L’ambassadeur du Qatar reçu au ministère des AE : vers une médiation de l’Algérie ?

L'émir du Qatar lors de sa visite à Alger. D. R.

Le secrétaire général du ministère algérien des Affaires étrangères, Hassan Rabhi, a reçu aujourd’hui en audience l’ambassadeur qatari en Algérie Ibrahim Bin Abdelaziz As-Sahlaoui. Une déclaration publiée par le ministère des Affaires étrangères indique que la réunion de samedi «a porté sur les relations bilatérales et les moyens de les renforcer, en plus des questions d’intérêt commun». Cette rencontre intervient dans un contexte de crise profonde entre les Etats arabes suite à la rupture des relations diplomatiques avec l’Etat du Qatar qui a été décidée, lundi dernier, par l’Arabie Saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, l’Egypte, accusant Doha de soutien aux groupes terroristes, la promotion d’idées extrémistes et l’ingérence dans les affaires des autres pays.

D’autres pays se sont joints à cette décision de rupture des relations diplomatiques avec le Qatar, à l’instar du gouvernement intérimaire de l’est de la Libye, du Yémen, des Maldives, de Maurice, de la Mauritanie et des îles Comores, tandis que la Jordanie a décidé de réduire le niveau de représentation diplomatique avec le Qatar, de même que Djibouti, alors que le Sénégal a rappelé son ambassadeur à Doha pour consultations.

L’Algérie a affirmé dès le début de la crise la nécessité de respecter la souveraineté nationale des Etats et la non-ingérence dans leurs affaires intérieures, exprimant sa confiance en la sagesse de surmonter la crise actuelle entre les Etats du Golfe.

Une déclaration publiée par le ministère des Affaires étrangères, mardi dernier, a indiqué que l’Algérie «suit avec un grand intérêt la détérioration des relations entre certains des Etats du Golfe et les pays de la région et son impact sur l’unité et la solidarité du monde arabe». Le MAE algérien a appelé au «nécessaire respect du principe de bon voisinage et de non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats et le respect de la souveraineté nationale en toutes circonstances», soulignant que «l’ensemble des pays ont appelé les pays concernés à poursuivre le dialogue bilatéral comme seule voie pour résoudre leurs différends qui peuvent affecter naturellement les relations entre les pays».

Ramdane Yacine

Comment (33)

    hadj02
    12 juin 2017 - 13 h 17 min

    Qui est le pays arabe du Golf
    Quel est le pays arabe du Golf le plus « ami » des Algériens? RIEN. Ils avaient financé le GIA, les TALIBANS, poussé les opposants Libyens et Syriens à s’entretuer , SISSI à mater les FM et classer HAMAS et HIZBOLLAH comme factions terroristes car ils combattaient pour libérer leur pais et n’ont jamais condamné ISRAEL pour la massacre de Ghaza. Ils n’ont jamais aimé l’Algérie et ne vont pas accepter sa médiation..




    0



    0
    Oum-Edounya
    12 juin 2017 - 3 h 12 min

    L’Egypte. Toute son histoire
    L’Egypte. Toute son histoire récente est jalonnée d’interventions militaires contre des peuples arabes. Dans les années 1960 l’armée égyptienne financée par l’Arabie combattait les « progressistes » du Yémen du Sud. Maintenant toujours alliée à cette diabolique Arabie elle bombarde le pauvre Yémen avec le Maroc, les Emirats et …le Qatar. Parallèlement l’armée égyptienne s’arroge le droit de poursuivre « Daesh » en bombardant « ses camps d’entrainement » en Libye. Pour se donner une légitimité, elle se fait aider par Haftar e général fantoche libyen (un simple sergent du temps de Kadhafi). L’Egypte, toujours à la pointe du panarabisme (si si!) s’allie à la diabolique Arabie pour dénoncer Qatar pour son soutien au terrorisme et le mettre en quarantaine en attendant d’aller le bombarder. Qatar, qui fait profil bas, vient de divulguer le détail de son aide au général libyen Haftar: des blindés, des canons des armes de toutes sortes et autres équipements militaires plus ou moins sophistiqués. La démarche du Qatar est claire: pousser l’Egypte et l’Arabie au bout de leur logique consistant à fustiger « l’aide du Qatar aux terroristes », à classer Haftar comme faction terroriste puisque non reconnu par le gouvernement « reconnu par la Communauté internationale » . Un vrai casse-tête à Sissi dont la politique est un vrai casse-gueule.




