Il a atteint un seuil jamais égalé depuis presqu’une année : flambée sans précédent de l’euro

euro flambée
La demande sur l’euro continue d’aller en augmentant même s’il atteint des seuils jamais égalés. New Press

La monnaie unique européenne, l’euro, enregistre aujourd’hui une nouvelle flambée jamais atteinte depuis presqu’une année, battant ainsi un record. L’euro s’échangeait à 122,94 DA sur les cotations officielles de la Banque d’Algérie, réalisant un gain de 1,24% sur la monnaie nationale, un seuil non atteint depuis le mois d’octobre 2016, soit environ 9 mois. L’euro s’est également échangé contre 1,13 dollar, un seuil jamais atteint depuis octobre 2016.

Sur le marché parallèle de la devise, l’euro n’est pas resté insensible à cette dépréciation du dinar doublé d’un prix du baril résolument au plus bas, 46,53 dollars, soit loin sous la barre des 50 dollars. Ainsi, au Square Port Saïd d’Alger, principale place boursière informelle du pays, l’euro s’est échangé aujourd’hui à 191,5 DA.

Cette forte demande de la devise étrangère, et spécialement de l’euro, est motivée par les départs en vacances des Algériens et aussi par la poursuite des transactions illicites opérées par des opérateurs économiques indélicats qui injectent des sommes colossales dans le secteur informel car elles ne font pas confiance à l’Etat et à ses institutions bancaires et financières.

La vox populi, relayée par les réseaux sociaux indique aussi qu’un vaste mouvement de transfert illégal de devises vers l’étranger est opéré actuellement via ces places fortes du marché parallèle de la devise. Il convient de rappeler que plus de 50% de l’économie nationale est en underground et ne profite guère au Trésor public et à la collectivité nationale.

Ce phénomène du marché informel de la devise a toujours été décrié par les opérateurs économiques qui agissent dans le circuit formel et qui considèrent qu’il est nuisible à l’économie. Le gouvernement, quant à lui, refuse d’agréer ces bureaux de change parallèle qui poussent comme des champignons à travers le pays de peur de voir les banques désertées par les opérateurs et perdre ainsi leurs parts dans le marché de la devise.

Ramdane Yacine

Comment (3)

    MELLO
    30 juin 2017 - 16 h 16 min

    Diable ! comment oser parler d’une inflation lorsque tous les paramètres sont au rouge ? Un pays où rien n’est maîtrisé. Toutes les données au niveau de l’ONS s’avèrent fausses. On a beau triturer les chiffres notre pays rentre dans la case des pays a développement négatif, ce qui se traduit , automatiquement, par une régression économique vecteur porteur de la finance. Le seul souci de nos gouvernants reste la gestion , si gestion il y a , de la rente, sans maîtriser les inputs et les outputs économiques. Parler d’un taux de change parallèle et officiel c’est déjà une « insulte » a notre monnaie. Lechvalesa , président Polonais en 1989, lors de la chute du mur de BERLIN, avait décide d’uniformiser ces deux taux au niveau du parallèle, ce qui a permis aux polonais de faire tous leurs changes au niveau bancaire, résultat la banque POLONAISE a pu récupéré , pratique toute la devise en circulation. Chez nous, il serait souhaitable de changer d’abord la monnaie en créant un nouveau dinars = 10 DA actuels.

    bird
    30 juin 2017 - 9 h 34 min

    En douceur l’euro sera échangé en 2018 à 250 /300 dinars .La planche à billets va chauffer ,il faudra un sac poubelle pour aller au marché ,le billet de 100 000 dinars fera 21 / 27 cm .

    Anonyme
    28 juin 2017 - 22 h 27 min

    Mettre ses oeux dans differents coufins equate a moins de risques pour la protection du capital du citoyen. Le citoyen travailleur doit proteger ses avoirs par tout les moyens et ne doit jamais subir les aleas de mauvaise gestion de nos gouvernant. L inflatoon qui tourne a plus de 6 % n est pas bon indicateur d une bonne ecomomie. Le marche paralel est une soupape de protection des richesses. Il faut que ces pseudo expert arrete de s attaquer a cette economie underground car elle est la roue de secours…cette ecomomie paralel existe dans tout les pays et tres visible sur les grands cahier comptable de ses pays. Alors arreter de raler …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.