Le patron de Cevital Issad Rebrab rencontre le Premier ministre français

En octobre 2014 déjà, Issad Rebrab était reçu à l'Elysée. D. R.
En octobre 2014 déjà, Issad Rebrab était reçu à l'Elysée. D. R.

Le fondateur et président du conseil d’administration de Cevital, Issad Rebrab, a rencontré, aujourd’hui à Paris, le Premier ministre français Edouard Philippe.

L’homme d’affaires algérien, qui a repris la prestigieuse marque d’électroménager et d’électronique Brandt, s’est entretenu avec le Premier ministre français en marge des Rencontres financières internationales de Paris (Europlace). Et il est la première personnalité algérienne qu’a rencontré Edouard Philippe depuis sa nomination par le président Emmanuel Macron, en juin dernier.

«Heureux de ma rencontre et de mes échanges de qualité avec Edouard Philippe, Premier ministre français. De belles perspectives d’avenir pour les partenariats économiques entre la France et l’Algérie», a commenté Issad Rebrab sur son compte Facebook.

Issad Rebrab, qui éprouve beaucoup de difficultés à concrétiser ses investissements en Algérie à cause de blocages administratifs et politiques, a également rencontré de hauts responsables du gouvernement malien. A leur tête Konimba Sidibé, ministre de la Promotion de l’investissement et du Secteur privé et sa délégation ayant pris part aux rencontres d’Europlace. Le patron de Cevital juge cette rencontre fructueuse, considérant qu’il existe de nombreuses opportunités de projets au Mali.

Issad Rebrab, dont le groupe s’internationalise, cherche depuis des années des débouchés pour ses surplus de production en Algérie dans les secteurs de l’agroalimentaire, de l’électroménager mais aussi du verre plat. Il se bat en même temps pour la concrétisation de ses nouveaux investissements en Algérie, notamment à Béjaïa où il veut construire à grand complexe touristique sur un terrain privé qu’il a acquis il y a plusieurs années pour plusieurs milliards de dinars. Il attend également qu’on le laisse créer son unité de trituration des graines oléagineuses dont les équipements sont toujours bloqués au port de Béjaïa, malgré une forte mobilisation citoyenne et une implication des élus locaux. Issad Rebrab semble ainsi espérer qu’avec la nouvelle équipe gouvernementale, ses affaires vont aller mieux en Algérie.

Hani Abdi

Comment (35)

    Anonyme
    15 juillet 2017 - 6 h 33 min

    C EST DES BRAS CASSES,DES KHOBSISTES,DES RENTIERS DE LA MAMELLE, ceux qui ont bloque le developpement de l ALGERIE qui ont peur de mr REBRAB … ET DE TOUS LES CHAMPION !




    0



    0
    Bison
    14 juillet 2017 - 13 h 01 min

    D’après la majorité des commentaires on se demande si finalement des affairistes comme, chakib, tliba ( trabendo,…apn…goundoura,…hajj, 3omra,…le voilà comme un sous neuf a dicter les lois) n’ont pas raison! Supposons, je dis admettrons, que rebrab a bénéficié de tous ces passe droits ( que certains citent), admettons qu’il a détourné, a….tout ce qu’on veut! Mais, au moins rebrab a ce mérite, au moins celui la, d’investir son argent dans son pays, faire travailler les gens, créer de la richesse qui profite a lui et a son pays….! Mais, appartement on préfère ceux qui détournent pour aller les cacher et investir ailleurs et Faire la richesse des autres! N’est ce pas irréprochable saints patriotes de dimanche!???




    0



    0
      Otto
      14 juillet 2017 - 14 h 19 min

      C’est exactement ce qu’a fait l’escroc de bejaïa, il a détourné plus de 2 milliards d’euros et les a investit en france en Italie et au Brésil. Si ce type est réellement en investisseur nationaliste, pourquoi il transfert illégalement cet argent au lieu de le réinjecter dans l’économie nationale,’ un ingrat qui mord la main qu’il lui a permis de s’enrichir sur le dos des algériens. Maintenant que les chiens qui l’ont soutenu sont morts ou grabataires comme lui, finit les passes droits, finit la tchipa, finit les amis d’en haut, et ce qui passe àu port de bejaïa n’est que le début, la roue tourne et il finira par payer tous ces dépassements. Bien mal acquis ne profite
      guère à l’escroc qu’il est.
      La grâce du système de l’époque en a fait un pseudo investisseur, on verra ce qu’il y en adviendra de ces sociétés à l’étranger, en Italie, les syndicats commencent déjà à le pointer du doigt pour les promesses n’ont tenues, il finira par y laisser des plumes, ah oui, l’Italie c’est pas l’Algérie ou les généraux couvraient ses escroqueries, ils vont le plumer jusqu’au dernier centimes, en france c’est pire, à la moindre erreure, il va se retrouver une main devant, une main derrière.




