Pourquoi les médias français soutiennent le Qatar dans sa crise avec des pays arabes

Arnaud Lagardère, patron de presse français influent et ami de l'émir du Qatar. D. R.

La France a refusé de suivre son parrain américain dans l’offensive menée, par Arabie Saoudite interposée, contre le Qatar. La presse écrite française est pleine d’articles et d’analyses qui se ressemblent, destinés à convaincre subtilement ses lecteurs que le Qatar ne mérite pas ce sort et qu’en tout cas la France ne devrait pas suivre l’ordre de marche lancé par Trump contre cet émirat. Comment peut-il en être autrement quand on sait que les médias en France sont tenus par l’émir du Qatar : 13% du groupe Lagardère dont il est le premier actionnaire (ça va passer à près de 17%).

L’émir est à la tête d’un véritable empire médiatique dans l’Hexagone : 17 chaînes de télévision sans parler du reste, ainsi que dans LVMH et Vivendi ! On comprend pourquoi la France n’a pas fait de déclaration officielle sur cette crise qui ébranle le Golfe.

Les médias français, du moins ceux qui dominent, semblent n’avoir qu’une seule préoccupation : défendre le Qatar contre l’Arabie Saoudite. «La France, lit-on, n’a pas intérêt à s’en mêler et à faire des déclarations tonitruantes. C’est une affaire qui concerne le Conseil de coopération du Golfe (CCG) ». Le contenu des articles dégagent une impression de propagande orchestrée qui saute aux yeux à la lecture des articles, presque copiés-collés, avec les mêmes chiffres sur les investissements qataris en France et les mêmes arguments pour ne pas se mêler de cette affaire. Ils expliquent pourquoi : à cause des énormes réserves de gaz du Qatar et des revenus exorbitants qui en sont tirés et dont profite la France qui lui vend les avions de combat Rafale (6,3 milliards d’euros). C’est écrit dans presque tous les articles : «La France est devenue le fournisseur de 80% des équipements militaires du Qatar.»

Certes, font remarquer les journaux, par la voix de spécialistes qu’ils sollicitent, le Qatar est isolé diplomatiquement par ses voisins arabes mais il dispose d’un fonds d’investissement de 335 milliards de dollars, dont une grosse partie est placée en France, «terre d’investissements préférée de l’émirat d’abord sous le quinquennat Sarkozy, puis avec Hollande». Et suit une interminable énumération de ce que possède le Qatar en France. Le petit émirat est partout en France : dans les médias, au PSG et autres clubs de foot, dans l’immobilier et dans de multiples autres affaires mais pas, comme l’Arabie Saoudite, outrancièrement dans les mosquées. Le Figaro parle même d’une «stratégie pacifiste adoptée par le Qatar», rien que ça !

On apprend ainsi que le patrimoine en France détenu par le Qatar est estimé à au moins 12 milliards de dollars. L’émirat est propriétaire d’hôtels de grand luxe à Paris, à Cannes, à Nice et de locaux sur l’avenue des Champs-Elysées ; il est le deuxième actionnaire du groupe AccorHotels ; il a acheté plusieurs courses hippiques et jusqu’au symbolique Prix de l’Arc de Triomphe, rebaptisé «Qatar Prix de l’Arc de Triomphe» ! 

Grâce à son carnet de chèques, le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi, proche de Tamim ben Hamad Al Thani, est l’une des personnalités les plus médiatisées en France. Son image permet de présenter le Qatar sous des dehors de modernité alors qu’il est fondé sur le même archaïsme despotique que son voisin saoudien et soutient de la même façon les groupes terroristes, en étant plus efficace même à travers sa chaîne de télévision Al-Jazeera qui a fait des ravages en Libye et en Syrie, pour ne citer que ces deux pays terriblement frappés par les groupes terroristes.

Aucune différence entre l’Arabie Saoudite et le Qatar sur les atteintes aux droits de l’homme ainsi que pour leur contribution à la «radicalisation» qui forme les terroristes qui s’en prennent ensuite aux Français chez eux, sur leur propre territoire.

Et si, forte du soutien américain, l’Arabie Saoudite exigeait de la France de rompre avec le Qatar ? Des spécialistes de la région n’excluent pas cette éventualité. Les dirigeants français semblent s’y préparer. On parle déjà de faire payer le Qatar en le privant des avantages fiscaux dont il bénéficie en France.

