Une Algérienne assassinée en Egypte par son ex-mari jordanien

Egypte, violence, femmes
Des femmes manifestent au Caire contre la violence et le harcèlement dont elles sont victimes. D. R.

L’assassinat, le jour de l’Aïd, d’une Algérienne âgée de 37 ans par son ex-mari jordanien dans le département de Guizeh, en Egypte, et rapporté par la presse égyptienne, interpelle les autorités sur la problématique des nombreuses Algériennes mariées à des Moyen-orientaux et qui vivent depuis un vrai calvaire. En effet, la presse égyptienne a rapporté, ce lundi, l’information relative à l’assassinat d’une Algérienne par son ex-mari. Les médias égyptiens expliquent que la victime se serait rendue au domicile de son ex-mari pour réclamer son argent et, devant le refus de ce dernier, elle aurait tenté de fouiller dans sa chambre à son insu, ce qui amena l’ex-mari à la tuer à l’arme blanche. La presse égyptienne prend fait et cause pour l’ex-mari jordanien.

Le fait divers sordide que nous a servi la presse égyptienne en ces jours de l’Aïd remet sur la table le phénomène du mariage des Algériennes avec des Moyen-orientaux et qui a pris de l’ampleur ces dernières années, depuis notamment l’introduction des chaînes de télévision arabes dans les foyers algériens. De très nombreuses Algériennes se retrouvent à la rue et sans le sou et, dans le meilleur des cas, réduites à des métiers déshonorants.

Selon des sources concordantes, les ambassades d’Algérie, notamment au Caire et à Beyrouth, sont débordées par des «appels au secours» d’Algériennes en difficulté. Une situation qui porte atteinte à la dignité et à l’honneur de l’Algérie tout entière.

Récemment, une campagne de recrutement de femmes pour le travail en Arabie Saoudite a été rapportée par les réseaux sociaux. Selon les explications fournies, un réseau de recruteurs, agissant pour le compte de pseudo-agences de l’emploi et bénéficiant de complicités locales, propose à des jeunes femmes des contrats de travail chez des familles aisées dans le royaume wahhabite. Le drame est que les victimes signent des contrats sommaires qui ne les préservent pas de la méchanceté de leurs employeurs. Une fois prises au piège, les femmes en question sont contraintes à l’esclavage et à l’abus sexuel.

Ramdane Yacine

Comment (34)

    Marcuss
    20 octobre 2017 - 12 h 38 min

    je cite un extrait de votre article monsieur Ramdane Yacine
    (le phénomène du mariage des Algériennes avec des Moyen-orientaux et qui a pris de l’ampleur ces dernières années, depuis notamment l’introduction des chaînes de télévision arabes dans les foyers algériens.)
    d abord il y a eu beaucoup d algériennes qui partaient pour le moyen orient et cela depuis fort longtemps donc votre affirmation est erronée; dans les années 90 , 4 de mes connaissances sont parties pour différentes raisons au moyen orient, et je vous assure qu elles n étaient pas du genre a regarder les médias arabes .
    votre explication est limite simpliste et ce n est évidemment pas vrai du tout ce que vous dites, , vous avez fais une enquête ? vous vous basez sur une recherche crédible? citez vos refferences, svp
    ;;; je peux te citer amel wahbi qui a fait l INA dans les années 90 , Warda al dziria un cas différent, zakia mohamed années 80, pour ne citer que celles la
    c est tout simplement des cas tellement différents, et je dirais que ce n est même pas un phénomène , ça fait partie de la nature humaine , a la fois complexes d un cas a un autre, tu peux trouver des algériennes qui vont faire leurs études au moyen orient, ou bien vont se marier, ou bien elles vont travailler, ou bien elles sont attirées par cette image exotique donc pour des raisons aussi complexes que diverses
    la femmes algérienne est libre, et elle va ou elle décide d aller, en Europe, japon , Amérique , moyen orient , donc il faut arrêter ces racontars

    L'EPERVIER.
    13 septembre 2017 - 20 h 59 min

    je connais une algerienne , une beure de france en relation depuis l’age de 17 ans avec un algerien (1 beur) de 2 ans son aine , et ce pendant 5 ans. a 22 ans elle laisse tomber notre compatriote pour une petite frappe d’emirati qui l’epouse et s’installe a dubai. au bout de 9 mois il la largue sans 1 peze , juste 1 billet d’avion pour paris.

