Ces raisons qui obligent l’Occident à traiter avec Abdelmadjid Tebboune

Macron capitales occidentalescapitales occidentales
Les intérêts des capitales occidentales avant toute autre considération. D. R.

Par Mohamed K. – Algeriepatriotique avait anticipé sur les réactions des capitales occidentales à l’élection du nouveau chef de l’Etat dans une échéance présidentielle rejetée et boycottée par l’écrasante majorité des citoyens. Nous nous interrogions, à la veille de cette élection, commet les dirigeants de ces puissants partenaires de l’Algérie allaient se sortir du dilemme dans lequel celle-ci les mettait.

Si les messages de félicitations en provenance des leaders politiques des pays arabes n’ont rien d’extraordinaire, ces Etats partageant avec l’Algérie le même modèle de gouvernance archaïque et autoritaire, ceux émanant des démocraties sur lesquelles l’Algérie – mimant la Tunisie – a calqué les nouveaux modes de communication, importés clé-en-main, à l’image, entre autres, du débat télévisé entre les candidats, sont purement protocolaires. Mais la tonalité de ces messages est un marqueur important du degré de «fréquentabilité» que les puissances occidentales accordent aux nouveaux décideurs en Algérie.

De la France aux Etats-Unis, en passant par l’Union européenne, la réaction a été la même : tiède. Mais, s’il y a eu réaction «quand même», c’est que les partenaires étrangers ne peuvent ignorer la nouvelle direction politique qu’ils devront avoir en face d’eux à la table des discussions. Abdelmadjid Tebboune est le nouveau détenteur des sceaux de la République et c’est donc à lui, qu’il soit contesté ou pas, que les dirigeants du monde doivent s’adresser.

L’Algérie est liée avec les institutions internationales et un grand nombre d’Etats par des accords diplomatiques, économiques et autres sécuritaires, auxquels elle ne peut déroger. «En outre, tous les Etats occidentaux ne soutiennent pas véritablement le mouvement de contestation populaire en Algérie, même s’ils saluent son caractère pacifique, l’essentiel pour eux étant la sauvegarde de leurs intérêts vitaux qui passe soit par l’occupation du territoire, comme en Irak, en Afghanistan, en Somalie et ailleurs, soit par la provocation de conflits armés internes comme en Libye, en Syrie et au Yémen, soit par des négociations secrètes avec les tenants du pouvoir réel, comme en Algérie», font remarquer des sources informées.

«La persistance de la crise politique en Algérie inquiète au plus haut point ces capitales occidentales qui se soucient peu du caractère du régime en place ou des atteintes aux libertés et aux droits de l’Homme. On le voit avec l’Arabie Saoudite et d’autres émirats riches du Golfe ou influents, comme le mastodonte chinois, dont les gouvernements sont oppressifs mais qui ne sont pas moins courus par Washington, Londres, Paris et toutes les autres places financières mondiales qui privilégient les affaires au détriment du respect de la dignité humaine», constatent ces sources.

M. K.

Comment (42)

    NOËL conte de fées
    17 décembre 2019 - 10 h 22 min

    @ Bibi
    17 décembre 2019 – 9 h 09 min.

    la dernière étude paru place la France en première. !!!
    Quelle étude ?
    Étude de quoi ?
    Qui est l’auteur de l’étude ?
    Elle est la première par rapport à quoi ? et à qui ?
    L’auteur de l’étude ne serait il pas le père Noël. ?
    Tu n’est pas crédible, et encore moins convaincant.
    Des preuves, tes sources ?

    6
    39
      Bibi
      17 décembre 2019 - 11 h 17 min

      @ Noel,
      Il suffit juste d’aller en page 11 sur AP.
      L’Algérie à la 146 éme place et la France est première de ce classement, pour le reste no comment!!

      51
      14
        Bech bech
        17 décembre 2019 - 15 h 38 min

        @ bibiche ,si ta france rendra à L’Algérie ce qu’elle a volé depuis 132 ans elle sera dernière au classement mondial ..

        5
        34
    Zahida
    17 décembre 2019 - 5 h 46 min

    De toutes les manières et quelque soit « X », la France a beaucoup perdu de sa superbe depuis la disparition de Charles DE GAULE qui la hissait au plus haut point avec son charisme historique. La France actuelle, celle de Macron, ne pèse plus rien devant les grandes nations tel que : L’Allemagne, l’Angleterre, les U.S.A., la Russie et la Chine. La France est devenue une quantité négligeable tant sur les plans politique et économique surtout.

