Gideon Levy : «Israël prépare un nouveau massacre à Gaza»

Gideon Levy, Israël, Gaza, massacre
Le journaliste israélien Gideon Levy. D. R.

Le courageux journaliste israélien Gideon Levy redoute une nouvelle attaque contre Gaza. «Ce qui est en cause actuellement, c’est le risque d’un nouveau massacre dans la bande de Gaza. Contrôlé, mesuré, pas trop massif, mais malgré tout c’est bien d’un massacre qu’il s’agit», avertit-il dans un article publié cette semaine par Haaretz sous le titre «Who’s in Favor of Massacre ?»

Pour Gideon Levy, «il n’y aura pas de guerre à Gaza, parce qu’il n’y a personne à Gaza pour combattre contre l’une des armées équipées des armements les plus puissants au monde, et cela même si le commentateur des questions militaires à la télévision, Alon Ben David, affirme que le Hamas est capable d’aligner quatre divisions». «Quand des officiers, des politiciens et des commentateurs israéliens parlent du “prochain round”, ils parlent du prochain massacre», prévient-il.

Gideon Levy, qui appelle au boycott de son pays, explique qu’en réduisant encore la fourniture d’électricité à Gaza (moins de 4 heures par jour en ce moment), en poussant à bout les Gazaouis, en les privant d’eau potable, de médicaments, de pièces de rechange pour le matériel médical, en provoquant la mort des malades sous dialyse, des nouveau-nés en couveuses, (…), Israël espère une riposte. «Une heure de plus chaque jour sans électricité à Gaza, et ce sera le signal : des roquettes Qassam. Israël une fois encore sera la victime, et le massacre commencera», indique-t-il avec une pointe d’ironie.

Pour Gideon Levy, il est clair que «les habitants de Gaza sont les sujets d’une expérience conjointement menée par l’Autorité palestinienne et Israël : peuvent-ils survivre avec une heure d’électricité par jour ? Est-ce que 10 minutes ne suffiraient pas ?». Et de marteler qu’«il n’y aura pas davantage la moindre bravoure (israélienne) à Gaza, car il n’y a aucune bravoure à attaquer une population sans défense. Et, bien entendu, il n’y aura ni moralité ni justice à Gaza, car il n’y a ni moralité ni justice dans le fait de se lancer à l’assaut d’une cage scellée pleine de prisonnier qui n’ont même aucun endroit vers où fuir, s’ils en avaient la possibilité». Le journaliste israélien martèle encore que «toute attaque contre Gaza se soldera par un massacre». Et d’ajouter : «Rien ne peut le justifier, parce qu’un massacre est injustifiable. Nous devons donc nous demander : sommes-nous pour un nouveau massacre à Gaza ou non ?».

Sadek Sahraoui

Comment (7)

    anonyme 117
    25 juin 2017 - 10 h 49 min

    Israël doit tester de nouveaux armements reçu du grand frère Américain.




    0



    0
    BEKADDOUR
    23 juin 2017 - 14 h 25 min

    Nous sommes en mois de jeûne, mois par excellence du Coran dans lequel Allah dit : « Et nulle âme ne sait ce qu’elle possèdera demain, et nulle âme ne sait en quelle terre elle mourra »… Les anticipations, les extrapolations, les décodages, (« Prochain round »)… Demain, Dieu Seul en a connaissance… Une chose est claire : Les habitants de Gaza, et c’est surtout ça que nous « apprend » Gideon Levy, vivent une situation horrible au vu et au su du reste de l’humanité, impuissante ? indifférente ? Qui doit lever le drapeau blanc à qui ? Prenez deux enfants de trois ans, de chaque camp, et posez leur la question !




    0



    0
    Kamel
    23 juin 2017 - 12 h 28 min

    Heureusement que c’est des descendants qui ont vécu le génocide de leur peuple, sinon, ils feraient des brochettes humaines des palestiniens aux yeux de toute l’humanité.
    De toute façon, tôt ou tard, ils repartiront de cette terre comme ils sont venus ou disparaitront de la surface de la terre.
    C’est une question de temps et leurs prières ni feront rien, il n’y aura ni états protecteurs, ni dieu comme c’est le cas des colonisés actuellement.
    Qu’ils ne s’imaginent pas que c’est le peuple élu, sur terre, il n’y a ni terre promise, ni peuple élu, dieu n’a pas fait des ses créations des préférences, devant dieu, il n’y a pas de distinction dans ses créations.
    Qu’ils ne s’imaginent pas aussi que ceux qui les assistent les portent dans leurs cœurs, ils veulent de débarrasser d’eux en les mettant dans un coin loin d’eux et pour ne plus cohabiter avec eux.




    0



    0
    Abdulkasir
    23 juin 2017 - 11 h 27 min

    Comparativement c’est comme si la France faisait la guerre aux…Îles Maldives.




    0



    0
    Anonyme
    23 juin 2017 - 6 h 58 min

    Les arabisés ou les prétendents à le devenir, vivent du conflit arabo-israelien. Ils se cherchent partout les raisons utiles pour que percistent les tensions. Il y va de leur sub-existence. Paradox: ils sont disponible à payer les frais de guerre à nethanyahou pouvu qu’il leur redonne une bouffée d’oxigène en alumant le feu à gaza.




    0



    0
    Abou Lahab
    23 juin 2017 - 0 h 17 min

    C’est un procès d’intention d’Israël , les massacres c’est en Syrie, Irak et Libye.




    0



    0
    Sprinkler
    22 juin 2017 - 19 h 31 min

    Sous les règnes des Trump d’Amérique et Salman d’Arabie, Nethanyahou a les mains libres…Israël peut de nouveau rêver de  » plomb durci  » et autres  » spectacles pyrotechniques  » au phosphore sous le prétexte d’avoir reçu une roquette Al Qassam sur sa  » terre promise « . Israël et l’autre féodale narco-monarchie sont des reliques du colonialisme qui disparaîtront comme elles sont venues, par les armes et les larmes…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.