Tebboune-FCE-UGTA : une rencontre pour la réconciliation ou le divorce ?

Tebboune, Haddad, Sidi Saïd, FCE, UGTA
Le Premier ministre mettra-t-il les points sur les «i» ce dimanche ? New Press

La mèche de la brouille entre le Premier ministre, d’un côté, et les patrons du FCE et de l’UGTA, de l’autre, ne s’est pas encore totalement éteinte qu’une rencontre vient d’être programmée pour, dit-on, préparer la prochaine tripartite. Sur fond de ce qui semble être un «règlement de comptes» entre l’Etat et le très médiatique Ali Haddad, Abdelmadjid Tebboune s’apprête à réunir les partenaires sociaux pour échanger sur les nouvelles orientations économiques dont on entrevoit une remise en cause de plusieurs chantiers entamés par son prédécesseur, Abdelmalek Sellal.

Bien qu’amplifiés par les médias, les choix de l’ancien Exécutif «contestés» par le nouveau gouvernement ne seront pas remisés au placard mais connaîtront des ajustements. Il en va ainsi du dossier du montage automobile qui a défrayé la chronique, suite à la dénonciation par le nouveau ministre de l’Industrie de ce qui est qualifié à demi-mot de «supercherie». Bedda s’attaque ainsi frontalement à Bouchouareb mais également à Sellal qui s’étaient empressés de défendre Tahkout, en affirmant que son usine de Tiaret était «aux normes» et que le taux d’intégration était «conforme» aux cahiers des charges. L’inauguration par Sovac de son usine de montage à Relizane ce jeudi, en présence de représentants du gouvernement, prouve que le projet entamé par Sellal visant à asseoir une industrie automobile en Algérie n’a pas été, et ne sera pas, abandonné.

Hier, Ali Haddad a répliqué en affirmant que l’Etat lui devait plus de dix milliards de dinars pour les projets achevés et dont la facture n’aurait pas été honorée par le client. Cette réaction fracassante du patron de l’ETRHB et le chiffre mirobolant qu’il cite confirment, paradoxalement, que le patron du FCE avait le quasi-monopole sur les marchés dans le domaine des travaux publics. Il devra sans doute expliquer à l’opinion comment cette expansion rapide de son groupe a pu être possible en seulement quelques années et pourquoi sa fortune a été bâtie sur des commandes émanant exclusivement de l’Etat.

De son côté, Abdelmadjid Sidi Saïd essaye tant bien que mal de se sortir de la tempête qu’il a soulevée au sein de la centrale syndicale après son soutien ouvert au patronat. Un soutien qui suscite moult interrogations. Hier toujours, le secrétaire général de l’UGTA a fait signer à ses douze secrétaires nationaux un document dans lequel ils affirment prendre fait et cause pour leur chef. L’ont-ils fait de leur propre gré ? Rien n’est moins sûr.

Que cache toute cette agitation ? On devrait y voir plus clair ce dimanche.

Karim Bouali

Comment (42)

    mzoughene
    3 août 2017 - 13 h 17 min

    Citation :
    « cette phrase date de1920 ! elle provient de la philosophe russe et américaine Ayn Rand »
    Quand vous vous rendez compte que pour produire, vous avez besoin de l’autorisation de quelqu’un qui ne produit rien….Quand vous rendez compte que l’argent, c’est pour ceux qui font des affaires non pas avec des biens mais avec des faveurs…….Quand vous vous rendez compte que beaucoup sont devenus riches avec des pots-de-vin et une influence plus que pour leur travail, et que la loi ne nous protège pas de ces individus, mais qu’elles les protèges eux….Quand vous vous rendez compte que la corruption est récompensée et que l’honnêteté mène vers le sacrifice de soi-même………..Alors vous pouvez dire sans avoir peur de vous tremper, que la société est condamnée.




    0



    0
    Benhabra brahim
    29 juillet 2017 - 2 h 16 min

    Comme dit l adage:.. »mieux vaut un bon divorce qu’une… mauvaise reconciliation ».
    Et si le gars est polygame, ça va etre des divorces en cascade???!!… En fait je pense que ces « 3 hommes et un couffin » vont nous concocter une sacrée loi des finances 2018. Parce qu’au final leur point commun c est l argent, que l argent, toujours l argent.