    0



    0
    Anonymous
    11 juin 2017 - 16 h 35 min

    moi,je ne comprends pas
    moi,je ne comprends pas pourquoi nos dirigents ne s’inspirent pas de notre personnage mythologique et légendaire en la personne de Jeha; une fois des évenements graveS se sont déroulés dans le pays les gens coururent voir cet illustre personnage qui a des réponses à tout; ils se mettent à crier ya Jeha ya Jeha le pays s’enflamme alors ce dernier leur rétorqua que dieu épargne mon douar,deux jours après ils insistèrent ya Jeha ya Jeha le douar brûle Jeha leur dit que dieu prèserve mon village le sur lendemain ya Jeha ya Jeha ton village est en flamme Jeha haussa les épaules et leurs dit que le tout puissant garde ma maison et enfin quelques heures après ils insistèrent ya Jeha ya Jeha ta maison est entrain de cramer alors Jeha tout sourire leur répodaqu’ALLAH protège ma tête et la tête de SI jeha c’est l’ALGERIE.




    0



    0
    Lghoul
    11 juin 2017 - 15 h 51 min

    Selon le FMI, l’arabie
    Selon le FMI, l’arabie saoudite fera faillite en 2020, c’est a dire dans 3 ans. Le prix du baril qui maintiendra le niveau de vie des 15.000 princes et princesses est estimé a 103 dollars ce qui sera impossible. Ajouter a cela le prix fort à payer a trump pour leur protection. Alors leur plan est le suivant: Coloniser des pays et utiliser leurs ressources pour compenser ce manque a gagner : Envahir le qatar ou le controller comme la chine fait a hong kong. Utiliser leurs mercenaires pour coloniser par la religion tous les pays au grand potentiels. Ainsi les ventes des ressources de tout ledvpays colonisables iront au tresor de riyadh. Ainsi ils pourront payer leurs dettes de protection a trump et satisfaire les besoins et les caprices de leurs princes et princesses. L’Algerie doit etre sourde a tout ce qui lui vient d’orient car un fous dedans, il n’y a aucune issue de sortie.




    0



    0
    CASBAOUI
    11 juin 2017 - 13 h 27 min

    APRÈS NOUS AVOIR INSULTÉ
    APRÈS NOUS AVOIR INSULTÉ PUBLIQUEMENT, IL EST PLUS QUE TEMPS DE LEUR DIRE ET PUBLIQUEMENT : LÂCHEZ-NOUS LA GRAPPE !!! PCQ. SI ON A LE MALHEUR DE METTRE LE DOIGT DANS LEUR ENGRENAGE C’EN EST FOUTU POUR NOUS !!! Si ON VERROUILLE TOUTES NOS FRONTIÈRES ! LE PEUPLE AIDERA A MORT NOTRE ARMÉE ! ET ON LES ATTENDRA TOUS (baâeêche and Co.) DE PIED FERME!!! CAR CE QUI VA VENIR VA BALAYER TOUTE L’AFRIQUE DU NORD SI ON N’Y PREND GARDE. TOUTES LES OFFICINES DU MONDE TRAVAILLENT POUR CES SALAUDS DE VENDUS DU GOLFE ET NOS « voisins » CEUX QUI SE DISENT NOS « frères » OU NOS « amis »…. MON Z’OEIL ! COMME DIRAIT L’AUTRE… ZIE KOMEN ! (Ils arrivent…!). ALORS, FEU A VOLONTÉ…!!! WITHOUT PITY….!!!




    0



    0
    Anonymous
    11 juin 2017 - 12 h 10 min

    qatar et saoud.au large
    qatar et saoud.au large. éloignez vous.réglez vos problèmes entre vous. vous avez mis les pays musulmans à feu et à sang. vous avez transformé des peuples entiers qui vivaient en paix en réfugiés et vagabonds. vous avez créé et financé le terrorisme. du vent. on ne veut pas de vous.




    0



    0
    Anonymous
    11 juin 2017 - 10 h 42 min

    Le monde va très mal, en ce
    Le monde va très mal, en ce qui concerne l’algérie tout le monde nous cherche, l’egypte a l’EST et le Maroc a l’ouest, je constate également la dernière intervention militaire de l’egypte en Lybie est une provocation à l’algérie! conclusion on doit choisir tès vite c’est de soutenir le Qatar.