    BEKADDOUR
    1 juillet 2017 - 21 h 19 min

    1) Les Jordaniens sont connus pour un sens impitoyable de l’honneur excepté lorsqu’il s’agit d’Israël
    2) « Nos » Algériennes veulent toutes, sauf exceptions, des vies de princesses, la cupidité et le désir du tout hic et nunc, l’absence d’un état de droit, tout se combine pour nous offrir de bonnes nouvelles… Les hommes algériens célibataires malgré eux ont droit, eux, à leurs bonnes nouvelles, mais au bilan c’est un monde perdant

    jughurta
    29 juin 2017 - 16 h 49 min

    Quand on décide de se donner et de se vendre à autrui, voila les conséquences. Et combien je parierai qu’ il ai insulter de sale Algérienne et d’ autres insultes. Elles se sont vendue à des barani, je m’ excuses mais pour moi elles ne sont plus Algériennes. On est Algériens par le manche. J’ èjspère que ce n’ est pas une question d’ adultère. Néanmoins cet acte sur cette jeune femme de 37 ans, est ignoble, justice doit être rendu et l’ ex mari doit payer ce lâche assassinat rkhiss.

    Mohamed El Maadi
    29 juin 2017 - 13 h 22 min

    Allah yarhama. Voila ou cela amène le cosmopolitisme. Je me suis marié avec une algérienne du pays car je crois que c’est la meilleur façon de rester PUR. Les algériens au pays ne connaissent pas la valeur de la femme Algérienne. Je vous avais prévenu des dégâts mais non il vous faut être corrompu par l’idéologie du métissage.

    EsteleE
    28 juin 2017 - 18 h 45 min

    Allah yarhamha inchallah. Si elle a trouvee un mari ds son pays, elle ne serait pas partie de mariée avec ce jayeh. S(…).paix à son ama et toute nos condoléances à sa famille

    Aicha Benguendouze
    28 juin 2017 - 17 h 34 min

    C est peut être un phénomène du a la situation sociale et économique en Algérie…fuir la misère a n importe quel moyen…immigration, emploie ou même prostitution. Est ce que le gouvernement algérien pourrait faire un effort supplémentaire pour permettre aux algériennes en plus de l école gratuite au pays une formation professionnelle adaptée aux besoin du marche du travail en Algérie. Les femmes algériennes sont mises au banc des accusées si elles expriment en public, ou avec les parents et amis des sentiments amoureux envers un compatriote homme dans son pays. Une honte pour la famille si exprime ses sentiments. Bref il reste beaucoup de travail a faire par les sociologues, les économistes et les politiciens algériens pour éviter ce genre de drame.

    Dyhia
    28 juin 2017 - 16 h 25 min

    Le résultat des comptes de fées de l’ENTV.
    Au lieu d’ hypnotiser les Algériens par des films égyptiens dénués de toute réalité égyptienne, diffusez des reportages et des documentaires relatant la misère noire à l’égyptienne. Ça secoue…

    Allah yerhamha.

    Moh
    28 juin 2017 - 12 h 03 min

    Dès qu’un article ayant dans son contenu le mot Arabe il y a certains qui se déchainent contre les Arabes en oubliant que souvent dans ces réseaux on trouve beaucoup d’Algériens hommes et femmes et je n’exagère pas de dire qu’on trouve plus de femmes que d’hommes car il suffit qu’une femme parte pour influencer ses copines et proches pour suivre son chemin.

    En France j’ai connu une femme de Bejaia mariée à un Tunisien qui se prépare à marier l’une de ses sœurs avec un autre Tunisien qui a traité sa propre famille de sauvages devant son mari, quand je lui ai demandé pourquoi elle m’a répondu qu’elle était partie en vacances avec lui mais il a été très mal reçu par sa famille parce qu’il se mettait en short à la maison devant ses parent et frères pour conclure que nous étions des arriérés !

    Ait walou
    28 juin 2017 - 8 h 13 min

    Faisons les stat et les chiffres croisés entre nombre d’egyptiennes mariées à des algériens et vis versa.
    On constatera que nos femmes sont plus éprises par eux que leurs femmes par nous. Il y a donc un problème quelque part, ou bien on passe dans l’imaginaire collectif pour des sous hommes et des complexés ou leurs hommes font ce qu’il faut pour éviter à ce que leurs soeurs et femmes pensent à s’unir à un maghrébin.
    A la base le problème est culturel, on se met nous même en position de vassalité pensant que la culture du machrek est meilleure.
    Commençons par se donner de la valeur à notre histoire ancestral et à notre culture, vous verrez que ce problème disparaîtra de lui même, faisons comme les Iraniens.