    0



    0
    Mimi
    28 juillet 2017 - 23 h 51 min

    Sid-Said et Les 12 salopards ça rappelle un film western. Mr Tebboune débarrasser le pays de la vermine qui a détruit notre économie.




    0



    0
    Anonyme
    28 juillet 2017 - 11 h 52 min

    Comment ça finira ce dimanche ? Et bien par des accolades et des bousboussades.
    On a été chargé de faire comprendre à Ali Haddad soupçonné de vouloir s’émanciper de l’allégeance qu’il a prêtée, qu’il doit déclarer haut et fort que son allégeance au système est toujours en vigueur, sinon gare à lui.
    Le message a été reçu 5 sur 5 et d’une pierre 2 coups, Ali Haddad et le patron de la centrale syndicale déclarent bruyamment leur l’allégeance indéfectible au système. Tout rentre dans l’ordre, tout le monde il est beau tout le monde il est gentil.




    0



    0
    Cheikh kebab
    27 juillet 2017 - 21 h 13 min

    Le politologue Boukherouf l’avait bien dit: c mise scènes,du théâtre,ils se sont pris au sérieux et on leur a dit de se calmer. Tous se réclament du predident,tous soutiennent le programme du président,on voit pas comment ils vont se chamailler? C ça la démocratie,tant que le peuple ne choisit pas ses représentants de manière consciente ca sera comme ça. Les syndicalistes demandent au président de destituer leur sg? Des militants FLN demandent au président de destituer ould Abbas..?? Où est ce qu’on a vu ça ?? C aux militants,aux syndiqués de destituer ou non leur sg. C la preuve que nous ne sommes pas mûrs pour la démocratie,boumediene l’avait bien compris. D’ailleurs vers la fin,en 78 il a créé la 1ère APN sous parti unique mais avec des députés de valeur,de vrais patriotes qui défendaient l’intérêt général,des débats dans un seul parti mais plus francs et plus fructueux que maintenant avec 60 partis. Bouteflika compagnon de boumediene sait ce qu’il fait.




    0



    0
    jair57
    27 juillet 2017 - 16 h 09 min

    Un simple coup de gueule et au mauvais moment voulu par une partie du clan comme au temps de Saidani et remis a sa place par l’autre partie.Ni assainissement de l’argent sale ni rien du tout.Tout edt rentre dans l’ordre et Chah fi ceux qui ont cru qu’il y a revolution et que les choses vont changer.
    Un rappel a l’ordre pour ceux qui songent a un projet politique…




    0



    0
    Hamel
    27 juillet 2017 - 15 h 05 min

    On parle du chat Ghoul et c’est bien, mais on ne dit pourquoi Ahmed Ouyahia préfére se cacher comme une taupe dans son terrier alors que d’habitude chaque fois qu’il y a une crise , il prend tout de suite le micro ! Lui aussi n’aurait-t-il peur qu’on soulève le voile sur ses affaires ????




    0



    0
    Tataouine Les Bains
    27 juillet 2017 - 14 h 57 min

    Il n’y aura pas de réconciliation puisqu’il n’y a jamais eu de divorce prononcé officiellement par les grands manitous d’El Mouradia !!




    0



    0
    y en a marre
    27 juillet 2017 - 14 h 41 min

    La majorité écrasante du peuple a trouvé son compte en cette médiocrité, un peuple à majorité de médiocres qui ne pense qu’à s’enrichir n’ayant aucun souci pour les générations futures
    Ouallahi el adhim rien ne changera tout est pourri
    C’est l’époque d’ouled lehram qu’engraissent les gouvernants pour leur silence