      0



      0
    Tangoweb 54
    13 juillet 2017 - 13 h 24 min

    Monsieur Rebrab tout comme Haddad ont profité su système actuel pour s enrichirent, vous n avez qu’ a les dégâts causés par l ETRHB de Hadad y a pas une route confié à ce sui a tenue plus d une année sans se fissurer ou se déformer il a gagné beaucoup avec des travaux bâclés, quand a Monsieur il investit en France et en Italie et en Algerie uniquement dans les régions Kabyles.




    0



    0
    Aicha Benguendouze
    13 juillet 2017 - 6 h 47 min

    On dit a l etranger que monsieur Rebrab a une voix epoussouflante. Il connait toutes les chansons algeriennes et francaises par coeur. Il a du rytmus jazz. Il fait beaucoup d effets aupres des banques surtout. Il parait qu il cherche un impresario ( un laab ) pour un premier disque de chansons algero francaises style Bab El Oued….au rythme bresilien.Les textes de ses chansons sont tellements optimistes pour l avenir de nos enfants et petits enfants qu il faut absolument acheter son premier disque qui paraitra a Paris…ou ailleurs.




    0



    0
      le Patriote
      13 juillet 2017 - 13 h 26 min

      On voit que tu as toujours émal à l’Algérie. Il y a longtemps que j’ai cessé de vomir à la lecture de tes écrits dans le quotidien de Rabrab, écrits qui sentent jusqu’à l’écœurement, l’huile d’olive et que sous-tendent un régionalisme où le miss’ntmourthen le dispute au chauvinisme le plus abject. Les seules chansons qu’apprécie ton héros sont d’un monolinguisme pour ne pas dire monodialectisme voire mono jargonisme. Avez-vous fait un tour au siège de ce fleuron bâti sur le génie de l’aide-comptable? avez-vous visité ses antennes à l’est comme à l’ouest et même au sud, dont les personnels (de la femme de ménage jusqu’aux responsables en passant par les chauffeurs) ne parlent que du mono (voir plus haut), la seule langue tolérée étant le français. Les rares cadres nés en dehors du triangle TBB recrutés au début dans cette organisation se sont trouvés jetés à la porte « pour incompétence ». Alors, Aïcha écoute-moi: soussem.




      0



      0
      lyes
      13 juillet 2017 - 16 h 02 min

      Raciste de bas étage. D’une part, Rebrab n’a rien avoir avec haddad qui reste quand même mieux que les millionnaires de l’import-import, c’est un professionnel hors paire et ses réussite à l’étranger le confirme. Dommage qu »on l’est bloqué en Algérie car c’est un Argaz non un chiat du pouvoir. D’autre part, saches que son seul investissement en kabylie est à Béjaia, l’électroménager est à Sétif, son griandiose investissement à Bellara a été saboté et confié aux émiratis et un complexe encore plus ambitieux a été saboté à Boumerdes.




      0



      0
        Otto
        13 juillet 2017 - 19 h 58 min

        Ton kabyloche de service à lécher les pompes énormément les généraux pour être là où il est.
        Liberté d’abord ou il a graissé la patte à énormément de monde pour pouvoir exercé.
        Tout métaux ensuite ou avec la complicité des véreux comme lui a pu importer des bateaux de rond à béton complètement radio actif pour tuer les gens qui ont acheté son poison avec des cancers, criminel qu’il est.
        Enfin, toutes les usines construites du nom de cet escroc ont été financé par la grâce de la bea amirouche à 100%, les appuis qu’il avait lui permettaient de contourner la loi comme les voyous de l’import import d’où il vient, là où il investit, il graisse la patte à tout le monde.
        Ton escroc n’a aucun mérite, c’est le système mafieux dont il est issus qui l’a fabriqué, l’argent qu’il prétend avoir « gagné », c’est l’argent de tous les algériens, et comme un voleur de sac à main, il est partit l’investir chez ses maîtres.




