Quatre personnes d’une même famille mortes par asphyxie au gaz carbonique à Alger

protection CO
Quatre autres malheureuses victimes au monoxyde de carbone. D. R.

Quatre personnes d’une même famille ont trouvé la mort, ces dernières 24 heures, par asphyxie au monoxyde de carbone (CO) dans leur domicile à Hussein Dey (Alger), a-t-on appris lundi auprès de la Protection civile. Il s’agit du père (42 ans), de la mère (38 ans) et de leurs enfants âgés de 9 et de 7ans, précise la même source, ajoutant que les corps des victimes ont été évacués au CHU Mustapha-Pacha.

D’autre part, les services de la Protection civile ont enregistré, durant la même période, 5 morts et 23 blessés dans 6 accidents de la circulation survenus au niveau national. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Sétif où deux personnes ont péri suite au renversement d’un véhicule léger sur la RN28 au niveau de la commune de Mezloug.

Durant la même période, trois cas de décès par noyade ont été enregistrés, dont deux sont décédés en mer à Boumerdès, tandis qu’une troisième personne a trouvé la mort dans l’oued Tamassine, à Aïn Defla.

Concernant le dispositif de la Protection civile pour la lutte contre les incendies, feux de forêts et maquis, il a été procédé à l’extinction de 17 incendies de forêts, 5 incendies de maquis, avec des pertes estimées à 323 hectares de forêts, 16 hectares de maquis. Les éléments de la Protection civile sont intervenus également pour l’extinction de 20 feux ayant ravagé 395 bottes de foin, 1 733 arbres fruitiers, 110 palmeraies et 266 hectares d’herbes sèches.

R. N.

Comment (3)

    Anonyme
    7 août 2017 - 23 h 58 min

    il est plus que temps de se tourner vers le solaire! un petit chauffe-eau alimenté par panneaux solaires eut été infiniment moins dangereux!!!!

    MELLO
    7 août 2017 - 15 h 32 min

    Ces chiffres et constats sont effrayant et prouvent que la population est laissée , seule, à son sort. Point d’Etat, point de services de protection préventif, abandon des familles dans des taudis pendant que le gouvernement crie sur tous les toits que toutes les familles en danger d’habitat seront relogées. On ne meurt pas asphyxier au monoxyde de carbone, de surcroît en été, si les condition de logement sont adéquates.
    De plus, aucune mesure n’est prise depuis que nous établissons des bilans d’accidents de la circulation. Des milliers de morts et des milliers d’handicapés, par la faute de certains chauffards de poids lourds, sans qu’aucune mesure ne soit prise. Pourtant, il suffisait d’interdire la circulation de ces poids lourds durant la journée de 7h à 19 h SUR TOUS LES AXES ROUTIERS DU PAYS.

    Abou Stroff
    7 août 2017 - 15 h 07 min

    ces soi disant informations placées hors contexte n’ont qu’un objectif, à savoir éviter au citoyen lambda de poser les questions qui fâchent du genre: pourquoi nos pompiers ne sont ils pas équipés de canadairs et d’autres objet volants identifiés.
    PS: la seule chose qui attire l’attention de l’algérien lambda est que le colonel lahbiri, comme le général gaïd salah, a dépassé l’âge de la retraite depuis des lustres (le poste de chef des pompiers est il, lui aussi, un poste politique?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.