    0



    0
      jair57
      27 juillet 2017 - 16 h 11 min

      Nous dommes reellement dans une INAPTOCRATIE




      0



      0
    MELLO
    27 juillet 2017 - 14 h 28 min

    Scénario de la pièce de théâtre, jouée à quatre, car le quatrième est derrière le rideau:
    –  » Ya si Abdelmadjid, tu sais bien que notre administration , à tout les niveaux, est constituée de bras cassés qui attendent juste la fin du mois pour être payés, alors s’il te plait laisse tranquille ce kabyle d’ Ali, d’ailleurs même l’autre est un kabyle .
    – Si Said, laisse moi faire, je sais ce que je fais, car pour rendre la confiance au peuple , il faut s’attaquer à tous ces nouveaux riches que l’Etat engraisse.
    – Non, si Abdelmadjid, non,ce Ali est un vrai requin, d’ailleurs il vient d’une ville côtière, il peut nous faire ressortir toutes nos affaires , nos détournements et toute cette corruption qu’on porte au bout du fusil. Tu sais qu’au fond, il a raison de parler des retards de paiements, car notre administration est verrouillée. La confiance avec le peuple , tu la cherches au niveau de toutes tes sorties sur le terrain, pour donner l’impression que tu travailles.
    – Comme vous voulez , ya si Said, je vais l’appeler pour une « réconciliation  » ou un dialogue. Quand à l’autre de l’UGTA, il est aussi kabyle, mais il s’est mis dans de beaux draps, lui qui ne comprend rien à notre jeu tout comme ce peuple qui se laisse berner.
    Devant cette situation, que peuvent nous dire les moralistes et les analystes à deux balles qui nous parlaient, en mai dernier, d’un choix fondé sur des convictions de la part de presque 70% des électeurs? Force est de constater, malheureusement, que le sommeil dans lequel est plongé le peuple algérien ne véhicule aucun message politique.




    0



    0
      y en a marre
      27 juillet 2017 - 14 h 48 min

      le quatrième on ne l’a pas entendu depuis près de six ans
      tenant en otage toute une « nation »




      0



      0
        MELLO
        27 juillet 2017 - 20 h 46 min

        Le problème majeur, en ce pays, pourquoi l’Etat a-t-il si peur au point d’interdire à ses propres clones de prendre la parole en public? Hier , il les a protégé d’un passé douloureux, il leur a permis d’étudier et d’avoir des bac+ 10 avec l’argent de la dictature et de construire des richesses colossales en grimpant plus haut sur le podium de la gloire et de la notoriété, aujourd’hui il leur interdit de s’exprimer ou d’animer des conférences. Quel crédit ont donc ces clones pour provoquer de telles secousses telluriques dans les rangs du régime? Honnis par le peuple et les partis, on se demande comment ces zouaves, ces nomades solitaires font-ils si peur à l’Etat algérien? Sauf si … le scénario est bien ficelé et que les acteurs ne meurent jamais à la fin. Par conséquent, la question qui se posera dans peu de temps sera la suivante : comment réagiront les différents ACTEURS se disputant le pouvoir ? De la même manière, pour l’équilibre du pouvoir –à défaut que ce soit la séparation des pouvoirs selon Tocqueville –, les différents acteurs arriveront-ils à désigner un candidat capable de les fédérer ?




        0



        0
    y en a marre
    27 juillet 2017 - 14 h 07 min

    Finalement ce n’était que du cinéma cet épisode Tebboune Haddad ce dernier a reçu une invitation du premier ministre pour cette réunion
    Allez dégagez il n’y a plus rien à voir
    A VOMIR VRAIMENT alors qu’on croyait à un petit espoir pour canaliser la cosa nostra
    FIN




    0



    0
    akildar
    27 juillet 2017 - 12 h 30 min

    La révolution algérienne a été pensée par des génies qui ont tout donné,même leur âme.Les fous ont combattu le colonialisme (otan).Et les lâches ont profité et emprofite toujours.




    0



    0
    abcd...
    27 juillet 2017 - 12 h 18 min

    Monsieur Poutine a décrit l’oligarque comme une personne qui fais sa fortune grace a ses connaissances au pouvoir, pas a son savoir-faire ni a sa capacité de concurrence. c’est exactement le cas de Mr Hadad et bien d’autres en Algérie.
    J’espère que la prochaine réunion de Teboune, sidi said et Hadad sois la même que Mr Poutine a fait avec les oligarques Russes, qui a fini par remettre chaque’un a sa place. depuis la Russie a retrouvé sa place de deuxième pole sur la scène internationale, le salaire a grimpé de 700 a 2500 roubles, les russes et la Russie vont beaucoup mieux grace a un grand Mr qui s’appelle Vladimir Poutine.
    si Mr Teboune a la même stature que Mr Poutine il doit faire la même chose, c’est a dire tailler les mauvaise herbes pour ne pas gêné les bonnes. man ghachana fa laysa minna. allah yehfad bladna inchallah.




