France : l’état-major de l’armée se rebelle contre les dirigeants politiques

Macron, armée, France
Emmanuel Macron risque de s'attirer les foudres de l'armée. D. R.

L’armée est en colère en France. Pendant que les services de renseignements français (DST) coopéraient avec les nôtres dans les années 90 pour combattre les GIA, les politiques et leur appendice, la DGSE, rattachée au Quai d’Orsay, sabotait la lutte antiterroriste presque ouvertement. Le même scénario est en train de se produire en France même : les politiques font de la démagogie en prétendant vouloir combattre le terrorisme et, dans le même temps, privent leurs services de sécurité des moyens nécessaires pour y parvenir.

Contrairement aux années précédentes où elle se contentait de se taire et d’obéir, l’armée française a, cette fois-ci, crié bruyamment au scandale. Et c’est le chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers, qui s’est chargé de réagir avec fracas à la décision du gouvernement d’Edouard Philippe de réduire le budget de ministère de la Défense de près d’un milliard d’euros. Une première en France où les militaires sont pourtant connus pour être disciplinés et respectueux du pouvoir politique. C’est que cette importante coupe aura des répercussions importantes sur la lutte contre le terrorisme que l’armée française est chargée de mener un peu partout dans le monde, notamment dans la région du Sahel.

Auditionné mercredi matin, devant la commission de la défense de l’Assemblée nationale (Parlement, ndlr), le général Pierre de Villiers s’est, en effet, révolté de la plus brutale des manières. Il a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de laisser le premier trésorier du pays décider. Une colère provoquée quelques jours auparavant par l’annonce du ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, de rogner de 850 millions d’euros le budget 2017 des armées, bien que leurs matériels, notamment ceux de l’armée de terre, soient dépassés.

«Le grand écart entre les objectifs assignés à nos forces et les moyens alloués n’est plus tenable», a assuré le général de Villiers, lors de son audition à huis clos. «On a déjà tout donné», a-t-il martelé, répétant que «l’armée est déjà à l’os, avec des effectifs militaires passés de 241 000 à 203 000 personnes de 2008 à 2015».

Le chef d’état-major des armées françaises a prôné un budget défense de 34,8 milliards d’euros dès 2018 – il est actuellement de 32,7 milliards d’euros –, soit une hausse de plus de 2 milliards, dans la droite ligne de ses préconisations des derniers mois. Mais avec la coupe décidée par le gouvernement, le ministère français de la Défense doit, du coup, financer lui-même ses opérations extérieures en Irak, en Syrie, au Sahel, etc., alors qu’elles sont d’habitude réparties, à chaque fin d’année budgétaire, entre tous les ministères. Et, faute d’argent, il n’est pas interdit de penser que certaines opérations seront annulées.

Le rappel par Emmanuel Macron de son objectif de parvenir à un budget de la défense de 2% du PIB à l’horizon 2025 n’a pas suffi à calmer Pierre de Villiers qui a vu son mandat prolongé d’un an à la tête des armées. L’amputation de ces 850 millions d’euros pourrait le pousser à prendre sa retraite plus tôt que prévu. La grosse colère du plus haut gradé français n’a rien d’étonnant. Pierre de Villiers avait fait de l’obtention de moyens suffisants pour les armées la condition de sa prolongation d’un an comme chef d’état-major.

En décidant de réduire le budget accordé à son ministère de la Défense, le gouvernement français pourrait bien avoir à l’idée d’obliger ses partenaires au Sahel et ailleurs de mettre la main à la poche dans la lutte contre le terrorisme. Cela expliquerait, d’ailleurs, pourquoi l’Elysée et le Quai d’Orsay ont fait des mains et des pieds pour faire financer la force du G5 Sahel par l’ONU. C’est qu’ils veulent rétablir les équilibres budgétaires de la France sur le dos de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme.

Le bras de fer entre l’état-major de l’armée et les décideurs politiques ne fait que commencer. Jusqu’où iront les militaires dans leur revendication ?

Sadek Sahraoui

Comment (25)

    mzoughene
    15 juillet 2017 - 20 h 21 min

    ca se passe en france ;ca peut donner des idees aux militaires des pays du maghreb surtout que la situation est instable et leurs dirigeants sont soit malade soit trop ages pour diriger un pays !