        0



        0
          Anonymous
          13 juillet 2017 - 20 h 32 min

          Je demande et je ne pense pas être le seul à prier AP de restaurer la possibilité aux lecteurs de ce site de réagir à chaque commentaire en cliquant sur + ou – . Cela nous éviterait de répondre à certaines incongruités de certains esprits obtus qui n’ont pour seule motivation que le régionalisme de bas étage pour faire le panégyrique d’un escroc de haut vol et nous le présenter comme un héros.
          Merci à Algérie Patriotique pour son patriotisme.




          0



          0
    wififi
    12 juillet 2017 - 23 h 45 min

    de toute façon , à choisir entre  » je sui dizolay  » et rebrab ….disons que y’a pas photo , ceci dit un homme d’affaire pense business , il s’en fout du reste ….
    et pour nous , le peuple d’en bas , on nous a assez chanté la chanson de la main étrangère et du complot inter galactique qui vise la force régionale….de batata




    0



    0
    Otto
    12 juillet 2017 - 23 h 35 min

    On s’en fout de rebrab, parlez nous de la nouvelle politique industrielle et commerciale algérienne, ce type a fait sa fortune grâce aux généraux qui lui ont ouvert les 48 wilayas moyennant la tchipa pour qu’il vende le sucre, l’huile, les voitures, le verre plat… sans aucune concurrence, il n’a aucun mérite, même un âne serait devenu milliardaire dans ces conditions.
    Pour hadad c’est exactement la même chose, les appuis au sommet de l’état ouvrent les robinets des contrats de gré à gré dans toutes les wilayas et voilà comment, du jour au lendemain des moins que rien deviennent milliardaire.
    Parlez nous de choses plus intéressantes que ces pantins.




    0



    0
    mzoughene
    12 juillet 2017 - 23 h 35 min

    REBRAB A MIS LA BARE TRES HAUTE AVEC DEFI FACE A UN POUVOIR INCOMPETENT ET AUSSI DEVENUE IMPUISSANT AUPRES DE L OPINION PUBLIC ET INTERNATIONAL. RABRAB PROVOQUE ( christine lagarde ,aujour doui le premier ministre francais…..ETC) le pouvoir avec un president affaibli ,entoure d une faunes de predateurs et d incompetants . REBRAB met le paquet apres la catastrophe des legislativfes ; on a cette impression d un combat de david contre goliaht , Les scandales recurent des hommes du pouvoir ont pousse le peuple a changer d avis sur rabrab et se liguer contre les hommes du pouvoir et la descente aux enfers a commence pour le FLN et leRND !!!!! rebrab joue maintenant sur du velour et cette derniere affaire des refugiers africains vas faire des degats au sein du pouvoir fictif et du pouvoir reelle




    0



    0
    dz
    12 juillet 2017 - 23 h 31 min

    De belles perspectives d’avenir pour les partenariats économiques entre la France et l’Algérie», a commenté Issad Rebrab ???
    SURTOUT POUR LA FRANCE !!!




    0



    0
    Kahina
    12 juillet 2017 - 22 h 41 min

    Il est temps que REBRAB nettoie les palges de Bejaia. Ses résidus industriels ont pollué la ville.
    Un peu d’environnement ya Si REBRAB




    0



    0
      Anonyme
      15 juillet 2017 - 6 h 28 min

      PRESIDENT POUR NETOYER LES ECURIES D AUGYACE §




      0



      0
    HANNIBAL
    12 juillet 2017 - 22 h 18 min

    Moi je ne vois pas cette démarche comme entrepreneuriale plutot une plainte contre les brontosaures thalassocrates

    du bled qui baignent dans l’impuissance et l’ignorance mais là ou il a frappé il sera financé a 100% pour monter une usine de condoms sans problème le principal est la création d’emploi c’est la bonne porte Edouard et Emmanuel en fin connaisseurs que c’est dans l’air du temps et d’utilité publique au jour d’aujourd’hui au point que bouffi VI est déja a l’avance en train de faire le pied de grue prés a s’investir dans ce domaine mais trève de plaisanterie Mr Rebrab est un bon entrepreneur pour ses affaires quand ça l’arrange mais un mauvais politicien utiliser la population dont ses ouvriers
    comme une forme de chantage ça échauffe les esprits sans plus mais peut etre que Mr Rebrab que je respecte n’a pas comprit et qu’il s’attend a la règle des 51 et 49% qu’elle soit abolie alors qu’elle est réitérée a toutes les sauces je veux
    dire par là que nos dinosaures n’ont pas de part sociales ou d’actions dans Cevital nous sommes devant un oximore autant se cogner la tete contre un mur on finit par avoir une bosse mais chacun voit midi a sa porte comme on dit !!