    Partout en Afrique, elle perd du terrain. Les U.S.A., la Chine et la Russie sont entrain de la supplanter pour ne pas dire la chasser comodo et incomodo. Sa politique hégémonique de la Françafrique est en perte de vitesse et est partout remise en cause par les pays africains dits « francophones » tel que : le Mali, le Niger, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie et j’en passe… donc, la France n’a plus rien à gratter en Afrique voire dans les pays du Tiers-monde. Le temps des vaches maigres a sonné pour la France. C’est certain…

    Alors, pour se donner un peu de contenance, elle veut jouer le rôle d’une fausse « puissance » qui s’attaque a des pays africains faibles et pauvres dont les populations commencent à lui manifester leur mécontentement. A présent, qu’elle s’est embourbée dans le Sahel pour s’accaparer surtout de l’Uranium et d’autres ressources minérales, la France demande, toute honte bue, l’aide des pays occidentaux pour soit-disant combattre le terrorisme dans la région du Sahel qu’elle a contribué à créer de toute pièce…

    En s’attaquant à l’iceberg ALGÉRIE, par presse interposée au sujet de l’élection de Teboune, la France coulera… Pour sûr.

    9
    52
      Bibi
      17 décembre 2019 - 9 h 09 min

      @ Zahida, quel constat !!!!
      Quel analyse politique !!!!!
      La France n’est plus rien, c’est sûr que la quatrième ou cinquième puissance mondiale, ce n’est rien c’est peanut’s.
      La France se fait virer de partout, oui, si vous le voulez, mais la dernière étude paru place la France en première position.
      Et à la fin la France pour sûr elle à coulée.
      ..
      C’est pas parceque vous prenez vos rêves pour des réalités que cela deviendra réalité.

      35
      17
        Zaatar
        17 décembre 2019 - 10 h 30 min

        On ne pourrait pas faire une translation, une transposition, ou une analogie de ton raisonnement quelque part ailleurs?

        21
        14
          Bibi
          17 décembre 2019 - 11 h 20 min

          @ Zaatar,
          Tu sais à mon âge on devient un peu dur de la feuille, donc sincèrement je n’ai pas compris ta demande.
          Je suis tout ouïe….

          20
          14
          Zaatar
          17 décembre 2019 - 13 h 01 min

          @Bibi
          Aller l’ami je vais y aller franco.
          Notre pouvoir s’est fait virer de partout dans nos villes par le hirak. Partout il s’est pris une rouste. Mais à la dernière étude et épreuve on a Elu son président et donc est sorti premier. Ce hirak ne prenait il pas ses rêves pour de la réalité ?

          15
          11
          Bibi
          17 décembre 2019 - 15 h 41 min

          @ zaatar,
          tout d’bord touché par ton introduction et tes premiers mots!
          J’ai toujours été contre ceux qui ont attaqué l’interprétation des rêves de Freud, et parmi eux, même Sartre et bien sûr bien d’autres…..
          Donc Zaatar je ne sais pas ou tu es, mais moi je suis en dehors depuis tellement longtemps que les images que j’ai de mon pays( et je les gardes jalousement )sont tellement vielles que comme me le disent beaucoup de connaissances j’arriverai en terre inconnue!!!!
          Donc, peux tu juste comprendre une chose, c’est quelque soit l’individu,le rêve même utopique, fait avancer et surtout donne de l’espoir.
          Donc moi comme tout le monde, j’ai des rêves, et le plus important est celui de pouvoir un jour retourné en Algérie. Pas pour faire fortune, où profiter du soleil, car plusieurs mois dans l’année je suis dans le sud, mais pour combler un vide. Pour des raisons d’abord personnels, et après pour donner un peu et montrer que nous Algériens nous ne sommes pas foncièrement mauvais, et que malgré tout nous pouvons être un tant soit peu utile, après ce n’est que des rêves et le Hirak peut réaliser les rêves de millions d’Algériens.
          Comme il fait un temps de chien je suis sur une chaîne interdite par ce régime au lieu d’être avec mes animaux et je vois les centaines de milliers de gens dehors, je me dis que cela va être impossible que cela n’accouche de rien.
          Alors à ta différence , toi qui es cartésien et très terre à terre, moi je suis un doux rêveur et je me dis toujours que l’être humain est capable toujours du meilleur bien que le pire malheureusement l’emporte souvent.
          Bien à toi

          31
          9
          Zaatar
          17 décembre 2019 - 16 h 50 min

          @Bibi,
          Cela m’a fait rappeler quelqu’un, dont j’ai oublié le nom lais que je vais retrouver sûrement , et qui a dit: le poète est un rossignol qui chante de doux sons pour égayer sa propre solitude. Je comprend parfaitement, je compatie même. Meme en restant pragmatique, ce qu’on observe intérieurement dans cette complexité de société c’est que presque tous sont et ont été des poètes. Et donc le rêve s’incruste naturellement et par la force des choses. Moi je suis à Alger, j’étais régulièrement dans le hirak les vendredi, un peu moins ces derniers temps. J’avais aussi rêvé un certain temps, malheureusement je ne rêve plus. Bien à toi l’ami.

          9
          2
    Liberté Égalité Fraternité
    16 décembre 2019 - 21 h 05 min

    Il nous faut sans cesse garder à l’esprit que la stratégies et les objectifs pour le contrôle du monde.
    Les responsables du pouvoir économique sont quasiment tous issus du même monde, des mêmes milieux sociaux.
    Il se connaissent, se rencontrent, partagent les mêmes vues et les mêmes intérêts.