      [email protected]
      28 juin 2017 - 9 h 02 min

      Je suis tout à fait d’accord. Depuis que les Maghrébins ont abdiqué leur personnalité devant le panarabisme et sa langue devenus sacrés, depuis qu’ils ont commencé à avaler des mythes de plus en plus invraisemblables à travers des médias de caniveau et surtout depuis qu’ils s’entredéchirent pour une question d’ego de leur dirigeants en mal de reconnaissance, ils n’ont récolté que condescendance et mépris de la part de bédouins qui, en fait, sont la risée de la planète entière.

        sélecto
        28 juin 2017 - 14 h 16 min

        Je le dis en connaissance de cause car j’ai connu beaucoup de femmes du Moyen Orient, je peux vous assurer que l’homme Algérien est très apprécié par elles mais il fait peur car nous sommes connu par être des hommes rudes et nous faisons peur même à leurs hommes, c’est le constat que j’ai fais de mes expériences. Quant à nos femmes, elles sont influencées par les séries venant de ces pays par la faute du pouvoir qui encourage ces navets; il parait que les responsables qui achètent ces séries encaissent des commissions à l’étranger…

    Rayés Al 2
    28 juin 2017 - 2 h 21 min

    Y a des malades.
    Un journal coupé en morceaux ça n’intéresse pas une femme.
    Une femme coupée en morceaux ça intéresse les journaux.
    Restez chez vous arabes …ya tristesses

    zarathoustra
    27 juin 2017 - 22 h 35 min

    Que fait la taupe benhabiles à part ronronner des discours veillots et accaparer les chaines téles locales pour amadouer les faibles d’ésprits en prenant toujours le train en marche …….faites votre boulot messieurs ou disparaissez à jamais.

    Anonyme
    27 juin 2017 - 20 h 24 min

    Chete algeriennes si vous partez au pays du moyens orient, je vous le jure vous seriez reduites a des esclave au sense propre du mot..esclave..au service de ces gens et pour des salaires tres tres bas ..rester chez vous dans la pire des pauvrete sera mieu que l esclavage de cette maudite race du moyen orient.
    Mefiez vous de ces agences qui promettent la belle vie etc..
    Rester dans votre pays …attention

    WAW
    27 juin 2017 - 18 h 14 min

    les arabes se croient de parfaits musulmans …lol , hélas juste des écervelés qui n’ont absolument rien compris à la religion , mais alors absolument rien , la preuve : ces salafo-wahabites et leurs compagnons ( jordaniens , marocains …et tousceux qui croient decendre de la lignée prophétique (LOL) , adorent un courant ( medheb al salafi ) au lieu d’adorer ALLAH en toute simplicité !
    si ça ce n’est pas la plus grande association à Dieu ….alors c’est quoi ?

    Diab m
    27 juin 2017 - 17 h 16 min

    Arrêtez vos commentaires sens dessus dessous c’est loi ce charabia n’importe loi! La femme algérienne la ou elle va retrouve sa place avec force et majestuaute !donc ne confondre pas avec les marocaines tunisiennes et lybiennes OK!

    massinissa
    27 juin 2017 - 13 h 52 min

    y aurait il quelqu’un qui puisse m’expliquer ce que veux dire pays « fréres et amis » et qui sont ils. Les premiers pays qui débarquent avec des hopitaux de campagne, des tentes ultra-modernes, des stations d’épurations d’eaux, des denrées alimentaires, des médicaments, des médecins, des équipes canines pour apporter secours et aide aux sinistrés d’un tremblement de terre quelque part dans une région de notre pays: La Suisse, L’Allemagne, La France, L’Italie, L’Espagne, Les Etats-Unis (á partir de leur base en Allemagne), Le Japon Le Portugal, Le Maroc et La Tunisie sont sur place quelques heures aprés le seisme. Dans ces pays des associations se mobilisent pour récolter de l’argent au profit des victimes et les officiels transmettent des messages de soutien au peuple Algérien. Par contre, les pays  » fréres et amis » gardent tout au longs de cette tragédie, un silence absolu et ce n’est que plusieurs mois aprés, qu’ ils se manifestent en envoyant un soit disant représentant du roi ou de l’émir pour présenter leurs condoléances au gouvernement et au peuple Algérien. Le cas de l’Arabie Saoudite qui a envoyé un an aprés le seisme de Boumerdes un avion cargo rempli moitié de livres du Coran et moitié caisses de dattes que nous en Algérie l’on donne á manger aux chameaux. Ils ont éxigé á ce que la chaine TV officielle film en direct l’événement. Enfin pour une fois les autorités algériennes refusérent cette mascarade.
    Pour le cas de nos soeurs Algériennes, je suis vraiment désolé pour le calvaire qu’elles vivent. Á force de voir au quotidien des films arabes, elles pensent que le mariage avec les moyens orientaux est la clé du bonheur. Hélas non. Nous avons nos traditions, notre culture, notre parlé algérien qui sont uniques auxquels nous sommes profondément attachés et ancrés, et ni les mariages mixtes, ni les naturalisations ne peuvent les éffacer encore moins les changer. La Femme Algérienne est tout á fait différente des autres femmes du monde. Elle a cette grande fierté d’étre une Femme Algérienne et elle reste toujours Algérienne méme si elle est de nationalité japonaise, kirgiz, francaise ou américaine. La bonté Algérienne de l’ame et du coeur ne s’éfface nullement. Voila en quelque sorte l’incompatibilité de l’union avec un étranger.

