Le terroriste algéro-irlandais Ali Charaf Demmache extradé vers les Etats-Unis

Demmache extradition
Demmache est le premier terroriste présumé extradé vers les Etats-Unis depuis l'investiture de Trump. D. R.

Selon un communiqué du ministère américain de la Justice, répercuté par la presse arabe paraissant à Londres, le dénommé Ali Charaf Demmache, 52 ans, soupçonné d’avoir créé une organisation terroriste liée à Al-Qaîda en Europe et aux Etats-Unis, a été extradé par les autorités espagnoles vers les Etats-Unis, où il a été présenté à la justice. Ali Charaf Demmache, qui possède la double nationalité algérienne et irlandaise, avait été interpellé à Barcelone en décembre 2015. En 2010, il avait également fait l’objet d’une arrestation en Irlande où il vivait. Un juge l’avait néanmoins fait libérer après avoir rejeté la demande d’extradition américaine.

D’après le quotidien Acharq Al-Awsat, Ali Charaf Demmache a été présenté vendredi à un juge fédéral de Philadelphie. Une porte-parole du district est de Pennsylvanie a cependant indiqué qu’il ne se verra formellement notifier les charges qui pèsent contre lui que lors d’une prochaine audience, le 28 août. Selon le document de l’inculpation, «le présumé terroriste a été inculpé en 2011 et est soupçonné d’avoir créé et coordonné une organisation terroriste violente composée de femmes et d’hommes d’Europe et des Etats-Unis».

D’après cette même source, certains des membres de l’organisation se seraient rendus en Asie du Sud pour se former à l’utilisation des explosifs. «La mission est de faire tomber des individus qui font du mal à l’islam», a notamment écrit Ali Charaf Demmache dans un message envoyé à un autre membre présumé du réseau.

Au moment de l’interpellation d’Ali Charaf Demmache, une source judiciaire espagnole avait indiqué à la presse que le groupe prévoyait d’assassiner l’auteur suédois de caricatures de Mahomet, Lars Vilks. Une ressortissante américaine, Colleen LaRose, surnommée «Jihad Jane», a été condamnée en 2014 à Philadelphie à dix ans d’emprisonnement pour sa participation au même réseau et au projet d’assassinat de Lars Vilks.

Ali Charaf Demmache est le premier terroriste présumé à être extradé vers les Etats-Unis pour faire face à la justice américaine depuis l’investiture de Donald Trump.

Sadek Sahraoui

Comment (6)

    Mohamed El Maadi
    24 juillet 2017 - 16 h 37 min

    Sa vie s’arrête la car les prisons américaines c’est une tombe avant l’heure.




    0



    0
    Aicha Benguendouze
    23 juillet 2017 - 17 h 07 min

    Pas une bonne façon d immigrer aux USA…Mais au repos la bas, nourri, logé, soigné s il tombe malade ou tabassé par les prisonniers de l endroit, habillé et surtout apprendre l anglais…trop tard pour apprendre a réfléchir a 52 ans. Il n’est pas vraiment chanceux ce gars…il voulait mourir le plus vite possible en devenant terroriste….maintenant il va falloir attendre avant de déguerpir de cette planète. Une chose qu’ il a réussi dans sa vie….embarrasser tous les musulmans de la planète qui ne rêvent que de paix, étudier, travailler honnêtement, ( certains préfèrent la chipa car c est moins dangereux et quelle belle vie ca offre…? villas, voitures de luxe et appartement sur les Champs Elysées a Paris ) et nourrir leur famille. Foutre la m…..et crever en prison…est ce que c est cela qu’ Allah nous demande faire? Je ne pense pas….En tous les cas il merite ce qui l attend aux USA…(…)




    0



    1
    le Numide
    23 juillet 2017 - 13 h 50 min

    POURQUOI ALGERIEN ? c ‘est un saoudien ou qatarien ou un mercenaire apatride et sans nation et sans nationalité ? pourquoi coller l’algériannité à ces terroristes sadiques sans foi ni loi et qui tuent pour leurs émirs et leurs rois de las vegas ..Le Président et le Général Zeroual, le seul Argaz qui les a appelés par leurs vrais noms : des mercenaires




    1



    0
      bird
      23 juillet 2017 - 18 h 33 min

       » Pourquoi Algérien  » tout simplement parce que c’est un algérien,S’il avait obtenu un prix Nobel on revendiquerait son identité en forçant le trait « digne fils de l’Algérie  » etc mais c’est un terroriste alors c’est un coup bas , ce n’est plus l’enfant du pays .Algérien un jour ,algérien toujours .




      1



      0
    un algérien inquiet
    23 juillet 2017 - 13 h 30 min

    A.C Demmache un terroriste notoire en Irlande « Un juge (irlandais) l’avait néanmoins fait libérer  » ensuite ils (les européens se disent pourquoi il y a des attentats chez eux , allez comprendre pourquoi il l’a libéré !!!




    0



    1
    TARZAN
    23 juillet 2017 - 11 h 24 min

    au moins là bas on est tranquille, on sait que la justice américaine est juste mais impitoyable. les justices et les prisons européennes constituent pour les islamistes des colonies de vacances et un lieu d’entrainement et d’embrigadement et ils sortiront plus dangereux




    0



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.