Des centaines de personnes ont manifesté à Béjaïa pour soutenir les Rifains

Les mouvements de soutien aux Rifains voient le jour hors du royaume. D R.

Des centaines de personnes ont répondu à l’appel du Comité de soutien aux populations du Rif marocain, qui protestent depuis des mois pour leurs droits élémentaires. Sous un dispositif sécuritaire discret, les manifestants se sont rassemblés mardi soir au niveau de la place de la Liberté d’expression Saïd-Mekbel, à Béjaïa. Des slogans en faveur du Rif, appelant à l’arrêt de la répression des manifestants et à la libération de tous les détenus, ont été scandés.

Plusieurs hommes politiques et animateurs du mouvement associatif ont pris part à cette action de solidarité. Des écrivains comme Brahim Tazaghart et Hmida Layachi, des professeurs d’université, des syndicalistes, des journalistes et des députés ont été présents à ce rassemblement. C’est le cas du député du Front Al-Moustakbal, Khaled Tazaghart, qui a pris la parole pour réitérer son soutien indéfectible «aux Amazighs du Rif qui continuent de se battre contre le régime tyrannique et absolu du Makhzen marocain et aussi pour rendre hommage aux initiateurs de cette action de solidarité et d’espoir».

Le député indépendant Braham Bennadji a lui aussi exprimé sa totale solidarité avec les Rifains. Dans un message posté sur Facebook, ce député très actif a qualifié le rassemblement de mardi soir de «bonne initiative» qui a permis de renouer «avec le combat en cet anniversaire de la marche du 14 juin 2001 et l’amorce de l’idée nord-africaniste». Pour lui, «ce genre de rassemblement doit aussi être organisé à chaque fois que les militants de la Kabylie en générale sont réprimés».

A travers ce rassemblement, le comité de soutien a voulu faire part de ses inquiétudes face à l’évolution dangereuse de la situation dans le Rif et plus particulièrement dans la ville d’Al-Hoceïma, cœur battant de la révolte populaire qui se poursuit depuis de longs mois. Dans l’appel lancé le 9 juin, le comité citoyen avait déjà dénoncé de manière vigoureuse «les arrestations arbitraires des animateurs et militants de ce mouvement qui n’a fait qu’exprimer l’aspiration de la population rifaine à la liberté et à la dignité».

Ce même comité, coiffé par l’écrivain en tamazight, Brahim Tazaghart, avait condamné «la campagne calomnieuse orchestrée par une partie des médias marocains et autres officines inféodées au pouvoir central afin de discréditer des hommes et des femmes dignes et indignés face à l’arbitraire et à l’injustice que subit quotidiennement la population du Rif». Il avait appelé à la libération immédiate et inconditionnelle de toutes les personnes arrêtées lors de ces manifestations du mouvement Hirak du Rif. Comme il avait demandé «la satisfaction des revendications justes et légitimes de la population du Rif».

Hani Abdi

Comment (15)

    gazouze
    17 juin 2017 - 6 h 49 min

    Alors là c’est le comble du
    Alors là c’est le comble du comble! C’est bien manifesté! Mais après ne venez pas pleurer!




    0



    0
    Ithran
    17 juin 2017 - 1 h 13 min

    Pour quoi le président du
    Pour quoi le président du mak n’a pas apporter son soutien aux peuples du rif et pourtant ce sont des berberes .surtout il demande l’autonomie ‘mais il ya bcp d’argents en jeu le roi va arrêter les robinets à m’as ferhat donc l’argent et plus important que le reste




    0



    0
    azayri
    14 juin 2017 - 23 h 01 min

    En ce 14 juin, je m’attendais
    En ce 14 juin, je m’attendais à voir la population commémorer les événements de 2001 et non pas soutenir le rif.




    0



    0
    Dodo
    14 juin 2017 - 22 h 46 min

    Ces quelque soutien pour le
    Ces quelque soutien pour le rif , n’oublier pas que toute la drogue qui detruits notre jeunesse vienne de chez eux et c’est fait volontairement, vous etes juste des ignares et inculte pauvre de vous. HEUREUSEMENT QUE LE PEUPLE EST EVEILLÉ ET EN ALERTE ET SONT PAS DES MOUTONS




    0



    0
    Anonymous
    14 juin 2017 - 22 h 05 min

    A Nos autorités : soyer très
    A Nos autorités : soyer très habilles quant à possible soulèvement tribale de toute l’algérie, des tribus partout dans le pays peuvent se levr et demander leurs indépendance, ils sont Mzab, Vandales, a moitier romains, pierre, chaoui, ouled derraj beni hillal, beni oulbane beni adasse,….




    0



    0
    amari
    14 juin 2017 - 18 h 17 min

    le vent qui souffle du rif
    le vent qui souffle du rif nous apporte un espoir de la renaissance des peuples amazigh de l’afrique du nord . un grand bravo pour les citoyens de Bejaia et des personnalités intellectuelles ,artistiques et politiques qui étaient presents à ce rassemblements




    0



    0
    Anonymous
    14 juin 2017 - 17 h 42 min

    Des agents déstabilisateurs
    Des agents déstabilisateurs se trouve actuellement en Algérie dans la région pour motivé ce soutien naïve au RIF pro Drogue et anti Algérienne !!!