    0



    0
      UN ALGERIEN LAMBDA
      13 juillet 2017 - 12 h 01 min

      Jz vous conseille Madame ou mademoiselle KAHINA de nettoyer d’abord l’entrée du logement ou vous résidez, de ne pas jeter vos poubelles du 4 e étage, de dire à vos enfants et petits fréres de ne pas jeter par dessus la vitre de la voiture les bouteilles vides de soda et sachets de chips etc… avant de parler d’un sujet qui vous dépasse , dépasse, dépasse…………Le jour ou vous ferez la différence entre le bicarbonate de soude et le bicarbonate de sodium ( sans consulter le web ,mais en lisant des livres de chimies ),venez discuter environnement sinon restez sage dans votre coin et laissez ce Grand MONSIEUR, travailler . Commentez plutôt le programme de SAMIRA TV c’est votre niveau et encore je suis large d’esprit.




      0



      0
    SAD
    12 juillet 2017 - 21 h 56 min

    M. RABRAB, disons le simplement, est le moindre mal, parmi tous ceux qui ont ruiné l’Algérie. Il a, certes, bénéficié de certaines circonstances qui lui ont permis de s’installer dans l’enceinte portuaire de Bejaia pour développer son commerce à moindre coûts Je connais particulièrement l’évolution de cet homme d’affaires qui a, tout d’abord, était comptable chez feu Said ZEMOURI originaire de Souk El Tenine (BEJAIA) qui avait son Entreprise à Fort de l’Eau (Bordj-El-Kiffan). Ce que je déplore, par contre,pour avoir été témoin de la dégradation de l’environnement de l’arrière port de cette merveilleuse ville de BEJAIA où j’ai eu à exercer au niveau du Cabinet du Wali de l’époque (82-85), c’est la pollution engendrée par l’installation de cette unité et les nuisances qui s’y attachent. Je n’ignore pas les ramifications de cet industriel qui, malgré tout, mérite mon respect, mais, il n’en demeure pas moins, que les blocages dont il fait l’objet n’ont rien à voir avec la réalité et les intérêts aussi bien du pays que de la région. Il s’agit tout simplement d’un problème lié à ses origines et à ses opinions politiques.




    0



    0
    mzoughene
    12 juillet 2017 - 19 h 26 min

    REBRAB PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE .IL FERA UNE REVOLUTION . ET TOUT LES BRAS CASSES DU SYSTEME OU LANGUE DE BOIS STYLE OUYAHIA OULD ABBES SERONT VIRES ILLIO PRESTO . C EST LE SAUVEUR DE L ALGERIE COULEE PAR LE FLN ET LE RND AMEN




    0



    0
      jamesben
      12 juillet 2017 - 20 h 31 min

      « REBRAB PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE » ou comment un petit aide-comptable a profité du système des dérogations pour concurrencer le monopole de l’Etat, aidé en cela par celui que tu cites pour affaiblir, ruiner puis vendre le fleuron de l’industrie algérienne après l’incarcération de cadres valeureux (une dame mourut en prison pour avoir signé un bon de commande de prise en charge d’une délégation étrangère). Après quelques années de taule les c adres démolis, brisés furent relaxés après un procès en appel où celui que tu cites, cité comme témoin lança son célèbre « HAD DHOLM ».




      0



      0
        mzoughene
        12 juillet 2017 - 20 h 47 min

        CELUI QUI A COULE LES ENTREPRISES ;emprisonne des milliers de cadres et fait des ponctions sur salaire aux travailleurs (smicard) au lieu de presser bouchouareb ? EECHAAB FAKOU BIKOUM !! CEST UN DISQUE RAYE




        0



        0
          jamesben
          12 juillet 2017 - 21 h 32 min

          Quand on a commencer avec le Rond à Béton (RAB) alors qu’on s’appelle RABRAB (ça ne s’invente pas) puis avec l’huile (après avoir coulé la SOGEDIA à qui on ne donnait pas les AGI pour importer la matière première pendant qu’on permettait à quelques vautours d’importer le produit fini et de s’implanter de force dans le port de Béjaïa; puis avec le sucre qui disparaissait par cargaisons entières pour se retrouver sur les marchés du Moyen-Orient au grand profit de qui-vous-savez, alors le trist(e ministre que tu cites n’est qu’un avatar du grand requin que tu admires..




