Candidatures aux élections locales : Ould-Abbès fixe les conditions

Ould-Abbès, FLN, élections locales
Ould-Abbès, secrétaire général du FLN. New Press

Le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould-Abbès a posé ses conditions pour la candidature des membres du parti aux élections locales (APC-APW) prévues pour le mois de novembre prochain.

Dans une instruction n°12, datée du 17 juillet dernier et adressée aux mouhafedhs et aux responsables de commissions électorales du parti, le secrétaire général du FLN considère que tout candidat à la candidature aux élections futures doit remplir des critères qu’il a énumérés. Il s’agit en premier lieu de l’engagement du candidat en faveur du programme du président de la république. Ensuite, l’instruction d’Ould-Abbès cite l’ancienneté dans le militantisme avec toutefois une souplesse par rapport à la candidature des jeunes militants et des femmes, conformément au règlement intérieur du parti. Le SG du FLN exige également des candidats de justifier d’actions sur le terrain du militantisme. En outre, les candidats doivent intègres et honnêtes, selon l’instruction et que les candidats doivent être connus et appréciés dans milieux populaires et jouir d’une bonne moralité.

Par ailleurs, le chef du FLN a posé ses conditions aux responsables du parti au niveau local dans la sélection des candidats. Il leur a fait obligation d’encourager la candidature des jeunes et des femmes ainsi que de donner la priorité aux candidats qui ont une grande expertise et de tenir compte des postes de responsabilité occupées au sein du parti et des structures de l’Etat. En outre, Ould-Abbès a instruit ses collaborateurs de tenir compte de l’ancienneté dans le militantisme et d’accorder une priorité aux candidats issus de la catégorie des moudjahidine et leurs enfants ainsi qu’aux enfants de chouhada.

Djamel Ould-Abbès rappelle que les militants qui se sont portés candidats sur d’autres listes hors de celles du parti ou qui ont mené des actions hostiles au part lors des élections législatives de mai 2017 sont exclus de ces joutes et ne peuvent se porter candidats sur les listes du FLN. De même que les candidats aux élections locales ne peuvent pas être membres des commissions de wilayas ou des kasmates du parti ni d’assister à leurs délibération. Il a rappelé enfin qu’il est interdit pour tout militant d’être membre de la commission de wilaya et de kasma en même temps.

Ramdane Yacine

Comment (4)

    Anonyme
    23 juillet 2017 - 16 h 05 min

    avec tous les scandales et ils veulent rester encore 100ans!




    0



    0
    Anonyme
    23 juillet 2017 - 16 h 03 min

    preparez vous il ya a boire et a manger le FLN et le RND vont tous racler quant a louiza hanoun et menasria et touati ne venez surtout pas pleurnicher sur la fraude les instructions du ministre on ete donnees aux wali pour la proprete du scrutin bref comme d habitude ! exigez le depart de tous les walis et chefs de daira et sg qui sont la cause et executeurs des fraudes passees ! le peuple a pris sa decision !suivez echaab fakou bihoumu




    0



    0
    kelam
    23 juillet 2017 - 14 h 13 min

    belles paroles de chanson et son refrain mais la musique devient morne… ça donne une diarrhée alternée avec une constipation!!! une solution: refaire le congrés du FLN avec BOUTEF COMME PRESIDENT ET CHANGER LE REGISTRE DU COMMERCE. DIEU VOUS LE RENDRA ET LES CHOUHADA seront heureux




    0



    0
    Mohand
    23 juillet 2017 - 11 h 47 min

    Les hommes intègres et honnêtes ont, depuis très longtemps, quitté ce parti. Donc ce FLN ne présentera pas de candidats, youpiiiiiiiiii




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.