    Ils partagent donc tout naturellement la même vision de ce que devrait être le monde idéal futur qu’ils ont ligne de mire.

    Il est dès lors naturel qu’ils s’accordent sur une stratégie et synchronisent leurs actions vers des objectifs communs, en induisant des situations économiques favorables à la réalisation de leurs objectifs, à savoir :
    L’ affaiblissement des états et du pouvoir politique dans les décisions bénéfiques pour leur pays et population.
    Ils contraigent les déréglementation, et les privatisations des services publics.

    Au désengagement total des états sur leurs économie, y compris des secteurs de l’éducation, de la recherche, et à terme de la police et de l’armée, destinés à devenir des secteurs exploitables par des entreprises privées, où venus d’ailleurs moyennant finance.

    Ils poussent à l’endettement des états au moyen de la corruption, des travaux publics inutiles, des subventions données aux entreprises sans contrepartie, ou des dépenses militaires non appropriée. Lorsqu’une montagne de dettes a été accumulée, les gouvernements sont contraints aux privatisations et au démantèlement des services publics.
    Plus un gouvernement est sous le contrôle des « Maîtres du Monde », et plus il fait augmenter la dette de son pays.

    Précarisation des emplois et maintien d’un niveau de chômage élevé, entretenu grâce à l’importation tout azimuts, et aux délocalisations des entreprises et à la mondialisation du marché du travail.
    Ceci accroît la pression économique sur les salariés, qui sont alors prêts à accepter n’importe quel salaire et être largement sous payer ou ils acceptent des conditions de travail diminuant considérablement la longévité de vie de ces salariés esclavagisées.

    Les réduction des aides sociales, pour accroître la motivation du chômeur à accepter n’importe quel travail à n’importe quel salaire.

    Et cela permet d’empêcher la montée des revendications salariales dans le Tiers-Monde, en y maintenant des régimes totalitaires ou corrompus.
    Si les travailleurs du Tiers Monde étaient mieux rémunérés, cela briserait le principe même des délocalisations et du levier qu’elles exercent sur le marché du travail et la société en occident.
    Ceci est donc pour ces mondialistes un verrou stratégique essentiel qui doit être préservé à tout prix.
    Ne me parler pas de démocratie venue d’occident.
    L’algérie, le peuple algérien, doit créé sa propre démocratie, qui sera adaptés à leurs visions de la vie qu’ils désirent voir appliquée dans leur pays.
    Cette démocratie à la carte, tiendra compte des aspirations de l’ensemble du peuple algérien sans oublier personnes.
    Et chaque pays adaptera ça démocratie en tenant compte dù modèle de vie qu’ils choisiront ensemble, selon la spécificités de chacun.

    13
    12
      Anonyme
      16 décembre 2019 - 23 h 10 min

      Tout est vrai, faut-il encore arriver à bout de ce régime corrompu?
      C’est inutile de chercher loin, nous sommes un clone de tous ces exemples africains, l’Algérie ne pourra jamais décoller tant que ce ce régime est à sa tête, il ne faut pas trop espérer.
      Ecoutez ce spécialiste de l’Algérie comment il le décrit:
      https://youtu.be/mCL-QOz0MWI
      Très instructif

      41
      12
    Asyar
    16 décembre 2019 - 21 h 00 min

    Occident… Oxydant… Oxydation… C’est oxydé

    6
    15
      Zaatar
      16 décembre 2019 - 21 h 05 min

      Le lien serait plutôt une oxydo-reduction .

      3
      18
    ISSAM
    16 décembre 2019 - 20 h 37 min

    Que devient le offshore de Skikda ?

    12
    12
      Zaatar
      16 décembre 2019 - 21 h 55 min

      Il a été associé à celui de mostaganem en attente d’une mise en règle dans la nouvelle loi sur les hydrocarbures pour permettre à TOTAL et ENI d’exploiter ces gisements destinés en grande partie à l’Europe.

      15
      16
        Anonyme
        17 décembre 2019 - 1 h 06 min

        @Zaatar les stations off-shore demandent des milliards de dollars pour être exploitées. L’Algérie est incapable de les exploiter sans se faire arnaquer (par Total ou un autre ca ne change pas grand chose). Il faut vraiment ne rien connaître au marché pétrolier pour croire qu’on va fournir l’Europe en pétrole. Avec 1 ou 10 ou 100 gisements de plus, l’Algérie ne pourra exporter que son quota d’un million de barils/jour. La moindre augmentation ne serait-ce que de 50000 barils/jour doit passer par de longues négociations.

