Le Qatar expulse un militant saoudien des droits de l’Homme

Mohammed Al-Otaibi. D. R.

Le Qatar a expulsé vers son pays un militant saoudien des droits de l’Homme qui était en route vers la Norvège où il espérait demander l’asile, a indiqué ce lundi une ONG. Mohammed Al-Otaibi, 49 ans, s’était enfui vers le Qatar voisin en mars après avoir été obligé de comparaître devant une cour «antiterroriste» en décembre pour des accusations liées à son militantisme, a précisé le Gulf Center for Human Rights (GCHR).

Dimanche «à l’aube, Al-Otaibi et son épouse ont été expulsés de force vers l’Arabie saoudite alors qu’ils étaient en route vers la Norvège», a indiqué l’ONG qui a des bureaux à Copenhague et à Beyrouth. Le GCHR, qui suit de près la situation des droits de l’Homme dans le Golfe, a déclaré dans un communiqué qu’Oslo avait accepté d’accorder au couple des documents de voyage et le droit de demander l’asile dès son arrivée.

Les autorités du Qatar n’ont pas immédiatement commenté ces informations. Arrêté une première fois en 2009, M. Al-Otaibi avait cofondé en 2013 l’Union for Human Rights à Ryad. Les autorités saoudiennes avaient ordonné la fermeture de cette organisation un mois plus tard, mais M. Al-Otaibi avait poursuivi ses activités, publiant des rapports et accordant des interviews télévisées, a précisé le GCHR. En avril, Human Rights Watch, organisation basée à New York, avait averti que M. Al-Otaibi risquait une longue peine de prison et de possibles mauvais traitements s’il était expulsé vers l’Arabie saoudite.

En visite ce mois-ci dans le royaume, un rapporteur spécial de l’ONU, Ben Emmerson, avait critiqué l’utilisation d’une législation «antiterroriste» et de sanctions pénales «contre des individus exprimant pacifiquement leurs droits à la liberté d’expression», de religion ou d’association. L’expulsion de M. Al-Otaibi intervient à un moment sensible dans les relations entre le Qatar et l’Arabie saoudite.

La semaine dernière, des déclarations attribuées à l’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, ont provoqué une onde de choc dans la presse saoudienne et émiratie, notamment des propos critiquant la politique du Golfe vis-à-vis de l’Iran, l’ennemi juré de Riyad. Mais Doha a affirmé que son agence de presse QNA avait été piratée et que l’émir n’avait jamais tenu ces déclarations.

R. I.

Comment (4)

    Geronimo
    30 mai 2017 - 9 h 29 min

    Ce que je ne comprends pas
    Ce que je ne comprends pas est le pourquoi de son transit par le Qatar pour se rendre en Norvège? Ne sait il pas que les loups ne se mangent pas entre eux malgré leurs désaccords? Pourquoi n’a-t-il pas transité par une ville d’un pays occidental, Paris ou londres, par exemple?




    0



    0
    ELHAQIQA
    29 mai 2017 - 22 h 34 min

    LES DIRIGEANTS ACTUELS DES
    LES DIRIGEANTS ACTUELS DES ETATS DU GOLFE , tous sans exception , ne sont pas des ARABES mais des AÄ3RABES , c’est à dire des bédouins mal dégrossis, QUE LE PROPHETE MOHAMED (QSSSL) LUI-MËME A DEFINIS  » ACHIDDOU KOFR WA ACHIDDOU NIFAQ  » , imposteurs , valets de l’impérialo-sionisme, usurpateurs illégitimes, imposés par leurs maîtres ( LEURS VRAIS DIEUX ) les dirigeants occidentaux . Les PEUPLES ARABES n’ont jamais choisis, ni élus ces traitres . CES VERITES SONT CONNUES DU MONDE ENTIER. Il n’est donc pas juste de dire, que ces régimes pourris sont des modèles pour beaucoup d’ Algériens, car, ils le sont UNIQUEMENT POUR LES ISLAMISTES DE L’Algérie QUI N’ONT RIEN DE PATRIOTES ALGERIENS, et qui font du trabendo, de l’import-import, de l’economie de bazare et de l’informel, pratiqués dans ces contrées moyenâgeuses ! ALORS SVP CESSEZ DE MELANGER N’IMPORTE QUOI !




    0



    0
    anonyme
    29 mai 2017 - 22 h 20 min

    je trouve cet homme très
    je trouve cet homme très courageux , espérons qu’il réussisse à se sortir des griffes de ces émirs démoniaques!




    0



    0
    Anonymous
    29 mai 2017 - 18 h 28 min

    l’obscénité morale et
    l’obscénité morale et politique de ces etats arabes du Golfe n’a aucune limite et dire que ces régimes du moyen age sont des modèles pour beaucoup d’algériens




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.