    0



    0
    amar rabah
    15 juillet 2017 - 14 h 09 min

    REGARDER LA FRANCE : il ne faut pas être naïf et il faut dire les choses et les nommer par leurs véritables noms …En France il y a deux courants politiques et idéologiques irréconciliables et qui à terme vont regeler leur contentieux historique par la guerre civile ou dans le cadre plus generale de la révolution Spenglerienne mondiale des peuples Goys contre la domination Sémitique internationale et contre l’Empire américano-sioniste … on explique brievelent et clairement …la France et son état sont sous tutelle israélienne juive sioniste dans un régime UMPS totalitaire et brutal , de culture gauchiste libérale libertaire et aligné sur les options géostratégiques US , depuis l’éviction du général De Gaulle par l’insurrection estudiantine de mai 68 , dirigée par le lobby juif et alimenté par les organisations gauchistes , toutes affiliés aux thèses sionistes depuis 1945 .. En face de ce régime cosmopolite , immigrationniste et compradore dominé par l’hyper classe juive sioniste , il y a toute une France organique , Aryenne ( les vrais francais Rouama de souche d’origine autochtone ou euro-chrétiens ) , qui sont la matière première du courant nationaliste , gaulois , euro-chrétien , païen ou catholique , qui agit en nébuleuse dans la société et se déploie sous différents sigles , présents surtout en province et dans la ruralité et dont les derniers succès électoraux du FN dans la présidentielle en exprime la teneur et la vivacité …telle est la France et rien ne sert de la vour sious les oripeaux de la culture journalistique distillée par les medias officiels de l’establishment et où vont s’abreuver les lecteurs et la plupart des intelligentsia algériennes francophones pour venir nous raconter des bobards .. La situation de l’armée française même légaliste et républicaine ne peut être appréhendée qu’ à la lumière de ces données palpables et de leur corrélations avec le phénomène du terrorisme islamique wahabiste lui-même ayant des liens structurels avec les catégories des alliances géopolitiques et géostratégiques auxquelles est subordonnée une France dans le giron atlantique depuis la présidence de Sarkozi et sous la tutelles idéologiques judeo-israeliennes surtout depuis le mitterandisme et le chiraquisme militant des élites juives sionistes dirigeantes de l’UMPS .. parmi ces alliances , qui concordent avec les besoins de l’Axe americano- judeo-isralien et américano-islamiste arabe qui sont en faut les deux faces de l’Empire mondialiste Semitique , une forte implication de la France et des états de l’UE en général dans l’instrumentalisation du terrorisme islamiste dans les conflits du moyen orient , comme un Golem qui se retourne contre ses créateurs .. Dans la troisième guerre mondiale froide et chaude que livrent les Lobbies judeo-sionistes , les royaumes islamo-arabes et les administrations néo-libérales anglo-saxonnes s sous tutelles sioniste contre les peuples Goys : Aryens européens , russes , balkans , berbères , perses , afghans , africains , kurdes etc.. musulmans ou chrétiens , pour asseoir une sorte de domination impériale mondiale d’Israël et de l’Arabie , la France est dans l œil du cyclone .. Et son armée doit choisir entre la classe politique cosmopolite sionisée par le haut dans tous les compartiments de ses institutions et de ses centres de décisions corrompue avec les états arabes du Golfe jusqu’à la trahison et la complicité de terrorisme , une France, aussi ,menacée par le bas , par une crise démographique alarmante et par un immigrationnisme islamique de masse et entre la nation française organique gauloise souverainiste , la France française aryenne et identitaire , menacée de guerre civile et de disparition …




    0



    0
      Abou Stroff
      15 juillet 2017 - 15 h 53 min

      on dirait un membre de la famille lepen




      0



      0
      Point de vue
      16 juillet 2017 - 8 h 58 min

      Je dirais même plus, un discours qu’Hitler aurait pu écrire, c’est assez incroyable d’entendre ça de la bouche d’un Français /Algérien ou Algérien /Français ou Français ou Algérien, certain en voulant être tout à la fois ne savent plus vraiment qui ils sont et racontent n’importe quoi. Moi je conseillerais à ce Monsieur d’aller voir d’urgence son médecin, parce qu’il en a vraiment besoin et s’il habite en France, qu’il ne s’inquiète pas c’est remboursé par la Sécurité Sociale.




