Djamel Ould-Abbès commence la campagne pour un cinquième mandat

Ould-Abbès, présidentielle, Bouteflika, FLN
Le secrétaire général du FLN avec le frère du Président, Saïd Bouteflika. New Press

Dans un entretien à la chaîne de télévision El-Bilad TV, diffusé samedi soir, le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, a réitéré son soutien au président de la République, en assurant que son parti soutiendrait sans hésitation la candidature de Bouteflika en 2019 si celui-ci acceptait de se présenter.

Toujours au sujet de cette échéance, Ould-Abbès dit s’opposer à ceux qui nourrissent des «ambitions» pour la présidentielle parmi le cercle des soutiens du chef de l’Etat. Sans citer de noms, il s’attaque à ceux qui «ont mordu dans la main qui leur a été tendue par le président». Interrogé sur le rôle de Saïd Bouteflika, Ould-Abbès affirme que le frère du président accomplit sa mission de conseiller «comme un autre» et travaille au grand jour, tout en jurant que, durant la période où lui-même a été ministre Saïd Bouteflika ne s’est jamais mêlé des affaires publiques. Cela dit, pour Ould-Abbès, le frère cadet du chef de l’Etat, a le droit, «en tant que citoyen algérien», de se présenter, et le FLN fera connaître son choix «au moment opportun», assure-t-il.

Faisant le bilan des dernières législatives, Ould-Abbès attribue le recul de son parti à des carences au niveau de la nouvelle loi électorale. Par ailleurs, il affirme que, pour la formation du nouveau gouvernement, son parti avait présenté dix-sept noms dont huit ont été retenus.

Au plan organique, le patron du FLN met au défi ses adversaires à l’intérieur du parti, en affirmant qu’il n’y aura pas de session extraordinaire du comité central avant la session prévue les 21 et 22 octobre prochain. Il dit ne pas craindre un vote de défiance des membres du comité central, «étant donné, dit-il, que la majorité est du côté du président et ce qu’il décide».

Dans la foulée, Ould-Abbès révèle avoir proposé les noms de Benamar Zehouni, conseiller à la Présidence de la République, ainsi que le ministre Tahar Khaoua, comme membre du bureau politique.

Au sujet des prochaines élections locales, le chef de file du FLN se dit confiant pour les chances de son parti de «maintenir son leadership» sur la scène politique et qu’il ne craignait pas la montée du RND.

R. Mahmoudi 

Comment (22)

    mohamed
    25 juillet 2017 - 11 h 14 min

    Les Bouteflika du « miracle?!… » et de « la concorde, et amnistie ?!… » planifiées, et calculées
    Au profit des rentiers, des richesses mal acquises, des opportunistes-arrivistes – the climbers –
    Comme les Assad baathistes de la « la libération des terres arabes et de la rennaissance arabe ?!… »
    Slogans fumeux et vides (…)
    Par la division des élites nationalistes intègres en les corrompant avec l’argent du pétrole, des postes, des privilèges, et en divisant le peuple avec ses cités, ses crédits par facilités, ses Ansej, ses locaux, ses voitures, ses modes de consommation artificiels, irréalistes de gaspillage… Pour la paix, et la stabilité sociales illusoires et chimériques de courte durée, une vraie bombe à retardement.
    (…)
    De 40 millions d’Algériens méritent ils qu’on les marginalise, qu’on les humilie, et qu’on les piétine???
    (…)
    Stratégie de l’union et de la solidarité de tout le peuple algérien contre les manoeuvres et les tentatives de division. (…)




    0



    0
    zaatar
    25 juillet 2017 - 7 h 47 min

    Causes toujours tu m’intéresses semble dire Ould Abbes à chacun des Algériens et chacun d’entre nous tous. Il y aura cinquième mandat ou rabbi Kbir. C’est ce qu’il semble vouloir nous dire, nous qui passons notre temps à nous raconter des histoires des comment a fait celui là, comment s’y prend celui ci, ces têtes de mules qui n’en finissent pas de nous gaver, ces crétins qui ont pillé le pays, cette mafia qui a ruiné l’Algérie, ces incompétents qui ont catastrophé tous les secteurs du pays…etc…etc. Les plus intelligents s’arrosent tous les soirs autour d’une table a décrypter comment s’y prendre pour contre carrer tous les mouvements malsains à leurs égards…bien sur ils ont de forts atouts dans leurs mains, ils ont la 20, la 14, l’as et même le 10…que reste t’il au peuple et à nous tous, le 7, le 8, la dame et et le roi, au moins on a belote et rebelote…c’est ce que l’on n’arrête pas de faire depuis l’indépendance à maintenant.




