Raouya et le vice-président de la BEI examinent les possibilités de coopération

Abderrahmane Raouya, impôts, Abdelmadjid Tebboune
Le ministre des Finances Abderrahmane Raouya. New Press

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a reçu jeudi Roman Escolano, vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI) chargé de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, avec qui il s’est entretenu sur les opportunités de coopération entre l’Algérie et cette institution financière européenne, a indiqué samedi un communiqué du ministère.

Lors de cette rencontre, il a été procédé à un échange de points de vue sur les perspectives économiques de l’Algérie et les possibilités de coopération entre les deux parties. A ce propos, M. Raouya a réaffirmé la disponibilité de l’Algérie «à travailler de concert avec ses différents partenaires pour l’amélioration du climat des investissements et le renforcement du développement économique du pays», note le communiqué. Il a également fait part des éléments du plan d’action du gouvernement en matière de réformes et de modernisation économique.

Pour sa part, M. Escolano a réaffirmé la disponibilité de son institution «à apporter l’appui nécessaire pour l’accompagnement à la diversification de l’économie algérienne» en mettant à sa disposition les instruments nécessaires et en apportant sa grande expérience en la matière.

Pour rappel, la BEI, dont les actionnaires sont les pays membres de l’UE, est une institution de financement à long terme de l’UE. Dans la région méditerranéenne, elle offre des instruments financiers et de conseil, en coopération notamment avec la Commission européenne avec des financements conjoints. Elle a déjà contribué dans le financement de projets en Algérie dans les secteurs de l’énergie, de l’eau, du transport routier et de l’industrie.

R. E.

 

Pas de commentaires! Soyez le premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.