    0



    0
    omar m
    11 juin 2017 - 9 h 59 min

    eloignez vous de ces imarates
    eloignez vous de ces imarates et royaumes qui ont les moyens (financiers) de leur jeu politique tant que ca pompe chez eux et ca gaze. construisons l algerie selon nos moyens et avec le travail serieux, on y arrivera mais dans la totale transparence…




    0



    0
    omar m
    11 juin 2017 - 9 h 44 min

    encore ces histoires de
    encore ces histoires de querelles arabes? liberons nous de ces relations negatives. il vaut mieux avoir affaire a dieu qu a ses saints. ces pays a la morale douteuse ont besoin de notre presence pour exister. a l heure du numerique, tout est transparent et ce genre de pays ne fait que retarder l echeance de leur chute. un conseil a notre pouvoir: faites le bilan reel des ministres sortants du dernier gouvernement en public, cela pourra peut redemarrer la confiance du citoyen ! sinon aux prochaines elections (apc) l abstention sera encore plus forte et la demobilisation inquietante. il est temps!!!




    0



    0
    Anonymous
    11 juin 2017 - 8 h 41 min

    QUE VEUT LE QATAR ??? l
    QUE VEUT LE QATAR ??? l’Algérie doit rester neutre dans cette affaire louche , il ne faut jamais leur faire confiance , les islamistes – surtout les frères musulmans – n’ont aucune morale , c’est une maffia dangereuse … OUSTE, laissez nous tranquilles !!!




    0



    0
    Mourad
    10 juin 2017 - 22 h 29 min

    Vous auriez remarquer que la
    Vous auriez remarquer que la junte mafieuse qui sévit au royaume francais du maroc n’a pas pris position.Un tout chacun a le droit de s’interroger pourquoi un royaume fantoche sans souveraineté,connu et reconnu devant l’éternel,pour etre inféodé a l’arabie séoudite,éprouve des scrupules,une fois n’est pas coutume,pour s’aligner systématiquement a la décison de boycott prise par son donneur d’ordres séoudien………….Fastoche,les marokis n’ont ni diplomatie et encore moins de principes(meme dans leur soumission).Leurs seuls prérogatives sont mus par des intérets bas et mercantiles.Si l’un des protagonistes ne roulait pas sur l’or comme le Qatar,les marokis auraient surement accourus pour se joindre a la cohorte liguée contre les qataris.Encore une fois,les goumiers va-nu-pieds ont été a la hauteur de leur réputation.




    0



    0
      Sprinkler
      11 juin 2017 - 1 h 20 min

      Bonjour Mourad. Les décisions
      Bonjour Mourad. Les décisions relevant des Affaires étrangères du narco-Dom-Tom sont prises non pas au palais de Glaoui III mais au…Quai d’ Orsay ! La France par intérêts économiques bien compris ayant opté pour la neutralité, le roi Arothron VI ne peut que s’y conformer docilement en se prévalant du soucis de préserver l’unité arabe…Le Qatar n’étant par ailleurs pas le Yémen où la France lui a accordé le mandat d’ agir aux sein de la coalition levée par Al Saoud, le Maroc en mimant la position française, se ménage quelques chances d’en tirer certains subsides.




      0



      0
    Amigo
    10 juin 2017 - 22 h 28 min

    Cette crise peut deboucher a
    Cette crise peut deboucher a long terme Sur du concret . Maintenant que les masques sont tombes , Il est necessaire de tout reconfigurer Dans le monde Arabe . L Algerie de par Sa neutralite et Sa taille peut etre un facteur stabilisant et une source de leadership equitable . On ne doit pas rester a l ecart de ces problemes . Cest une occasion historique pour reconstruire des relations plus saines et equilibrees Dans le monde arabo islamique .




    0



    0
    benchikh
    10 juin 2017 - 22 h 11 min

    Mr Trump empoche et l’Algérie
    Mr Trump empoche et l’Algérie fait le ménage!!!!!?????




    0



    0
    Le chasseur...
    10 juin 2017 - 22 h 01 min

    …sachant chasser. =========
    …sachant chasser. =========================================================================== Il faudra que les Autorités algériennes fassent très attention en recevant les charters de ces émirs qui viennent chasser l’outarde chez nous. Au lieu de ce volatile en voie d’extinction (par leur faute, faut-il le préciser), ils risquent de se tirer dessus comme des canards.