    0



    0
      Anonymous
      25 juillet 2017 - 10 h 39 min

      Si tu as la main silence sur ta belote rebelote, joues directement ta belote (dame) il te restera la probabilité de sauvegarder ton roi, l’adversaire cherchera à récupérer tous les atouts et là vous finirez la partie sans atout. Et que le meilleur gagne. lol




      0



      0
    Telephone Arabe
    24 juillet 2017 - 21 h 07 min

    Ould Abbes, un vieillard sénile devrait être écarté des médias et de toute responsabilité. Il est plein de démence et est atteint d’Alzheimer.




    0



    0
    tangoweb54
    24 juillet 2017 - 18 h 58 min

    Attention il ne faut jamais faire confiance a cet individu, il est près a trahir père et mère sans remord et sans regret, Ouled Abbes n’a pas le sens de l’amitié, il est près a toutes les courbettes au chef du moment pour ses intérêts et uniquement ses intérêts, c’est un opportuniste, robotisé, sans sincérité et sans honnêteté, il est grand que notre vénéré Président se débarrasse de ce mercenaire.




    0



    0
    mohamed
    24 juillet 2017 - 16 h 15 min

    La « Mafia politico-financière », la « famille révolutionnaire » , et d’autres « Mafias » ,
    Associations, et organisations mafieuses apparemment « révolutionnaires », et « populaires »
    Ont saccagé, et mis à genoux l’économie, les finances, le fisc, et le commerce extérieur du pays
    Pour des objectifs mystérieux, occultes, secrètes, et ténèbres
    En usant du « socialisme », de la « révolution », « des moudjahidines », des « martyres », de la « justice »
    et de d’autres slogans fumeux, démagogiques, et populistes trompeurs, et endormants
    La division du peuple, et de ses meilleures élites nationalistes intègres, par la corruption généralisée
    du peuple: crédits, cités, logements, locaux, fonciers bradés des meilleures terres agricoles riches du pays
    Pour accoucher une nouvelle classe d’opportunistes, d’arrivistes, d’incompétents, de corrompus
    D’affairistes véreux, de parasitaires suçant les richesses du pays, et de leur plus value
    Pour transformer le pays « des révolutionnaires », en république bananière de familles – famiglia – corrompues
    Et mafieuses et de d’oligarches trempés dans les malversations, les scandales étouffés par la « justice »
    Marginalisant, et humiliant le pauvre peuple algérien, et suscitant la risée du monde entier