      0



      0
    LOGIQUE
    15 juillet 2017 - 2 h 19 min

    C’est peut être qu’ils sont de mèche avec le terrorisme qu’ils ont créer pour mieux passer des lois contre le peuple et allez piller les richesses des autres pays d’Afrique ?
    « les politiques font de la démagogie en prétendant vouloir combattre le terrorisme et, dans le même temps, privent leurs services de sécurité des moyens nécessaires pour y parvenir. » LA REPONSE EST LA !
    De plus les Gia etc…n’y avait t’elle pas la complicité de la France ?
    Enfin quant les Français comprendrons que ce pseudo gouvernement se foutent d’eux depuis le début avec ce pseudo terrorisme ce sera un pas de géant car les agneaux de ce gouvernement Maçonnique sont en faite des loups déguisés !!!!!!




    0



    0
    VIVE L'ALGERIE!
    14 juillet 2017 - 21 h 14 min

    Bon 14 juillet à tous les français qui sont encore attachés à leurs valeurs de liberté, égalité , fraternité ET vérité!
    Vu sur france 2 aujourd’hui lors du traditionnel défilé sur les Champs Élysées: lors du passage du régiment des tirailleurs , une école qui a été créée selon le commentateur en hommage au corps des « tirailleurs mokoko, algériens, tunisiens », alors que les tirailleurs algériens ont surement été les plus nombreux, ils sont cités en sandwich pour qu’on les oublie! autre « pépite », le corps des légionnaires porte un symbole musulman sur son képi; l’étoile et le croissant, sans doute que cet emblème remonte à la conquête de l’Algérie puisque ce corps a été crée en 1831, malgré cela le commentateur dit ceci : le croissant et l’étoile « cherifienne » , encore une concession faite aux mokokos qui se voient attribuer une histoire qui ne les concerne d’aucune façon ! l’Algérie vivra et son histoire restera à jamais sauvegardée pour les générations à venir quoique vous fassiez bande de faussaires!!!!!




    0



    0
      Anonyme
      14 juillet 2017 - 22 h 37 min

      Depuis DeGaulle la France a perdu le sens du discernement, rappelons nous que DeGaulle disait de hassassin dos qu’il était un « petit trou du c*l » çà c’est de la perspicacité, sacré DeGaulle!




      0



      0
      bird
      15 juillet 2017 - 9 h 10 min

      Vous êtes totalement obsédé par le Maroc ,aller jusqu’à reprocher à commentateur de télévision de n’avoir pas prononcé les noms des pays dans le sens que vous auriez voulu ,cela porte un nom ,c’est la paranoïa .




      0



      0
        Anonyme
        15 juillet 2017 - 20 h 47 min

        dégage de ce site sale vicelard de mokoko!




        0



        0
    algérienamazigh
    14 juillet 2017 - 20 h 42 min

    La dernière fois où les militaires se sont rebeller c’était en avril 1961, quand les 4 généraux de l’armée française qui faisaient la guerre à outrance en Algérie contre le FLN et partisans farouches de  » l’Algérie française  » ont désobéi à de Gaulle, ce dernier a voulu négocier avec le FLN sur l’indépendance de l’Algérie, l’armée a pris le pouvoir en Algérie, les 4 généraux ont décidé d’envoyer en métropole les parachutistes stationnés en Algérie, l’objectif dégommer de Gaulle et prendre l’Elysée, de Gaulle panique, mais il a reçu le soutient de tous français dans leur écrasante majorité, le coup d’État militaire a échoué..
    Il faut le rappeler que ces même généraux enlisés dans le bourbier algérien depuis 4 ans à la recherche d’une légitimité ont ramené de Gaulle au pouvoir en 1958 pour redorer les blasons de l’armée entachés par le sang algérien.. mais comme il est malin, de Gaulle s’est fait taillé une nouvelle constitution sur mesure en sa faveur qui lui a accordé un régime présidentiel avec les plein pouvoir sur le civil et le militaire, il a changé de fond en comble son service de sécurité, l’armée a perdu son pouvoir en Algérie, c’est 3 ans après que les généraux se sont rendu compte des ses objectifs dont l’indépendance de l’Algérie mais c’était trop tard pour eux…. d’où l’origine du coup d’État militaire d’avril 1961..les 4 généraux sont à l’origine de la création de l’OAS avec sa terreur de terre brulée qui a voulu désespérément assassiner de Gaulle dont il a échappé à plusieurs attentas meurtriers…et depuis l’époque de de Gaulle, les civiles ont juré que l’armée n’aura aucun pouvoir.