Houari Achouri

Comment (23)

    Stroump Rieur.
    8 juin 2017 - 13 h 57 min

    La France de Macron/Hollande/
    La France de Macron/Hollande// soutient le Qatar financier du Terrorisme , car la France Hollande/Sarkozy a soutenu les Terroristes Wahabisme Asl , Al nosra (fait du bon boulot Fabius!!)…en 2012 des Militaires Français qui encadraient Asl ont été fait prisonniers par l’armée Syrienne et après négociation avec Sarkozy ces Prisonniers Français furent rendus aux autorités Françaises. Alors c’est normal que La France de Hollande/Macron soutienne son complice le Qatar..
    ….Il y a le Terrorisme d’Etat qui engendre Ei , Asl , Daesh Terroristes pour faire le travail sur le terrain. … Donc France/Qatar coupables.




    0



    0
    Docteur Haydar
    8 juin 2017 - 2 h 16 min

    Tout au début c’était l
    Tout au début c’était l’Arabie Saoudite qui était dans le viseur de Trump mais l’intervention d’Israël auprès de lui à changer la donne,ces deux pays se sont mis d’accord pour extorquer le maximum d’argent aux Saoudiens la preuve étant la commande de 340 Milliards de $ d’armement,même Israël aura une bonne part de gâteau puisqu’elle sera un grand sous-traitant des firmes US,la deuxième chose est sans conteste la demande du Qatar aux USA sur un calendrier de retrait de la base US qui a précipité cette tension car la protection d’Israël en dépend en grande partie.et enfin les rapprochements des qataris des iraniens est aussi pour beaucoup,
    La France se voit ainsi distancer par ce duo satanique et aucun des deux ne l’a mis au parfum,vu ses grands intérêts économiques avec le Qatar qu’elle ne veut perdre en aucune manière,elle se trouve dans un équilibre précaire,elle a surtout peur que les grands Lobbies de la finance mondial que sont les Ultra riches du conglomérat Américano-sioniste ne lui dictent ce qu’ils ont l’intention de faire et que cela toucherait ses intérêts et à la fin elle abdiquerait comme elle a l’habitude de faire,Mais elle peut jouer d’autres cartes si elles s’allierait avec les allemands,chinois,indiens pourquoi pas russes,etc…..Tout aujourd’hui tourne autour des grandes réserves de pétrole et de gaz que recèle cette région du monde,




    0



    0
    anti saoudrump
    7 juin 2017 - 22 h 39 min

    c’est un suicide de suivre
    c’est un suicide de suivre les saoudiens dans leur délire dicté .
    Trump n’avait méme pas conscience qu’il y ‘avait une base américaine de 10 000 hommes au qatar destinée à combattre les daech en syrie et irak .
    vraiment ….un gamin de 72 ans à la téte du monde ! les répercussions vont etre graves et longues à dénouer …
    vivement obama….




    0



    0
      YAKHI NIIAA
      8 juin 2017 - 12 h 16 min

      TU PENSE VRAIMENT QUE OBAMA
      TU PENSE VRAIMENT QUE OBAMA OU TRUMP QUI DÉCIDENT CE QUI FAUT FAIRE HAHAHAH LA BLAGUE EST BIEN BONNE ….. IL Y A TOUT UNE ÉQUIPE DE SAVANTS DE LA STRATÉGIE QUI DÉVELOPPENT TOUT SUR 500 ANS ENSUITE ILS RÉALISENT PAR ÉTAPE. CETTE FOIS ON A CHOISIT
      UN FOU COMME PRÉSIDENT EXPRÈS POUR FAIRE DES CHOSES FOLLES ET QUE TOUT LE MONDE VA TROUVER CA NORMAL CAR CA VIENT D`UN FOU. MÊME TRUMP EST SOUS LA MENACE D`ÊTRE ÉJECTÉ S`IL NE RESPECTE PAS LES ÉTAPES ET LES ORDRES.




      0



      0
    benchikh
    7 juin 2017 - 20 h 08 min

    « Le partage des rôles » chacun
    « Le partage des rôles » chacun sa façon de crée la discorde et les guerres civiles .C’était la même tactique avec El khomeini.Et aujourd’hui l’Iran n’est pas loin d’une guerre civile (religieuse) voilà que prépare la France et les autres comédiens.




    0



    0
      HANNIBAL
      7 juin 2017 - 21 h 39 min

      benchikh (non vérifié)

      benchikh (non vérifié)
      07 Jun 2017 – 21:08

      chacun sa façon de crée la discorde que ton roi a créer si ça continu vous aller plonger dans la guerre civile dans les jours qui viennent et un coup de balai devant votre trou de rat parce que l’Iran est quand meme loin !!




      0



      0
    Anonymous
    7 juin 2017 - 19 h 43 min

    un état respecté n’a pas d
    un état respecté n’a pas d’amis, il a des intérêts c’est la politique de la france, le qatar et l’arabie saoudite l’ont compris et appliquent de principe.
    il n’y a que chez nous où l’ont croit encore à »nos frères arabes », la nation arabe, la oumma , la ligue arabe etc…et nous sommes toujours perdants..