        8
        10
          Zaatar
          17 décembre 2019 - 7 h 20 min

          Je suis parfaitement d’accord. Mais pour l’heure ce n’est pas de cette question qu’il s’agit si tu me le permet. En outre, l’exploitation de ces gisements ne peut se faire avant 5 à 10 ans. Aussi ce dont il s’agit, surtout pour l’Europe, c’est leur avenir dans leur sécurité énergétique. La prévention comme tu dois certainement le savoir et l’anticipation, sont les maîtres mots dans ces questions des occidentaux. Le premier volet dans la loi sur les hydrocarbures permettant d’effectuer des études en offshore a été adopté. Ceci pour régulariser ce qu’ont fait Total et Eni car notre ancienne loi ne le permettait pas. Maintenant ils vont faire en sorte de pouvoir exploiter en offshore…dans un futur proche et bien sur toutes les commodités et tout l’environnement économique mondiale, et toutes les articulations autour de l’exploitation des gisements des hydrocarbures seront discutés, debattus et un terrain d’entente sera trouvé….car il s’agit de l’Europe.

          12
          12
          Anonyme
          17 décembre 2019 - 9 h 41 min

          @Zaatar sur le long terme les européens n’en voudront plus. Dans 25 ans il n’y aura que les pays sous-développés qui utiliseront les énergies fossiles. Comment l’a dit un expert algérien récemment, on a raté le virage sur le plan de la transition énergétique. On a perdu 1000 milliards de dollars alors qu’on aurait pu investir seulement 10 ou 20 milliards dans le solaire par exemple. On a certes été gouvernés par des voleurs, mais c’était surtout des ignares

          29
          10
          Zaatar
          17 décembre 2019 - 16 h 30 min

          Alors l’ami, le renouvelable c’est mon domaine. La production électrique aussi. Je peux t’en parler et te développer le sujet autant que tu veux. Sur la valorisation de la biomasse, les techniques de transformation, les gazogènes, la fermentation methanique, la gazéification, l’électrolyse, le solaire avec le photovoltaïque et le CSP, l’éolien…etc. Celui qui te dira que le kwh électrique provenant du renouvelable est moins cher que celui provenant des combustibles fossiles est un sacré menteur. Pour qu’il soit compétitif il faut imposer une taxe carbone conséquente. Donc, jusqu’au jour d’aujourd’hui, et avec les problèmes financiers dont souffre presque tout le monde je ne pense pas qu’on va basculer vers le renouvelable demain. Tu n’as qu’à voir les résultats des différentes COP successives et la dérive des US sur ce traité. Le gaz pour les centrales électriques a encore de beaux jours devant lui. Lorsque tout sera tari, alors ça sera une autre paire de manches. Et avec le gaz de schiste je te pari ce que tu veux que dans cinquante ans les européens et surtout les US rouleront encore au gaz, sauf peut-être la france si elle se remet encore plus au nucléaire. Et le kwh renouvelable sera toujours plus cher, un peu moins en hybridation avec les fossiles en geberal le diesel. Il est vrai qu’on a un grand Sahara bien ensoleillé pouvant produire de l’électricité grâce au photovoltaïque et au CSP. Il faut un mètre carré de panneaux photovoltaïques pour avoir un kW je te laisse faire le compte. Je passe l’investissement et l’entretien meme si ce dernier est minime. Ce que je veux dire c’est ce n’était pas le moment. Il faut attendre les améliorations.

          2
          2
    SOYOUZ
    16 décembre 2019 - 20 h 24 min

    Les félicitations des pays du monde dit Arabe était immédiates , suivies des autres par la suite, mais est ce une surprise pour le peuple!!! Non, ce n’est un secret pour personne, ils sont tous complices avec le régime mafieux depuis 62 à des degrés différents pour maintenir le pays dans cet état….. le peuple a compris que le seul ami de l’Algérie c’est lui même, et pour causes jusque là le peuple a déjoué plusieurs tentatives de sabotage de sa révolution…Le pays le plus impliqué dans la combine c’est la France par ses interventions et positions toujours ambigus qui laissent supposer que la France est du côté de la révolution pour donner un argument à peine déguisé au pouvoir pour crier à l’intervention de l’ancien colonisateur ce qui désigne inévitablement la Kabylie par sa conscience politique …pour ne citer que l’intervention des députés Français à l’UE pour défendre à quelques jours de l’élection les droits de l’homme en Algérie, une occasion en or pour le régime qui a crié à l’ingérence, idem pour la réponse de Macron qui ne félicite pas mais appelle au dialogue …..Le peuple Algérien doit rester vigilant et continuer le combat en force et en puissance surtout dans l’unité et le pacifisme pour l’objectif commun qu’est l’édification d’un état civil et de droit

    30
    15
    Anonyme
    16 décembre 2019 - 16 h 46 min

    Ces « puissances » occidentales n’ont plus aucune puissance, ils sont toujours méchants bien-sûr c’est dans leur ADN mais ils sont vaincus et impuissants ils comptent sur les mercenaires islamistes et les pauvres pays du Sahel pour faire leurs « conquêtes », peu importe ce qu’ils pensent ou disent ils ne sont plus rien.