    0



    0
    Grave
    14 juillet 2017 - 20 h 41 min

    pour s’engager dans une guerre il faut avoir de l’argent , l’argent que la France cherche non pas dans ses caisse mais a travers d’autre pays qui pour elle était tout le temps a ses coté , maintenant le schéma politique et Economique a véritablement changer , les Etats unis on pris la part du gâteau de la part de l’Arabie saoudite , le Qatar en conflit politique avec les pays de golf cherche une issue pour une crise sans précédant ,même avec la protection des français elle ne peut laisser filer un sou , les pays tiers dépendant des hydrocarbure ne peuvent plus carburer pour macron chute de pétrole oblige , la seule terminaison pour se conflit c’est d’aller péché sur la seine au cas ou tu trouvera une fortune voler dans l’ère du temps par ses prédécesseur .




    0



    0
    anonyme
    14 juillet 2017 - 17 h 44 min

    C’est tout simplement l’effet domino,les USA oblige les pays de l’OTAN à mettre la main à la poche pour leur défense alors il va de soi que l’Elysée répercute les dépenses sur ses protégés africains reste à savoir comment vont faire ces derniers pour avoir l’argent pour leur armée.




    0



    0
    Zoro
    14 juillet 2017 - 17 h 40 min

    Pardon c était S.S au lieu de L K.




    0



    0
    Zoro
    14 juillet 2017 - 17 h 34 min

    Jusqu où Ira l armée se demande Lyes khaldoun???? R: pas plus loin que ses casernes et très très loin des coups d etats.




    0



    0
    Mohammed
    14 juillet 2017 - 16 h 22 min

    Non ! Il n’ y a pas de bras de fer entre l’état-major de l’armée française et Macron. Au chef d’état major qui protestait et menaçait de démissionner Macron a répondu que c’est lui le chef et l’a vertement remis à sa place.
    Ce dernier était avec son président ce matin du 14 juillet aux champs élysés et lui a chaleureusement serré la main.
    Maintenant pour ce qui est de l’argent et la France accuse un déficit de 17 milliards d’euros en plus des déficits des autres années, Macron que Merkel et Trump adoubent, pour quoi ne fait-il pas appel à eux pour le déficit de 850 millions d’euros dans le budget de son armée ?
    Faut-il lui rappeler que l’Allemagne accumule les excédents commerciaux en centaines de milliards d’euros depuis 2012 ? ( 217 milliards d’euros en 2014 , 248 milliards d’euros en 2015, 252,9 milliards d’euros en 2016 ……….)
    Trump ne vient-il pas d’obtenir immédiatement 110 milliards de $ et 380 milliards de $ pour les prochains 10 ans ? de nos frères Arabes ainsi que 37 milliards de $ de nos frères Quataris ?
    Que valent ces malheureux petits 850 millions par rapport à ce millier de milliards ?
    Quant à nous, nous sommes entrés en période d’austérité nous ne pouvons rien donner, mais si Macron se débrouille bien lui qui est si jeune et si dynamique pour faire remonter le brut à 100 $ le baril, l’Algérie généreuse comme toujours récompensera sûrement ses efforts !




    0



    0
    Jean_Boucane
    14 juillet 2017 - 16 h 13 min

    Bonjour la Mauritanie a mis toute sa frontiere Algero Mauritanienne en zone militaire… le bu est de lutter contre la contrebande et les nombreux trafics que notre armee de cannabis a trouvé a Tindouf vu que la frontiere nord devient de plus en plus difficle d’accés… la Mauritanie s’est excusé pour les civils honnetes mais il y aurait egalement enormement de trafic d’or… AP pouvez vous nous eclaircir sur les evenements ou si c’est un coup du G5 Sahel, merci!




