Comment l’Arabie Saoudite veut empêcher les Qataris d’accomplir le hadj

Hadj
Le cinquième pilier de l'islam «otage» du conflit entre l'Arabie Saoudite et le Qatar. D. R.

L’Arabie Saoudite a annoncé que les fidèles du Qatar pourront participer au hadj malgré le blocus imposé à leur pays. Mais cette participation est assortie de conditions pour le moins sévères. Les formalités imposées aux Qataris pour se rendre à La Mecque pourraient cacher une volonté claire de mener la vie dure aux Qataris et peut-être même de les dissuader d’accomplir le hadj. L’affabilité manifestée par Riyad à l’égard de ses voisins n’est en somme qu’une bonne volonté de façade.

Dans un communiqué de presse rendu public dimanche, le ministère saoudien du Hadj a indiqué à ce propos que «les ressortissants et résidents du Qatar» peuvent effectuer le pèlerinage de cette année «à condition d’être inscrits électroniquement» et de «disposer des autorisations nécessaires de Riyad et de Doha». Mais le plus dur n’est pas là.

Comme, avec la crise diplomatique, les avions de la compagnie qatarie sont interdits d’atterrissage sur le sol saoudien, les fidèles devront donc emprunter des compagnies aériennes déterminées par le royaume wahhabite. Les autorités saoudiennes refusent fermement que ces pèlerins arrivent directement de Doha à bord de vols de la compagnie Qatar Airways. De plus, les Saoudiens indiquent que les ressortissants du Qatar seront obligés de passer par les aéroports de Djeddah ou de Médine pour obtenir leur visa d’entrée. Drôle de façon, faut-il en convenir, de faciliter aux gens l’accomplissement du hadj.

En réaction à toutes ces mesures, le Qatar a accusé hier l’Arabie Saoudite de mettre des obstacles à la participation de ses ressortissants au hadj. Dans un communiqué, le ministère des Affaires islamiques du Qatar a affirmé que Riyad «a refusé de communiquer au sujet des garanties de sécurité des pèlerins (qataris) et de l’assistance pour leur hadj». La même source a dit souhaiter «connaître les entités haut placées compétentes en Arabie Saoudite capables d’offrir ces garanties de sécurité et exprime ses regrets de voir la politique mêlée à l’un des piliers de l’islam, ce qui pourrait empêcher de nombreux musulmans d’accomplir ce devoir sacré».

Visiblement, le gouvernement qatari aurait mieux fait de se taire puisque les déclarations de son ministre des Affaires islamiques ont été interprétées par des médias saoudiens comme un appel à «internationaliser» l’organisation du hadj, qui est actuellement assuré par les autorités saoudiennes. C’est ainsi que le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, a estimé dimanche sur la chaîne saoudienne Al-Arabiya qu’un appel à internationaliser la gestion de ce pèlerinage reviendrait à «déclarer la guerre» à son pays. Pour éviter sans doute d’envenimer davantage la situation, le Qatar s’est aussitôt défendu de vouloir internationaliser la gestion du pèlerinage annuel à La Mecque, problématique que l’Iran remet régulièrement sur la table.

Répondant à son homologue saoudien, le ministre qatari des Affaires étrangères a affirmé, quant à lui, qu’«aucun responsable de son pays n’a fait de déclarations concernant une internationalisation du hadj». «Aucune démarche n’a été faite pour discuter du hadj à un niveau international», a ajouté cheikh Mohamed ben Abderrahmane Al-Thani sur la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera. «Le Qatar n’a jamais politisé le hadj et je regrette de dire que la question a été politisée par l’Arabie Saoudite», a-t-il ajouté. Il a, en outre, accusé les médias d’avoir «fabriqué» et «inventé» l’appel qui a été attribué à son pays sur une internationalisation du hadj. Autant dire que le hadj de 2017 est très mal parti pour les Qataris.

Sadek Sahraoui

Comment (14)

    Aicha Benguendouze
    1 août 2017 - 23 h 46 min

    Pourquoi l Arabie Saoudite n imite pas le Pape Pole Catholique au Vatican qui vendait des certificats pour aller au paradis a la mort aux citoyens catholiques d Europe. L Arabie saoudite pourrait rendre le voyage au Paradis plus facilement… Vendre ce genre de certificats aux citoyens arabo musulmans du Quatar….et meme les autres.




    0



    0
    Anonyme
    1 août 2017 - 10 h 07 min

    un lieu saint géré par des âmes aliénées et contaminées par la soif du pouvoir et du dollar… entre Dieu et nous y a aucun barrage, aucun obstacle et aucun intermédiaire. Les qataris peuvent prier chez eux en économisant l’argent du pélerinage qui en majorité finance des bombes sur nos frères yémenites.




    0



    0
      Rien-ne-va-plus
      1 août 2017 - 10 h 57 min

      Voilà qui résume tout !
      Pas besoin de confirmer que ces deux lieux saints : Mecque et Médine sont considérés par les wahabistes comme un fond de commerce . Ces derniers se prennent cyniquement pour les gardiens de Dieu sur terre.




