Crise économique : le FMI salue les efforts de l’Algérie

Christine Lagarde, présidente du FMI. D. R.

Le Fonds monétaire international (FMI) a salué jeudi les efforts menés par l’Algérie pour s’adapter au choc pétrolier, en soulignant les mesures prises en matière d’assainissement des finances publiques et l’amélioration du climat des affaires. «Les administrateurs saluent les efforts que les autorités déploient pour s’adapter au choc pétrolier», indique le FMI dans son rapport annuel sur l’économie algérienne, établi au titre de l’article IV de ses statuts.

L’institution de Bretton Woods a également salué «la détermination des autorités à poursuivre un assainissement soutenu des finances publiques, dans un cadre budgétaire précis à moyen terme». Le FMI soutient à, ce titre, les mesures prises pour réduire le déficit budgétaire, à savoir accroître les recettes hors hydrocarbures, maîtriser les dépenses courantes, poursuivre la réforme des subventions tout en protégeant les plus démunis, ainsi qu’accroître l’efficience de l’investissement public et en réduire le coût. Il relève que l’activité économique a été globalement résiliente malgré les défis posés par la baisse des cours de pétrole, mettant en exergue l’importance de mettre en œuvre «un dosage équilibré» des mesures de politique économique pour assurer la viabilité des finances publiques, diminuer la dépendance à l’égard des hydrocarbures et rehausser la croissance potentielle.

Le fonds note que les réserves internationales nettes de l’Algérie restent à un niveau confortable, en précisant qu’une plus grande flexibilité du taux de change accompagnant l’assainissement des finances publiques contribuerait à réduire les déséquilibres extérieurs et à favoriser le développement du secteur privé.

R. E.

Comment (18)

    Anonymous
    4 juin 2017 - 10 h 21 min

    « Accroître l’efficience de l
    «Accroître l’efficience de l’investissement public et en réduire le coût» suggère le FMI : Comment ignorer que des forces occultes font barrage pour empêcher toute innovation au sein du secteur de l’Habitat ???????? La brique creuse poursuit sa mainmise totale sur des murs de façade et les cloisons grâce à des cahiers des charges stipulant la brique creuse pour ces ouvrages. Des briqueteries pour la fabrication des sacro-saintes briques 8 trous et 12 trous – dont la technologie a été rendue obsolète dans toute l’Europe grâce à l’effort en vue de réduire la consommation d’énergie – pullulent sur tout le territoire au détriment de la santé et de l’environnement.
    Les responsables de l’Industrie refusent de programmer tout autre investissement pour la fabrication de matériaux locaux de substitution, en rejetant la responsabilité sur ceux de l’Habitat. Le prix de la brique creuse est sous-évaluée tout en maintenant des marges confortables grâce au non-paiement des factures de gaz qui représentent près du tiers du prix normal des briques et avec le consentement des autorités. Voila donc une subvention de l’Etat qui ne dit pas son nom ! …. Aucun contrôle de qualité des briques n’est prévu nulle part et aucun organisme de contrôle n’a été désigné à cet effet.
    On ne compte pas les victimes de l’insalubrité due à la mauvaise qualité des briques, l’essentiel étant de procurer un «abri décent» au peuple, comme ils disent…
    Et pourtant !!!! Des matériaux locaux de substitution existent et qui surpassent largement les briques creuses existant sur le marché local : Réduction le coût des murs et des cloisons de l’ordre de 30% – Réduction de la facture énergétique de plus de 40 % tout en supprimant les panneaux isolants importés – Etanchéité aux eaux de pluie permettant de supprimer l’insalubrité.
    Mais hélas l’apport des moyens nationaux pouvant venir en substitution de ceux importés n’est guère pris en compte dans la recherche des équilibres de notre balance des paiements.
    Car tout porte à croire que c’est parce que les moyens nationaux ne rapportent rien à nos gouvernants et au ramassis de faussaires qui les entourent, tout au plus un bakchich en monnaie locale qui ne permet pas de prendre des vacances aux Bahamas………




    0



    0
    Anonymous
    3 juin 2017 - 23 h 58 min

    Austérité + impots justes ,
    Austérité + impots justes , doivent etre partagés par tout le monde
    (l’état algérien hyper dépensier sans compter + le peuple algérien pauvre, et marginalisé)

    Pour le moment l’austérité économique est supportée uniquement, et injustement par le pauvre peuple algérien

    Les oligarches de la nouvelle classe riche, incompétente, ignorante, et parasitaire crées par l’état corrompu
    S’enrichissent de plus en plus, le peuple s’appauvrit de plus en plus




    0



    0
    Anonyme
    2 juin 2017 - 22 h 46 min

    Ont s’en fou de L’institution
    Ont s’en fou de L’institution de Bretton -Y- Woods .
    Quand ils disent que ça va c’est que ça ne va pas et ils nous dirigent droit dans le précipice avec de l’intox.




    0



    0
    AMAR MOKHNACHE
    2 juin 2017 - 16 h 48 min

    quel message veut ont faire
    quel message veut ont faire passer? DANS CE CAS DE FIGURE IL NE S AGIT PAS D UN COMPLIMENT ….C EST PLUTOT UNE DECLARATION POLITIQUE QUI RESSEMBLE A UN CONSEIL…POUR APPROFONDIRE « CES soit disant reformes »….l economie hors hydrocarbure demeure la meme il n y a rien pour pavoiser ou saluer quoi que ce soit….les effets du » takachouf » pour reduire l importation par la mobilisation de la bureaucratie montreront les degats dans 6 OU 8 MOIS ET IL N Y A RIEN EN PERSPECTIVES QUI PEUT RASSURER….




