Son affaire a défrayé la chronique ces derniers jours : le PDG de Naftal limogé

Hocine Rizou, PDG Naftal. New Press

Le président-directeur général de l’entreprise nationale de distribution de produits pétroliers (Naftal), Hocine Rizou, vient d’être démis de ses fonctions par la tutelle, apprend-on de source officielle.

L’affaire du PDG limogé a défrayé la chronique ces derniers jours. Au sein de la société filiale de Sonatrach, des voix se sont élevées pour dénoncer une tentative de déstabilisation du premier responsable de l’entreprise publique. On évoque une vidéo pour faire accréditer la thèse du comportement immoral du responsable limogé. Cependant, il semble que l’enquête menée par les services de sécurité aurait abouti à un montage grotesque visant à ternir l’image dudit responsable.

Pour rappel, des employés de Naftal se sont rassemblés hier à la mi-journée devant la direction générale de l’entreprise à Alger, pour exiger le départ du PDG. Les raisons qui ont poussé ces travailleurs à cette action radicale restent inconnues. Selon nos sources, il s’agirait d’un mouvement de solidarité avec l’action de protestation menée par les syndicalistes affiliés à l’UGTA, à Tizi Rached, dans la wilaya de Tizi Ouzou, contre les entraves à l’exercice du droit syndical au niveau de l’entreprise Naftal (District-Com). La semaine dernière, un sit-in a été observé pour dénoncer «les atteintes à la liberté syndicale» au sein de l’entreprise.

Ce mouvement inopiné, et qui n’a pas été précédé d’un préavis qui a été observé également dans d’autres wilayas, à l’image du centre de carburants du Khroub, dans la wilaya de Constantine, fait dire aux observateurs que l’affaire du PDG limogé n’a pas encore livré tous ses secrets.

Ramdane Yacine

Comment (49)

    Moh
    1 juin 2017 - 15 h 06 min

    Juste une anecdote pour
    Juste une anecdote pour donner un exemple sur ce phenomène d’accusation d’homosexualité.
    Lorsque j’étais étudiant dans une certaine province en France, j’avais une amie étudiante bledarde comme moi qui avait échoué en medecine à cause du numerus clausus qui est assez restrain en France.
    Cette étudiante a dû abandonner sa medecine après avoir tenté deux fois sa première année de médecine. Elle fréquentais un jeune homme tout à fait bien, un économiste qui était en même temps comptable dans une entreprise de technologie industrielle. La fille avait decidé de passer l’examen d’entrée à l’école d’infirmière qu’elle a réussi du premier coup. elle a donc bassé ses ambition en poursuivant ses études d’infirmière avec une bourse et un logement pas loin de son école. Tout allait bien dans son couple. Son mari metisse(de mère française et de pere algerien) a décidé de l’épouser juste à la fin de sa formation. et voila qu’arrive son cousin bledard, trafiquant de voiture et autre qui s’initia dans le couple. Pour acquérir la jeune femme, il lui raconta que son future mari rangé et diplômé n’est rien qu’un b-sexel et que pas mal de personnes au bled de même sexe ont eu une aventure avec lui. Bref tout cela n’était que mensonge bien sur car le ga du bled sans boulot et vivant d’expédient au crochet de pas mal de femmes a réussi à convaincre la jeune femme. Le couple se sépara et ce fut le cousin qui le remplaça. après une breve aventure avec le triste sire, la jeune fille compris que le cousin était à la recherche d’une femme établie, diplômée et ayant un travail stable si possible dans une institution comme le CHU au lieu de fréquenter les aventurières sans même pas le bac et de son acabit.
    L’accusation d’homosexuealité est chose si courante pour briser un couple ou détruire une personne socialement et professionnellement dans une societé islamisée comme l’Algérie.
    Le jeune homme accusé par son voyou de cousin coure toujours après les femmes et au dernières nouvelles il preta une copine à lui à son frere pour realiser un mariage blanc. Pendant qu’il vit avec une beurette, celle ci est consideré civilement comme la jeune épouse du frere qui vient d’arriver du bled.
    L’autre cousin accusé d’homosexualité est aujourd’hui marié avec une femme medecin et a un enfant. La femme médecin qu’il a ramené du bled, pense aujourd’hui après que son gamin ait 3 an de faire l’équivalence de son diplôme de médecine en passant à son tour le numérus clausus. Hélas, ceci est un autre combat. Dusse t-elle l’avoir, jamais son diplôme ne sera l’équivalent d’un diplôme français a moins qu’elle se consacre à faire 10 années de medecine à nouveau. Mais ceci est une autre histoire. Notre jeune infirmière ayant appris que ce n’était qu’un coup bas contre le cousin sensé devenir son mari a épousé un autre homme d’origine algerienne et qui a fait de la prison, qui n’a aucune formation. elle a 3 enfant et un mari qui travaille souvent pas. Telle est la triste realité de notre societé en exil ou pas.
    Notre histoire est que des voyous sans scrupules accusent des personnes d’homosexualité pour separer des couples. D’autre pour prendre leur place. Certain mythomane vont jusqu’à affirmer qu’ils ont connu un telle et un telles personnes intimement alors que la personnes est loin de leur niveau à des années lumière. Quand on se rend compte que ce ne sont que des malade mythomane psychopate, le mal est deja fait.
    Enfin telle est la realité de notre societé mythomane, bigote et ne se servant que de chose sexuelles comme si l’humain n’est que sexe. C’est une sorte d’esclavage que la societé islamisée se complet et sombre.