    0



    0
      MELLO
      27 juillet 2017 - 13 h 36 min

      Vladimir Vladimirovitch Poutine est loin , très loin de tous ces pantins qui font semblant, car Le Président Russe ne fait pas semblant. Questionné sur le secret qu’il garde autour de sa vie de famille, le président russe a annoncé être grand-père de deux petits-enfants, révélant pour la première fois leur existence à la télévision russe. « En ce qui concerne mes petits-enfants, l’un va déjà au jardin d’enfants. Comprenez cela : je ne veux pas qu’ils grandissent comme des princes, je veux qu’ils grandissent comme des gens normaux », s’est expliqué le président russe, ajoutant que « l’un est né récemment ». Lors de sa quinzième séance annuelle de questions-réponses intitulée « Ligne directe », durant laquelle les Russes sont invités à poser leurs questions directement au Président. Les nôtres sont loin , très loin de tout ça.




      0



      0
        abcd...
        27 juillet 2017 - 15 h 17 min

        je suis d’accord avec toi pour l’état actuel de la Russie et de la grandeur de son président, c’est ce que j’ai écrit précédemment. l’état de la Russie de Gorbatchev et de Yeltsin était pire que l’état de l’actuelle Algérie. les oligarques pillait le pays, le président était alcoolique, le peuple ne trouvait pas à manger… je pense que l’exemple de la Russie est le plus proche de la situation de notre pays. je pense qu’en Algérie il y a des hommes et des femmes honnêtes et très intelligents qui donneront leur vie pour la patrie. c’est dans se sens que j’ai comparé les deux pays, peut-être que Mr Tebboune a la stature de Mr Poutine et fera le boulot pour le bien du pays. sinon on attend notre poutine, qui sera juste un homme de bonne famille comme il en existe beaucoup dans notre noble pays. nos martyrs en dit long sur notre brave peuple.




        0



        0
    T'zagate
    27 juillet 2017 - 12 h 07 min

    Ya el khaoua , il y a quelque chose que je trouve bizarre ! Est-ce que vous avez remarqué ou pas qu’on parle de Bouchouareb, de Sidi Said, de Haddad, de Khelil, de Khelifa, de Ould Keddour etc… etc… mais tout le monde oublie GHOUL dit « El Ghoul de l’auto route Est-Ouest » , projet qui n’est pas encore clôturé. L’affaire de l’autoroute Est- Ouest en principe çà dépasse en dollars beaucoup de projets où seraient impliqués les premiers cités !
    Il ne faut pas oublier que ce projet a été estimé au départ entre 10 à 11 milliards de dollars …AVEC … les aires de repos etc.. etc.. mais il a dépassé allégrement les 18 milliards de $ …SANS… les aires de repos etc.. etc… ! Qui peut nous expliquer comment ce chat de Ghoul a-t-il fait pour se faire oublier complétement ?? A mon avis d’expert théologien, je pense que c’est en raison de plusieurs Omra et de Hadj qu’il a effectuées, ce en quoi Dieu lui aurait tout pardonné, lavé ses os de toutes ses turpitudes et compromissions et enfin protéger du mauvais œil !!! Eh oui çà paye le pèlerinage finalement !!!




    0



    0
      zaatar
      27 juillet 2017 - 12 h 53 min

      Pour répondre à votre question, Ghoul est un prestidigitateur, il a l’art des tours de passe passe et il est intriqué quantiquement à chakib Khelil…cela lui donne une infinie de possibilités à se mouvoir partout dans l’espace et à tout moment.




      0



      0
      Hamel
      27 juillet 2017 - 13 h 18 min

      @T’zagate , vraiment vous avez bien fait de nous rafraîchir la mémoire ! Mais iIl ne faut pas oublier que Ghoul veut dire « ogre » , wouuh, wouuh, çà fait peur surtout s’il est bien vu à partir des cieux !!




      0



      0
        Hamel
        27 juillet 2017 - 13 h 21 min

        D’ailleurs même Neggaz, le troublant spécialiste de la vidéo n’en a jamais parlé ! Pourquoi ?????




        0



        0
      Midou
      27 juillet 2017 - 13 h 45 min

      Saidani, Ghoul et Benyounes sont dans le collimateur de Teboune cités par un journal.




      0



      0
        T'zagate
        27 juillet 2017 - 14 h 53 min

        @Midou. Merci pour l’info, mais quel est ce journal ?




