au coin du ring et que nous ayons comme seul solution les armes. Vu le soutient inconditionnel de la france, d’ israel et de fait les états-unis, est ce qu’ après les combats nous auront gain de cause ? C’ est ça aussi la question. Politiquement c’ est comme cuit, par le combat, ils nous affaiblissent de surcroît avec les conjonctures actuelle, la solution faire intervenir les russes et les chinois officieusement et faire partir des conteneurs chez eux et reverser l’ argent au polisario? faire comme les marocains pour faire pression aux américains.




    0



    0
      Sam
      30 mai 2017 - 12 h 24 min

      J’ai aussi cette impression,
      J’ai aussi cette impression, mais ils font fausse route. La sagesse de la diplomatie algérienne, c’est justement de toujours rester sur ses principes et le droit, fondement de toute civilisation humaine. Ils vont donc avoir du mal à nous pousser à la faute. Je vois aussi que du côté égyptien, ils s’agitent et convoitent le pétrole libyen, qui seul pourra sauver ce régime de la faillite. Les temps sont risqués




      0



      0
    ELHAQ
    29 mai 2017 - 22 h 02 min

    LA REPRISE DE LA LUTTE ARMEE
    LA REPRISE DE LA LUTTE ARMEE PAR LE FRONT POLISARIO, SEUL REPRESENTANT LEGITIME DU PEUPLE DU SAHARA OCCIDENTAL OCCUPE DEPUIS 1975 PAR LA NARCO-MONARCHIE RETROGRADE ENJUIVEE DU KAFER ENNEMI DE DIEU ET VALET DE L’IMPERIALO-SIONISME LE ROITELET M 6 , EST LEGITIME , HAQ, CHAR3ÏYA , ET LA SEULE SOLUTION POUR LE PEUPLE SAHRAOUI DE CHASSER HORS DE SON PAYS, LE COLONIALISTE MAROCAIN. LA GLORIEUSE Armée du SAHARA OCCIDENTAL , sous le commandement DU FRONT POLISARIO, RECONNU PAR LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE , A LE DROIT DE COMBATTRE PAR TOUS LES MOYENS , NON SEULEMENT L’OCCUPANT MAROCAIN où qu’il se trouve, MAIS EGALEMENT TOUS CEUX QUI LE SOUTIENNENT , EN EUROPE ET AILLEURS DANS CE MONDE POURRI , EN PARTICULIER LES RESSORTISSANTS DES PAYS EUROPEENS QUI PARTICIPENT AU VOL DES RESSOURCES NATURELLES DU SAHARA OCCIDENTAL . MORT AUX COLONIALISTES MAROCAINS ET LEURS SOUTIENS ET COMPLICES ! le droit et la legitimité sont du côté des SAHRAOUI, QUI ONT LE DROIT ET LE DEVOIR DE PASSER A L’ACTION POUR ARRACHER LEUR INDEPENDANCE PAR LES ARMES ET CESSER DE CROIRE AUX CHIMERIQUES  » DROITS » de l’ O.N.U. ou de l’ U.E. dominés par l’esprit de taïhoudite qui cherche à reproduire pour LE SAHARA OCCIDENTAL le drame de la PALESTINE.




    0



    0
    STOP !
    29 mai 2017 - 21 h 53 min

    L’Europe d’amérique fait sa
    L’Europe d’amérique fait sa loi en Afrique !!!!
    Réveillez vous !!!




    0



    0
    HANNIBAL
    29 mai 2017 - 17 h 53 min

    C’est le moment de porter l
    C’est le moment de porter l’estocade le makhnaz est a genoux au Polisario de chasser
    schtrumpf VI qui se comporte en conquerrant il faut lui faire comprendre que le Sahara Occidental n’est pas marakech ou il se comporte en souverain !!!




    0



    0
      Anonymous
      29 mai 2017 - 22 h 16 min

      je souhaite que Bocchus IV se
      je souhaite que Bocchus IV se casse les dents au rif pour et ensuite le peuple sahraoui lui donne l’estocade.




      0



      0
    Jean_Boucane
    29 mai 2017 - 15 h 49 min

    Le roitelet pille en masse le
    Le roitelet pille en masse le sahara occidental avec les entreprises européennes… malheureusement seul la lutte armée changera la donne meme si le Maroc compte tenu de sa situation sociale, financière, islamiste et identitaire peut exploser à tout moment!!!,il faut commencer les actes de sabotage et rendre la colonisation encore plus onéreuse (même si 100 000 soldats grillent au soleil pour tenter de continuer le pillage)




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.