Electricité-gaz : les impayés évalués à 10 milliards DA à Alger

Les créances sont réparties entre les administrations et entreprises publiques (70%) et les clients privés (30%). D. R.

Les créances détenues par la Société de distribution de l’électricité et du gaz d’Alger (SDA) sur ses clients sont de l’ordre de 10 milliards DA réparties à hauteur de 70% sur des administrations et entreprises publiques et de 30% pour les clients privés, a annoncé aujourd’hui le PDG de cette filiale de Sonelgaz, Merouane Chabane. «Ces créances se sont stabilisées depuis deux années, car nous nous sommes mobilisés pour stopper l’hémorragie. Mais nous allons passer à la phase de recouvrement de ces créances auprès de nos clients», avise-t-il.

Pour récupérer son argent, la SDA a déjà commencé à sensibiliser ses clients concernés à propos de l’importance de la régularisation de leur situation, précisant que «les coupures d’électricité ne toucheront que des cas particuliers». «Avant de procéder à la coupure d’électricité, nous invitons les clients à se présenter pour établir, d’un commun accord, un échéancier de paiement, mais nous les avertissons de l’éventualité de non-respect de leur engagement. Si le client ne répond pas à tous ces appels et n’affiche aucune volonté de payer, nous serons contraints de procéder à la coupure d’électricité», explique le même responsable.

Précisant toutefois que la SDA écarte toute coupure d’électricité durant le Ramadhan à l’égard de ces mauvais payeurs, il assure que ces derniers auront la possibilité de payer par échelonnement après un compromis. Quant à ceux alimentés par des raccordements illicites, ils seront mis en garde une seule fois pour régulariser leur situation avant d’envoyer leur dossier en justice.

S’agissant des créances détenues par des administrations et entreprises publiques, M. Chabane fait savoir que des discussions ont été menées avec les responsables de ces organismes «qui ont montré leur volonté de payer». Questionné, par ailleurs, sur les dispositions prises en prévision de la saison estivale, durant laquelle une forte consommation est habituellement enregistrée (climatiseurs…), le même responsable avance que la SDA a installé plus de 100 nouveaux postes d’électricité de basse et moyenne tensions ainsi que cinq stations de haute tension à travers plusieurs communes de la capitale pour faire face à la forte demande qui augmente de 10% durant cette période.

Mais il met en garde contre les travaux sans autorisation préalable, qui engendrent plusieurs coupures d’électricité, précisant que durant le premier trimestre 2017, la SDA a enregistré 1 500 incidents pareils, cumulant plus de 700 heures de coupures. Pour rappel, la Société nationale de distribution de l’électricité et du gaz, Sonelgaz, a lancé récemment une vaste campagne pour le recouvrement de ses créances auprès de ses clients, qui s’élèvent à 62,5 milliards DA à travers le territoire national.

Des moyens humains et matériels «conséquents» sont mobilisés pour faire aboutir cette opération qui touchera les clients ayant plus d’une facture impayée. Ces créances, qui sont en constante croissance, engendrent des «difficultés financières» à la trésorerie de la société, a expliqué ce groupe qui relève que cette situation «affecte son fonctionnement et étouffe les différents projets de développement des réseaux électriques et gaziers nécessaires à la garantie de la continuité et la qualité de service».

La part la plus importante des créances de Sonelgaz est détenue sur la clientèle privée et représente 46% du portefeuille, tandis que 40% sont détenues sur les administrations, les entreprises publiques et les opérateurs économiques. S’inscrivant dans l’approche prônée par ce groupe, qui vise l’amélioration de la relation clientèle, et étant donné que le souci consiste à assurer la continuité du service et le confort des clients, «les coupures de courant électrique et du gaz constituent un ultime recours pour redresser la situation», a avisé Sonelgaz.

R. N.

Comment (5)

    khanfri
    30 mai 2017 - 7 h 35 min

    Sans compter les
    Sans compter les branchements illicites que les autorités et Sonelgaz laissent faire : Kiosques et meme appartements sont ainsi branches a partir de poteaux électriques au vu et su de tout le monde




    0



    0
    leputois
    29 mai 2017 - 20 h 28 min

    Sonelgaz veut récupérer son
    Sonelgaz veut récupérer son argent c’est légitime. Elle avance aussi dans le même ordre qu’elle en a besoin pour ses nouveaux investissements car la demande est toujours croissante. Donc il faut plus de machines, plus de lignes de transport plus de lignes et de postes de distribution et de transport. Néanmoins et par rapport à la demande d’énergie, que Sonelgaz sait estimer, la puissance disponible est (doit être) supérieure à la demande (sinon il y aurait délestage). Mais Sonelgaz a t’elle évalué le rendement de ses équipements et l’énergie perdue depuis la production jusqu’aux consommateurs en bout de ligne? optimise t’elle toute la conversion d’énergie? ou du moins a t’elle une idée de ce qui est perdue en cours de route en énergie?A titre d’exemple, une centrale d’une puissance de 100 MW en nominal qui tourne à plein régime dans le réseau de sonelgaz seuls 90 à 95 MW arrivent aux consommateurs dans le meilleur des cas.




    0



    0
    ham
    29 mai 2017 - 19 h 58 min

    Il faut que tous les
    Il faut que tous les concernés paient!. Cependant pourquoi avoir attendu que ces créances atteignent ce niveau? Une idée que Sonelgaz devrait envisager l’échéancier anticipé sur la base de la consommation annuelle précédente informé le client de la mensualité prévisionnelle qu’il devra payer à l’échéance indiquée et sans délai. L’échéancier pourrait être réajuster trimestriellement en faveur ou défaveur du client concerné. Cette méthode par paiement « à échoir  » permettra par ailleurs au client de réfléchir à des modes de consommations plus économes. Le paiement à période échue est toujours contesté et n’encourage pas à l’économie sur la période prochaine. La méthode échéancier prévisionnel est pratiquée par toutes les entreprises européennes fournissant le gaz et l’électricité d’ où la réussite de l’économie d’ énergie et la réduction des consommations. Par ailleurs Sonelgaz pourrait joindre des plaquettes informatives pour réduire les consommations et sécurité d’emploi. Bonne chance!!!brCdAdMm3a




    0



    1
    Anonymous
    29 mai 2017 - 17 h 08 min

    100% des créances sont
    100% des créances sont étatiques, parce que il n’y a pas d’homme a Sonelgaz pour couper l’électricité a une gendarmerie, une caserne, la police, les tribunaux…ETC Sinon avec un suivi sérieux (d’entreprise qui fait son travail il ne restera aucune possibilité au particuliers pour échapper a la coupure (bande de fainéants, vous voulez imputer votre paresse et le laissé allez qui règne a Sonelgaz sur le dos des citoyens




    1



    0
    Mello
    29 mai 2017 - 14 h 59 min

    Monsieur le PDG, vous abordez
    Monsieur le PDG, vous abordez d ‘abord les 70 % de creances aupres des institutions Etatiques , puis revenez a ces 30 % des particuliers . Mais le probleme c’est daller voir toutes causes et mettre en place un planning de correction. Quand on sait que la plupart des cables electriques a l’interieur des batiments et edifices sont a decouvert et a la portee de tous, ils deviennent un jeu d’enfant pour faire dans le detournement. De part mes voyages a l’etranger, j’avait remarque que tous les cables etaient enfouis et loin de toute tentative de detournement.
    Donc, il est issufisant de mettre des moyens de recouvrement de creances , si les causes ne sont eliminees.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.