        0



        0
    Anonymaoui
    27 juillet 2017 - 11 h 58 min

    Il n’y aura ni réconciliation ni divorce puisque les trois font un unique et indissociable seulement en période de vaches maigres ils montent des scénarios et se répartissent les rôles pour continuer à profiter des deniers publics en faisant trimer le ghachi que nous sommes. Ne nous étonnons pas si haddad obtient gain de cause et se fait rembourser les 1000 milliards qu’il réclame sous les applaudissements de sidhoum said et tebboun qui avouera alors qu’il a été induit en erreur.




    0



    0
    selma
    27 juillet 2017 - 11 h 33 min

    J’espère que ce sera un divorce qu’il faudra consommer le plus rapidement et notamment avec ces deux lascars




    0



    0
    T.F
    27 juillet 2017 - 11 h 27 min

    réhabilitation de l’Etat NATIONAL républicain et algérien et résorption du déficit séculaire de la notion et du concept de l’Etat chez les algériens:
    Pour construire une Algérie forte, prospère et pérenne, il faut la primauté de l’Etat qui doit éduquer le Peuple et l’élever vers le Haut, le Meilleur et l’Excellence, donc Tout se fait à la base dans l’état par l’Etat (DAWLA ! le mot doit bien remplir la bouche et l’esprit comme le prononçait Zeroual).
    Sans l’Etat, c’est à dire son Institution Régalienne, son Imperium, son Capital Symbolique, sa Puissance Publique et sa présence Quotidienne, rien ne se fait en Algérie comme Dawla, comme Peuple, comme Nation et comme avenir.
    Comment voulez-vous que les algériens apprennent la Culture de l’Etat, la discipline civique et républicaine, la pédagogie de l’intérêt général, la nécessité patriotique, le respect du citoyen et de la nation, le respect de la notion de Gouvernement et de puissance publique, le respect des dirigeants etc.. si l’algérien voit dans son quotidien des fonctionnaires en claquettes, mal habillés, les chaussures mal cirées, l’air hagard et resquilleur, des bureaux insalubres, sans majesté, sans confiance, sans lustre et sans attrait comme des repaires de bandits, des bâtiments publics de Souveraineté et de Science mal conçus, sans Prestige, mal construits, bidonvillisés et insalubres qui sentent la pisse et la paresse…
    PIRE QUE cela et il faut le dire crûment, (on doit dire les choses qui nous font mal) comment voulez-vous que l’algérien se respecte lui-même et son Etat quand il voit que les vieux bâtiments de l’administration coloniale, les vieux lycées, les vieux marchés ont plus d’Excellence, plus de Solennité, plus de Pompe que les nôtres, pourtant dans une Algérie riche et souveraine mais qui sont construits par des MALFRATS et avec MAUVAIS GOUT…




    0



    0
    Anonyme
    27 juillet 2017 - 11 h 17 min

    « Ali Haddad a répliqué en affirmant que l’Etat lui devait plus de dix milliards de dinars ….. Cette réaction du patron de l’ETRHB et le chiffre mirobolant qu’il cite confirment, que le patron du FCE avait le quasi-monopole sur les marchés dans le domaine des travaux publics ».

    Parceque cette dette monte à 11 mds de dinars que cela prouve que Haddad avait le quasi monopole des marchés des travaux publics!!!??? quelle déduction!!!….
    Allez voir du coté des gros marchés publics, mais chuuut!!!




    0



    0
    elhadj
    27 juillet 2017 - 11 h 04 min

    les citoyens – conscients que l oligarchie mafieuse qui a siphonne le trésor public aura des comptes a rendre a la suite de la décision du premier ministre de tenter une opération d assainissement – seront déçus si ce n est qu’un faux semblant de réactions sans suite pour créer un abcès de fixation pour les médias (…). le peuple au nom duquel on dirige le pays est en droit de connaitre toute la vérité de la gouvernance du pays, des pratiques malsaines de gestion de ses ressources et de la carence dans la réalisation des projets tant du cote des maîtres d’ouvrages que des entrepreneurs concernés.
    Espérons que ce sera pas un coup d épée dans l eau malgré la gravite des faits et des retards intolérables relevés.
    la confiance des citoyens en leurs gouvernants ne sera réhabilitee que si toute la vérité est impartialement et sans complaisance établie et les lacunes et les abus sanctionnes.




