Sonatrach-Samsung Engineering : règlement à l’amiable d’un différend

raffinerie Samsung
Raffinerie de Skikda. New Press

La compagnie nationale Sonatrach et Samsung Engineering ont réglé à l’amiable un différend concernant des travaux au niveau de la raffinerie de Skikda, a indiqué, dimanche, Sonatrach dans un communiqué.

«Sonatrach et Samsung Engineering sont parvenus, le mercredi 19 juillet 2017, à Alger, à un accord global portant règlement à l’amiable du différend relatif à la clôture du contrat de réhabilitation et d’adaptation des installations de la raffinerie de Skikda», précise la même source.

«Cet accord équilibré, qui préserve les intérêts des deux parties, ouvre de nouvelles perspectives de coopération entre Sonatrach et Samsung Engineering dans le domaine des hydrocarbures», a ajouté la même source.

R. E.

Comment (4)

    Nasser
    31 juillet 2017 - 18 h 05 min

    après Tecnip, Total etc…..voilà Samsung….. que de mauvaises nouvelles pour l’ Algérie mais qui ravira certainement Samsung puisqu’ il est certain qu’ il signera d’ autres prises de marché comme ça été le cas avec Total et Tecnip , je comprends pourquoi les entreprises étrangères se bousculent au portillon.
    car de mon point de vue lorsque’ on est certain de son bon droit on va juqu’ au bout afin d’ être respecté. « qui vivra,verra…… »




    0



    0
    mohamed
    31 juillet 2017 - 10 h 50 min

    Ou est le role des experts, des conseillers juridiques algériens, de Sonatrach, dans les litiges internationales, des juristes de la fac de Ben Aknoun et autres facultés et universités algériennes??? Médiocres recrutés par népotisme et affinités personnelles, pour faire payer à Sonatrach-bureaucrate les pots cassés de l’incompétence, de la mauvaise gestion et du mauvais suivi des projets, des failles et du laisser aller, en résumé de la très mauvaise organisation chez Sonatrach.
    Où sont l’Engineering, les études et recherches industrielles et technologiques de Sonatrach??
    De simples bureaux de fonctionnaires bureaucrates s’occupant de la paperasse, journaux, sports… la corruption, l’espionnage industriel et commercial au détriment des interets de la pauvre vache laitière Sonatrach, par des virements secrets aux corrompus et aux vendus sur des comptes à l’étranger ?!




    0



    0
    Anonyme
    30 juillet 2017 - 20 h 44 min

    c normale que sa sera réglé a l’amiable , pourquoi recourir a un arbitrage ou se référer a une justice , sonatrach est une société d’une bande de pot comme air Algérie qui vient d’être surclasser par air royal marocain , 36 million de déficit d’ou vient cette fosse ?!! …. surement les mêmes créatures qui plane sur l’Algérie et qui on ne voit ni on entend un décibel .




    0



    0
    MELLO
    30 juillet 2017 - 17 h 33 min

    Encore une affaire réglée à l’amiable qui débouchera probablement à un litige qui fera perdre notre SONATRACH.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.