    0



    0
      Anonymous
      2 juin 2017 - 14 h 42 min

      Ce que vous dites est 100
      Ce que vous dites est 100 pour 100 vrai. Cela m’est arrivé. De mensonge en mensonge, de traquenard en traquenard, de trahison en trahison. J’ai coupé les liens et les réduit au strict minimum avec les autres sans jamais rien dire, cela leur ferait plaisir de savoir à quel on est blessé. Vivant dans les attaques, les mythomanies, il faut couper les liens sinon vous étés détruit. La leçon : ne jamais croire une personne qui taille un costard contre une autre personne. C’est suspect, elle a une camelote a vous refourguer pour sauver sa crasse. La deuxième leçon : ne jamais confier son intimité quand on est en couple avec qui que ce soit, même sa propre mère.. Ni vu ni connu, vous vous séparez et si les gens vous questionnent, la réponse doit être cash : c’est ma vie privée et elle ne regarde que moi. Ces gens il faut les fuir sans pitié.




      0



      0
    pthumérien
    1 juin 2017 - 10 h 48 min

    quel honte de jetter une
    quel honte de jeter une personne en pature au lynchage comme ça, wellah j’en suis dégouté, Dieu leur fera payer ça.
    tout le monde s’érige en donneur de leçon, alors qu’il suffit de gratter juste un peu le vernis pour voir quelle pourriture c’est.
    que Dieu lui donne la force à lui et à sa famille pour se relever de cet horrible calvaire.




    0



    0
    Anonymous
    1 juin 2017 - 1 h 38 min

    ce n’est pas aussi simple;de
    ce n’est pas aussi simple;de survivre dans une république bananière;ou les ordres viennent de nul part;c’est plus simple de retrouver de l’alcool pour les adultes que du lait pour nourrir les enfants;c’est vrais pourquoi s’en soucis pour des enfants a un avenir obscure;c’est le destin d’un pays du FAR WEST;




    0



    0
      Selecto
      1 juin 2017 - 6 h 12 min

      Merci pour cette puissante
      Merci pour cette puissante réflexion, c’est exact l’alcool est plus facile à trouver que le lait pour les enfants, triste époque pour notre patrie qui se marocanise de plus en plus.




      0



      0
      AMINOU
      1 juin 2017 - 8 h 46 min

      OUI C CA C L ALCOOL QUI EST
      OUI C CA C L ALCOOL QUI EST LA CAUSE DE TOUS LES PROBLEMES DE NOTRE PAYS………
      BIEN SUR C FACILE A TROUVER
      LE DISCOURS SALAFISTE INTEGRISTE A REUSSI A METTRE NOTRE SOCIETE A GENOUX




      0



      0
        Anonymous
        1 juin 2017 - 19 h 39 min

        je ne répond pas aux alcoolos
        je ne répond pas aux alcoolos;ni ou sous homme cireurs de babouches




        0



        0
    aqenfud
    1 juin 2017 - 0 h 02 min

    Je pense que ,quand on
    Je pense que ,quand on accepte de servir le système à un certain niveaux,on doit s’attendre à ce genre « d’accident »,la lutte pour les privilèges est féroce,alors tout les coups sont permis pour eux. dans ce genre de climat,est épargné celui qui rase les murs ou comme on dit en Kabyle « afelah d mmis , d win yettafen imis » cad le paysan ,son fils et celui qui se la boucle ». Si non, y’a pas une façon aussi lâche de régler ses compte avec quelqu’un,même s’il est ce qu’on prétend ,on a pas le droit d’intégrer son orientation sexuelle dans son bilan. Quant à celui qui a monté ou diffuser la vidéo,je suis certain qu’il est capable de tout et qu’il ne doit pas être mieux que celui qu’il accuse.




