Le comité de soutien aux travailleurs de Cevital appelle à une marche lundi

Issad Rebrab
Issad Rebrab. New Press

La persistance du blocage des équipements destinés à un projet d’investissement de Cevital à Béjaïa pousse la population locale à sortir dans la rue. Ainsi, le comité citoyen de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques dans la wilaya de Béjaïa vient de lancer un appel à une marche le 3 juillet afin d’interpeller le premier responsable de la wilaya et les hauts responsables du pays sur ces blocages jugés «inacceptables», en ce sens qu’ils privent les habitants de cette wilaya d’emplois et de création de richesse.

Le comité, qui n’est pas à sa première action de dénonciation des blocages que rencontrent les investisseurs dans cette wilaya et plus particulièrement le groupe Cevital, veut à travers cette marche populaire exprimer le mécontentement populaire aux hauts responsables du pays. La marche se déroulera du complexe de Cevital, sis au port de Béjaïa, au siège de la wilaya. Un rassemblement sera également tenu sur place, affirme ce comité citoyen qui n’est pas près de baisser les bras face à l’entêtement des responsables, notamment du port de Béjaïa, à entraver l’acte d’investir à travers des décisions pénalisant les opérateurs économiques.

Trois slogans seront entonnés durant cette marche : «Non aux blocages de l’investissement dans la wilaya», «Non à l’étouffement économique de Béjaïa» et «Non à la mort programmée de nos entreprises». Le comité citoyen compte exiger l’accostage des bateaux, le déchargement des équipements au port de Béjaïa et la réalisation de l’usine de trituration de graines oléagineuses de Cevital. Le comité réclame aussi la tête du directeur du port de Béjaïa et l’ouverture d’une enquête sur sa gestion douteuse.

Ce comité citoyen veut également une répartition juste et équitable des investissements et de la richesse dans notre pays. Pour ce comité, la mobilisation citoyenne est plus que nécessaire pour la création et la sauvegarde des emplois à Béjaïa. Abdelmadjid Tebboune ne semble pas avoir convaincu ce comité par sa promesse faite à l’Assemblée populaire nationale de lever tous les obstacles à l’investissement au niveau local. Ce comité multiplie ses actions au niveau de Béjaïa afin de pousser les autorités à débloquer les investissements du groupe Cevital dans cette wilaya et à faciliter l’acte d’investir dans cette wilaya. Le directeur du port de Béjaïa est directement mis en cause dans cette situation.

Hani Abdi

Commentaires

    Anonyme
    29 juin 2017 - 15 h 01 min

    C est vraiment degoutant de voir nos brillante tete du business se faire coups de pieds pour les arreter de faire leur projets. Ces projets vont beneficier tout le monde et meme le tresor publique
    Ma question pourquoi fait on ca? Ces administrateurs de l etat ne sont que terroristes administratif qui sont entrain de tuer notre economie. Ces gens la doivent passer par la justice. Ca suffit..seul une justice independante pourra regler ces probleme…je suis degouter de ce comportement non constructif mais destructif. Pourquoi on donne l opportunite aux etrangers et on stop les algeriens. Pourquoi? Dites le moi




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.