    0



    0
    Benhabra brahim
    10 juin 2017 - 21 h 57 min

    Quel « paradoxe »??!!.Le Quatar
    Quel « paradoxe »??!!.Le Quatar payait les terroristes entaa l etat islamique zaama pour ne pas se faire attaquer,c est la djizia!!….Et puis attention!!!..le montant est fixe selon les capacites financieres du redevable,ya bouguelb.Mais d un autre cote l Algerie a toujours refuse de payer les rancons aux terros pour rapt.Non vraiment le Quatar ce n est pas le client de reference pour etre son avocat.




    0



    0
    HANNIBAL
    10 juin 2017 - 21 h 09 min

    Pour bouffi VI c’est un
    Pour bouffi VI c’est un dilèmme il est écartelé entre ses deux cousins ne pouvant faire un choix
    au risque de perdre l’obole qui lui est offerte ne pas se prononcer c’est aussi s’asseoir entre deux chaises la lacheté de ces monarchies médiévales ne cachent meme plus l’opprobe qu’ils portent !!




    0



    0
    Anonymous
    10 juin 2017 - 21 h 08 min

    N’extrapolons pas sur la
    N’extrapolons pas sur la démarche, somme toutes normale, d’un ambassadeur avant de supputer sur une éventuelle intermédiation de l’Algérie dans un contexte de crise qui dépasse largement ses capacités, en l’absence d’un chef d’Etat pouvant agir au plus haut point de la hiérarchie politique des pays concernes. La démarche de l’ambassadeur semble s’insérer dans le cadre d’une offensive diplomatique du Qatar depuis son isolement régional. D’autres émissaires qataris se sont déployés dans le monde notamment en Allemagne, en France et en Russie. D’autres leur emboiteront les pas dans le proche avenir, c’est a envisager. De plus notez que le diplomate qatari a été reçu non pas par Messahael mais seulement par Rabehi le Secrétaire General du MAE. On est loin de la libération des otages américains en Iran. A l’époque, il y avait un certain Seddik Benyahia a la tête de la diplomatie algérienne qui était réellement exemplaire dans le monde, pas seulement le Tiers Monde. Rappelez vous, c’était il y longtemps.




    0



    0
    Moskosdz.
    10 juin 2017 - 21 h 00 min

    Sur ordre de leurs maîtres
    Sur ordre de leurs maîtres sionistes,l’Algérie a été depuis des années la proie préférée de ces 2 charognards,assurer aujourd’hui une médiation entre eux,c’est comme la victime qui pleure pour son bourreaux.




    0



    0
      Anonymous
      10 juin 2017 - 22 h 03 min

      tout est dit Bravo !
      tout est dit Bravo !




      0



      0
    Felfel Har
    10 juin 2017 - 20 h 45 min

    Entre nous quelle initiative
    Entre nous quelle initiative l’Algérie peut-elle prendre pour rapprocher les positions des uns et des autres? AUCUNE! Nous risquons de nous retrouver entrainés dans un engrenage de faits et d’évèments qui nous porteront préjudice. Nous n’aboutirons qu’à faire des uns et des autres nos ennemis et nous nous placerons dans la ligne de mire des parrains du Qatar (France et GB) et de l’Arabie maudite (USA et Israël). La sagesse, la rationalité, la logique, et le bon sens nous commandent d’éviter de nous présenter en intermédiaire ou en facilitateur. Les Moyen Orientaux ne nous ont-ils pas déjà trahis? Leur faire confiance maintenant serait risqué, voire suicidaire. Nous sommes courageux mais pas fous tout de même!




    0



    0
    Tilili
    10 juin 2017 - 19 h 42 min

    Le Quatar vient se faire
    Le Quatar vient se faire chouchouter chez ses anciennes victimes. D’accord, qu’il nous fasse don des trois quart de son budget annuel des cinquante prochaines années à titre de réparation morale et de dommages-intérêts pour son appui financier et médiatique aux égorgeurs et destructeurs du GIA, et puis qu’il nous refile en plus l’organisation de la coupe du monde en 2222, et aussi qu’il proclame le tamazight comme langue officielle et enfin qu’il nous renvoie Khadidja Bengana pour un procès juste et équitable en cour martiale pour haute trahison.




    0



    0
      Anonymous
      11 juin 2017 - 0 h 39 min

      Et billet gratuit quatar
      Et billet gratuit quatar airways pour doha -allocation en $ pour tout les algerien. Etc…apres ca verra




      0



      0
    Anonymous
    10 juin 2017 - 19 h 29 min

    faire le médiateur entre deux
    faire le médiateur entre deux criminel !!! cela est-il sensé? bientôt la médiation entre Al Qaida et Al nosra… les années 90 ne signifie rien pour nos diplomates ? sent parler du désastre de la Libye le Liban la Syrie le Yémen… et Dieu sait quoi d’autre. on veut faire la médiation entre les terroristes qui abritent des bases US chez eux!!! comme si leur oncle same et dépassé… un peu de bon sens svp. saha ftorkom.