    11
    27
    Bibi
    16 décembre 2019 - 16 h 01 min

    En même temps peut-on logiquement en vouloir à ces puissances étrangères de profiter du vide abyssal de nos berzidans!!!
    c’est des Présidents élus démocratiquement avec des feuilles de routes, peut-on leurs en vouloir de vouloir le bien-être de leurs peuples et l’essor de leurs pays!
    En exemple chacun de nous, en allant acheter un bien quel qu’il soit( maison, auto, ou autre). On négocie ,on fait jouer la concurrence, et à un moment le vendeur ne peut plus suivre et il passe la main à son supérieur qui lui tranche, c’est OK ou non. A l’image de ce qui se passe chez nous, le premier péquenot venu, signe des contrats et encaisse les coms. Il y’a deux jours Bensalah et Bedoui ont signé des contrats de gré à gré comme si l’Algérie était une épicerie Arabe. Donc mes amis je n’en veux à aucun de ses dirigeants qui défend les intérêts de son peuple et j’ai même une pointe de jalousie. Par contre j’en veux à mort à tous nos garagouzes qui se comportent en propriétaire de notre pays, et pour qui le plus importants est le montant de la commission et non le montant qui va au trésor public. Pour exemple le montant déboursé pour l’achat de deux frégates Allemandes, en passant directement par le fabricant le groupe Thyssen le montant aurait été de 2 milliards 100 millions de Dollars, mais notre cher et même très chère Kabran est passé par une société Emirati qui à fait l’achat au prix d’usine et nous les as revendu pour un peu plus de 4 milliards de dollars, et bien sûr notre Kabran à gagné dans l’affaire 200 millions de Dollars et les émiratis pas loin des deux milliards. Alors vous voyez nos dirigeants sont mauvais même dans la corruption, limite il aurait pris lui même deux milliards, cela aurait été très grave mais moins grave que donner l’argent du peuple à des Bouguenours.
    C’est pour cela qu’il faut qu’il parte tous sans aucune exception car même dans le mal ils sont incapables alors dans le bien circulez y’a rien à voir.

    77
    23
      Zaatar
      16 décembre 2019 - 17 h 35 min

      Fais le même raisonnement avec le pouvoir qui cherche à défendre ses intérêts. Tout cela est naturel. On n’est pas d’accord avec le pouvoir parce qu’on est lésés, mais on devrait l’être aussi avec ces étrangers parce qu’on est aussi lésés par le pouvoir interposé.

      14
      15
        Bibi
        16 décembre 2019 - 21 h 57 min

        @ Zaatar,
        Malgré nos prises de becs, je suis quelqu’un d’ouvert et de positif.
        J’ai passé un bout de temps à écrire une bafouille pour te répondre mais je l’ai effacée.
        Juste pour te répondre le plus simplement, si tu as une belle bagnole, qui est bien cotée à l’argus , et que demain tu la vends avec un rabais de plus de 50%, qui doit-on blâmer l’acheteur ou le vendeur?
        Par contre si je te laisses l’usage de la même bagnole, qui ne t’appartiens pas , je te fais confiance et que tu la vendes dans les mêmes conditions, qui dois je blâmé et qui est l »escroc dans l’affaire?
        C’est pas le meilleur exemple, mais pourquoi blâmer des gens qui n’ont fait que profiter de la faiblesse et de la cupidité de nos dirigeants, alors que dans les mêmes conditions tout être humain aurait fait pareil.
        Allez sans rancune.

        27
        13
          Zaatar
          16 décembre 2019 - 22 h 39 min

          Prise de bec? Je suis certain que pour ma part je ne fais que répliquer…mais bon, je retiens dans ce contexte les derniers termes de ton post.
          Pour le reste, comme tu dis ce n’est pas le meilleur exemple , quoique je devine l’idée, mais aussi les sujets et les contextes différents induisent forcément des raisonnements et des démonstrations différentes faire.
          Pour ton premier exemple si j’ai une belle bagnole bien cotée à l’Airbus, je ne la vendrais pas. Si je la vends ça sera à pas moins de l’argus. Ni l’acheteur ni le vendeur ne seront à blâmer.
          Dans le second cas tu me fais confiance et je vends la bagnole comme dans le premier cas, puisque tu l’as fait confiance c’est tant pis pour toi car j’avais besoin d’argent et je ne sais pas travailler, et celui à qui je lui ai vendu n’a juste que profiter de l’aubaine.
          Ici il s’agit de personnes dans un contexte ponctuel ou le scénario a peu de chance de se répéter avec les mêmes personnes. Pour le cas qui nous intéresse le phénomène est continue, et dure dans le temps et touche tout un peuple. Tu vas faire le même raisonnement? Moi je ne le ferais pas. Par contre je te citerai le cas ou l’exemple de la Palestine. Celui qui lui fait mal directement est bien l’état d’Israël. Sans les US l’état d’Israël n’aurait peut-être jamais existé (sans les britanniques aussi pour une grande part), qui est le bourreau de la Palestine au final?
          Sans rancunes sincèrement.

