Tebboune et Facebook : les précisions du Premier ministère

Tebboune
Abdelmadjid Tebboune. New Press

Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, ne possède pas de compte sur le réseau social Facebook, ont indiqué ce dimanche les services du Premier ministère, suite à l’apparition de «fausses informations» produites et diffusées via un faux compte Facebook usurpant l’identité de Tebboune et relayées par plusieurs organes de presse.

«Suite à l’apparition de fausses informations produites et diffusées via un faux compte Facebook usurpant l’identité du Premier ministre, les services du Premier ministre tiennent à informer l’ensemble de la presse écrite et audiovisuelle qu’Abdelmadjid Tebboune ne possède pas de compte sur ce réseau social», a précisé la même source. «Tout en apportant un démenti formel aux informations et allégations relayées par plusieurs organes de presse sur la foi des publications provenant de ce faux compte, les services du Premier ministre précisent que la personne à l’origine de sa création a été appréhendée par les services de sécurité, qui ont, par ailleurs, diligenté une enquête à l’effet d’apporter tous les éclaircissements nécessaires sur cette entreprise», a ajouté la même source.

Les services du Premier ministre informent les médias et à travers eux les citoyens que la création d’un compte Facebook pour le Premier ministre «n’est pas à l’ordre du jour».

R. N.

Comment (4)

    slam
    10 juillet 2017 - 16 h 03 min

    Franchement ça servirai a quoi d’utiliser facebook ou internet a Club des Pins ? Il ya deja le telephone fixe, le fax et même le télégraphe… une stratégie de communication pourquoi faire ? Pour expliquer et sensibiliser le peuple sur les actions du gouvernement ? Quel peuple ? Il n’y a pas de peuple au Club des Pins. Ah les autres qui habitent en dehors ? Ces tubes digestifs qui raclent les restes des fonds des barils invendus ? On s’en fout de ceux là et on n’a pas besoin de leur avis pour les gouverner.




    1



    0
    slam
    10 juillet 2017 - 15 h 52 min

    Il a raison. A quoi bon utiliser des moyens de communication pour communiquer avec un peuple invisible. Il faudra couper internet et les paraboles, construire des murs sur toutes les frontières et commander un bouclier aérien pour nous proteger des invasions extraterrestres. Il faut préserver notre peuple des manipulations sionistes et des complots de la main de l’étranger qui clique sur Facebook. Il faut préserver notre paradis national et le conserver en l’état pour les generations futures qui viendront visiter notre pays figé a l’ère des dinosaures qui nous gouvernent…




    1



    0
    Anonymaoui
    10 juillet 2017 - 13 h 15 min

    Il faut savoir évoluer avec son environnement et adopter les us et usages de son temps sinon on se retrouve déconnecté d’une grande partie de la société algérienne dont les jeunes qui majoritairement délaissent les médias traditionnels tv et presse écrite. M. Tebboune doit donc revoir sa stratégie de communication.




    1



    0
    Mus
    9 juillet 2017 - 20 h 26 min

    Tebboune fait bien de ne pas tomber dans le piège de ces attrapes nigauds de réseaux occultes dirigés et contrôlés par les occidentaux et les israéliens. S’il faut communiquer avec le public, les moyens nationaux traditionnels ne manquent pas. Laissons tweeter et face book a Trump et Cie.




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.