    0



    0
    Amar
    7 juin 2017 - 17 h 17 min

    Pourquoi les médias français
    Pourquoi les médias français soutiennent-ils le qatar ? et bien parce que les français paient les impôts du qarar.




    0



    0
    taghaste
    7 juin 2017 - 16 h 51 min

    Ces reitres serviles
    Ces reitres serviles « aplaventristes », ces sous produits de l’incompréhensible injustice o combien criminelle des USA dans cette partie du monde, constituent l’épicentre de l’empire du mal dont souffre tous les peuples de la région du Moyen Orient.




    0



    0
    RezkideBelcourt
    7 juin 2017 - 15 h 31 min

    Tout ce tintamarre n’est que
    Tout ce tintamarre n’est que du bluff. Les golfistes ont imaginé un scénario comme quoi il ne sont pas d’accord de certaines relations entre l’Iran et le Qatar, juste le temps de nous faire oublier les sommes faramineuses offertes aux USA, et la fin du Ramadhan, ils vont se retrouver tous pour fêter l’Aid, et oublié tout ce merdier




    0



    0
    el wazir
    7 juin 2017 - 15 h 08 min

    la France semble frustrée
    la France semble frustrée devant cette nouvelle situation au moyen orient ou ses intérêts et des profit colossaux sont en danger de disparition. Elle ne sait plus sur quel pieds danser: d’une part : une résistance intenable a profiter de cette ‘opportunité idoine et de s’accaparer facilement a elle seule du marché Qatari, en devenant son unique fournisseur et de l’autre coté la peur de s’attirer la colère des USA, de l’UK et de la saoudite qui pourra lui coûter chère ce qui la poussera abandonner (sa proie durement acquise) ce marché juteux a d’autres charognards (occidentaux). D’un autre coté sa responsabilité de super puissance lui impose de se tenir désespérément a distance en « bavant » sans arrêt; Dans une totale incapacité a protéger ses intérêt et mieux assurer son avenir économique, la France met tous ses avertisseurs sonores en service pour éloigner les concurrents potentiels (la chine, l’inde, la Russie, l’Algérie notamment) Dans une telle situation l’Algérie est mieux lotie pour profiter économiquement de la nouvelle donne (intermédiation diplomatique, gaz, coopération en Investissement divers et peut être délocalisation des acquisitions qataris a partir du golf, …ETC)




    0



    0
    Anonymous
    7 juin 2017 - 15 h 05 min

    Les merdias appartiennent aux
    Les merdias appartiennent aux sionistes et comme c’est chiens de français sont soumis aux sionistes alors tout le monde coucher pas bouger.
    Le Qatar et l’Allier Israël pour déstabiliser tous les pays musulmans voilà pourquoi les merdias françaises sont du côté des financeurs du terrorisme international, ne vous inquiétez pas le Grand Israël va donner des ordres à l’Arabie maudite de fermer sa gueule et tout le monde va fermer sa grosse gueule et dire oui le Qatar est un pays alliés est ami c’est Israël qui domine c’est Israël qui commande les chrétiens et 80 % des musulmans .
    Y’a qu’à voir le royaume de danseuses orientales sorcière pédophile qui nous sert de voisine de l’Ouest sans oublier les mangeurs de harissa d’ailleurs je l’ai toujours qualifié de peuple hémorroïdes les tunisiens.




    0



    0
    Massi
    7 juin 2017 - 15 h 01 min

    …Que devient Sattout
    …Que devient Sattout Khadija Benguenna




    0



    0
      selecto
      7 juin 2017 - 22 h 06 min

      Merci tu m’as fait rire avec
      Merci tu m’as fait rire avec settout car j’ai oublié cette expression bien de chez nous, tu as raison c’est une vraie settout.

      Tua sais, elle est reçue à Alger comme une reine à l’image de de la fille du criminel Bachaghra Benghana, Rachid Dati, Jeanette Boughrab et Cie.




      0



      0
    Rayés Al Bahriya
    7 juin 2017 - 14 h 37 min

    Là où il y a l’intérêt il y a
    Là où il y a l’intérêt il y a l’action.
    C’est la lutte du pot de gaz contre du pot de vin.
    Bien mal acquis ne profitent qu’après !
    La France des droits des intérêts et de la raison d’État.
    Khoroto à 1000%.




    0



    0
    Mouslim
    7 juin 2017 - 14 h 37 min

    La France actuelle s’offre
    La France actuelle s’offre au plus offrant sans s’encombrer des valeurs humaniste qui jadis avaient fait sa grandeur .