          9
          14
    Felfel Har
    16 décembre 2019 - 15 h 13 min

    On a souvent répété sur ce site qu’en relations internationales, les pays n’ont pas d’amis, mais des moments d’amitié, fortement dépendants de leurs intérêts bien compris. Un gouvernement, fort de la légitimité dont l’a investi son peuple et ses institutions, négocie en position de force pour défendre ses options, ses choix son indépendance. A contrario, un gouvernement en mal de légitimité, fantôche s’expose à des pressions, voire à des chantages, ce qui l’oblige, comme c’est le cas aujourd’hui aprés ces élections-bidons, à lacher du lest, à échanger sa reconnaissance contre une partie de sa souveraineté sur les ressources du sol et du sous-sol qui font saliver ces pays.
    La loi scélérate sur les hydrocarbures procède de cette logique, quitte à paupériser davantage le peuple en le privant de ressources financières nécessaires à son développement socio-économique. Les contrats de complaisance sont un autre exemple. L’OAIC ne continue-t-il pas à sauver les céréaliculteurs français en achetant des quantités importantes de blé qu’ils ne peuvent pas écouler ailleurs. Et pourtant, on nous avait annoncé une récolte record!
    Autre exemples:1- Les « brillants » cadres de Sonelgaz (qui ont donné deux ministres de l’Énergie) qui ont tué le projet DESERTEC avec l’Allemagne ( et qui ont permis au Maroc de rafler la mise) ne viennent-ils pas de reprendre langue avec ce pays pour s’attirer les bonnes grâces de Frau Angela? Et pourtant un ministère dédié au développement des énergies propres, comme le solaire et l’éolien, s’imposait depuis longtemps (si le Conseil Supérieur de l’Énergie n’avait pas été forcé par Bouteflika-obnubilé par le pétrole et le gaz alors que le pays regorge de ressources minières- à hiberner pendant 20 ans). 2- Pourquoi tarde-t-on à exercer notre droit de préemption, s’agissant de l’affaire Total, fer de lance du néo-impérialisme français? 3- Pourquoi est-on revenu sur la décision de mettre fin au montage de voitures en CKD? Réponse: sur simple contestation des groupes Renault et Peugeot auprès de leurs autorités.
    Un président mal élu, quand bien même il est adoubé par l’institution militaire, reste vulnérable et faible, ce qui réduit sa marge de manoeuvre et son influenve vis-à-vis de l’extérieur. Il sera toujours l’obligé de ces pays qui l’ont reconnu. Il fera de nous, peuple d’en-bas, les vrais dindons de la farce.
    Une victoire à Pyrrhus pour GS et ses hommes de main!

    59
    18
      Bibi
      17 décembre 2019 - 9 h 48 min

      @ Zaatar,
      Pour moi le sujet de la Palestine est très sensible car ma famille l’a payée par le sang. Un être cher de 23 ans à été envoyé par nos gouvernants mourir sur une terre qui n’est pas la nôtre et sans que l’on ne soit au courant.
      Nous l’avons su le jour où il nous ont ramené son cercueil, ce jour il est passé dans les pertes et profits.
      Ce jeune était un être cher, très cher, appelé pour passer son service national et …..
      Donc je m’excuse si moi je ne parlerai jamais de la Palestine
      car mes idées la dessus certes ne seront pas objectives l’affect prendra toujours le dessus. Je sais que nous ne sommes pas là seule famille en Algérie dans ce cas. Mes les blessures de la guerre et la perte d’êtres chers étaient encore assez présents et voilà ma famille replongée dans un autre drame. Donc je m’excuse de ne pouvoir aller sur ce terrain.
      Quant au mauvais exemple, j’en conviens volontiers, mais mon idée est que quiconque peut faire de bonnes affaires, ne se privera jamais de les faire et ce n’est pas aux autres de nous protéger ou d’être compatissant avec nous, c’est à nos dirigeants de le faire, et si ils ne le font pas où font passer leurs intérêts personnels avant, c’est que c’est eux qu’ils faut blâmer.

      39
      11
        Zaatar
        17 décembre 2019 - 16 h 52 min

        Sincèrement désolé.

        15
        2
          Bibi
          17 décembre 2019 - 21 h 36 min

          @Zaatar,
          Merci, mais c’est la vie, j’ai eu un prof de philo qui un jour nous a dit une phrase que j’ai toujours gardé. « Un homme qui est né pour être pendu ne sera jamais noyé »..
          Le Fameux Mektoub!!
          Courage à toi et surtout sache que « la vie est une S….
          qu’il faut chérir de toutes ses forces. »
          ce n’est pas de moi mais de Frederic Deghelt.