    0



    0
    Laetizia
    31 mai 2017 - 21 h 06 min

    Cette intrusion ordurière
    Cette intrusion ordurière dans la vie privée d’un cadre dirigeant d’une importante entreprise publique constitue un précédent grave! Si rien n’est fait contre les responsables de ce qui semble relever du règlement de compte ainsi qu’en direction de la principale victime, alors je considérerais que l’Algérie en tant qu’État n’existe plus !




    0



    0
    Erracham
    31 mai 2017 - 19 h 38 min

    C’est comme ça que çelà se
    C’est comme ça que çelà se passe fi bled Mickey! Même le Mossad n’aurait pas réussi une telle prouesse. Tout dans cette affaire sent le coup fourré, l’arnaque et la manipulation. Une enquète doit être diligentée pour démasquer les tenants et aboutissants dans ce scandale. Si les autorités se sont empressées de le démettre de ses fonctions, c’est qu’elles sont quelque part impliquées (La main invisible?). Est-ce comme celà qu’on traite ses cadres? Que devient la présomption d’innocence? Est-ce le retour de la chasse aux sorcières et de la politique vaudou? Que l’on ne s’étonne pas que les cadres fuient le pays pour faire place à une médiocratie sans scrupules!




    0



    0
      E=MC2
      31 mai 2017 - 20 h 07 min

      Que l’on ne vienne pas nous
      Que l’on ne vienne pas nous dire qu’aucun des membres de ce syndicat n’a rien à se reprocher, que son comportement sur le lieu de travail et en dehors est exemplaire! On verse dans la calomnie et on donne du crédit à la vieille rengaine: « quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ». A quoi servent nos lois si nous leur substituons la loi de la jungle? Laissons la justice faire son travail, donnons l’occasion au présumé coupable de défendre sa réputation! Arrêtons cette médisance!




      0



      0
      souma
      31 mai 2017 - 20 h 15 min

      exactement, et de prime abord
      exactement, et de prime abord dans un pays qui se dit musulman qui laisse dieu juger lui meme, bled elmounafiquine, je susi sure que les perosnnes farnches, directeset intègres subissent le meme sort dans un bled de faux et usage de faux, ana kraht;!!!!!!!!!!!!!!!!!




      0



      0
    REDA
    31 mai 2017 - 19 h 10 min

    Cela ressemble à une cabale,
    Cela ressemble à une cabale, sincèrement. Normalement, c’est à la police de mener l’enquête avec discrétion. Si ce cadre a fauté, les conclusions rendues par la police le prouveront ou pas. Mais la question fondamentale est la suivante : POURQUOI LES MEDIA ONT AMPLIFIÉ ET SUIVI AVEUGLEMENT LES SYNDICATS FOURBES PCQ. CE DIRECTEUR NE VOULAIT LEUR OBÉIR NI SE SOUMETTRE A LEURS ORDRES, LES SYNDICATS LUI ONT CRÉÉ UNE SALE AFFAIRE QUI A SALI CE BONHOMME EST DÉTRUIT SA FAMILLE LIVRÉE A L’OPROBE GÉNÉRALE EN PLEIN MOIS SACRÉ DE RAMADHAN…. Allah yakhoud al haq !!! Oukilhoum rabi….




    0



    0
      souma
      31 mai 2017 - 20 h 21 min

      justement voilà comment on
      justement voilà comment on traite ses cadres dans une nation pareille, l’agnet de sécurité et la femme de ménage ainsi que le secrétaire sont plus respectés que les cadres,je vois çà,tous les jours, pays de médiocres, rétrogrades, limités , frustrés et faux et usage de faux , voilà avec qui nous travaillons , nous les cadres!!!!!!!!!!!!!!




      0



      0
    Kahina
    31 mai 2017 - 18 h 48 min

    Alors j’adore vos
    Alors j’adore vos commentaires franchement c’est très contre productif, je travaille à naftal depuis près de 15 ans et je vous assure que ce qu’on a subit durant ces deux dernières annees sont les plus dures, des collègues sont morts à cause de lui et oui je le dis à cause de lui ont été accusés de choses qu’ils n’ont jamais fait rebi wkilou ils ont laissé derrière eux une femme et des enfants. Et pour les dossiers il arrivera un jour ou tout va devoir éclater




    0



    0
      NON !
      31 mai 2017 - 19 h 08 min

      On ne dit pas que c’est un
      On ne dit pas que c’est un saint. On dit que la méthode employée contre lui est malsaine. Si tu sais quelque chose, témoigne normalement ici, à la police, devant un juge, C’est normal et ce sont vos droits. Mais même s’il devait etre une ordure, la méthode est pourrie. Quelle message à donner à notre jeunesse ? Alors demain des garçons et des filles se piégeront les uns les autres et les chantages se feront contre les familles. Mais c’est pourri Kahina. Les faits sont ce que tu dis et il n’y a aucune raison de ne pas te croire, mais la méthode elle est AVILISSANTE ! Nous restons des êtres humains propres même devant les êtres humains qui ne veulent plus se comporter avec humanité envers les autres. Je sais de quoi je parle, crois-moi sur parole, mais je refuse de me mettre à ce niveau. Si Zirou avait vécu ce que j’ai vécu, il se serait suicidé au bout de la première année. La sourate 12 sur le fait de manger la chair de son prochain explique tout.