    0



    0
    L'Histoire se répète
    14 juillet 2017 - 15 h 35 min

    « L’Etat-Major ». C’est une (infime) partie de l’iceberg militaro-industriel occidental qui depuis la 1ère guerre du Golfe a planifié la destruction du monde arabo-musulman. Pour son segment français, la présidence de Jaques Chirac avec son flamboyant minis(tre des Affaires étrangères n’est qu’un épisode que les stratèges américains ont résolus en inventant l’agité Sarkozy qui regagna illico l’OTAN que De Gaulle avait quitté. Comme il ne faisait plus l’affaire ils poussèrent l’insignifiant Hollande dont ils se servirent pour éliminer Jospin puis Ségolène, pourtant la mère de ses 4 enfants qui finit par le quitter car son lit était déjà occupé par la journaliste Valérie fille de grands marchands d’armes. Mais très vite ils s’aperçurent que Hollande qui voulait devenir président n’était pas capable de vouloir « présider ». Alors ils ((l’iceberg) débridèrent à fond la caisse le processus des primaires et du « dégagisme » qui eut raison de Valls, de Juppé, de Fillon etc..pour mettre « en marche » la machine infernale pilotée par Macron. Ce dernier avec brio, talent et un parcours sans-faute depuis son élection commençait à se croire d’essence « divine » jusqu’au jour où annonça la réduction des crédites alloués à l’armée. Mal lui en prit: le chef d’état-major pourtant atteint par la limite d’âge avait, à la demande de Macron (du lobby militaro industriel?) rempilé pour un an. N’ayant rien à perdre, ce général dont la sortie n’a rien de fortuit est instrumentalisé par ses futurs employeurs pour rappeler à Macron (qui vient de le « recadrer ») la réponse du comte vassal du roi Capet qui luyi demande « Qui t’a fait comte ? », Alors le Comte répond avec insolence « Qui t’a fait roi ? »




    0



    0
    Abou Stroff
    14 juillet 2017 - 14 h 11 min

    « France : l’état-major de l’armée se rebelle contre les dirigeants politiques » titre S. S.. non, monsieur! le chef d’état major de l’armée française a émis une opinion et a été aussitôt recadré par le chef de l’ETAT français. car, en France, contrairement à l’algérie où le président est « désigné » (ou ramené d’ailleurs) par l’armée dont il devient un client, le président est élu par le peuple français et est chef de l’armée. le chef d’état major français doit se soumettre ou présenter sa démission, point barre. moralité de l’histoire gardons nous de projeter notre médiocrité ou notre crétinisme d’arriérés sur des situations qui nous dépassent.




    0



    0
      Anonyme
      14 juillet 2017 - 15 h 19 min

      toujours fidèle a tes maitres, bravo catastrophe !




      0



      0
      Anonymous
      14 juillet 2017 - 16 h 56 min

      Ne fais pas cas de cet anonyme qui est en réalité l’agent du makhzen affecté sur ce site




      0



      0
      bird
      14 juillet 2017 - 17 h 24 min

      Tout est dit avec clarté ,rien a ajouter .
      Il ne faut pas prendre ses désirs pour la réalité .




      0



      0
    Anonymaoui
    14 juillet 2017 - 14 h 04 min

    Le chef d’etat-major des armées françaises est tout à fait dans son rôle puisqu’il demande plus de moyens donc plus d’argent pour renforcer ses capacités opérationnelles afin de concrétiser les missions qui lui sont fixées par le pouvoir politique. Ce dernier élu démocratiquement aura le dernier mot. Ce n’est comme dans les pays dictatoriaux où tout s’obtient par la force et les accointances.




    0



    0
    NASSER
    14 juillet 2017 - 13 h 55 min

    a vouloir jouer sur plusieurs tableau ( le discours de Macro à Bamako) et à rester sourd aux conseils de la diplomatie algérienne qui parlait d’ un règlement politique et inclusif, voilà le résultat…ceci est dans l’ ordre des choses à savoir:
    ingérence politique avec exclusions, méconnaissance de la culture du pays, donneur de leçon de démocratie, absence totale de diplomatie et pour couronner le tout des interventions militaires qui s’ enlisent forcement tout cela à un couts humain mais aussi financier en fait c’ est la copie conforme des USA et en prime un déplacement des populations qui fuient la guerre et la misère sans oublier une déstabilisation des pays limitrophes.
    j’ espère que les dirigeants de mon pays resteront toujours fidèles à la sacro-sainte non ingérences dans les conflits extérieurs .




    0



    0
    TARZAN
    14 juillet 2017 - 13 h 47 min

    et c’est pourquoi macron avait reproché à l’algérie de n’être pas très impliquée au sahel. la france veut que l’algérie finance les dépenses des militaires français (armes et les kellogs pour leur pti dej le matin) pendant que la france mène une politique anti algérienne, anti saharoui et pro marocaine. ils veulent que l’algérie finance les dégâts et le chaos causés par la france de sarkozy hollande et bhl qui n’avaient qu’un seul objectif détruire l’algérie pour sauver la marocanité du sahara. à leur rythme l’armée algérienne sera plus puissante que l’armée française dans dix ans




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.