    0



    0
    amel
    10 juin 2017 - 19 h 27 min

    La turquie en a profité pour
    La turquie en a profité pour planter son mesmar djeha dans un 3ème pays arabe. Le but de la turquie et son rêeve à demi caché est de « gérer » la mecque et medine. Lors du dernier accident qui a fait plus de 600 morts au moment du hadj, les turcs officiels ne se génaient pas de déclarer ouvertement que si c’étaient eux qui géraient le hadj, il n’y aurait jamais eu de bavures. Seulement la turquie devrait s’occuper du chaos qu’elle a chez elle avant de donner des lecon à qui que ce soit. J’aimes pas spécialement les princes saoudiens, mais la turquie dans les lieux saints est le début de la fin.




    0



    0
    manman1954
    10 juin 2017 - 19 h 19 min

    L’Algérie est le pays arabe
    L’Algérie est le pays arabe le mieux placé pour résoudre le conflit entre le Qatar et le reste des pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG).
    L’Algérie peut contribuer à ramener la paix entre les monarchies du Golfe.
    N’oublions que les seuls pays vraiment terroristes sont Israël et la Narco-Monarchie de Mohamed VI.




    0



    0
      Samir
      11 juin 2017 - 13 h 31 min

      L’Algerie n’est pas un pays
      L’Algerie n’est pas un pays arabe et c’est pour cela qu’elle est jalousée et haie par les vrais pays arabes et c’est pour cette raison qu’elle dout laisser ces laches résoudre leurs problèmes entre eux. Sinon leur malédiction va nous contaminer. Combien de familles et de pays ces deux pays, le qatar et l’arabie saoudite ont endeuillé ?




      0



      0
    BabElOuedAchouhadas
    10 juin 2017 - 18 h 30 min

    Ca ne nous regarde pas et si
    Ca ne nous regarde pas et si on n’était pas au moins de Ramadhan je dirais qu’ils n’ont qu’à s’entretuer. Surtout ne pas oublier que le Qatar et l’Arabie Yahoudite sont des ENNEMIS de l’Algérie au même titre que le Maroc et la France.




    0



    0
    Anonymous
    10 juin 2017 - 17 h 46 min

    Si c’était vraiment les
    Si c’était vraiment les yankees qui ont allumé la mèche de l’explosif au moyen orient et que l’Algérie essaie de l’éteindre il y a rique que ça va péter chez nous autant ne pas facher l’oncle Sam.




    0



    0
    nobody
    10 juin 2017 - 17 h 21 min

    L’Algérie va payer chère
    L’Algérie va payer chère cette affront fait à l’Arabie Saoudite , plus de omra , plus de hadj , plus de prédicateurs ni dourousse pour garder le peuple algérien dans son coma religieux




    0



    0
      momo
      10 juin 2017 - 19 h 21 min

      on devrait boycoter la omra
      on devrait boycoter la omra et le hadj jusqu’a ce que MECCA ET MEDINA se detache de la famille al saoud




      0



      0
    el wazir
    10 juin 2017 - 17 h 16 min

    si une éventuelle médiation,
    si une éventuelle médiation, peut travailler nos intérêt, ceux de notre région, et du monde arabe; politique, diplomatique, économique et sécuritaire, alors elle sera la bienvenue, dans le cas contraire il faudra l’inscrire dans un cadre de compétition économique comme c’est le cas des USA, de l’Allemagne, de la France et de la Turquie. l’Algérie qui se trouve a équidistance politique (de part son sérieux et son expérience)des pays arabes et ceux du Golfe sera a même d’assurer la meilleure efficacité possible dans la concrétisation d’une réconciliation rapide au niveau du golfe.




    0



    0
    T'meskhir
    10 juin 2017 - 17 h 05 min

    …. « la réunion de samedi «a
    …. « la réunion de samedi «a porté sur les relations bilatérales et les moyens de les renforcer, en plus des questions d’intérêt commun » . ….. Excellente phrase « langue de bois » qui ne sert à rien et qui n’informe sur rien du tout !!! c’est une spécialité du pouvoir algérien par APS interposé !!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.