          0



          0
          le Patriote
          13 juillet 2017 - 0 h 02 min

          il a raison Jamesben mais il n’ose pas dire qu’il s’agit de la SNS. Après avoir embastillé les cadres de ce fleuron, et laissé le champ libre à l’importation du RAB radioactif venu d’Ukraine, la mine de Ouenza a été bradée à Lakchmi Mittal cet indou qui s’est fait un devoir de démanteler la sidérurgie algérienne. Pendant que l’aide-comptable grossissait sa fortune.




          0



          0
    Grave
    12 juillet 2017 - 18 h 50 min

    notre gouvernement est encré d’ignorance , si non comment laisser un homme d’affaire fuir ses projets vers d’autre cieux et enrichir d’autre nation sans que quelqu’un ne bouge au sommet , maintenant y’a se nouveau gouvernement relooké par bouteflika es que on doit s’attendre a un génie ou a une éternel défaillance , si se régime continue a dissuader ses compétence et favoriser les usines clé en main , difficile de trouver le bout de tunnel




    0



    0
    jamesben
    12 juillet 2017 - 18 h 28 min

    Il suit les pas de Ijerouidène qui, après avoir coulé Tassili Airlines, s’en alla créer en France Aigle Azur, une compagnie aérienne « de droit français ». Ce qui lui valut la Légion d’honneur de la part de Jaques Chirac.




    0



    0
    Aidouni
    12 juillet 2017 - 18 h 22 min

    L’origine de la fortune de Rebrab est connue. C’était le monopole du sucre et l’huile, que les puissants d’une période révolue, lui a avaient réservé. Donc il s’agit de l’argent des Algériens, puisqu’ils achetaient ses produits à des prix élevés. Maintenant il veut exporter une grande partie de cette fortune à l’étranger pour acheter des usines en France, Espagne, Italie, Brésil, etc… Qu’on nous explique de quel droit? D’autant plus que les réserves en devises s’évaporent à une vitesse vertigineuse.




    0



    0
      mzoughene
      12 juillet 2017 - 20 h 40 min

      90/00 DES ABSTENTIONNISTES VEULENT UN CHANGEMENT RADICAL ET LES BRAS CASSES COMME TOI VEULENT VIVRE AVEC LA RENTE DU GAZ ET DU PETROLE;C EST FINI ! C EST LE SAUVEUR DE L ECONOMIE ALGERIENNE; EUX ILS NOUS PREPARENT UN DINOSAURE ET RENTIER COMME TOI ?????




      0



      0
      Akli Boughzer
      12 juillet 2017 - 21 h 12 min

      @Aidouni,même s’il a bénéficié de largesses dans le passé,cet homme a prouvé son patriotisme en investissant et en créant des richesses en Algérie qui profitent à tous les Algériens.Il n’est pas le seul,heureusement mais c’est parce qu’il ne veut pas rentrer dans le système de la corruption tous azimuts que les corrompus veulent l’abattre car il devient gênant pour leurs trafics.N’oubliez pas que c’est le 2° contribuable du trésor public après Sonatrach.Je ne comprend pas pourquoi on empêche des Algériens d’investir et de produire des richesses dans leur pays.Où va l’Algérie à cette allure vers l’aberration la plus stupide?




      0



      0
    Rayés Al Bahriya
    12 juillet 2017 - 17 h 52 min

    Nos cow boy n’ont jamais rencontré le lion Isaad Rebrab. Honteux pour vous bandes de malfrats voyous.

    Il est reçu par le premier ministre français comme aucun homme d’affaire au même titre qu’un Bill Gates ou

    Frank Zuckenberg. Il est grand au pays des géants.

    Eh oui nul n’est prophète en son pays.

    Bravo I.Rabrab. notre pavillon national.




    0



    0
    Amar
    12 juillet 2017 - 17 h 50 min

    Suivez bien mon regard, le Ministre des affaires religieuse à signé une accord avec l’Italie pour « former les Imams » qui prêcheraient dans ce pays.
    Ils nous présente l’affaire comme si l’Algérie allait former des astronautes italiens pour les envoyer sur Mars.
    Autrement dit, le déclin de notre pays est malheureusement au delà de ses limites. Si non comment bloquer des initiatives algériennes de surcroit, créatrice de richesse et d’emplois?
    OUI de quoi s’interroger, « Où va L’ALGERIE » ???.




