Abstention record aux élections législatives françaises : Macron perd sa légitimité

La forte abstention n'est pas de nature à arranger la suite du quinquennat de Macron. D. R.

Un chiffre : 50,2 %. C’est celui de l’estimation de l’abstention du scrutin législatif de ce 11 juin, le plus bas jamais enregistré depuis la fondation de la Ve République, en 1958, et avec une tendance qui croît crescendo depuis au moins 1993. Comme annoncé, le premier tour des élections législatives n’a pas drainé les grandes foules. Ils sont 49,8%, soit un électeur sur deux, à ne pas s’être déplacés à cette élection qui n’a pas vraiment intéressé, il faut bien le reconnaître. Les résultats de ce premier tour donnent donc une large majorité à la coalition La République en marche !-Modem, recueillant 32,6% des suffrages exprimés. Cela devrait logiquement se traduire par une moisson de 415 à 445 sièges – la majorité absolue étant de 289 députés –, puisqu’une quasi-totalité des candidats du mouvement de Macron est en situation de ballotage favorable. 

L’autre enseignement de ce scrutin, et qui était prévisible, est que les partis de gouvernement, PS et LR, sortent littéralement laminés. C’est d’autant plus vrai que les résultats obtenus par le mouvement présidentiel dépassent largement ceux additionnés des socialistes et des républicains, qui enregistrent respectivement 9 et 20,9% de votants. Le Front national et la France insoumise obtiennent respectivement 13,1 et 11% des suffrages. 

Même avec un tel écart dès le premier tour, il n’y a pas de quoi jubiler. Les réactions des porte-parole de La République en marche !, appelant à la retenue et à ne pas verser dans un triomphalisme béat, trahissent une frustration, conséquence du rejet par les Français de ces élections. A l’évidence, la forte abstention enregistrée et si, surtout, celle-ci se reproduit le 18 juin, n’est pas de nature à arranger la suite du quinquennat du nouveau président qui, lui, espérait une forte participation du fait de la dynamique indéniable en faveur de la République en marche !, née dans la foulée des élections présidentielles. Il n’en est rien. 

Pour que l’enthousiasme suscité par sa victoire se convertisse en suffrages au soir du second tour et que les résultats du premier se confirment et donnent, ainsi, une réelle légitimité à la future Assemblée qui devrait, vraisemblablement porter les couleurs de la République en marche !, Emmanuel Macron se voit, désormais, contraint de revoir sa stratégie. 

La posture du «planqué» que lui reproche nombre d’observateurs, ainsi que le manque d’implication dans la campagne dont il a fait preuve, s’attelant à forger sa stature internationale bien avant de régler les affaires internes, pourraient le priver de cette légitimité nécessaire pour mettre en œuvre son programme.

D’ailleurs, la première salve est venue dès l’annonce des résultats du côté du leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon.

De Paris, Mrizek Sahraoui

Comment (26)

    BOUBKEUR
    13 juin 2017 - 13 h 30 min

    Si avec 50,20 macron perd sa
    Si avec 50,20 macron perd sa légitimité, que dire avec un taux de 80% d’abstention, on perd quoi alors??? ou chez nous, bled el aiza wa el karama, le pouvoir gagne à tout les coups!!!!!!!!




    0



    0
    HANNIBAL
    12 juin 2017 - 17 h 16 min

    Macron a au moins eut le
    Macron a au moins eut le mérite d’imploser le Parti $ioniste et de gomer la droite du paysage politique sur la meme lancée qui ne s’en remettront pas de sitot !!!




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    12 juin 2017 - 14 h 26 min

    Le plus important est que le
    Le plus important est que le clown de Hollande à réussi l’exploit de détricoter le PS en un temps record grâce aux sublimes idées de son ami M6.




    0



    0
    Dr Knock
    12 juin 2017 - 11 h 35 min

    Décidément , vous confondez
    Décidément , vous confondez une élection démocratique ouverte de l’extrême gauche à l’extrême droite sans possibilité de triche et une fraude électorale. Que je sache : aucun parti politique n’a appelé au boycott ! Et les abstentionnistes ne sont pas constitués en tant que tels sous quelque forme que ce soit ! Personne ne saurait revendiquer leur non-voix ! En démocratie, on vote pour ou on vote contre, on vote pour le plus proche de ses idées ou pour le moins éloigné. L’abstentionniste lui dit, je ne vote pas parce que personne ne s’intéresse à moi, ou personne ne pense comme moi, mais il refuse de se représenter lui-même en se portant candidat. L’abstentionniste s’en fiche, c’est son droit, mais il doit la fermer quand les résultats quelles qu’ils soient sont là.
    Mais, pour vous, ces déserteurs sont des héros ! Il ne faut accorder d’attention qu’aux abstentionnistes qui
    eux n’attendent que le Mahdi. Je ne fais rien, je ne bouge pas, je ne dis rien, je suis anonyme, je boude dans mon coin, mais j’ai plus de poids que celui milite, se présente, affiche ses idées et que celui qui va voter pour son candidat. Eh non ! En démocratie on a le choix : Voter pour un candidat, voter contre, ou voter blanc pour signifier le rejet de tous les candidats et des élections : C’est le vote blanc qui signifie EXPLICITEMENT le rejet, et encore il faut qu’il soit reconnu ! Les abstentionnistes disent on s’en fout des élections nous ne sommes pas des citoyens : ce n’est pas pareil !




