Crise libyenne : Haftar et Al-Sarraj s’engagent à un cessez-le-feu «dès que possible»

Selon un projet de déclaration diffusé ce mardi par la présidence française, les deux principaux rivaux dans la crise libyenne – le chef du gouvernement de Tripoli Fayez Al-Sarraj et le maréchal Khalifa Haftar, qui se trouvent actuellement à Paris – s’engagent à un cessez-le-feu et à l’organisation d’élections «dès que possible».

«Nous nous engageons à un cessez-le-feu» et «nous prenons l’engagement solennel d’œuvrer pour la tenue des élections présidentielles et parlementaires dès que possible», ont convenu MM. Al-Sarraj et Haftar, qui doivent se rencontrer cet après-midi sous l’égide du président français Emmanuel Macron, selon ce projet de déclaration.

R. I.

 

Comment (2)

    Raselkhit
    25 juillet 2017 - 15 h 44 min

    C’est vraiment prendre le lecteur Algérien pour un gogo Que le président Macron pour faire avaler ses échecs aux électeurs français essaie de leur faire croire qu’il a du poids à l’international passe .Ces braves hommes Maréchal et compagnie attendait Macron pour s’entendre alors que le mùonde entiers essaie de les réconcilier voilà plus de 3 ans « Zorro est arrivé « 




    0



    0
    Klam....
    25 juillet 2017 - 15 h 26 min

    La france tient bien son rôle du pompier pyromane en lybie..Le pyromane sarkozy allume le feu avec tout ce qui a engendrer des centaines de morts l anarchie et la destruction d un pays et vient par la suite le pompier macron essayer d eteindre le feux et de rétablir la paix….Si vraiment il y aurait une justice sur cette terre, un certain nombre de décideurs et de comploteurs occidentaux et autres rendraient des comptes et croupiraient derrière des barreaux…Ce n est pas demain la veille que le TPI de la Haye ce tribunal à deux vitesses jugera les grands et vrais criminels……




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.