    0



    0
    Akli Boughzer
    12 juillet 2017 - 16 h 52 min

    Oui ce n’est plus un secret pour personne que ceux qui détiennent le pouvoir en Algérie sont aux antipodes de son développement. Ca se confirme de jour en jour qu’ils ne sont pas là pour servir ce pays et son peuple mais pour se servir sans retenue.On en est là et le seul Président en mesure sauver l’Algérie a été assassiné en direct à la TV un certain 29 juin 1992 et depuis c’est la descente aux abîmes pour ce pauvre pays abandonné des Dieux.




    0



    0
    Anonyme
    12 juillet 2017 - 15 h 48 min

    Le seul homme d affaire algérien sérieux ,compétent,honnête,courageux, patient,capable réellement de créer des millions d emploies . D ailleurs il l a prouve a l internationale et en Algérie ! et bien sur les énarques (ministres, wali, sg, ….)comme ouyahia lui créent des obstacles par peur qu il soit président de la république Algérienne d ou ils seront vires ces administrateurs rentiers illico presto . voila pourquoi mr. REBRAB fait peur ! eux les hizbistes, les bras casses, les suceurs de la mamelle, freinent toutes initiatives de développement du pays . ils préfèrent les 10% la bas.avec uniquement les voies de ses emploies et leurs proches il prend haut la main la présidence ! mais ces fraudeurs bloques les hommes capables et les poussent a l exil. il est reçu par les grandes personnalité du monde et c est une preuve de reconnaissance de ses capacités managériales ! alors REBRAB PRÉSIDENT et pas besoin de gaz ou de pétrole comme la PARDON Norvège !!!!!




    0



    0
    Bison
    12 juillet 2017 - 15 h 46 min

    ((« Il se bat en même temps pour la concrétisation de ses nouveaux investissements en Algérie, notamment à Béjaïa où il veut construire à grand complexe touristique sur un terrain privé qu’il a acquis il y a plusieurs années pour plusieurs milliards de dinars. Il attend également qu’on le laisse créer son unité de trituration des graines oléagineuses dont les équipements sont toujours bloqués au port de Béjaïa… »))!!! je reprend mon précédent commentaire sur le même sujet. Mr Rebrab prenez une deuxième nationalité qatari, turque,…ou meme chinoise et vous verrez que toutes les portes jusqu’à là close s’ouvriront comme par magie! Et après on se plaint que le pays n’avance pas, ou encore manque d’investissement étrangers, ou encore ( il faut avoir une gueule zinguée) qu’on veut conquérir les marchés africains ( en mettant les bâtons dans les roues des seules personnes capables à le faire!!!) Allah yarham Boudiaf, où va l’Algérie?




    0



    0
    Fosfati
    12 juillet 2017 - 15 h 04 min

    « ..il se bat en même temps pour concretiser ses projets en…Algerie! »
    Ayakhozzidh !




    0



    0
      MELLO
      12 juillet 2017 - 16 h 52 min

      Un peu de respect pour tous ces lecteurs d’ALGERIE PATRIOTIQUE. L’Occident sponsorise les organisations terroristes, décapite les souverainetés nationales au nom de la mondialisation, pille les richesses des peuples, pollue l’univers, affame des milliards d’êtres humains en balançant chaque jour des milliards de tonnes de nourritures dans les océans, invente le choc des civilisations et entretient scrupuleusement les dictatures arabes après avoir été par le passé au nom de la civilisation judéo-chrétienne , au nom de la charte des droits de l’homme qui a accouché de la colonisation, de la première et de la seconde guerre mondiales, l’unique responsable des tragédies qui ont endeuillé et qui endeuillent à ce jour l’humanité. Aujourd’hui, j’ai bien compris que la conception du monde est conservatrice. Cela prouve toutes les attaques et les guerres contre les faibles de ce moment. Pour sauver son pays, il faut apprendre des autres et étudier jours et nuits leur politique et de voir de quelle manière et dans quelle mesure tout ça est venu de leur personnalité. Il nous faudra donc d’abord bien examiner l’héritage de l’administration de l’Hexagone et celle de tous nos voisins de la rive nord.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.