    0



    0
      Mello
      12 juin 2017 - 15 h 59 min

      Meme si la confusion regne
      Meme si la confusion regne dans la tete de certains « illumines » , il serais absurde de comparer la demobilisation , la notre du 4 Mai , a celle d’un pays de plus de deux cents ans de democratie . De plus les resultats du premier tour donne En Marche , en tete et nettement en tete, sans oublier que le mode de scrutin est majoritaire a deux tours. Le peuple de France a cette possibilite de rectifier le tir , au deuxieme tour . Mais cessons de nous focaliser sur ces abstentionnistes, comme si le changement viendra de ce cote la. Dans ce schema, une main invisible nous mene tout droit vers une situation de blocage, puis de desintegration. Veut-on le changement ? Dans ce contexte, Dalai Lama dit que si vous avez l’impression d’etre trop petit pour changer quelque chose, essayez de dormir avec un moustique autour de vos oreilles, vous verrez lequel de l’homme ou du moustique aura le dernier mot.




      0



      0
    Feriel
    12 juin 2017 - 11 h 13 min

    C’est une médiocre médiocre
    C’est une médiocre médiocre et un titre et une conclusion à deux sous car il faut plutôt se rendre compte de la cohérence des français qui ont élu Macron et qui lui ont donné une majorité pour mettre en oeuvre son programme.




    0



    0
    sbaysi
    12 juin 2017 - 10 h 59 min

    tous les adversaires
    tous les adversaires politiques ont vite fait de sortir cet argument d’abstention pour discréditer la victoire écrasante du mouvement en marche, aussitôt les résultats du 1er tour affiché.
    En réalité c’est la berezina pour les partis traditionnels qui sont réduits à la figuration avec moins d’une cinquantaine de sièges pour le PS devant un mouvement nouveau-né qui rafle plus de 400 sièges.
    Macron fera date dans l’histoire politique française s’il arrive à maintenir le cap au milieu de tous les corrompus de la politique des deux côtés de la méditerranée.




    0



    0
    HANNIBAL
    12 juin 2017 - 10 h 55 min

    ( Macron perd sa légitimité )
    ( Macron perd sa légitimité ) ! Ma foi ça demande réflexion et LREM c’est le mélange des genres dont la durée est limitée a cinq ans !! MDR ! Est ce qu’il faut etre plébiscité a 90% pour etre légitime !




    0



    0
    Anonymous
    12 juin 2017 - 9 h 36 min

    Ceux qui n’ont jamais été
    Ceux qui n’ont jamais été votés de leur vie se mettent à juger de la légitimité d’un homme qui a tout mis devant le peuple.




    0



    0
    Dr Knock
    12 juin 2017 - 8 h 27 min

    Vous avez vraiment un
    Vous avez vraiment un problème avec l’abstention ! Comment pouvez-vous dire que Macron perd sa légitimité alors que quand on regarde les résultats on voit bien que c’est lui qui a fait le plein et que tous les autres partis traditionnels reculent ? Il s’agit là carrément d’un plébiscite ! On peut certes relativiser le résultat , mais tomber dans l’hypocrisie de ses adversaires qui voudraient laisser croire que l’abstention est due exclusivement à Macron et qu’eux ils n’y sont pour rien est d’une désespérante inanité. A entendre l’opposition, toutes tendances confondues, leurs débâcles c’est la faute à Macron et aux électeurs qui sont dépolitisés. En vérité et au regard du code électoral et de son impact sur cette élection c’est l’opposition qui est sanctionnée car elle n’atteint pas le seuil requis pour figurer au deuxième tour y compris en triangulaires car les 25% des inscrits ne sont pas atteints. Alors arrêtez donc de faire dire n’importe quoi aux abstentionnistes qui eux n’ont rien EXPRIMé ! Et qui de plus savent que leur abstention n’aura aucune influence sur les résultats et sera considérée comme nulle et non avenue. Quant à la légitimité, voici sa définition selon Larousse : Qui a les qualités requises par la loi, le droit : Autorité légitime. Qui est consacré par la loi : Mariage légitime. Fillon a détourné l’argent public ses amis n’ont cessé de dire que cela était légal ! Attendons de voir ce qu’en dira le conseil constitutionnel pour dire si c’est légitime ou pas !