    0



    0
    MELLO
    24 juillet 2017 - 15 h 57 min

    Je sais que je serais noyé dans une multitudes de posts, mais je réussirais à trouver un space d’expression sur ces regroupements d’une assabiyya . Comme qui dirait que le pouvoir en Algérie signifie Mulk (propriété privée). Son essence est un lien « affectif », un lien du sang (silat al-raham- صلة الرحم) tribal et familial, une « solidarité mécanique », pour reprendre le vocabulaire sociologique, et non un rapport de citoyenneté dans un espace public. Ainsi se comprend le rôle fondamental joué au cœur du système politique algérien par les frères, fils, oncles, voire demi-frères et femmes, filles ou mères des dirigeants, éléments d’analyse qui, par delà les dimensions anecdotiques, nous introduisent au cœur même du fonctionnement du pouvoir autoritaire. Cette assabiyya a conduit le pays selon ses humeurs sans le moindre projet de société, depuis 1962 à ce jour. Aujourd’hui l’Algérie est devant un dilemme : sujet de convoitises des grandes puissances qui ont déjà activé leurs snipers sur place, le pays est plus que jamais menacé de scission, d’éclatement. On ne peut pas soutenir un régime fondé sur une assabiyya qui porte en elle tous les germes de la division et on n’a pas d’élite pour constituer une alternative au régime, n’est ce pas Mr BENZETAT ? .Reconduire Bouteflika pour un cinquième mandat peut-il constituer une chance de survie pour la nation algérienne ?. Déjà par le passé,dès le début du quatrième mandat, Hocine Ait Ahmed, Taleb Ibrahimi, Mouloud Hamrouche qui certainement s’étaient posés les mêmes questions qui préoccupent la majorité du peuple, ont-ils encore, pour ceux qui sont encore de ce monde, une marge de manœuvre dans une conjoncture internationale ou tout a été décidé pour faire de l’Algérie une Syrie bis ?
    Messieurs du pouvoir, tout clan confondu, allez vous déserter le terrain et prendre la fuite avec vos comptes faramineux ou allez vous vous remettre à la sagesse des quelques hommes politiques intègres et patriotes qui restent encore dans ce pays ? Il est temps pour vous de jouer carte sur table, car il ne s’agit pas de sauver vos têtes, mais il s’agit de sauver la tête de l’Algérie. Cette Algérie qui il n’y a pas encore soixante ans a forcé l’admiration de tous les peuples de la terre. Plus d’un demi-siècle après l’indépendance, l’Algérie est devenue un Etat terroriste par excellence, qui nuit terriblement au peuple et aux ressortissants algériens. Un chantier d’expériences, une zone pilote pour les gangsters de la haute finance internationale et de la grosse industrie militaire qui instrumentalisent le terrorisme pour spolier le peuple de leurs souverainetés et de leurs richesses. Il suffit à l’un des portes parole de ces deux instances de dire que « l’Algérie est leader dans la lutte anti terroriste » pour voir nos dirigeants et notre presse chanter comme le corbeau de La Fontaine. Mais ne dit on pas que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. N’est ce pas Monsieur Ould Abbes ? . Désormais, vous êtes seuls, sans élites et sans le peuple ; seuls avec vos puits de pétrole qui font agité l’Occident. Vous savez, le pétrole ne réfléchit pas. Le pétrole n’est pas une science ou un patriote orgueilleux. C’est une malédiction pour les gens affamés qui haïssent la science, le savoir, la liberté, la démocratie. C’est une malédiction pour les gens qui veulent se substituer à Dieu et à la providence.




    0



    0
    Felfel Har
    24 juillet 2017 - 13 h 20 min

    Si j’étais membre de la famille B, je me méfierais de ce sinistre individu, servile à souhait et intriguant comme l’était un certain Raspoutine de triste mémoire. Tout en lui respire la bassesse et la traitrise, le mensonge et la manipulation. Il s’accroche au Klan pour préserver ses avantages et non pas par conviction. Il se retournera comme une crêpe au moindre signe de faiblesse de ceux qu’il prétend servir. S’il est vraiment aussi cultivé qu’il dit, il méditera cee vieil adage:  » Qui embrasse trop, mal étreint ». Il porte en lui les signes de la scoumoune, Le FLN a coulé aux dernières élections et avec lui à la barre, il connaîtra le sort du Titanic. « Adieu veaux, vaches, cochons, couvées, …., » élections municipales et présidentielles!




    0



    0
    Anonyme
    24 juillet 2017 - 12 h 13 min

    quand vont commencer les commites de soutients a tebounnE et bouteflika ? C EST A COMBIEN LA JOURNEE ? C est de mauvais eleves ;la lecon des legislatives n a pas ete apprise ? ET vous allez voire les partis khobsistes se precipiter pour participer et ramasser encore plus d argent du peuple algerien (90/00 D ABSTENTIONNISTES) et la mascarade continue . que vive le peuple algerien echaab fakou bikoum




    0



    0
    Anonyme
    24 juillet 2017 - 10 h 02 min

    Cette fois ci il n’aura aucun n’électeurs, ils sont au service de la France! vraiment marre de cette peste! n’auront jamais cette fois mon soutien! et je vais plus loin je leur demande de rendre l’argent qu’ils ont volé aux algériens!!!.




    0



    0
    RezkideBelcourt
    24 juillet 2017 - 7 h 18 min

    Il dit cela juste pour gagner du temps pour rester à la tête du FLN, Il n’y aura aucun Bouteflika candidat, car tout le monde sait qu’il y aura une guerre civile si un 5eme mandat est prévu




    0



    0
      zaatar
      24 juillet 2017 - 9 h 49 min

      Il y aura un cinquième mandat et il n y aura pas de guerre civile. Le peuple maintenant a été bien vacciné et n’est pas prêt de revivre les événements d’octobre 88 passé. Les clans au pouvoir manœuvrent habilement pour y rester et savent faire passer la pilule par la force ou par le soudoiement. On n’en est pas aux premières heures de notre état et de la « république ». Les rouages sont bien établis maintenant, et il faudra du temps à leurs adversaires pour les gripper.