      0



      0
      souma
      31 mai 2017 - 21 h 25 min

      de toutes les façons je le
      de toutes les façons je le dis et redis, nos entreprises sont devenues des entreprises de niveau bas, en effet mnt le chauffeur, l’agent de sécurité, la secrétaire, la femme de ménage font plus de bruit qu’ils ne le doivent, vivement la médiocrité,,,,,,,,,,,,,,et Toutes les personnes discrètes, et qui rasent les murs sont souvent des personnes de taille, qui pourra me contredire, rana fi bled wahda! ( et qui se sent morveux se mouche) .




      0



      0
      mohamed
      31 mai 2017 - 23 h 53 min

      15 ans de travail à naftal,
      15 ans de travail à naftal, pour moi vous êtes nouvelle, je voudrais dire à vous et l’ensemble des travailleurs naftal, pourquoi 2011, avec l’ancien PDG il a accorder une augmentation de salaire de 40 pour cent pour les cadres supérieurs et 17 pour cent pour les autres travailleurs exécution, maîtrise et cadre moyens, et personnes n’a ouvert son bec ni faire des rassemblement au niveau siège, s’il y a une mauvaise gestion c’est à la tutelle de prendre des disposition contre ce PDG, et non pas une section syndicale demander son limogeage, la Tutelle donc la Sonatrach, doit protéger ces cadres dans le cadre de leurs missions, je pense que ce PDG a toucher les intérêts personnels de quelques sphères et c’est pour cela qui veulent sa tète, naftal elle est sinistré depuis 1990 et non pas depuis l’arrivé de ce PDG, donc Madame vous ne connaissez rien à Naftal.




      0



      0
      Amar
      1 juin 2017 - 4 h 59 min

      C’est quoi sont crime, je
      C’est quoi sont crime, je pense qu’il cherche au moins à être efficace, si non il aurait eu une promotion.
      A voir comment sont les stations Naftal, on a vite compris le scénario!




      0



      0
      mohamed
      1 juin 2017 - 11 h 45 min

      Naftal elle a le monopole de
      Naftal elle a le monopole de la distribution et commercialisation des produits pétroliers, je dis à l’ensemble des travailleurs de conserver l’outil de travail, par ce que si jamais il y aura une déstabilisation, l’Etat est capable d’ouvrir le marché de la concurrence aux privés et là je vous assure que 75 pour cent de l’effectif sera mis en chômage par exemple au Siège de l’Entreprise il y a un effectif de 1600 personnes ça jamais vu dans un Siège un effectif pareille, la majorité roules les pouces par rapport à d’autres entreprises ils sont bien payés comme on dit mayahmedouche rabi A mon avis il est temps que l’ETAT revoit le statut de l’entreprise et il est préférable d’ouvrir le marché à la concurrence et d’autoriser SONATRACH à ouvrir ces propres Stations Services, car elle a l’expérience dans ce domaine ainsi avant 1980, c’était la Division Commercialisation de la Sonatrach qui s’occupé de ce travail, par ce que c’est trop de faire des grèves dans un secteur stratégique et celui qui paie toujours c’est bien le citoyens, il faut que l’Etat soit fort et quelle frappe d’une main de fer, maintenant c’est devenue normal celui qui à les démangeaison il fait la grève, ou bien demander la tète du premier responsable de l’entreprise, il faut que l’Etat protège ses responsables qui sont nommé par décret présidentielle, ce n’est pas une minable section syndicale qui demande de relever tel responsable alors logiquement il est protéger par la loi.