    0



    0
    T.F
    27 juillet 2017 - 10 h 55 min

    MONSIEUR TEBBOUNE, pourquoi ne pas le dire : le gouvernement Sellal a échoué et son style de blagueur ne plait pas anthropologiquement aux Berbères. Les algériens aiment la sobriété du Chef, son sérieux, sa majesté militante et nationaliste, son intégrité morale, sa modestie, sa compétence stratégique et ses résultats concrets…
    l’Algérie est une Puissance par destination donc une nation militaire par nature (même au sens civil du terme)…
    Donc si vous voulez donner un destin à ce pays, relancez l’Algérie et son économie sur la base de sa civilisation et par ces chantiers structurels incontournables qui en sont les fondements…
    Ouvrons le débat sur ce site patriotique !




    0



    0
    smail
    27 juillet 2017 - 10 h 51 min

    Quelle mascarade!!!!!!les clans du pouvoir ,derrière ces hommes de paille ,ont dû signer le calumet de la paix ,
    « je te tiens tu me tiens par la barbichette »chacun a des dossiers sur l autre
    La récréation est finie,on a assez amusé la galerie, en l occurence le peuple .qu il retourne dormir jusqu’à la nouvelle récréation.
    Quel gachis pour l Algerie…..on va encore voir ces têtes de rats,débiles faire la pluie et le bon temps et se pavaner dans des palaces et des yachts avec l argent du peuple.




    0



    0
    Bison
    27 juillet 2017 - 10 h 37 min

    En fait depuis l’indépendance chaque successeur remet en cause les orientations de son prédécesseur , pour montrer avec ghaytta et Zorna que cette fois-ci c’est la bonne on a trouvé la perle rare et à force de tâtonnement l’aveugle a fini par entrevoir une lueure, faible certe, mais lueure du bout du tunnel! Et a chaque fois on y croit encore et encore, et eux de recommencer encore et encore,… Et sans cesse on tourne en rond, on dilapide de l’argent sans jamais avancer ! Meme nos « partenaires » étrangers ont fini par comprendre la combine comme tirer leur épingle de ce jeux d’instabilité, manque de vision,…de ce cirque 3amar! Ils arrivent ils signe un contrat juteux ( qui le sera par la suite), on change d’orientation, il va en cours d’arbitrage internationale, il gagne des millions, et cela lui permet de gagne plus que ce qu’il n’aurait jamais espéré gagner ( en réalisant son projet dans les terme conclus au départ) donc sans l’annulation ou la modification du contrat! Et le partenaire ou les partenaires s’en vont plein les fouilles, le ministre on lui change de poste ( souvent supérieur, promotion et consécration de la médiocrité ( en apparence, mais eux savent reconnaitre la compétence!!), on change d’orientation ou fait quelque ajustement, et on recommence…
    1000 milliards de centimes de dinars pour Haddad ! ? ? C’est beaucoup, très beaucoup! Il a construit quoi, un chemin de fer transsaharien jusqu’à Johannesburg ! ? Ghol il a construit une autoroute est-ouest avec ( cette pas finitee encore mais) moins de 50milliard, la grande mosquée ( pas finiteee encore) dans les 2milliards,…vous voyez tous les grands projets ont coûté des sommes qui se chiffre en quelques milliards, voire a tout casser quelques dizaines de milliards et Haddad nous soumet comme ça tranquille une somme de 1000 milliards, mais ça va pas ! ? ? C’est là la magie des unités mr hadad! Essaie de présenter la prochaine, Si autre fois y en a, tes notes en utilisant des unité autres que  » centimes de dinars » » tu verras que ça passera beaucoup plus facilement ! Même au niveau du peuple, choqué par les 1000 milliards pourtant courant y dans ce genre projet et a ce niveau de grande entreprise ! ! Mais, non! En fait, c’est comme sur la route, un camion même un K120 chargé de « gorte » ( foin) passe moins inaperçu qu’une fourgonnette légère transportant juste quelques sacs de blés ! Toute est dans la qualité et non dans la quantité! La quantité sans qualité c’est juste porter le chapeau… En paille ou en foin!




    0



    0
    Akli Boughzer
    27 juillet 2017 - 9 h 31 min

    Une chose est sûre,le clanisme n’a jamais produit des hommes d’Etat mais de vulgaires chefs de bandes vite oubliés par l’Histoire.Pauvre Algérie,que n’as-tu pas subi.