    0



    0
    nectar
    7 juin 2017 - 14 h 30 min

    Avons -nous fait de notre
    Avons -nous fait de notre matelas en dollars, ce qu’ont fait les bédouins de ce petit royaume de leur rente? Nos revenus pétroliers et gaziers sont investis dans le toc made in China et toutes nos villes et villages sont des bidonvilles, alors le Qatar a construit avec art et manière…et même mieux que ce qui se fait ailleurs..Leur compagnie aérienne est la première au niveau mondiale du point de vue sécurité et service à bord…En plus, c’est étonnant que ce pays soit accusé aujourd’hui de financer les terroristes, alors que tout le monde sait que le mal du monde musulman vient en premier des saoudiens et à travers les petits émirats qui lui sont affidés…et surtout des régimes en place depuis la nuit des temps, dans tous les pays qui se disent musulmans…Le plus grand mal est en nous, en restant figé à l’an 1 de l’Hégire et en instrumentalisant l’islam à des fins politiques..C’est là ou l’occident puise sa force pour diviser et continuer à dominer ce monde de moutons..




    0



    0
    anti saoud
    7 juin 2017 - 14 h 10 min

    pourquoi suivre le meneur du
    pourquoi suivre le meneur du salafisme ( l’arabie saoudite ) ? ils ont été stupides les saoudiens de se mettre au garde à vous devant trump qui certainement servira avant tout les intérets sionistes dans la région .
    hier sur al jazeera en direct , me ministre saoudien affirmait que le probléme palestinien ne regarde pas l’arabie saoudite !!! plus rien à rajouter !!!!
    donc autant se mettre du coté du qatar .




    0



    0
      Erracham
      7 juin 2017 - 16 h 46 min

      Parce qu’ils se sont
      Parce qu’ils se sont prosternés et humiliés devant Trump et qu’ils ne veulent pas être les seuls à être la risée du monde, ils demandent aux autres Arabes d’en faire autant. L’Algérie ne doit se sentir nullement concernée par ce bras-de-fer entre obligés de l’Occident (Qatar par l’Angleterre et la France et l’Arabie maudite par les USA). Dans le passé son non-alignement lui a réussi. Et puis, ne dit-on pas chez nous que Takhti rassi, takhti dari, takhti houmti oua takhti bladi?




      0



      0
    الهوارية..في فرنسا
    7 juin 2017 - 13 h 42 min

    La France suffoque sans les
    La France suffoque sans les aides des pays arabes et africains, le Qatar avait prémédité ses investissements économiques en France avant d’assassiner le Colonel Mouammar Kadhafi afin de faire son chantage de victimisation en cas d’attaque de ses frères ennemis




    0



    0
    Felfel Har
    7 juin 2017 - 13 h 32 min

    Un illustre roi berbère,
    Un illustre roi berbère, Jugurtha, a immortalisé cette fameuse tirade: « Rome est à vendre…. » si elle trouve preneur. Fastforward… en 2017, nous pouvons tous affirmer que Paris (et peut-être toute la France) est a vendre et elle a trouvé preneurs, les Qataris pleins aux as, ce qui a réjoui la classe politique et les businessmen pour qui l’argent n’a pas d’odeur. En optant pour Qatar, la France se met dans la ligne de mire de Trump et des Séoudiens. Ils sont hargneux, méchants et sournois. Gare au retour de boomerang!




    0



    0
    Expression
    7 juin 2017 - 12 h 56 min

    Pourquoi c’est tout simple la
    Pourquoi? c’est tout simple: la money des investisseurs Qataris en France sont dans tout les domaines. Si ça casse, toute ou presque l’économie de la France est menacée grave.




    0



    0
    Abou Stroff
    7 juin 2017 - 12 h 55 min

    « Pourquoi les médias français
    « Pourquoi les médias français soutiennent le Qatar dans sa crise avec des pays arabes? s’interroge H. A.. la réponse semble couler de source; à mon humble avis. en effet, contrairement aux pouvoirs archaïques qui dominent toutes les formations sociales dites arabes, le pouvoir politique français et la classe capitaliste qu’il représente n’ont ni amis et encore moins de frères. ils ont des intérêts qu’ils défendent bec et ongles même s’ils doivent, momentanément, renier une partie des valeurs (la liberté, la démocratie, les droits de l’homme, etc.) au nom desquelles ils se permettent de nous (les bicots, entre autres) toiser.
    Moralité de l’histoire: dans les formations sociales archaïques (où le capitalisme et ses valeurs ne sont pas encore dominants), les couches dominantes usent de subterfuges (la religion, une certaine morale et autres fumisteries) pour pérenniser leur statut de couches dominantes tandis que dans les formations sociales modernes (où le rapport argent est l’essence des rapports sociaux), les intérêts sont clairement définis et les couches dominantes n’ont guère besoin d’utiliser des artifices pour asseoir leur domination.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.