      0



      0
    salim
    31 mai 2017 - 18 h 28 min

    je comprend maintenant
    je comprend maintenant pourquoi les USA interdisent le syndicalisme! ce n’est pas pour rien qu’ils sont la premiere puissance mondiale!
    Ils ont compris bien avant tout le monde qu’un syndicaliste n’est autre qu’un incompétent bourré de complexes qui ne cherche qu’à se servir , à ne pas bosser et mettre les batons dans les roues des vraies compétences! la preuve les telli et compagnie à sonelgaz qui a embobiné le « ministre » du travail pour enlever l’agrément au SNATEG




    0



    0
      hachouch
      31 mai 2017 - 21 h 31 min

      si salim tu reste un frere
      si salim tu reste un frere mais s’il te plait ne nous vent pas la merde du capitalisme c’est vrai que les sydicaliste de nos jours pas tous biensur c’est de la racaille ou lehdit kayes j’ai 75 ans donc rak tefham saha syamek




      0



      0
        salim
        1 juin 2017 - 0 h 50 min

        je ne vend rien du tout! c
        je ne vend rien du tout! c’est mon avis point! et si vous avez un avis contraire, vous n’avez qu’à l’exposer et essayer de nous convaincre c’est tout! mais en réalité je ne connais pas de vrai syndicaliste en Algérie, tous ceux quia dhérent au syndicat le font pour avoir des promotions, se gaver de missions bidon et ne pas bosser! en plus ce sont tous de la classe des exécutants, vous trouverez rarement un cadre dans le syndicat! il est temps de relever le niveau et de ne pas mélanger les torchons et les serviettes monsieur! bien à vous




        0



        0
    salim
    31 mai 2017 - 18 h 23 min

    à mon humble avais ce
    à mon humble avais ce bonhomme a qui a maté les syndicaliste sopportuniste voleurs de carburant (souvenez-vous des crises de 2015 et 2016 et le scnadale d’ajout d el’eau au carburant) a fait l’objet de réglement de compte des barons du carburant! bien sur ces barons ont actionné leurs sbires des syndicats! l’heure est grave vraiment grave quand un responsable honnête fini d ela sorte alors que sidhoum said qui s’engraisse de plus en plus à l’UGTA et les telli et autres va-nu-pieds puants sont encore là..je suis écoeuré et étant cadre je me solidarise complétement avec H. Rizou




    0



    0
    Poissondoux
    31 mai 2017 - 18 h 21 min

    C’est vraiment la mafia dans
    C’est vraiment la mafia dans ce pays
    Ont ils pensé a la famille et les parents de cet homme et en plus en ce mois pieux
    Capables de tuer pour arriver a leurs fins cette mafia napolitaine
    Allah ijib el kheir inchallah




    0



    0
      mohamed
      1 juin 2017 - 0 h 03 min

      Un bon musulman ne fera
      Un bon musulman ne fera jamais cela surtout durant le mois de Ramadan, mois de pitié et de la rahma celui qui a déclencher cela sur qu’il ne connait même pas le coté de la kabla ni il pose son front par terre ALLAH YEHDIHOM




      0



      0
    Anonymous
    31 mai 2017 - 17 h 25 min

    Ce n’est pas la 1ere fois que
    Ce n’est pas la 1ere fois que des délinquants, analphabetes, voleurs et corrompus, de l’UGTA, arrive facilement a éjecter le DG d’une EPE on ne peut pas oublier le cas d’un recteur d’université qui a été destitué par les femmes et hommes de ménages de l’université devants une masse silencieuse et impuissante de professeurs, le pouvoir populiste est toujours avec ses baltagis même s’ils ont tord




    0



    0
    Anonymous
    31 mai 2017 - 17 h 22 min

    C est un règlement de compte
    C est un règlement de compte que ce passe t il en Algérie .pour ce genre d affaire il faut au moins 2 mois d investigation un ministre limoge après 48 h qsq se passe aa3jaab




    0



    0
    Abou Stroff
    31 mai 2017 - 16 h 37 min

    je pense, avec ma
    je pense, avec ma clairvoyance connue et reconnue, que ce que fait ce bonhomme en dehors de ses heures de travail, est une affaire privée et strictement privée. par contre, quand d’augustes dirigeants s’enrichissent grâce à leur statut de dirigeants, je me sens en droit de m’interroger.
    PS: dans une société où la bigoterie rivalise avec les tartufferies, une histoire de sexe permet aux augustes dirigeants qui nous dirigent droit dans le mur de souffler un peu et de continuer à « arrondir » leur fins de mois en pratiquant la prédation à grande échelle. au fait rizou est il le seul dirigeant gay (à supposer qu’il le soit réellement) à diriger une institution en algérie?




    0



    0
      souma
      31 mai 2017 - 20 h 31 min

      ya mounafiquine, je parie que
      ya mounafiquine, je parie que vous tous qui vouliez sa peau êtes des voyous, des voleurs , des fainéants, et j’en passe, haggarine fi ramdane, toz ila taarfou rabbi, on se connait tous entre nous, , et koulach festi fi bled mikey, alors toz ala l’islam taakoum ya eles hypocrites, rana naaarfou baadana, peuple mounafique et le bon paye pour le mauvais,, and rabbi tatahssbou, quelquesoit ce qu’il est ou pas, c ‘est un père de famille, il a une femme, des enfants, une mère, des soeurs , des frères, aib ya rabbi, ahachmou ya les voyous, ,,,,,,,,,,




      0



      0
      ali
      1 juin 2017 - 0 h 55 min

      un peu de modestie vous fera
      un peu de modestie vous fera du bien monsieur! votre clairvoyance n’est connue et reconnue que de vous je présume!