    0



    0
    T'zagate
    27 juillet 2017 - 9 h 26 min

    Une rencontre pour le divorce ??? Et pourquoi donc !! Les membres de la « causa nostra » se fâchent certes entre eux de temps à autres , mais pour la « cause sacrée » ( la mangeoire) il y a toujours possibilité de trouver une entente tacite !




    0



    0
    zaatar
    27 juillet 2017 - 8 h 37 min

    Par analogie j’aurais cité Clint Eastwood, lee Van Cleef et Elli Wallach. Blondin et Tuco aux affaires, surveillés par le sergent yankee. Le tout sous l’aire limpide et sonore d’Enio Moriccone. Je revois encore le cimetière des derniers duels…pour la réconciliation ou le Divorce.




    0



    0
      Abou Stroff
      27 juillet 2017 - 9 h 48 min

      salut Zaatar, penses tu que nous allons assister à un remake de « Règlements de comptes à O.K. Corral » avec le sergent garcia comme arbitre?




      0



      0
        zaatar
        27 juillet 2017 - 12 h 31 min

        Je pense bien que oui, très précisément dans la légendaire ville de Tombstone…mais qui fera figure de Wyatt Earp? le sergent Garcia par contre je sais qui c’est. En plus il fait drôlement chaud en ce moment dans le sud de la France, on verra très certainement ruisseler sur les fronts des duellistes les perles de sueur.




        0



        0
          Louiza
          27 juillet 2017 - 12 h 45 min

          Blodin : 5 pour toi et 5 pour moi, 5 de plus pour toi et 5 de plus pour moi

          Tocow : le monde ce divise en deux mon ami, ceux qui ont la corde au cou et ceux qui la leur coupe, oui seulement celui qui a la corde au cou c’est moi, moi je risque gros, c’est pourquoi la prochaine foi je veux plus de la moitié.

          Blondin : oui tu as la corde au cou mais moi je tire, et si tu me rognes mon pourcentage, cigare, qui sait il peut arriver que je rate mon coup.

          Tocow : mais si tu manque la corde ne manque pas le pendu, celui qui me fait une entourloupette et me laisse la vie sauve, c’est qu’il n’a rien comprit au seigneur Tocow.




          0



          0
          zaatar
          27 juillet 2017 - 13 h 20 min

          Le monde se divise également entre ceux qui ont un revolver et ceux qui n’en ont pas. Marche Blondin….




          0



          0
          Abou Stroff
          27 juillet 2017 - 13 h 35 min

          re-salut Zaatar! comment se fait il que tu ne connaisses pas le sergent Demetrio Lopez Garcia (gros et gras personnage qui joue dans la série de Zorro)? je l’ai introduit dans la scène car, que nous le voulions ou non, « le pouvoir est au bout du fusil » et le fusil est entre les mains du « sergent ». moralité de l’histoire: s’il y a réconciliation, « on » s’est fichu de nous et s’il y a divorce, la guerre des gangs est déclarée. on dit chez nous que lorsque les mulets se battent, c’est l’âne qui reçoit les coups (tire les conclusions qui s’imposent)




          0



          0
          zaatar
          27 juillet 2017 - 14 h 20 min

          De la première à la huitième « Bhim », c’est toujours l’âne qui reçoit les coups même quand c’est les coqs et les poules qui se battent. Mais qui t’a dit que je ne connaissais pas le sergent Garcia? le gros gras joufflu au chapeau rond et au sabre arqué à la moustache effilochée? Moralité de l’histoire on s’est fichu de nous qu’il y ait réconciliation ou déclaration de guerre, c’est toujours les mêmes qui l’ont dans le baba dans le pays de la prédation et de la distribution de la rente;




          0



          0
    A3zrine
    27 juillet 2017 - 7 h 37 min

    Tebboune s’il veut garder ce mini capital crédit aux yeux du peuple il faut qu’il fasse preuve de fermeté lors de cette rencontre, il doit prouver que c’est lui le patron après le président car Haddad a pris un peu plus qu’il ne doit en accueillant des ambassadeurs.
    S’il ne le fait pas il peut tout perdre et son mandat fera pchitt et risque d’être pire que celui de boumermita dyal Sellal.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.