Beihdja Rahal enchante le public algérois avec son nouvel album «Nouba mezdj ghrib zidane»

Beihdja Rahal concert Alger
Beihdja Rahal arrive avec un nouvel album. D. R.

L’interprète de musique andalouse Beihdja Rahal a animé samedi soir à Alger une soirée à la salle El Mouggar, en présence d’un public nombreux venu apprécier les chansons de son tout dernier album «Nouba mezdj ghrib zidane». Organisé par l’Office national de la culture et de la communication (ONCI) dans le cadre de la semaine culturelle le «Fa au féminin» consacrée aux voix féminines algériennes, ce concert a permis au public algérois de découvrir le nouvel album de l’artiste qui a allié les deux genres âroubi et haouzi.

Entamant son concert avec la touchia ghrib, l’interprète à la voix mélodieuse et douce s’est distinguée en interprétant le messeder ghrib intitulé Kouna Fi El Ichk, suivi de betaïhi zidane Kourat Aini, tout en continuant la nouba avec istikhbar araq, gratifiant par la suite le public avec un derdj ghrib puis un insiraf zidane et ghrib, avant de finir tout en beauté avec un khlass zidane Lakitou Habibi et un autre dans le ghrib.

La deuxième partie du concert a été ponctuée d’un bouquet de ouaslat dans le âroubi et le haouzi.

Beihdja Rahal est l’une des plus belles voix de la musique arabo-andalouse, ayant à son actif plusieurs albums consacrés à la nouba suivant les enseignements et les arts de l’école «çanâa» (Ecole d’Alger de la musique arabo-andalouse). A noter que la semaine culturelle «Fa au féminin», organisée par l’ONCI dans le cadre des soirées ramadhanesques, sera également animée par plusieurs artistes, à l’instar de Lila Borsali, Naïma El-Djazaïria, Nassima Chaâbane, Badi Lalla et Rym Hakiki.

R. C.

Comment (3)

    rachid
    18 juin 2017 - 17 h 15 min

    Il semble aussi que Nassima
    Il semble aussi que Nassima travaille au centre culturel algérien placée par le général à la retraite Abdelahamid .Bendaoud dit Ali.




    0



    0
    mimi
    12 juin 2017 - 18 h 56 min

    C’est une immense chanteuse
    C’est une immense chanteuse tout en discrétion comme je les aime. J’admire sa voix qui la reflète bien. Surtout la qasida KOUM TARA ce patrimoine musical algérien et international. »Alors levons-vous et admirons.




    0



    0
    anonyme
    12 juin 2017 - 8 h 56 min

    Elle au moins elle a refusée
    Elle au moins elle a refusée de se produire au centre culturel franco israélien de Paris « Rachi » en présence du personnel diplomatique de l’ambassade d’Israël contrairement à Nassima la chouchoute de l’institut du monde arabe où elle se produit régulièrement.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.