Poutine : «L’avenir de Bachar Al-Assad revient au peuple»

Vladimir Poutine. D. R.

L’avenir du président syrien, Bachar Al-Assad, revient au peuple syrien, a affirmé ce mercredi le président russe, Vladimir Poutine, estimant que l’approche de la Turquie et de l’Iran sur le processus de paix est «constructive». «Je ne me crois pas en mesure de décider de l’avenir politique de l’Etat syrien, que ce soit avec ou sans Bachar Al-Assad. C’est une question qui revient au peuple syrien», a-t-il répondu dans une interview fleuve accordée au quotidien français Le Figaro, soulignant que «personne ne peut s’arroger des droits qui appartiennent à un pays».

Le principal soutien de l’Etat syrien dans sa crise qui dure depuis 2011 a souhaité s’appuyer sur le cessez-le-feu et les zones de désescalade, qu’il considère comme «un pas important vers la paix». Au sujet des accusations visant le gouvernement syrien sur l’emploi d’armes chimiques, le président russe a rappelé que «les Américains et toutes les parties intéressées avaient refusé d’inspecter aussi bien l’aérodrome d’où auraient décollé des avions portant des missiles chimiques que l’endroit où l’incident chimique est survenu». «Selon nos informations, il n’y a aucune preuve de l’utilisation d’armes chimiques par Al-Assad. Nous sommes persuadés qu’il ne l’a pas fait», a-t-il affirmé, estimant que cela a été fait pour «justifier et maintenir des pressions, y compris militaires, de la communauté internationale contre Bachar al-Assad».

Au sujet des relations russo-américaines, après l’élection de Donald Trump, il a dit ne se faire «aucune illusion» sur leur évolution. «Je ne m’attendais à rien de bon de la part du (nouveau) président des Etats-Unis», a-t-il soutenu, écartant une amélioration dans la mesure où, a-t-il expliqué, les personnes qui ont perdu l’élection présidentielle, très influentes dans la sphère de l’Administration américaine, continuent à jouer la carte antirusse.

R. I.

Comment (5)

    erable
    2 juin 2017 - 3 h 37 min

    voila des paroles sages d’un
    voila des paroles sages d’un homme qui défi l’impérialisme tout les jours et sur touts les plans.M. poutine merci et vive la sainte russie.




    0



    0
    patriote.
    31 mai 2017 - 22 h 47 min

    mr poutine bravo pour votre
    mr poutine bravo pour votre travail en syrie heureusement que vous etes la il faudrait un homme comme lui chez nous en algérie.




    0



    0
    anonyme
    31 mai 2017 - 18 h 54 min

    Ce n’est pas aux occidentaux
    Ce n’est pas aux occidentaux de décider l’avenir de la Syrie après l’avoir détruit.
    Ce sont des criminels qui ont détruit la Syrie…




    0



    0
    Mello
    31 mai 2017 - 17 h 06 min

    Bravo, President, vous etes
    Bravo, President, vous etes entrain de damer le pion a toutes ces sal…. de l’occident qui ne cherchent que leurs interets au profit des nations en etat de deliquescence, tirer sur les ambulances reste leur jeu favorit. Les deux journalistes qui etaient en face de vous , venus le torse bombe, envoyes par la puissante USA, se sont retrouves comme de petits toutous qui cherchaient la porte de sortie . Encore une fois spaciba .




    0



    0
    dima ozagué
    31 mai 2017 - 16 h 50 min

    Oui que décide et que vive le
    Oui que décide et que vive le peuple syrien!…sa réponse est à l endroit de Macron qui on l a entendu « exige » de la Russie maintenant, de l Algérie l autre fois ya Salem! jdid w haseb roho Napoléon w ghir exigi..le figaro journal asma3 Poutine champion du répondage lol




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.