      0



      0
    Anonyme
    1 août 2017 - 9 h 06 min

    la politique et la religion ne font jamais très bon ménage




    0



    0
    BEKADDOUR
    1 août 2017 - 4 h 55 min

    Lors de l’embargo sur le pétrole, en 1973, les Français eurent cette réaction « Nous n’avons pas de pétrole, mais nous avons des idées »… Quant aux Zarabes, ils ont l’or noir et des…idées…noires ! Un célèbre chanteur français a chanté : « Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir »… Une très belle chanson ! Le défunt Ben Bella, Ahmed, n’a t-il pas dit que le pétrole était UNE MALÉDICTION, pour les Arabes ! Malédiction jusqu’à souiller les robes blanches du vrai pèlerinage, désormais il faut se conformer à la norme pétrolière, faire le hadj en robe noire, de veuve, puisque Le Vrai Mohammed SAAWS n’est plus de ce monde




    0



    0
      Zoro
      1 août 2017 - 20 h 46 min

      @Bekkadour: je suis sûr que lorsque tu etais en france ,tes copains te disaient que tu etais veinard ,parce que malgres ce que tu pourrais dire de mechant a l encontre des arabes, le nom de Bekkadour restera associe dans mon esprit a notre champion du monde de kumite le natif de la ville ou j ai vu le jour ce jeune arabe reda bekkadour qui a porté haut les couleurs du pays.continue donc a dire de l ouest qu il releve de la psychiatrie et ecrire les zarabe, tu es chanceux tu es veinard c est reda qui te couvre par son droit de preemption SIGNE ZORO….Z….




      0



      0
    Benhabra brahim
    1 août 2017 - 1 h 51 min

    Anonymaoui [email protected] cher ami tu as oublie l aid qui nous attend et son mouton,sur lequel tout les ans il faut debourser plus d argent??!!..Quand aux seoudiens,c est grace a un anglais(T.E.Lawrence) qu il ont ce pays.Et puis de toutes les facons depuis quelques annees el hadj et devenu un lieu ou les grues tombent ….des bousculades meurtrieres….Qu elle surprise attend les pelerins cette annee???…ya settar ya star.




    0



    0
    Salim31
    31 juillet 2017 - 22 h 13 min

    Ce sont les deux geants de l’ islamisme intergriste qui s ‘autodetruisent _
    personnes n ‘intervient dans la guerre des gang _TRUMP a decider de mettre un terme a _l’islamisme radicale invention de la CIA par AUTO DESTRUCTION des wahabites saoudites et des freros alie quatarite __les quataris qui on clochardiser 5 millon de syriens peuvent a tout moment etre envahis a leur tour….to be contined ..




    0



    0
    karimdz
    31 juillet 2017 - 19 h 32 min

    Tant que les séouds issus d un imposteur juif sioniste, seront au pouvoir, la terre sacrée de l arabie qui a vu naitre le noble prophète Mohamed, rli salat oua salam, demeurera souillée.

    La véritable révolution aura lieu à la Mecque.




    0



    0
    Thidhet
    31 juillet 2017 - 19 h 13 min

    Une chose m’a fait sursauter la semaine dernière. J’apprenais que l’ambassadeur des Émirats Arabes Unis s’était vanté du fait que son pays, contrairement au Qatar, serait, selon ses propos « UN PAYS LAÏQUE. » Entre-temps, les algériens, par la voix d’Echorouk, Ennahar, etc, continuent, au nom de l’arabo-islamisme, de deverser leur haine sur tout citoyen osant ne serait-ce que faire allusion à l’idée de laïcité. En d’autres termes, nous sommes en train de trucider notre pays pour les beaux yeux de ces royaumes de chameliers ignares




    0



    0
    Waali
    31 juillet 2017 - 17 h 51 min

    Va falloir libérer la Mecque de l’occupation arabe




    0



    0
    anonyme
    31 juillet 2017 - 16 h 21 min

    A mon avis toute personne, musulmane ayant la foi et de n’importe quelle nationalité souhaitant accomplir le hadj,mais empêchée par l’Arabie Saoudite de s’y rendre,se voit incha Allah son pèlerinage comme accompli.




    0



    0
    Anonymaoui
    31 juillet 2017 - 14 h 14 min

    Qu’ils aillent à la mecque ou qu’ils n’aillent pas ça ne nous regarde pas. Avec la canicule qui nous accule de partout, les intoxications alimentaires qui nous guettent à chaque rassemblement festifs, les idioties de Sellal suivies des comédies tebbouniennes sans lendemain qui nous engoissent comment voulez-vous que les Algériens s’interressent aux chamailleries puériles entre bédouins enturbanes et enkamisses.




    0



    0
    le Numide
    31 juillet 2017 - 14 h 12 min

    le Qatar vient de franchir le pas , les journaux arabes viennent de donner l’information ce matin que le Qatar a déposé officiellement plainte auprès de l’ONU et de l’Unesco , accusant le royaume saoudien d’utiliser les Lieux Saints de l’Islam pour sa politique expansionniste .. les choses se corsent semblent-il entre les deux états . et l’Algérie ferait mieux d’être neutre et prudente dans ces affaires du Moyen Orient .. voilà quand les peuples n’ont aucun droit à la parole et se contentent d’avaler les propagandes de Haine au nom de la Religion




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.