          12
    Patriote 57
    16 décembre 2019 - 14 h 54 min

    Les dirigeants occidentaux cachent leur satisfaction par hypocrisie, ils veulent que le système mafieux perdure pour 2 raisons essentielles économique et politique, je m’explique sur le plan économique, ils veulent continuer à profiter des richesses du pays au détriment de son peuple d’une part et d’autre part ils craignent que la diaspora algérienne retourne au pays et sur le plan politique comme ils sont tous sous commandement des sionistes les occidentaux ne veulent pas que les peuples musulmans se soulèvent pour réclamer leurs droits dans leurs pays respectifs , ce qui chamboulerait leurs plans d’écraser davantage ces pays pour justifier l’occupation de la palestine et du sahara occidental . Cette dernière décennie les responsables occidentaux passent leur temps à voter dans leurs pays respectifs des lois dictées par les sionistes et le reste du temps ces derniers les font promener de monument aux morts aux inaugurations de stèle à la mémoire de leurs criminels. Voila le quotidien des ces responsables occidentaux . Je demande à mes compatriotes de ne pas arrêter le hirak avec toujours civisme et pacifisme pour une Algerie libre et démocratique au sens propre du terme . La victoire est pour bientôt ! Quant aux monarchies du golfe qui se sont precipités pour feliciter un president placé avec ruse et tricherie , ils n’ont pas à ce rejouir de sitôt , je leur dirai que le peuple n’a pas dit son dernier mot . Ces monarchies vont devoir comme d’habitude arroser leurs maîtres occidentaux pour financer leurs PIB ainsi que le terrorisme afin de se maintenir au pouvoir . La lutte sans violence continue . Ne lâchons rien ! Vive la patrie .

    68
    21
    Brahms
    16 décembre 2019 - 13 h 51 min

    Tous ces européens américains ne sont pas fiables, ils jouent avec les populations mondiales au gré de leurs intérêts car énormément de déficits publics. Ils veulent faire payer leurs factures à ces populations ainsi qu’à leurs états.

    Les exemples sont nombreux : Création de Daesh et Al Quaïda par les américains et saoudiens servant de prétextes pour intervenir en Irak, Syrie, Yémen, Libye.

    Péchés capitaux via la corruption qui permet de corrompre des élites pour ensuite manipuler le pays ciblé (Algérie) pour faire main basse sur les ressources naturelles.

    Et, quand le peuple n’arrive pas à s’occuper de son pays, ce sont les autres pays qui s’occupent de lui.

    66
    18
    Anonyme
    16 décembre 2019 - 13 h 15 min

    La démocratie dans les pays kharabo-musulmans n’engendre que la violence,les guerres et la désolation. Ces peuples vivent encore dans des mythes,et des fantasmes des religieux . Ils n’ont que haine et rancœur pour l’occident, passant leurs journées à le maudire et l’injurier. Ils veulent effacer toute trace de vie sur terre pour qu’il n’y ait plus personne pour témoigner de leur retards abyssaux et de leur état d’aridité intellectuelle.

    55
    25
    Aux voleurs!
    16 décembre 2019 - 13 h 15 min

    Les Occidentaux, les Orientaux, et ceux du Milieu ont curieusement et promptement retrouvé l’usage de leurs yeux, de leurs oreilles et de leurs esprits et se précipitent pour féliciter un voyou rejeté par le peuple, imposé par les généraux-commerçants-trafiquants-corrompus mondialement connus, indignes héritiers des vrais officiers de l’ALN. Ils n’ont livré aucune bataille et sont bardés de médailles imméritées. Depuis 10 mois les Algériens n’ont cessé de réclamer le minimum : l’indépendance et la liberté. Aucun pays, aucune organisation étatique ou internationale n’ont entendu les cris, les protestations, les vociférations pourtant pacifiques de notre peuple. Ni entendu parler des répressions, des emprisonnements. Aujourd’hui, leur hypocrisie refait surface, sans en avoir été vraiment loin. Ils se précipitent pour féliciter le satrape leur serviteur, leur président. Il n’est pas notre président qu’on se le tienne pour dit. Nous les avions déjà averti, lors de nos marches. Mais ce jour, ils ont bien entendu les proclamations mensongères, des résultats du vote, ils ont aussi fermé les yeux et bouché les oreilles sur les préparatifs criminels pour renouveler le contrat de la dilapidation des richesses de l’Algérie et de l’écrasement de son peuple. Ils n’ont rien entendu, car cela leur convenait à merveille. Au contraire ils ont tout fait pour le faire taire, empêcher tous les médias de s’exprimer en sa faveur. Rien. Les Algériens après avoir subi la honteuse collusion entre les « terroristes islamistes » invention géniale de ces prédateurs dans les années 90, pour détruire le pays, peuple et terre, auraient dû s’en douter. Ils s’en sont doutés à la longue. Tout cela rien que pour assécher nos richesses, voler nos richesses et même celles de nos enfants.
    * De toute façon, nous avons, nous les Algériens, totalement perdu confiance en les autres pays, deux cents environ, tous membres de l’ONU, qu’ils disent. Nous avons perdu confiance en l’Humanité. Elle n’a rien d’humain. Nous ne croyons plus en ces « organisations humanitaires » des droits de l’Homme et de leurs balivernes trompeuses sur les droits d’expression et la liberté. Foutaises que tout ça. Nos frères palestiniens en savent quelque chose. L’Onu est plus que jamais un Machin, J’ajouterai inutile et même complice. Personne ne nous a aidé et ne nous aidera, il ne faudra donc pas s’attendre de notre part à des reconnaissances, des remerciements ou des manifestations de solidarité ou des effusions de sentiments glorifiant les pseudo-amitiés algéro-blablabla. On préfère le dire franchement. Sans hypocrisie. Nous devons comprendre que nous n’avons pas d’amis et que nous devons nous y faire. Service, service, camarades après, comme disaient les anciens.