    0



    0
    Thidhet
    14 juin 2017 - 14 h 46 min

    Tant qu’on y est, il faudra
    Tant qu’on y est, il faudra peut-être demander aux Rifains de laisser les Sahraouis en paix, de cesser de piller leurs richesses au profit de mouh66 et de rentrer chez eux dans le Rif pour permettre aux enfants des camps de réfugiés de rentrer tranquillement dans leur pays.




    0



    0
    ANTI CPI
    14 juin 2017 - 14 h 19 min

     » La CPI demande l
     » La CPI demande l’arrestation immédiate du fils de Kadhafi, Saïf Al-Islam (procureure)  » !!!!
    parlez plutot de ce sujet du super pouvoir select de cette m…appelée CPI : pourquoi seif al islam et jamais Bush , cheney ….et la bande d’assassins de centaines de milliers d’innocents en irak …




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    14 juin 2017 - 13 h 22 min

    Pour les événements du mZab

    Pour les événements du m’zab où étaient les Bougieôte? …
    Aujourd’hui on commence à comprendre pour qui leur coeur bat le pavé. Pour le Rif.
    Eh oui … là où il y a l’intérêt il y a l’action. .
    Rappelons que la soeur de abd el Krim
    El Khetabi était mariée à un algérien de
    Kabylie des zibans, Bordj Bouaréridj.
    À bon entendeur salut.




    0



    0
      Anonymous
      14 juin 2017 - 14 h 42 min

      Kabylie des Bibans et non
      Kabylie des Bibans et non Ziban. Le passage des portes de fer, Mont ferratus chez les romains.. Ne préjuge pas vite et ne condamne pas la Kabylie ou les kabyles, région objet de toutes les attentions des ennemis de l’Algérie. Et sache une chose il y eut entre le Rif et la Kabylie d’immenses tensions avant la colonisation pour des raisons de différence de mœurs. La kabylie ést la terre des Zouaouas et le Rif la terre des Zouaghas. La défiance est ancienne et peu d’algériens connaissent leur vraie histoire. La raison de l’inimitié est de l’ordre des moeurs.




      0



      0
    Mello
    14 juin 2017 - 13 h 18 min

    Nous sommes dans une etape
    Nous sommes dans une etape historique apres des annees de desinformation, de depolitisation, de delabrement de nos valeurs et de nos structures les plus saines. Une tâche de sensibilisation, de conscientisation et de repolitisation nous attend. La nation Algerienne s’est remise debout, lorsque les jeunes qui la composaient , ont compris qu’ils ne pouvaient pas avoir la tete haute et le ventre plein en se mettant a plat-ventre. Voila ce que doivent comprendre ces Marocains, pas seulement du Rif, pour venir a bout de cette monarchie qui leur a ote toute dignite. Vive une Republique Marocaine democratique qui veillera a raser toute cette drogue qui ne nous epargne pas, qui veillera a maintenir des relations de bon voisinage avec notre pays. A ces seules conditions, je soutiens ce peuple du Rif , noyau d’une revendication generalisee de tout le Maroc. L’union des pays de l’Afrique du Nord renaitra.




    0



    0
      Anonymous
      14 juin 2017 - 13 h 36 min

      OK pour ton message, mais
      OK pour ton message, mais épargne nous «union des pays Nord-Africains». Oui pour le recouvrement de l’identité millénaire de la région, non à l’union territoriale avec nos voisins. Nous avons besoin seulement d’un bon voisinage. Sache que les frontières ont toujours existé depuis des millénaires avec les territoires que la France a créés. Ceci dit vive la république du Rif.




      0



      0
        Mello
        14 juin 2017 - 15 h 48 min

        Souvenons nous de ces annees
        Souvenons nous de ces annees ou le vent implaccable de liberte , qui a balaye des regimes autoritaires des pays de l’Est, en soulevant de profonds espoirs dans le monde. Je t’apprendrais rien , en disant que nous au Sud, sommes assez inquiets par les perspectives plus ou moins affirmes de l’Union Europeenne, car elle pouvait mener a une attitude descriminatoire a l’egard du Sud. Nos inquietudes semblent bien fondees d’autant que les gens de l’Est et de l’Ouest se ressemblent, ils ont des affinites culturelles et religieuses. Mais nous , ces affinites qui nous lient, nous les mettons de cote , tellement on est bien tout seul et on se tient dans notre coin au chaud. Il se pourrait meme, qu’un scenario se developpe pour reinventer de nouvelles relations Nord-Sud , selon lequel les pays du Sud , restes seuls a seuls, deviendraient ou resteraient des reserves d’exotisme de musique de rue et de matieres premieres , tandis que l’Est et l’Ouest developpent des relations serieuses entre eux. Les Europeens sont obsedes par l’instabilite des pays du Sud de la Mediterrannee.




        0



        0
    selecto
    14 juin 2017 - 12 h 38 min

    Allah yarham Mohand Oulhadj
    Allah yarham Mohand Oulhadj et ses hommes qui étaient en première ligne en 1963 pour casser du Marocain à Tindouf.
    J’espère de tout cœur qu’on aura d’autres Mohand Oulhadj, d’autres colonel Amirouche, d’autres Malika Gaid qui sont l’antithèse de ces manifestants.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.