    Pauvre Algérie !
    27 juin 2017 - 13 h 15 min

    Nous voilà retombés dans l’ère coloniale de « ma fatma » et de « bonne à tout faire » au moins à cette époque cela se faisait par besoins et dans le pays. Et maintenant ? avec ces faux « frères » qu’on nous a imposés??
    Pauvre Algérie, pauvres Algériennes et Algériens ! nous sommes tombés si bas !

    dziria
    27 juin 2017 - 13 h 07 min

    les algeriennes ne sont pas boniches chez les saoudiens vous confondez avec les marocaines… Par contre il y a un grand nombre de pseudo-algeriennes mariées a des egyptiens et palestiniens entre autres khrorotos, même l’ambassadeur d’algérie en egypte avait déja déconseillé de genre de mariage vu les conditions dans lesquelles ces idiotes se retrouvent là-bas (prostituées, battues, exploitées, jetées à la rue…) après sa vient pleurer chez les algériens qu’elles méprisaient. Elles ne font honte que à elles-mêmes et à leurs familles. Alors j’espère que les services de l’état ne leur viendra pas en aide et que leurs maris et enfants n’en profiteront pas pour avoir la nationalité algerienne!!

      Amazigh
      28 juin 2017 - 18 h 07 min

      Il est question de la mort d’une algérienne et il faut absolument que vous détourniez le problème.
      Est ce que vous êtes consciente du problème.
      Il s’agit de ses frères Zarabes que vous encensez à longueur de films égyptiens

    mhd bouira
    27 juin 2017 - 13 h 07 min

    Voila ou mène l’effet de mode moyen orientaux des filles (naïves) voir la blonde occidental ou ukrainiennes yeux bleus pour les garçons.
    Ça fait chic d,espérer une vie de princesse avec un richissime égyptien,jordanien voir qatari du coup n’importe pouilleux de ces contrées lointaines peux se proposer en étant ce qu’il n’est pas!
    En attendant, vivement la future mode de se marier qu’entre nous, l’herbe étant inexistante là-bas.

    Nasser
    27 juin 2017 - 12 h 35 min

    même si les représentations diplomatiques à l’ étranger sont débordées cela signifie qu’ il y a un problème, la représentation diplomatique ne se fait pas que dans des « salons feutrés ils ne doivent pas perdre de vue qu’ ils sont aux services de nos concitoyens et c’est de leur devoir de répondre présent lorsque’ ils sont sollicités. De quel droits portons nous un jugement sur ces malheureuses femmes…c’ est du domaine de leur vie privée…. Quand aux choix qu’ elles ont faits nous n’ avons pas à les blâmer elles ont déjà une double peine, alors le MAE ou son équipe devrait rappeler à nos représentants diplomatiques à l’ étranger qu’ ils doivent porter assistance aux ressortissants (es) algériens(les) en cas de difficultés

    Si-Ahmed El Wahrani
    27 juin 2017 - 12 h 34 min

    Ma3lich !! après tout, ces moyen-orientaux ne sont ils pas, d’après ce qu’on nous raconte depuis des lustres, « nos frères de sang et de religion » ??? alors acceptons les dans leur imbécillité et leur dépravation.