    59
    23
    Zaatar
    16 décembre 2019 - 12 h 55 min

    En gros c’est ce qu’on dit depuis le début. Tebboune est le président légitime qu’on le veuille ou pas. Et que ce qui intéresse les étrangers c’est juste leurs intérêts, comme invoque dans, l’article en sous entendu pour l’UE à propos des accords conclus entre sonatrach et les compagnies pétrolières européennes TOTAL et ENI en secret pour leur sécurité énergétique. Ce qui les inquiète c’est juste l’instabilité politique. Gageons qu’ils verront d’un mauvais œil l’introduction du hirak en parti politique.

    59
    39
      Anonyme
      16 décembre 2019 - 15 h 33 min

      Tiens tiens, Zaater qui parle d´introduction du hirak en parti politique, lui qui a été toujours la structuration du hirak.
      Le hirak, un parti de l´opposition, voilà comment reconnaitre indirectement le futur gouvernement, ce qui est en soi constructif.
      Le hirak fera sa mu et, tout rentrera dans l´ordre.
      En fin de compte, l´intelligence triomphera!

      7
      18
    Anonyme
    16 décembre 2019 - 12 h 27 min

    1 – Islande. Quand tout un peuple refuse le diktat des financiers (Courrier international – Publié le 07/04/2011″
    « … La crise a poussé les Islandais à faire tomber leur gouvernement et à rejeter le sauvetage des banques privées. Une “révolution citoyenne” passée trop inaperçue …  »

    2 – Algérie. Quand tout un peuple refuse le diktat des militaires.
    Le sort est entre nos mains et avec la volonté de tous, d’une approche pacifique et fraternelle et ne compter que sur nous-mêmes et surtout, ne pas tomber dans les pièges de la division.

    61
    19
    Anonyme
    16 décembre 2019 - 12 h 16 min

    « On est jamais mieux servi que par soi-même »,si on veut vivre dans un pays de droit c est à nous de le réaliser.
    Toutes ces puissances ne sont arrivés à ce degré de démocratie qu après de luttes difficiles et constantes de leur peuple contre la classe dirigeante et le clergé .
    C est notre travail et personne ne viendra nous aider, nous avons des femmes et des hommes courageux et on y arrivera tôt ou tard….

    58
    19
    58 ans
    16 décembre 2019 - 11 h 41 min

    3 raisons raisons qui obligent l’Occident à reconnaître Abdelmadjid Tebboune la tune,la tune la tune
    DIEU maître dans le ciel l argent maître sur terre

    26
    20
    Ma Vérité
    16 décembre 2019 - 10 h 27 min

    Lorsqu’un pays riche et mal gouverné ceux qu’ils recherchent les pays rapace et vautours pour tirer profil, le reste ils s’en moquent et sa population encore plus, nous n’avons pas de vrais dirigeants nous avons des voyous aux cols blanc et une mafia politico militaire, où ils sont capables de bradé le pays pour quelques centaines d’euros

    57
    22
    Les affaires d'abord le camarade c'est aprés
    16 décembre 2019 - 9 h 58 min

    J’ai beaucoup aimé le contenu de cet papier, c’est un vrai régal, c’est de la géopolitique pure, il retrace simplement l’immense et hypocrite cynisme du monde, de toutes les manières, l’élite et la classe dominante dans le monde tente de construire le consentement par la propagande et la manipulation, quand elle peut afin d’obtenir l’assentiment des masses, Walter Lippmann aux USA a largement développé le siècle dernier par exemple, quand les peuples tentent de se rebeller, partout l’élite et la classe dominante n’hésite pas à faire appel à la violente, ce que fait actuellement Macron d’abord aux gilets jaunes puis à l’ensemble de son peuple est très inquiétant pour un pays dit moderne et démocratique, cela montre le fossé existant entre les propos et la réalités des rapports de forces quand il s’agit des intérêts des uns et des autres, christopher lasch le décrit très bien dans la révolte des élites, Yeah, business as usual, my friend.

    56
    19
    ABOU NOUASS
    16 décembre 2019 - 9 h 54 min

    Le Hirak a bien compris ça mais nous devons quand même savoir des fois interpréter certains allusions bien exprimées de l’Etranger et en analyser le contenu.

    Nous ne compterons que sur nos concitoyens , notre énergie et notre pugnacité pour arriver à notre but et nous ne ferons pas marche arrière, qu’on se le dise bien.

    110
    24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.