Kamel Rezzag-Bara inhumé au cimetière d’El-Alia à Alger

inhumation, Rezag-Bara
Foule nombreuse au cimetière d’Al-Alia pour l’enterrement de Rezag-Bara. New Press

Le conseiller à la Présidence de la République, Kameld Rezag-Bara, a été inhumé aujourd’hui au cimetière d’El-Alia, à Alger. Une foule nombreuse a accompagné le défunt à sa dernière demeure. L’affliction se lisait sur tous les visages tant Kamel Rezag-Bara était connu pour ses grandes qualités humaines, respecté et aimé de tous.

Les plus hautes personnalités de l’Etat ont assisté aux funérailles, en tête desquelles le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, le président de l’APN, Saïd Bouhadja, le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, le directeur de cabinet de la Présidence de la République, Ahmed Ouyahia, et le frère du président, Saïd Bouteflika.

Conseiller à la Présidence de la République où il était très écouté par le président pour sa grande maîtrise des dossiers sensibles dont il avait la charge – terrorisme et crime transnational –, Kamel Rezzag-Bara a toujours privilégié la discrétion et le travail accompli sans fracas aux feux de la rampe. Bien que connu par l’opinion à travers ses interventions publiques, le défunt ne cherchait ni gloire ni fortune et ne briguait ni poste politique ni fonction prestigieuse. Il se dédiait pleinement aux causes justes pour lesquelles il se sacrifiait sans se ménager jusqu’au dernier souffle.

Ceux qui l’ont côtoyé sont unanimes à affirmer que sa force intellectuelle était jumelée à une grande modestie qui faisait qu’il n’imposait jamais ses points de vue mais les exposait et les défendait tout en prêtant une grande attention à ceux des autres.

Avec la disparition de cet honorable enfant de l’Algérie, c’est tout le pays qui perd une de ses matières grises les plus éminentes.

K. B.

Commentaires

    Amcum
    26 juillet 2017 - 16 h 16 min

    AP, (ou un des lecteurs) est-il possible de nous eclairer sur la rêgle suivie pour être inhumé au cimetière d’El-Alia ? Abdelhamid Mahri et d’autres figures historiques et politiques par exemple ne l’ont pas était. C’est clair qu’on ne peut inhumé toute la génération de novembre !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.