      0



      0
    toufik
    24 juillet 2017 - 4 h 00 min

    Ce pseudo-moudjahid donne l’image d’un larbin de 1ere classe.

    Ce qui me choque également c’est la chemise que porte le frère du prez.
    Il y est écrit Sprint PCS, qui est un fournisseur américain de services mobiles.
    C’est peu être un cadeau offert pas une de ses relations mais, la ou il est, cad la présidence, ce n’est pas le genre de chemise qu’il devrait porter. C’est mon avis.




    0



    0
    Selecto
    24 juillet 2017 - 3 h 36 min

    Où est son fils ?




    0



    0
    y en a marre
    24 juillet 2017 - 3 h 01 min

    PAS DE CINQUIÈME MANDAT




    0



    0
    الهوارية في كندا
    24 juillet 2017 - 1 h 17 min

    Djamel Ould Abbès allez vous reposer et foutez-nous la paix c’est le peuple qui choisirait le moment voulu son Président un jeune inconnu technocrate universitaire. Parce que Barakat des vieillards récalcitrants qui abusent du pouvoir, l’Algérie mechi dialkoum. Y’en a marre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!




    0



    0
    smail
    24 juillet 2017 - 0 h 07 min

    Ce Ould Abbés, soi disant medecin et ancien moudjahid,a t il un peu de fierté, de rodjla?
    Certains, comme lui ,sont prêts à lécher les pieds du clan Bouteflika pour rester aux manettes sans penser à l Algerie et à son peuple.
    Si les algeriens avaient su ,qu après la colonisation, une bande de fossoyeurs de l Algerie allait les prendre en otage,ils n auraient jamais combattu la France.
    Que fait « un Front de liberation Nationale  » après plus de 50 ans d independance, sauf peut être arriver à nous debarasser d eux mêmes
    j ai lu qu il y avait encore des anciens moudjahidines qui beneficiaient de licence d importation de voiture!!!!quelle âge ont ces anciens moudjahidines? Moi qui avait 10 ans à l independance, si je calcule bien et en supposant qu ils avaient au moins 18 ans à l independance,ils ont au minimum 75 ans,combien en reste t il ?
    Cette histoire du FLN et des moudjahiddines ,avec tout le respect que je dois aux vrais ,doit laisser la place aux jeunes pour redresser le pays sinon à quoi a servi la revolution si elle est confisquée par une minorite…..Y en marre on veut que notre pays decolle et nous avons de gros potentiels humains qui aiment leur pays.
    Je suis triste pour mon pays que je vois couler de plus en plus,notre génération avait de grands espoirs malheureusement les animosités entre les differents clans du FLN ont tout brisé depuis l indépendance.




    0



    0
      Omar B
      24 juillet 2017 - 12 h 05 min

      C’est leurs enfants maitenant. J’ai appris par un taxieur que seuls les detenteurs de carte d’anciens moudjahid/Vves/Enfants de Chahids ont droit a une licence de taxi. Pourquoi le reste de la population n’y a pas droit? Ca devrait etre une profession pour tout le monde. Rien compris a ce pays.




      0



      0
    Anonymaoui
    23 juillet 2017 - 22 h 07 min

    Avec la sortie de ce zélateur sénile il n’y a plus de doutes possibles sur la pseudo opération mains propres confiée à Tebboune. Elle rentre dans une campagne d’enfumage tout azimut de l’opinion en vue de la future élection présidentielle en 2019 ou avant. Les dès sont jetés. Wait and see.




    0



    0
    mzoughene
    23 juillet 2017 - 21 h 57 min

    c est de la provocation et meprise le peuple et en plus traine des casseroles pauvre algerie !




    0



    0
    Anwa wiggi
    23 juillet 2017 - 20 h 46 min

    Azul fellawen,
    Un grabataire, c’est tout ce que les Arabes peuvent donner au monde.




    0



    0
      moi
      24 juillet 2017 - 6 h 05 min

      amère la vérité




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.