      0



      0
    samir
    31 mai 2017 - 16 h 34 min

    Scandaleux le lynchage de
    Scandaleux le lynchage de Rizou. Les travailleurs de NAFTAL sont connus pour être des paresseux et des affairistes sans scrupule. Qu’ils apportent leurs preuves maintenant, sinon il faut sévir de manière impitoyable contre les meneurs et surtout les suiveurs. Il serait urgent d’ouvrir des enquêtes sur les agissements de certains au niveau de la DG à Cheraga. M. Guitouni sera peut-être fort surpris.
    M. Guitouni Le secteur de l’Energie est miné. …..




    0



    0
      souma
      31 mai 2017 - 18 h 52 min

      effectivement, çà fait mal à
      effectivement, çà fait mal à plus d’un d’arriver à celà, toz ya peuple moderne , civilisé, intelligence ( hacha les gens qui ne sentent pas visés), et le pire ce moisde ramamdfan , mis sacré de piété, de raham, de non haine, etc,,,,,,,,, nous sommes faux et usgae de faux, ns sommes musulmans que de mots sans plus! personen n’ la deroit de juger autrui, jugeons nous par le travail, le sérieux, la compétence, au lieu d’etre jaloux et haineux ,,,,,,,,,,,,,haggarine




      0



      0
    Anonymous
    31 mai 2017 - 14 h 52 min

    Attention ! Dans toute
    Attention ! Dans toute révélation, il y a un risque du pire. Supposons que cet homme même pédophile. D’abord c´ est la police qu’on doit laisser faire son travail dans la discrétion. La méthode à laquelle on assiste est contre-productive, elle sème le scandale. Cet homme a une famille, une famille qui va payer la charge de la meute. Attention, ce n’est pas comme cela que ça doit se passer, il faut faire confiance à la discrétion de la justice et de la police et surtout au pouvoir du temps. Supposons que cet homme soit l’objet d’une cabale, nous courrons le risque d’un suicide, d’une famille anéantie par la rumeur de la foule. Il faut grandir ! Si cet homme ou un autre devait abuser de sa position pour des échanges sexuels, il n’est pas possible de se faire justice soi-même en public, sans mandat reconnu. Cette violence pose question. Ce qui pose question aussi, c’est que les gens pendant le mois du jeune ont oublié la nécessité de veiller à leur comportement. Même si cela devait être vrai, les gens n’ont pas à agir de cette façon. Il est préférable de perdre du temps que de commettre une injustice ou que de faire le jeu de celui qui a bien préparé son coup visiblement. La mesure ! Les gens sont-ils conscients ? La police algérienne est de grande qualité, c’est quoi ce délire ? Si jamais c’est un coup monté, les auteurs de la cabale doivent recevoir la plus sévère des sanctions.




    0



    0
      Mello
      31 mai 2017 - 16 h 44 min

      Voila en terme tres clair, le
      Voila en terme tres clair, le paranoia d’une societe. La faiblesse des esprits nous emportent tel un ouragan qui rase tout sur son passage. Pourtant, suivant un article de AP du 24 Mai 2015, ce Monsieur avait fait un travail titanesque au sein de la filiale de Sonelgaz – l’Inerga d’ou il venait. Je cite  » Monsieur Hocine Rizou a fait preuve de grandes capacites manageriales au sein de l’Inerga, qu’il a rendu incontournable dans le secteur de la construction … Grace a une gestion moderne et transparente , l’entreprise Inerga a pu obtenir la certification ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 1001 qui correspondent aux normes internationales en matiere de management …  » . Les cadres de sa trempe ne court pas les rues et ce n’est pas maintenant qu’il va remettre en cause toutes ses capacites.
      Mais le monde , Algerien, est aini fait, lorsqu’on barre la route aux incompetents et aux lascars, on recolte une tempete qui nous emporte. Vive les cadres sinceres.