    0



    0
    HANNIBAL
    2 juin 2017 - 15 h 39 min

    Quelle fleur !! houa !! la
    Quelle fleur !! houa !! la flatterie du corbeau et du renard j’en suis fort aise mon amie !!
    qu’elle fasse ce compliment Xi Jin Ping qui réunit le gotha mondial a pekin …. !!




    0



    0
    No Boutef
    2 juin 2017 - 15 h 19 min

    Ils sont très forts les
    Ils sont très forts les nôtres ,ils ont achetés La paix sociale et même Le FMI.Youtouuuuu tahia Bouteflika




    0



    0
    selecto
    2 juin 2017 - 13 h 18 min

    Il parait les 5 milliards n
    Il parait les 5 milliards n’étaient pas un prêt pour le FMI, on t-ils été partagés et avec qui?
    Une enquête s’impose.




    0



    0
      anonyme
      2 juin 2017 - 22 h 16 min

      Surtout que cette kleptowomen
      Surtout que cette kleptowomen roule pour les Français qui tiennent bien nos responsables..




      0



      0
    Zohra
    2 juin 2017 - 9 h 47 min

    C’est ça Mamie ! Continue à
    C’est ça Mamie ! Continue à nous faire prendre les vessies pour des lanternes !




    0



    0
    lhadi
    2 juin 2017 - 8 h 23 min

    Déjà en 1802, Thomas
    Déjà en 1802, Thomas Jefferson, troisième Président des Etats-Unis, stigmatisait le lobby financier par la citation suivante : « Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières au combat. » C’est une leçon pour aujourd’hui. La politique économique algérienne ne doit pas se trouver à nouveau sous le contrôle de ceux qui veulent nous faire croire qu’en dehors de leur option, c’est-à-dire en fait la dictature des marchés financiers, il n’y a point de salut. Ne craignant jamais d’appeler un chat un chat, Je peux vous assurer et donner la preuve, avec arguments à l’appui, qu’une autre politique est possible, dans l’intérêt général et plus précisément dans l’intérêt de ce que j’appelle la « majorité oubliée ». L’heure d’une nouvelle politique économique est venue. Le pays exige, avec sagesse et courage, de l’action et de l’action immédiate. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
      Anonymous
      2 juin 2017 - 12 h 41 min

      La politique économique
      La politique économique algérienne ne doit pas se trouver à nouveau sous le contrôle de ceux qui veulent nous faire croire qu’en dehors de leur option, c’est-à-dire en fait la dictature des marchés financiers, il n’y a point de salut…….. …..MAIS Monsieur lhadi, on n’a pas le choix avec la navigation à vue de la politique financière irréfléchie et aventurière du pouvoir clanique ….




      0



      0
    Vision
    2 juin 2017 - 5 h 52 min

    Pas bon signe, quand ont nous
    Pas bon signe, quand ont nous félicite




    0



    0
    Anonyme
    2 juin 2017 - 3 h 55 min

    Charognarde !
    Charognarde !




    0



    0
    Anonymous
    2 juin 2017 - 1 h 31 min

    Oui c ça vous remercier les
    Oui c ça vous remercier les voleurs algériens d avoir servi la France allez y vous foutre quand il y a remerciement de la part de ces prédateur cela veut dire que ils ont bien rempli leurs poche




    0



    0
    ok
    2 juin 2017 - 0 h 08 min

    on vous salue aussi
    on vous salue aussi




    0



    0
    Anonymous
    1 juin 2017 - 23 h 41 min

    Crise économique : le FMI
    Crise économique : le FMI salue les efforts de l’Algérie
    A travers ces compliments, et ces jets de fleurs d’un opportunisme politique, en connaisseur des mentalités,
    Des complexes de folies de grandeurs, et des faiblesses des dirigeants, et responsables algériens qui aiment
    Et qui se réjouissent des déclarations politiques trompeuses de caresse de poils synonyme de faiblesses
    De caractères, et de personnalités chez nos

    Le FMI sollicite des « aides, des gestes de compréhensions » des dirigeants et responsables algériens
    Pour renflouer les caisses du F.M.I (les U.S.A se montrent prudentes, et hésitantes vis à vis du F.M.I)
    Pour une économie algérienne boulimique, et dépensière à outrance, sans freins,…..?!
    Basée sur les consommations, et des importations de la France dominatrice de nos institutions,
    Et économiquement (Renault, Peugeot-Citroen, Total, Technip, Sanofi,…..
    Financièrement (B.N.P, Société Générale, Crédit Lyonnais, surtout culturellement
    (centres culturels français, écoles, collèges, et lycées français) envahissante en Algérie,
    Et de l’Europe (la très puissante Allemagne), en générale
    En manque de stratégie économique efficace, et salutaire, et de vision, par manque de démocratie, et de justice

    Le Venezuela, et le Nigeria en grave crise économique (en récession – croissance économique négative –
    Depuis l’été 2016 ont une certaine idée, et se montrent plus méfiants, et plus prudents
    Des injonctions ultra-libérales, et monétaristes des « chicago boys » du F.M.I




    0



    0
    Mismar
    1 juin 2017 - 23 h 24 min

    Rendez nous nos 5 milliards &
    Rendez nous nos 5 milliards &.Nous irons encore mieux.




    0



    0
    T14
    1 juin 2017 - 22 h 58 min

    FMI = ARNAQUE !

    FMI = ARNAQUE !
    Ce sont des terroristes de la finance !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.