    0



    0
      fatigué
      12 juin 2017 - 10 h 34 min

      le rnd et le felenoeud ont
      le rnd et le fln ont bien fait le plein aussi le 4 mai 2017 mais sont ils pour autant légitimes? NOOOON môssieur, car pour être légitime il faut avoir plus que 7% et un taux de participation de moins de 25%. pour être légitime, et c’est valable pour Macron, il faut avoir la majorité bien sur MAIS avec un taux de participants supérieur à 60%.. comme Macron a bien eu la majorité MAIS avec un taux de participation inférieur à 50%……………..là, il perd vraiment sa légitimité.




      0



      0
    Omar
    12 juin 2017 - 7 h 23 min

    A mon humble avis la FRANCE
    A mon humble avis la FRANCE devrait adopter le système électoral américain car il est plus représentatif et plus réaliste, et il ne permet pas à quiconque de voter au-delà de son territoire géographique, de ses compétences et de sa place dans la société …
    Exemple : un simple citoyen d’une ville lambda ne peut pas tout de même élire le président de l’état (qui est la somme de toutes les villes du pays !!!) Voilà succinctement le processus à adopter : les citoyens de la ville élisent leur MAIRE, Les MAIRES des villes d’une Province/Département élisent leurs SENATEURS et enfin les SENATEURS élisent le PRESIDENT. Très simple, très clair, très représentatif et surtout très facile à mettre en œuvre … De cette manière, beaucoup de paramètres négatifs sont plus ou moins éliminés : abstention, non représentativité, etc. …




    0



    0
      Karamazov
      12 juin 2017 - 8 h 43 min

      Ah bon? Il y a 50% d
      Ah bon? Il y a 50% d’abstentionnistes aux USA , le président n’est pas élu au suffrage direct .et les représentant qui vote ne sont pas élus à la proportionnelle. Et il ne faut pas oublié qu’en France il y a un parlement qui peut censuré le président et faire obstruction à sa politique, ce qui revient au même.




      0



      0
    Algerien
    12 juin 2017 - 7 h 20 min

    Emmanuel Macron a réussi son
    Emmanuel Macron a réussi son pari en remportant haut la main ce premier tour des élections législatives avec 32% à 32,9% des suffrages selon des chiffres provisoires dimanche soir. La République en Marche pourrait ainsi obtenir plus de 400 sièges dans la nouvelle Assemblée nationale selon des projections effectuées par les différents instituts de sondage. C’est bien plus que les 289 députés nécessaires pour la majorité absolue.




    0



    0
    muhand
    12 juin 2017 - 6 h 49 min

    Ce que je constate, en plus
    Ce que je constate, en plus de la faible participation, est que cette France des droits de l’homme (enfin c’est ce qu’il se dit ) est loin d’être une République démocratique. Le mouvement de Macron va avoir probablement plus de 400 députés (majorité absolue ) avec 32 % de la moitié du corps électoral , si c’est cela une démocratie, je n’adhère pas. La France est loin d’être une démocratie , elle est république bannière et à la traîne en Europe. Dans une vraie république , si moins de 50 % n’ont pas été voter l’élection doit être invalidée et le 1er ministre et son gouvernement doivent démissionner. On verra jusqu’où ira Macron après le second tour pour voir vraiment si ce président incarne le vrai changement ou s’il est comme ses prédécesseurs dans la continuité. La leçon à retenir tout de même est la disparition du PS . Hollande a réussi l’exploit de tout emporter avec lui.




    0



    0
      Raselkhit
      12 juin 2017 - 7 h 47 min

      En dehors de ces
      En dehors de ces constatations Un homme seul sans parti ni aucune structure en l’espace de six mois arrive à détrôner des partis politiques ancrés dans la société plus d’un siècle Personne ne cherche les financements de ce mouvement Un vrai conte de fée ? Plutôt une répétition de Napoléon Bonaparte




      0



      0
    Anonymous
    12 juin 2017 - 3 h 19 min

    A coté de l’abstention certe
    A coté de l’abstention certe record le mouvement Macron realise un raz de marée qui submerge et noie literalement les autres formations politiques.Alors peut-on parler serieusement d’une perte de légitimité?




    0



    0
    Anonymous
    12 juin 2017 - 3 h 03 min

    ABSTENTION RECORD…..MAIS
    ABSTENTION RECORD…..MAIS éLECTIONS LIBRES ET DéMOCRATIQUES !!! ET AUCUN CANDIDAT N,A MONNAYé sa place !!