      0



      0
      BOUBAGHLA
      31 mai 2017 - 17 h 13 min

      Qu’est ce que je lis. La
      Qu’est ce que je lis. La justice n’a pas de discrétion, elle est rendu publiquement au nom du peuple. si le délit est caractérisé, il sera interrogé confronté avec les victimes et les co-auteurs et le procés sera public




      0



      0
        NON !
        31 mai 2017 - 18 h 20 min

        Précision : je disais le
        Précision : je disais le rendu est public, mais l’enquête, elle, prend son temps et sa facon de faire. Dans toute enquête, la discrétion est habituelle et logiquement compréhensible, Pas la peine de me reprendre pour une formulation imparfaite. Cette façon de faire c’est de la sauvagerie. Ou va-t-on ? On demande à un patron d’être un bon patron. Sa vie privée si elle devait etre hors la loi, il existe en Algérie une police dont c’est le travail. Faut-il que tout le monde soit le flic de son voisin ? Ce n’est pas un monde ça. C’est de la sauvagerie. C’était le sens de mon intervention. Si un innocent venait à mourir… ces personnes qui l’ont acculé de cette façon vulgaire et étalé en public sont des SAUVAGES. On veut une autre façon de se comporter entre personnes dans notre pays. On mérite mieux que ce niveau-là. Cela n’existait pas chez nous, la pudeur était chez nous une valeur sacrée et le refus de scandaliser quelqu’un aussi. Que nous arrive-t-il pour que nous acceptions de laisser des personnes aller à ce niveau lamentable ? Leur méthode d’opposition et de contestation contre ce patron est pornographique, Quelle honte de voir ces agissements ! Quelle honte ! Ces personnes doivent rendre des comptes. Il ne faut pas laisser passer ça. C’est du cannibalisme politique !




        0



        0
          BOUBAGHLA
          31 mai 2017 - 21 h 13 min

          vous allez noyer le poisson
          vous allez noyer le poisson dans l’eau. L’enquête comporte d’abord la constatation du fait principal punissable. Il sera fait publiquement par le transport sur les lieux, les saisies des pièces à convictions, l’interrogatoire des personnes présentes et témoiins. Comment observer la discrétion, ce sont des actes officiels dictés par le code de procédure pénale.
          Ensuite la conclusion des interrogatoires aboutira inlassablement à des confrontations entre les protagonistes et témoins éventuellement. Comment garder la discrétion, on ne va pas faire tout ça dans la cave d’un hotel tout de même.
          Il peut y avoir des perquisitions etc
          la présentation au parquet se fera dans des véhicules de sécurité au vu et au su de tout le monde, les avocats prendront part à l’instruction et auront une copie du dossier etc etc. La discrétion n’est pas prévu dans le code de procédure pénale. Il y a le secret de l’instruction. C’est une imagination d’un cas pas nécessairement celui visé




          0



          0
          Anonymous
          1 juin 2017 - 4 h 05 min

          Si cela vous arrivait ou à
          Si cela vous arrivait ou à votre fille, on est sur au moins que vous prendrez les choses avec philosophie. Vous ne noyez pas le poisson, mais vos émotions humaines, elle sont karchérisées. Vous jouez sur les mots pour avoir le dernier mot.




          0



          0
          BOUBAGHLA
          1 juin 2017 - 16 h 14 min

          On n’est pas sur le même
          On n’est pas sur le même registre. Moi je parle de procédure de technique, de règles qui s’imposent. La justice n’a pas de sentiment ni de philosophie. La justice applique la loi. Il appartient à ceux qui ont une moralité d’éviter de commettre ce qui est illégal et de la sorte conserver leur intimité




          0



          0
      Anonymous
      31 mai 2017 - 17 h 28 min

      Tu as raison, il faut faire
      Tu as raison, il faut faire attention à la dictature des prolaitaires : les syndicalistes, les plantons, les artisans, les gardiens de parking et liste est longue.




      0



      0
        NON !
        31 mai 2017 - 18 h 32 min

        réponse franchement
        réponse franchement malhonnête, un patron n’est pas toujours l’incarnation du diable et un pauvre l’incarnation de l’ange. Faut réfléchir sans préjugés mais sur des faits. On parle de valeurs, d’élégance morale, d’éthique et de tact. Je suis issu d’une famille née dans la misère, totalement analphabète mais avec la chance d’avoir un père pauvre, illettré mais si gentleman, si classe, si droit. Cela n’a rien à voir. Qui que cela puisse être il faut contester sans coup bas. Ce monsieur même pourri ne mérite pas cette chasse à l’homme médiatique. Même le pourri mérité notre éthique sinon où va-t-on ? Et sa famille ? Et sa femme ? Et ses enfants ? Et sa mère ? Si la démocratie c’est le pouvoir de la meute avide de mettre un homme à mort devant tous, alors je décroche. Il faut dans tout un savoir-vivre. J’ai plus de pensée pour cet homme que pour ces justiciers anonymes à qui personne n’a rien demandé. Il y a de fortes chances que cet homme paie le prix d’une jalousie tenace et destructrice. AP ! Il ne faut pas laisser passer cela ! Non ! sinon nous sommes tous complices.