    Chaoui
    27 juin 2017 - 11 h 31 min

    Mais nous n’avons rien à voir avec ces gens-là du moyen je ne sais quoi….. Moi, je ne sais qu’une seule chose : les algériennes DOIVENT se marier avec des ALGÉRIENS uniquement et seulement. Dans le cas contraire, alors, bien fait pour elles si elles se sont prostituées avec des débiles, les ramassis du monde… C’est vraiment incroyable ! C’est très difficile à accepter pour les Algériens de savoir que nos filles se prostituent avec ces gens-là. Nous sommes différents d’eux à tout point de vue… on ne doit pas les fréquenter. Ni de près ni de loin.

    Anonyme01
    27 juin 2017 - 10 h 11 min

    Tiens ce sont nos frères ces arabes du moyen-orient(?).Si les Algériennes acceptent de se marier avec ces moyen-orientaux c’est par ce qu’il y a un lien fort de fraternité de façade avec ces orientaux. En tout cas les régimes successifs qui ont succédé pour diriger notre pays nous l’ont toujours dit.Il est normal que ces femmes y croient pour être prise au piège.Nous avons dit que nous et les moyen-orientaux nous sommes des peuples différents, mais beaucoup nous prennent pour des racistes.Ce qui s’est passé avec cette dame, nous ne l’aurions pas pu le savoir si ce n’est pas réseaux sociaux.Je sais que beaucoup d’Algériens et Algériennes étaient par le passé des victimes de la part de ces arabo-juifs du moyen-orient, mais les médias Algériens(publics) censurent ces vérité par peur de déplaire à ces faux-frères.Je dis faux frère car beaucoup d’intellectuels du moyen-orient savent très bien et en particulier les Égyptiens que les peuples de l’Afrique du nord ne sont pas arabes, mais chez on continue d’y croire.En tout cas le temps viendra pour nous apporter d’autres preuves, que rien nous lie à eux à part la religion et non la langue(car le derdja est aussi une langue de notre création par notre propre génie).D’ici là, j’invite les Algériens et surtout les Algériennes d’éviter ces mariages avec ces étrangers(dont nous sommes culturellement différents) à la recherche d’une vie meilleure,qu’ils ne trouveront jamais chez ces étrangers.Je suis choqué à l’annonce de cette information.Je déplore vivement qu’une Algérienne soit tuée froidement par un étranger.Avant de terminer, je me demande si l’assassin donnera des comptes pour le crime qu’il a commis contre sa victime. C’est pourquoi je fais appel à l’ambassadeur d’Algérie d’aider la famille de la victime pour que justice soit rendue en sa faveur. J’espère que nos journaux nous en informerons de la suite de cette affaire pour en savoir plus de ce que notre ambassade fera. Je présente mes condoléances les plus attristées pour la famille de la victime.

    Thidhet
    27 juin 2017 - 9 h 08 min

    Nous ne pouvons que compatir avec cette dame et sa famille. Mais ne nous dites pas que cette « situation porte atteinte à la dignité et à l’honneur de l’Algérie tout entière ». Ces femmes qui se marient avec des bêtes de somme (et en sont fières) portent surtout atteinte à leur propre dignité et à celle de leurs parents.

    Anonyme
    27 juin 2017 - 8 h 56 min

    On fait dans le sordide tant que l’individu est considéré comme une charge genante au lieu d’etre considéré comme une valeur qui peut faire la richesse et la fierté du pays.

    yanis
    27 juin 2017 - 8 h 52 min

    je ne verserai pas une larme meme de crocodile sur ces decerebrees qui veulent s’apparenter a un environnement qui n’est pas le leur.

    Anonyme
    27 juin 2017 - 8 h 32 min

    Hchouma. Les Algériennes victimes de leurs reves.

    Anonyme
    27 juin 2017 - 7 h 05 min

    Le fruit de votre arabité colportée 50 ans durant. Desarabiser l’Etat et l’école, les mutants des sans dignité veulent nous imposer cette arabisation pour nous faire faire le role d’esclaves

    Ait walou
    27 juin 2017 - 5 h 52 min

    Un arabe reste un arabe, elles voient bien les prototypes locaux, elles pensent trouver quoi chez les moyen orientaux!
    Je leur conseille une chose, si vous voulez prendre un étranger, choisissez, un européen, au moins vous aurez la LOI comme protecteur.

    L'inspecteur
    27 juin 2017 - 1 h 15 min

    Ces Algériennes qui partent travailler dans des familles ne sont pas victimes des hommes seulement mais surtout des femmes car les femme dans ces pays sont habituées aux domestiques soumises travaillant sans repos et sans rien demander.

    En Algérie les réseaux de recrutement sont constitués principalement par des Syriens qui sont bien rémunérés pour chaque fille recrutée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.