    0



    0
    Anonymous
    11 juin 2017 - 23 h 41 min

    Quand même, on est loin des
    Quand même, on est loin des 70% d’abstention des dernières législatives organisées par le pouvoir en Algérie et planifiées pour que les deux piliers du régime FLN RND bénéficient de la majorité absolue des sièges a la chambre basse du parlement. Législatives francises et législatives algériennes: deux mondes parallèles.




    0



    0
    Erracham
    11 juin 2017 - 23 h 30 min

    Macron commence à descendre
    Macron commence à descendre de son nuage, ses chevilles se dégonflent et son sourire béat se fissure. Lui que la presse des copains encensent et qu’on décrit comme un monument de la république , un génie comparable à Napoléon, contemple sa déconfiture. La République en Marche est en panne avant d’avoir enclenché la deuxième. Un peu de modestie et d’humilité lui feront du bien s’il veut réussir sa présidence.




    0



    0
    gazouze
    11 juin 2017 - 23 h 22 min

    Je pense que les français
    Je pense que les français sont blazé tout simplement! Ils n’ont plus confiance en leur dirigeants… affaire le pen affaire fillon et autre affaire ps… ils sont à deux doigts de ne plus voté du tout! Il y a un vrai rallebol en france et en europe! Monter des parties d’extrême droite ,guauche… Et ca se sent! Les gens ont en marrent , la vie en europe coute tres chere et il ne suffit plus de bien gagner sa vie…Et encore plus de la part du peuple français , inégalité homme femme concernant le salaire, croissance casi nul , dette colossale des pays d’ europe, 5ans de bataille sociale et d’autre qui s’annonce pour les 5 prochaine année pour la france?! c’est la réalité! L’Europe n’est même plus soutenue par les etats unis… et encore moin par la russie… je pense qu’il est temps au magrebins de s’unir, car je sent comme une tempête qui s’annonce! Et Seul Dieu le sait.




    0



    0
    Anonyme
    11 juin 2017 - 22 h 58 min

    En s’en fou.
    En s’en fou.




    0



    0
    Amigo
    11 juin 2017 - 22 h 30 min

    Votre titre et reflexion sont
    Votre titre et reflexion sont loins d etre vrais . Mr Macron est plus que legitime puisqu Il a été elu avec une large majorite . Cette election est transparente et tout le spectrum de la politique en France ne la conteste pas . Si seulement on pouvait avoir des elections aussi clean chez nous . La France est entrain de Donner une leçon remarquable de rejet de l immobilisme a toute l Europe . C est l esprit , la democratie et la culture qui sont en ( Marche )




    0



    0
      Anonymous
      12 juin 2017 - 6 h 33 min

      Vous oubliez de dire amigo
      Vous oubliez de dire amigo que le parlement, si les choses restent en l’état, c’est-à-dire, un second tour avec la même proportion de l’abstention, la légitimité de l’assemblée serait en effet entamée. 32,6 % et avec un taux d’abstention de plus de 50 %, cela veut dire seuls 16% ont voté pour les députés Macron. Loin du raz-de-marée dont vous parlez. Mélenchon a d’ailleurs averti.




      0



      0
        Amigo
        12 juin 2017 - 11 h 01 min

        CE qui rend une election
        CE qui rend une election illegitime c est les desaccords entre les differentes parties qui peuvent mettre en doute son organisation. Par exemple Si c est anticonstitutionel , s Il y a bourrage d urnes , Si la répartitions des temps de parole Sur les teles n est pas respecté, ect… L election Francaise est legale et transparente Il y a eu campagne et Il y a un consensus general. Les Francais qui n Ont pas vote on passivement accepte que le resultat etait previsible vu les sondages, donc ils se sont abstenus . Tout le monde s accorde a dire Dans tous les pays a forte culture democratique que le nouveau president Francais a reussi a bouleverser toute la donne traditionelle puisque la plupart des tenors de droite comme de gauche Ont ete mis de coté. Je crois qu une bonne dose de ce systeme finira par mettre a plat la machine politique infernale en Algerie. Le Macronisme sera surement contagieux a travers l Europe . C est la revolution tranquille.




        0



        0
      fatigué
      12 juin 2017 - 10 h 41 min

      un raz de marée avec plus de
      un raz de marée avec plus de 50% d’abstention, non mais?…. Macron aura peut être 400 ou même 500 députés à sa botte et alors? ces députés n’auront été élus que par 15% de la population française en age de voter…… c’est à dire que ces députés SERAIENT rejetés par 85 % des français…..en somme comme le fln et le rnd chez nous le 4 mai 2017




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.