        0



        0
    Anonymous
    31 mai 2017 - 14 h 45 min

    Cette histoire de vidéo est
    Cette histoire de vidéo est écœurante. D’user de la vie privée des gens si cela est avéré pour dégommer un patron d’entreprise est scandaleux. Certains syndicalistes en Algérie sont des corrompus, incompétents, des saboteurs d’entreprises, des fainéants, des rentiers et ils empêchent le pays de progresser. Il faut faire le ménage aussi dans cette corporation. On doit juger un patron sur ces compétences, ces résultats de croissance en revenue et profit, sur sa stratégie d’entreprise, sa vision de développement,… mais en aucun cas sur sa vie privée. J’exprime ma solidarité de citoyen auprès de Mr Rizou et j’espère pour lui que les conséquences négatives auprès de ses proches et professionnelles ne se seront pas dommageables et irréversibles. Que la justice fasse son travail et punisse les manipulateurs de ce scénario dégueulasse.




    0



    0
      Aldjazairi
      31 mai 2017 - 15 h 56 min

      De toute ma vie
      De toute ma vie professionnelle , les seuls syndicalistes propres , honnetes , travailleurs , qui avaient a coeur de defendre les interets des travailleurs et donc ceux de l Entreprise, n’ ont pas terminé leur Mandat . Le reste est a l image des nouveaux predateurs qui rongent le Pays par le ………bas .




      0



      0
        Anonymous
        31 mai 2017 - 16 h 46 min

        Si c’est cela le syndicalisme
        Si c’est cela le syndicalisme de nos jours, alors les mecs n’ont rien compris. Ils se comportent comme des hyènes. Ils doivent pour des affaires lourdes voir la police, mais faire cette fdiha généralisée. Ils n’ont pas honte. Ce n’est seulement à cause des corrompus que nous sommes en retard, mais à cause de ces gens qui ont cette mentalité-là bien corrompue, bien pourrie, bien puante. Touchez en dessous de la ceinture pour se débarrasser d’une personne, c’est DÉGUEULASSE. Il faut que les fomenteurs de ce sale coup rendent des comptes. Ce sont des méthodes de voyous ! Qui est derrière cette revendication, qu’ils montrent leur visage s’ils sont courageux. C’est facile. Ils doivent ramasser les pots cassés. Le gouvernement ne doit pas les lâcher ceux-là. Ce ne sont pas des méthodes convenables.




        0



        0
          souma
          31 mai 2017 - 18 h 03 min

          tout à fait, c’est une bande
          tout à fait, c’est une bande de voyous qui a brisé toute ne famille, hram alihoum, tt le monde devient juge mnt, biensur le mois de carême est devenu le mois de fainéantisme,de despotisme , de haine, de curiosité , de méchanceté, de bouffe, de frustration surtout, mois de malades psychopathes qui guettent les femmes et les hommes s’ils jeûnent ou pas et j’en passe, ana kraht!!!!!!!!!!!




          0



          0
          souma
          31 mai 2017 - 21 h 32 min

          l’algéire n’est pas un pays
          l’algéire n’est pas un pays musulman, c du faux et usage de faux,tout est festi, pays de bouffe, de fainéantisme, de fraude, de hogra, et de frustrés surtout, ces frustrés sont présnets encore plus fi ramdane,on sait tout sur vous les frustrés qui êrtes prétes à prendre votre mère si l’occasion se présente!!!!!!!!!!!haggarine




          0



          0
      dima ozagué
      31 mai 2017 - 16 h 24 min

      @anonymous15h45 totalement de
      @anonymous15h45 totalement de votre avis. d ailleurs ces procédés s apparentent à de l inquisition je dirai où est le problème est il inhérent au fonctionnement et rendement et efficacité de Naftal auquel cas une inspection de la tutelle doit se faire une divergence entre direction et syndicat donc engager des discutions des ce cas mais le limoger c est carrément ouvrir la porte à l arbitraire vu que des tire aux flancs jaloux n aimant pas la rigueur au travail et n ayant peur de rien peuvent pr se venger arriver à leur but aussi facilement n importe où maintenant en créant des rumeurs et montages et personne d intègre des ce cas ne sera à l abri vu que pr aller vers une meilleure gestion des institutions et entreprises d état les responsables devront être sévères tout en étant juste! toutefois des accusations portant sur la vie privée c est inacceptable et devraient etre rejetées afin d éviter les derives et il devrait être réhabilité de ses fonctions mais ailleurs logiquement




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.